RSS

Ne dites plus « homophobe », dites « homosceptique »

01 Fév

Un nouveau cours de novlangue de nos députés bien trop payés,qui pour ne pas faire de répétition à l’infini de la même couillonnade et donc à fortiori à cours d’arguments,essaient de nous la faire grand penseur….Nous avons dans le même genre la xénophobie, le racisme ou l’antisémitisme,il faut donc penser que notre homophobe devait se sentir bien seul pour lui trouver un petit copains bien senti,c’est donc maintenant chose faite avec notre homosceptique…!Pour finir j’irais moi-même de ma petite invention  avec   » connarophobe « …. parce qu’ils le valent bien…!!!

 

 

Jeu de rôle habituel à l’Assemblée nationale : un député socialiste tremble de douleur en pensant aux adolescents homosexuels qui entendent les propos aux relents homophobes tenus sur les bancs de l’UMP ; quelques instants plus tard, un député UMP frémit d’indignation, jure ses grands dieux qu’il n’est pas homophobe contrairement à ce qu’insinuent ces socialistes sectaires qui lui font face.

 

Spécimens socialistes :

  • « On sent poindre un sentiment d’homophobie » (Yann Galut) ;
  • « Le débat qui envahit la société française depuis plusieurs semaines a, je le crains, libéré la parole homophobe » (Nicolas Bays) ;
  • « Je ne dirai pas que nos collègues ont tenu des propos homophobes ; mais je regrette que parfois ils tiennent des propos qui relèvent de la justification de l’inégalité et de la discrimination » (Olivier Dussopt).

Spécimens UMP :

  • « Vous fustigez chacun de nos propos et en les assimilant à de l’homophobie ! » (Philippe Gosselin) ;
  • « Nous ne sommes pas d’accord avec vous, alors nous sommes homophobes ? Je dénonce l’amalgame fait par la majorité, qui est insultant pour nous » (Patrick Ollier) ;
  • « Loin de manier des arguments posés et sereins, [les députés socialistes] s’en tiennent à des postures politiques et morales, consistant à nous traiter régulièrement d’intolérants, d’homophobes, de réactionnaires » (Laurent Wauquiez.

 

Philippe Biès renouvelle le genre

Ce type d’échanges, à la longue, est un peu lassant et ne dupe personne.

Alors, pour renouveler le genre, une variante a été introduite, ce vendredi, par le socialiste Philippe Biès :

« Ils nient, de fait, l’égalité des droits, et s’ils ne sont pas homophobes, ils sont à tout le moins homosceptiques ! »

Homosceptique : voilà le mot du jour. Dites désormais :

« Je ne suis pas homophobe, je suis homosceptique. »

Evidemment, pendant ce temps-là, l’examen du texte ne progresse pas plus que ça.

http://www.rue89.com/2013/02/01/ne-dites-plus-homophobe-dites-homosceptique-239209

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 1 février 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :