RSS

Archives du 26 janvier 2013

Sept décès liés à un traitement anti-acné utilisé comme pilule contraceptive ?!!!

 

Sept décès seraient liés en France à un traitement contre l’acné, généralement utilisé comme contraceptif oral pour jeunes femmes, selon le site internet du Figaro qui cite samedi un document confidentiel de l’Agence du médicament (ANSM).

Ce document daté de vendredi concerne Diane 35, fabriqué par le laboratoire Bayer, à lorigine un traitement contre l’acné mais aujourd’hui essentiellement prescrit comme pilule contraceptive, indique le journal sur son site.

Sept cas de décès (toutes causes confondues) ont été enregistrés en France avec Diane 35 dans la base nationale de pharmacovigilance depuis 1987, selon le site qui précise que les décès concernent des femmes de 18 ans à 42 ans.

Sollicité par l’AFP, Bayer France n’était pas disponible pour commenter cette information.

Sur ces sept cas, six concernent Diane 35 et dans un cas, c’est un générique, Holgyeme (laboratoire Effik), qui est impliqué.

L’Agence estime que pour quatre cas sur sept, le médicament est clairement en cause écrit encore le site qui précise que la cause principale des décès est un évènement thromboembolique veineux à savoir la formation d’un caillot sanguin pouvant entraîner embolie pulmonaire ou AVC.

L’ANSM n’était pas joignable pour confirmer l’information samedi soir.

Selon le site, l’Agence a recensé un total de 125 cas d’événements emboliques et thrombotiques pour Diane 35 et ses génériques enregistrés dans la base nationale de pharmacovigilance depuis 1987.

En France, Diane 35 dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le seul traitement de l’acné, soulignait le 11 janvier le directeur de l’ANSM Dominique Maraninchi lors d’un point avec la presse.

Diane 35 est un traitement de l’acné qui induit un blocage de l’ovulation. Nous avons plusieurs enquêtes en cours qui montrent que cette utilisation hors AMM est importante expliquait M. Maraninchi.

Nous avons lancé la réévaluation bénéfice-risque pour le Diane 35 et une décision devrait être prise prochainement avait ajouté le responsable, jugeant anormal qu’il y ait une ambiguïté sur un produit de santé avec un traitement contraceptif hors AMM.

Lors de cette même rencontre, la ministre de la Santé Marisol Touraine avait affiché sa volonté de limiter les prescriptions de pilules de 3e et 4e génération en raison des risques accrus de thrombose, à la suite de la plainte d’une femme victime d’un AVC attribué à la prise d’une pilule de 3e génération, Méliane des laboratoires Bayer.

Depuis 14 plaintes autres plaintes ont été déposés visant des fabricants de pilules de 3e et 4e génération. Une autre plainte concerne Diane 35.

Le député socialiste Gérard Bapt a demandé samedi le retrait immédiat de Diane 35.

Afp

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Opposants de tous poils,vous êtes désormais considérés comme des ANTISEMITES!

 

 

Les opposants au « mariage » contre-nature enfin déclarés antisémites !

Le milliardaire socialiste et militant homosexuel Pierre Bergé (entre autres propriétaire du magazine pornographique inverti Têtu qui souille nos rues) franchit le pas avec une belle assurance.
Complaisamment invité par Ruth Elkrieff, Pierre Bergé explique sérieusement qu’il y a un fonds antisémite derrière les manifestations de défense du vrai mariage :

 

 

Attention, le premier qui rira sera antisémite !

Tant que les braves gens croiront que les mots « antisémite », « raciste » et « homophobe » veulent dire quelquechose, la gauche, suivie docilement par la droite, continuera de faire la pluie et le beau temps.

http://www.contre-info.com/les-opposants-au-mariage-contre-nature-enfin-declares-antisemites

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Grèce : retour à l’âge du feu ?!

Athènes enfumée, forêts coupées… les conséquences de la crise économique se font sentir pendant l’hiver grec, qui peut être très rigoureux, dans le nord du pays notamment. Délaissant le fioul trop cher, les Hellènes se tournent vers le bois de chauffage.

 

Gr ce bois

 

Les autorités grecques ont saisi en 2012 quelque 13.000 tonnes de bois coupé illégalement dans des forêts en Grèce. A l’origine de cette ruée sur le bois, la crise qui incite les Grecs à réutiliser leurs cheminées pour alléger leur facture énergétique.

La décision d’aligner depuis octobre la taxation du fioul domestique ─ jusque là épargné pour raisons sociales ─ sur celle de l’essence, en vue de remplir les caisses vides de l’Etat, frappe de plein fouet les ménages grecs, épuisés par trois ans d’austérité. Le prix du fioul est passé de 95 centimes à 1,35 euro le litre et «sa consommation aurait baissé de 75%», selon la correspondante du Figaro en Grèce, Alexia Kéfalas.

Dans un pays où les forêts ne sont pas légions (à l’exception du nord) et sont déjà victimes de nombreux incendies, cette déforestation sauvage ne va pas sans poser des problèmes. «Les braconniers viennent avec de gros camions remorques et coupent tout ce qu’il peuvent, explique le garde forestier de Kilkis dans le nord du pays, Eftimios Politidis. Ils n’ont peur de rien, ils savent que nous sommes en sous-effectifs», rapportait La Tribune en novembre 2012. Même les arbres du mont Olympe ont été victimes de coupes sauvages.

Les plaintes ont beau se multiplier, plus de 3000 selon Athènes, les arbres sont victimes de cette chasse à la chaleur pas chère.

«C’est la nécessité qui est mere de l’invention»
Alors que l’économie grecque connaît sa sixième année de récession, les Grecs souffrent du froid. On ne compte plus les habitants qui ont renoncé à acheter du fioul pour chauffer leurs immeubles. Avec parfois des conséquences dramatiques. Le journal grec ekathimerini raconte que trois enfants sont morts le mois dernier dans le nord du pays dans la maison de leurs grands parents qui avaient abandonné le chauffage au fioul pour revenir au bois.

Les conséquences sur l’environnement sont visibles. Résultat, les autorités étudient des mesures pour lutter contre la pollution atmosphérique dans les grandes villes, Athènes et Salonique, où la hausse de l’utilisation du chauffage au bois a récemment fait apparaître une brume, surtout le soir, composée de particules polluantes et dangereuses. Cette pollution est devenue visible, comme l’était le «néfos» qui a fait pendant des années suffoquer la capitale grecque.

Dernière victime en date de ce retour à l’âge du bois : à Athènes, les pousses de l’olivier millénaire sous lequel, selon la légende, enseignait Platon au 4e siècle avant notre ère, auraient été volées pour terminer dans une cheminée. Qu’en penserait-il aujourd’hui, lui qui disait (sous son arbre ?): «C’est la nécessité qui est mere de l’invention»

 

Athenes nefos

Athènes dans le «néfos», le brouillard de pollution qui régnait sur la capitale grecque.

http://geopolis.francetvinfo.fr/grece-retour-a-lage-du-feu-12051

 

 

 

 
4 Commentaires

Publié par le 26 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :