RSS

Séisme aux îles Salomon (Iles Santa Cruz): l’aide se fait attendre (mise à jour)

09 Fév

 

Mise à jour du 09 Février 2013

Réplique de magnitude 6.6

Ampleur 6,6
Date-Heure
Emplacement 10,970 ° S, 165,754 ° E
Profondeur 18 km (11,2 miles)
Région SANTA CRUZ ILES
Distances 29 km (18 miles) SSW de Lata, Îles Salomon527 km (327 miles) NNO de Luganville, Vanuatu

657 km (408 miles) ESE de Honiara, Îles Salomon

798 km (495 miles) NNO de Port-Vila, Vanuatu

Nous en sommes actuellement à environ 187 répliques.

 

HONIARA – Une réplique de magnitude 6,6 a été enregistrée dimanche matin au large des îles Salomon dans l’océan Pacifique, quatre jours après un violent séisme suivi d’un tsunami qui ont fait au moins dix morts et des milliers de sans-abris.

Un bilan précédent faisait état d’au moins 13 morts mais il a été revu à dix, dont un enfant retrouvé mort dans un fossé sur une des îles isolées des Santa Cruz, qui font partie de l’archipel.

Quelque 3.000 personnes sont sans-abri, leurs maisons ayant été détruites par les secousses ou le tsunami.

Des responsables des autorités à Honiara, la capitale des Salomon, ont indiqué n’avoir toujours pas une évaluation précise des dégâts sur les Santa Cruz. Deux bateaux chargés de vivres et de secours sont arrivés à
Lata, la ville principale des Santa Cruz.

Pour le moment, nous ne savons pas si nous en sommes encore à l’étape des secours d’urgence, a déclaré à l’AFP Joanne Zoleveke, la secrétaire générale de la Croix-Rouge pour les Salomon.

Nous ne savons pas si ce que nous avons envoyé est suffisant ou s’ils ont besoin de plus, et si nous devons faire partir plus de bateaux. On ne peut pas prendre de décision avant d’avoir reçu des évaluations plus précises depuis Lata mais les comunications sont fréquemment interrompues.

La dernière puissante secousse, de magnitude 6,5, a eu lieu dimanche matin à 08H02 (samedi 21H02 GMT), a annoncé le Centre américain de géophysique (USGS). Elle ne risque pas de déclencher un raz-de-marée de grande ampleur, selon le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique.

L’épicentre de la réplique a été situé par l’USGS à une profondeur de 18 kilomètres, à 29 kilomètres au sud-ouest de Lata, la grande ville de l’île de Ndende, des Santa Cruz.

Le gouvernement des Salomon a décrété la région des Santa Cruz zone de catastrophe. Des images aériennes indiquent que les dégâts se situent notamment sur la région de Lata.

L’Australie, qui a alloué 250.000 dollars australiens (193.000 euros) à la Croix-Rouge de l’archipel, a promis dimanche d’accroître son aide. Le ministre australien des Affaires étrangères Bob Carr s’est rendu dans l’archipel.

Les îles Salomon ont été frappées mercredi par un premier séisme, de magnitude 8, qui a provoqué un tsunami. Plusieurs répliques, certaines violentes, se sont produites depuis.

Les Salomon sont situées sur la Ceinture de feu du Pacifique, où se heurtent des plaques tectoniques
provoquant une intense activité sismique et volcanique.

Constitué de 992 îles et îlots, cet archipel du Commonwealth compte un peu moins de 600.000 habitants vivant essentiellement de la pêche, de l’extraction minière et de l’exploitation forestière. AFP

 

———————————————————————————————————————

Mise à jour du 08 Février 2013,18h00

Réplique de magnitude 7.0

MAP 7.0  2013/02/08 15:26:40 -10.910   165.964 27.0 SANTA CRUZ ISLANDS

HONIARA – Un séisme de magnitude 7 s’est produit samedi au large des îles
Salomon, trois jours après un autre très fort tremblement de terre suivi d’un
tsunami qui avait dévasté des villages côtiers de cet archipel du Pacifique, a
annoncé le Centre américain de géophysique (USGS).

Cette fois-ci, il n’y a aucun risque de raz-de-marée destructeur de grande ampleur, a assuré de son
côté dans un communiqué le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique.

Toutefois, a-t-il ajouté, les tremblements de terre de cette intensité peuvent parfois générer des tsunamis localisés le long des côtes dans un rayon de 100 kilomètres autour de leur épicentre.

L’USGS a précisé que le séisme avait eu lieu à 02H26 (vendredi 15H26 GMT) près des îles Santa Cruz,
qui font partie des Salomon, à 26 kilomètres de profondeur.

Un séisme de magnitude 6,8 (chiffre révisé à la baisse après une mesure initiale de 7,1) s’est produit vendredi à 9 km de profondeur au large de ces mêmes îles de l’archipel, selon ce Centre américain.

Mercredi, jusqu’à 20 villages avaient été rayés de la carte par une vague qui avait pénétré jusqu’à 500 mètres
à l’intérieur des terres et 6.000 personnes s’étaient retrouvées sans abri sur Ndende, l’une des innombrables îles des Salomon situées au niveau de la mer, avec peu de relief, et menacées par la montée des océans.

Un séisme de magnitude 8 avait précédé ce tsunami, qui a fait au moins treize morts et de nombreux disparus.

Afp

IU/HNR, Honiara, Solomon Islands

http://earthquake.usgs.gov/monitoring/operations/heliplots_gsn.php

Stations bouées dans la région:

http://www.ndbc.noaa.gov/

————————————————————————————————————————————————-

Mise à jour du 08 Février 2013,13h00

Nouvelle réplique de magnitude 6.9

MAP  6.9 2013/02/08 11:12:12 -10.925   165.875 10.0 SANTA CRUZ ISLANDS

Nous en sommes actuellement à près de 147 répliques dont 8 de (mag 5.9) et + et 4 de (mag 7 et +) …!

HONIARA – Un séisme de magnitude 7,1 s’est produit vendredi au large des îles
Salomon, deux jours après un puissant tremblement de terre suivi d’un tsunami
qui a fait au moins 13 morts et dévasté des villages côtiers de cet archipel du
Pacifique, a indiqué le Centre américain de géophysique (USGS).

Cette fois-ci, il n’y a pas de risque de voir se propager un tsunami destructeur, a
assuré immédiatement le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique.

Le séisme a frappé vendredi à 11H12 GMT près des côtes des îles Santa Cruz, qui
appartiennent aux Salomon, à une profondeur de 9 km, selon l’USGS.

Vendredi, plusieurs répliques avaient déjà freiné les secours aux îles Salomon après le violent séisme de magnitude 8, suivi d’un tsunami, qui avait secoué l’archipel mercredi, faisant au moins treize morts et de nombreux disparus.

Jusqu’à 20 villages ont été rayés de la carte par la vague qui avait pénétré jusqu’à 500 mètres à l’intérieur des terres et 6.000 personnes sont sans abri sur Ndende, l’une des innombrables îles de cet archipel situées au niveau de la mer, avec un relief modéré, et menacées par la montée des océans.

Il n’y a pas de menace de vaste tsunami destructeur si on se fonde sur l’historique des séisme et des tsunamis dans la région, a expliqué à propos de celui de vendredi le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique.
Toutefois, des tremblements de terre de cette magnitude génèrent parfois des
tsunamis localement qui peuvent s’avérer destructeurs sur des côtes situées à
moins de 100 km de leur épicentre, a ajouté l’institut.

La zone avait déjà été secouée par de nombreuses répliques depuis le séisme de mercredi. Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’une d’elle, de magnitude de 6,6, avait endommagé l’aéroport de l’île de Ndende où des dizaines de maisons ont été emportées mercredi par le tsunami.

Nous avons d’abord pensé que ce serait assez limité mais il semble désormais que les dégâts soient très importants, avait déclaré dans la nuit à l’AFP Sipuru Rove, porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes naturelles des Salomon.

Nous pourrions avoir besoin d’aide extérieure, a-t-il ajouté alors que l’Australie a déjà commencé à mobiliser des moyens financiers et matériels.

Treize personnes ont péri dans le séisme ou le tsunami de mercredi, selon le dernier bilan provisoire du gouvernement local, et un grand nombre d’autres sont portées disparues, a précisé le chef de la diplomatie australienne Bob Carr.

Les répliques empêchent les villageois de revenir chez eux afin de sauver ce qui peut l’être, et perturbent fortement l’acheminement de l’aide d’urgence.

Ils descendent au village mais dès qu’il y a une réplique, ils s’empressent de
regagner les collines par peur d’un autre tsunami, expliquait Sipuru Rove.

Le pilote de l’avion transportant le Premier ministre des Salomon, Gordon Lilo, avait dû renoncer à se poser sur Ndende, les autorités craignant une détérioration de la piste après une réplique survenue alors que l’appareil était en vol.

Des équipes médicales et du matériel d’urgence (tentes, eau fraîche, colis alimentaires et vêtements) sont parties par bateau de la capitale Honiara jeudi et devaient arriver vendredi soir ou samedi.

Le tremblement de terre de mercredi avait déclenché des vagues jusqu’à un mètre, qui ont atteint une partie du rivage des Salomon, du Vanuatu et de la Nouvelle-Calédonie, avant que l’alerte au tsunami ne soit levée deux heures et demi après le séisme.

Afp

———————————————————————————————————————————————–

Mise à jour 20h30

Réplique de magnitude 6.7

MAP 6.7  2013/02/07 18:59:16 -11.001   165.658 10.0 SANTA CRUZ ISLANDS

————————————————————————————————————————————————–

Les restes d'une école primaire à Lata, aux îles Santa Cruz, dans l'archipel des îles Salomon, dans le Pacifique, qui a été touché par un violent séisme suivi d'un tsunami.

L’aide d’urgence parvient au compte-goutte sur les îles Salomon au lendemain du tremblement de terre et du tsunami qui a balayé des villages côtiers de ce petit archipel du Pacifique.

Selon les autorités locales, au moins six personnes sont mortes, mais le bilan devrait s’aggraver à mesure que les secours atteindront l’île de Ndende, dans l’est des Salomon, où une vague de près d’un mètre a pénétré 500 mètres à l’intérieur des terres.

De nombreux villages voisins de Lata, dans les îles Santa Cruz, qui font partie de l’archipel des îles Salomon, ont été inondés, tout comme l’aéroport de la ville, qui est en cours de nettoyage pour permettre l’arrivée des secours et de l’aide d’urgence. Des vols de reconnaissance devaient être effectués jeudi au-dessus de la zone pour évaluer les dégâts.

Un porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes naturelles des Salomon, Sipuru Rove affirme qu’au moins 3000 personnes sans abri ont trouvé refuge à l’intérieur des terres. Le gouvernement annonce que des équipes médicales et du matériel d’urgence (tentes, eau fraîche, colis alimentaires et vêtements) devaient partir par bateau de Honiara jeudi pour une arrivée sur place prévue au cours de la fin de semaine.

Selon Vision Mondiale, des maisons dans la ville de Venga ont été déplacées de 10 mètres par la montée des eaux et 95% des habitations dans le village de Nela ont été détruites. « Je suis actuellement en train de marcher dans un village et j’ai de l’eau jusqu’aux genoux et un certain nombre de maisons ont été emportées », a témoigné le coordinateur des secours de l’ONG Jeremiah Tabua à l’AFP.

Un responsable de la Croix-Rouge, Cameron Vudi, a déclaré que « le nombre de victimes pourrait augmenter, car la plupart des informations nous parviennent de zones accessibles par la route mais il reste de nombreux villages qui ont été touchés et dont on reste sans nouvelle. »

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/02/06/010-salomon-seisme-aide-urgence.shtml

Pendant ce temps,la Terre continue de trembler dans la région:

Jusqu’à maintenant,nous en sommes à plus de 110 répliques,dont plus de 25 déjà aujourd’hui,avec 2 répliques de magnitude 6.1 et 6.2 :

MAP 6.1  2013/02/07 08:03:41 -11.025   164.750 10.0 SANTA CRUZ ISLANDS REGION
MAP 6.2  2013/02/07 00:30:11 -11.664   164.960   9.8 SANTA CRUZ ISLANDS REGION

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 février 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :