RSS

Des escrocs (juifs ?!) soutirent 14 M€ à une entreprise en un coup de fil!

03 Fév

C’est ce qu’on appel  » de l’ingénierie sociale  » dont on sait que la juiverie est passée maître dans cet art,n’en doutez pas…! d’ailleurs ces fonds volés sont partis chez les sionistes d’Israël….ça ne s’invente pas! (voir plus bas)

 

 

La société de commerce de bois PBM Import, installée à Pacé, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), a été bernée par des escrocs particulièrement culottés, rapporte ce mercredi le quotidien Ouest-France.Se faisant passer pour des dirigeants de la société mère, les malfaiteurs ont réussi en un coup de fil à persuader le comptable de leur faire un virement de…14 millions d’euros.

Au culot !

L’arnaque a eu lieu à l’heure du déjeuner, au moment où les bureaux étaient presque vides, explique le quotidien. Une personne se faisant passer pour un dirigeant de la société britannique Wolseley, premier importateur de bois en Europe, dont PMB Import est une filiale, parvient alors à joindre le comptable. Ce dernier se laisse convaincre que son interlocuteur a besoin d’un virement de 14 millions d’euros pour réaliser des achats de matériaux à l’étranger. Au bout du fil, l’interlocuteur mal intentionné est persuasif. Il connaît les rouages de ce business et envoie même un mail au comptable, signé du nom réel d’un dirigeant. Berné, l’employé appelle alors la banque et ordonne le virement. Ce qu’il ne sait pas, c’est que quelques minutes après le transfert des fonds en Israël, l’argent sera dispatché sur plusieurs comptes dans le monde entier…

Interpol et Europol mobilisés

Une information judiciaire pour escroquerie a été ouverte et l’enquête confiée à la brigade financière de la police judiciaire de Rennes, qui pourra se reposer notamment sur les réseaux Interpol et Europol. «On fait du négoce et de l’importation de bois, donc nous sommes amenés à avoir des factures importantes», a commenté la direction de la communication du groupe Wolseley, qui confirme avoir «découvert des opérations financières irrégulières qui impliquent des personnes étrangères au groupe».

 

Un coup classique
«C’est un mode opératoire très classique. Les escrocs se renseignent sur l’entreprise via internet, ils récupèrent un maximum d’informations», explique une source proche du dossier, avant d’ajouter que «ça ne marche pas à tous les coups». Selon un avocat interrogé par Ouest-France, ces malfaiteurs, installés à l’étranger «se renseignent méticuleusement sur leur future victime et essaient dix, vingt ou trente fois. Ça finit par marcher et ça rapporte un gros loto. »

LeParisien.fr

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 février 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :