RSS

Archives du 30 janvier 2013

« Quenelle pour BHL »dit « Botul » ou BHL jugé par ses pairs [ ! PUBLIC AVERTI !]

Plus ici:

http://bestofactus.wordpress.com/2013/01/30/bhl-sans-laimer-quen-pensent-pierrejovanovic-upr_asselineau-alainsoraloffic/

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme de mag 6.7 Atacama au Chili

globe showing location of 10-degree map

 

10-degree map showing recent earthquakes

Ampleur 6,7
Date-Heure
Emplacement 28,168 ° S, 70.804 ° W
Profondeur 47.5 km (29,5 miles)
Région Atacama, Chili
Distances 44 km (27 miles) N de Vallenar, Chili
100 km (62 miles) SSW de Copiapo, au Chili
197 km (122 miles) au NNE de La Serena, Chili
204 km (126 miles) au NNE de Coquimbo, Chili

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

MERDIAS : De l’info en continu à la désinformation continue

De l’info en continu à la désinformation continue: pour une remise à plat des pratiques journalistiques…

 

 

Les chaînes d’information en continu ont un credo : le direct. Mais ces derniers temps, rien ne justifie l’hyper-médiatisation de certains évènements, écrasant toutes les autres informations… pour aboutir, finalement, à une forme de désinformation.

 

Dimanche 13 janvier, toute l’après-midi, BFM TV et I-Télé ont diffusé des images de la manifestation des opposants au mariage pour tous. Les mêmes experts passaient d’un plateau à un autre. Critiqué sur les réseaux sociaux, le directeur de BFM TV a répondu qu’un tel traitement de l’évènement était mérité et que la même couverture médiatique serait mise en place pour la manifestation du 27 janvier. Il s’était peut-être un peu avancé…

 

La libération pour vice de procédure de Florence Cassez a donné lieu à la même saturation d’images, sans aucune analyse du dossier judiciaire. Le téléspectateur a ainsi longuement pu admirer la porte d’entrée de l’immeuble de la mère de Florence Cassez où toutes les équipes de télévision se pressaient. « Médias le magazine » (l’émission) a comptabilisé le temps d’antenne consacré au direct sur ce sujet en deux jours : 19h30 pour BFM TV et 27h00 pour I-Télé.

 

Durant tous ces directs interminables, la dépouille de Yann Desjeux, otage français tué en Algérie, a été rapatriée. Les chiffres du chômage ont été publiés. Les guerres au Mali et en Syrie continuaient. Dans ces conditions comment s’étonner que 74% des Français jugent que les journalistes sont coupés des réalités et ne parlent pas des vrais problèmes des Français (Source Ipsos).

 

Le rôle des journalistes est de sélectionner et de hiérarchiser les sujets pour donner aux citoyens une information la plus complète possible. Les chaînes d’information en continu pourraient délivrer une information pluraliste, traiter de sujets que l’on ne voit pas sur les journaux des grandes chaînes. Elles n’en font rien, nous offrent une vision réductrice et transforment l’information en spectacle, la vidant de tout contenu.

 

Le direct à la carte?

 

Une autre question se pose sur le traitement de la manifestation des partisans du mariage pour tous ce dimanche. La couverture de la manifestation était prévue. Les journalistes et les cars régie en place… mais les invités des plateaux télé ont été décommandés à la dernière minute (certains ont d’ailleurs dû se renseigner eux-mêmes pour savoir si leur intervention était maintenue). Jusqu’à 17 heures, les deux chaînes d’information n’ont traité que de l’arrivée du vainqueur de la course du Vendée Globe. Prévue initialement vers midi, l’arrivée n’a finalement eu lieu que vers 15h30 : durant trois heures, le téléspectateur a régulièrement été informé que « l’arrivée était prévue d’ici quelques minutes ».

 

Puis les chaînes d’information ont changé les titres de leurs éditions spéciales et basculé sur la couverture de la manifestation pour tous, plusieurs heures après le début de la manifestation. Pourquoi, alors que ces chaînes sont capables de jongler entre l’appartement de la mère de Florence Cassez à Paris, un tribunal et une prison mexicaine, sont-elles par contre incapables de suivre deux directs : une manifestation à Paris et l’arrivée d’une course en Vendée ? Pourquoi ce non partage de l’antenne ?

 

Sébastien Pietrasanta, député-maire PS d’Asnières-sur-Seine, a décidé d’écrire au CSA pour demander des explications sur la différence de traitement médiatique entre le « mariage pour tous » et la « manif pour tous ».

 

Bien au-delà se pose fondamentalement la question du rôle des médias et du travail des journalistes : ce à quoi nous assistons montre l’urgence d’une remise à plat des règles de traitement pluraliste et démocratique de l’information. Il est temps que la profession des journalistes se dote d’une instance réunissant employeurs, employés et citoyens pour en faire un lieu de médiation et de réflexion sur les pratiques journalistiques et la déontologie. Un « Conseil de Presse » d’un nouveau genre garantissant la liberté des rédactions et créant les conditions d’une confiance retrouvée entre les médias et le public.

Les Indignés du PAF, collectif citoyen a-partisan

Texte de Sabine Chevrier

Mail: lesindignesdupaf@gmail.com

Twitter: @IndignEsDuPAF, FaceBook: « Les Indignés du PAF »

http://blogs.mediapart.fr/blog/les-indignes-du-paf/280113/de-l-info-en-continu-la-desinformation-continue

 

 

 
6 Commentaires

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les raclures de goldman sachs conseillent à la France de baisser les salaires de 30%!

Tout juste lauréate du «prix de la honte» 2013, décerné par Greenpeace Suisse, la banque américaine Goldman Sachs a jugé bon de donner des «conseils» à la France pour enrayer la crise.Notamment baisser tous les salaires de l’Hexagone de 30%. Une «solution» qui ne fait pas l’unanimité.

Interviewé vendredi par le Huffington Post, l’économiste en chef de la banque, Huw Pill, a généreusement confié son analyse de la situation française. Le «Monsieur Europe» de la banque internationale d’investissement s’est ainsi penché sur son «manque de compétitivité» et nombre de «déséquilibres dans ses comptes». Interrogé sur un solution miracle à proposer au président de la République François Hollande, l’expert assure qu’«il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers…» Soit 33% de moins en moyenne. Mais c’est «politiquement impossible à imposer», convient-il.

Un secteur public trop important

Autre problème «chronique» de la France selon le cadre de cette grande banque surnommée «le diable de la finance», «un secteur public bien trop important». Ainsi, «il faudrait déplacer l’emprise de l’Etat vers le secteur privé», poursuit Huw Pill. D’ailleurs, toute «la zone euro a surtout besoin de réduire sa dette publique». Et l’expert de vouloir rassurer : «si on la compare à la Grèce, la France a tout pour elle. Mieux placée géographiquement, plus importante économiquement…» Il lui suffit donc de «pratiquer des ajustements d’elle-même». L’expert est en outre confiant sur l’avenir de la France qui «aura entrepris ces changements d’ici trois à cinq ans. Elle devrait donc prendre la bonne direction, qui rendra la zone euro plus puissante et plus résistante».

En recevant le «prix de la honte», symbole des mauvaises pratiques de la finance, Goldman Sachs a reçu une volée de bois vert. Selon Michael Baumgartner, membre du jury, la banque est «l’un des principaux gagnants de la crise financière». Elle «occupe une place prépondérante dans le casino des matières premières […] Elle a commencé à déstabiliser les prix, et si les prix des denrées alimentaires battent à nouveau tous les records, comme en 2008, de millions de personnes vont tomber dans la famine et la misère».

En janvier 2011, la banque d’affaires américaine annonçait que le salaire annuel de son PDG Lloyd Blankfein était augmenté de 600 000 dollars à… deux millions de dollars. Et ce, malgré le recul de 37% du chiffre d’affaires de la banque. La banque Goldman Sachs avait en effet été l’une de celle touchée par la crise de 2008 : elle avait du coup bénéficié de plusieurs milliards de dollars d’aides de la part du Trésor américain.

http://www.leparisien.fr/economie/goldman-sachs-conseille-a-la-france-de-baisser-les-salaires-de-30-30-01-2013-2525317.php

 
4 Commentaires

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :