RSS

Archives du 23 janvier 2013

Les vampires ont un odorat très développé….Guillaume Sarkozy aussi!

Un conseil à tous les chômeurs et futurs chômeurs,munissez-vous d’un pieu et passez-vous un chapelet d’ail autour du cou…!

Des chômeurs indemnisés ont été démarchés par Malakoff-Médéric. Au programme : un accompagnement à la recherche d’emploi, mais aussi une aide à la complémentaire santé. Comment Malakoff-Médéric s’est-il procuré leurs coordonnées ?

Ils ne sont ni clients ni adhérents de ce grand groupe spécialisé dans les assurances complémentaires (retraites et autres…) dont Guillaume Sarkozy, frère aîné du président, est délégué général depuis 2006. Ils ont pourtant reçu une lettre l’invitation personnalisée à une journée d’information sur «l’insertion professionnelle des non cadres» et «les aides à la complémentaire Santé», ainsi qu’un coupon-réponse leur demandant s’ils souhaitent y participer.

Car, côté pile, l’Action sociale de Malakoff-Médéric leur propose un accompagnement personnalisé gratuit «complémentaire à celui de Pôle Emploi, et entièrement financé par les fonds sociaux des caisses» consistant en «entretiens individuels dans le but de préparer à un entretien d’embauche, établir un CV, demander une formation», avec «des ateliers animés par des professionnels (…) pour vous guider dans vos orientations» en partenariat avec l’association Arcus Conseil, «spécialiste de l’accompagnement à la reprise d’activité et en bilans professionnels». Mais, côté face, l’objectif est évidemment de glaner quelques contrats…

Comment Malakoff-Médéric s’est-il procuré cette liste de demandeurs d’emploi indemnisés ? Il semble évident que des fichiers de Pôle Emploi ont été utilisés dans l’unique but de faire souscrire des chômeurs à la complémentaire santé Médéric, mutuelle privée appartenant au frère de Nicolas Sarkozy, et que cela ressemble au détournement illégal d’un fichier public confidentiel à des fins d’intérêt privé, au nom d’une soi-disant aide désintéressée prodiguée aux sans emploi.

Si, d’un côté, Nicolas fait mine de lutter contre le chômage en luttant sauvagement contre ses victimes, de l’autre, Guillaume profite du fléau accentué par l’incurie de son président de frère : business as usual.

Ce n’est pas la première fois que Guillaume bénéficie de l’action de Nicolas. La dernière loi sur les retraites recèle quelques subtils amendements destinés à développer les « plans d’épargne collectifs pour la retraite » (PERCO) et les « plans d’épargne-retraite populaire » (PERP) qui lui ont permis de lancer son offre PERCO. De même, en janvier 2009, suite à une réforme concernant les complémentaires Santé, 170.000 salariés de Pôle Emploi et de la Sécurité Sociale ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une «mutuelle employeur obligatoire»; et, comme par hasard, c’est le groupe Malakoff-Médéric qui a raflé les deux marchés !

Trop, c’est trop. L’un des destinataires de la lettre personnalisée Malakoff-Médéric-Arcus a déposé une plainte à la CNIL, soutenu par un collectif de chômeurs et précaires. Affaire à suivre…

SH

http://www.actuchomage.org/2012022019462/Social-economie-et-politique/contrairement-a-son-petit-frere-guillaume-sarkozy-aime-les-chomeurs.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Michel Collon Massacre Henri Guaino sur le Mali et la Syrie

 

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 23 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

L' »Etat belge » responsable de la déportation des Juifs?

Est-ce que cette bande de Calimero dégénérés nous lâchera la grappe un jour ?! J’ai un doute !!!

 

Le Sénat pourrait reconnaître jeudi la responsabilité de « l’Etat belge » pour avoir collaboré avec l’occupant allemand dans la déportation des Juifs durant la seconde guerre mondiale.

Dans la résolution pointant cette responsabilité, le rôle « des autorités belges » avait fait l’objet d’une nouvelle formulation à la faveur d’un amendement de Francis Delpérée (cdH) épinglant, à la suite des travaux du Centre d’Etude Guerres et Sociétés contemporraines (CEGES), celui « d’autorités belges ». Plusieurs membres de la communauté juive se sont offusqués de cette modification, estimant qu’elle visait à atténuer la portée de la responsabilité.

Les groupes de la majorité se sont réunis mercredi autour d’un nouvel amendement, a-t-on appris à plusieurs sources. Dans celui-ci, il est à présent question de la responsabilité de « l’Etat belge ». Cet amendement sera soumis jeudi matin en Commission des Affaires institutionnelles.

Interrogé, le principal auteur de la résolution, le chef de groupe PS, Philippe Mahoux, a indiqué que « l’intention » avait toujours été de reconnaître la responsabilité de l’Etat belge, conformément à la déclaration du Premier ministre Elio Di Rupo à la caserne Dossin. A cet égard, le texte est « clair » et ne doit souffrir d’aucune ambiguïté, a-t-il précisé.

L’agence diasporique d’information a estimé que la mobilisation de la communauté semblait avoir porté ses fruits. Citant le sénateur Jacky Morael (Ecolo), elle a confirmé la correction d’un « malentendu ».

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1506/Sciences/article/detail/1567457/2013/01/23/L-Etat-belge-responsable-de-la-deportation-des-Juifs.dhtml

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 23 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

VIDÉO. Dieudonné versus Le Point.fr: la réponse de l’humoriste

Pour les quenelles à 5 € c’est par ici…..   🙂

 

Allain Jules et Dieudonné

Allain Jules et Dieudonné

Après avoir posté une vidéo dans laquelle l’humoriste français faisait un appel aux dons, Le Point.fr, dans un article à charges, lynchait le chansonnier. Suite à cet article, il répond, toujours avec dérision et surtout provocation. Dans une vidéo postée sur Youtube ce jour et intitulée « Merci pour votre soutien ! Continuons à glisser des quenelles !! », l’humoriste triture le trait à outrance, pour se moquer royalement du magazine.

L’humoriste pousse la provoc’ en brûlant un billet de 5 euros. Regardez !

http://allainjules.com/2013/01/23/video-dieudonne-versus-le-point-fr-la-reponse-de-lhumoriste/

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Alors qu’ils n’en paient déjà pas lourd en France,des entreprises publiques françaises misent sur les Pays-Bas pour réduire leurs impôts!!!

On attend quoi pour ne plus payer les notres d’impôts!!!

Des grandes entreprises publiques françaises, dont EDF, ou anciennement publiques, ont recours à des holdings financières installées aux Pays-Bas pour réduire leurs impôts, rapporte mercredi le quotidien économique néerlandais Het Financieele Dagblad (FD).

Ces dernières années, l’utilisation des holdings financières aux Pays-Bas par des sociétés françaises a beaucoup augmenté, écrit le journal, qui a effectué sa propre enquête sur le sujet. Il s’agit également d’entreprises dans lesquelles lÉtat français a de grands intérêts, ajoute-il.

Le journal souligne que lÉtat français est actionnaire d’EDF à hauteur de 84%, qualifie cette situation de remarquable. Mais reconnaît que le total des économies d’impôts que ces constructions rapportent aux sociétés françaises n’est pas clair, alors que plusieurs personnalités françaises ont récemment quitté le pays pour raisons fiscales.

Il y a eu beaucoup d’agitation en France sur le départ vers l’étranger, où le régime fiscal est plus favorable, de la star de cinéma Gérard Depardieu et de l’homme d’affaires Bernard Arnault, écrit le FD, qui rappelle les critiques émises alors par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault : il semble maintenant que l’Etat français profite lui aussi de régimes fiscaux plus favorables à l’étranger.

En plus d’EDF, une vingtaine d’autres entreprises françaises réalisant des chiffres d’affaires supérieurs à deux milliards d’euros par an, dont GDF Suez, Thales et Veolia, ont créé une ou plusieurs holdings de ce type.

Parmi les 20 sociétés figure également France Télécom, ajoute le journal.

Le but est de bénéficier des accords fiscaux bilatéraux entre les Pays-Bas et d’autres pays, ce qui permet notamment d’éviter une double imposition sur les revenus de filiales installées à l’étranger.

C’est plus intéressant d’investir en Pologne via les Pays-Bas que directement depuis la France, assure le journal.

Veolia n’a pas à ce jour de holding financière aux Pays-Bas, a réagi une porte-parole du géant français de l’eau et des déchets, sans vouloir préciser le sens de à ce jour.

GDF Suez a souligné de son côté qu’il avait bien des sociétés holdings néerlandaises dans le cadre de son importante présence aux Pays-Bas (gaz, électricité…), mais qui sont liées aux activités que nous développons dans ce pays et non à des considérations fiscales.

France Télécom n’a pas souhaité faire de commentaire et Thales n’a pas réagi dans l’immédiat.

Selon Selon Het Financieele Dagblad, EDF est propriétaire de la centrale de Vlissingen (sud-ouest des Pays-Bas) et de trois holdings financières aux Pays-Bas, dont deux ont été créées fin 2011. La participation dans deux centrales en Pologne a été incorporée dans ces deux holdings, assure le FD.

Les bénéfices dégagés dans le cadre de ces participations seraient exemptés d’impôts aux Pays-Bas alors qu’ils seraient soumis à un impôt de 5% en France, assure le journal.

Mais une porte-parole d’EDF a contesté les informations du journal le concernant, soulignant que le groupe n’avait pas créé ces holdings, mais en avait hérité lors du rachat fin 2011 de participations de l’énergéticien allemand ENBW dans des sociétés polonaises dont il était déjà lui-même actionnaire.

De plus, ces holdings ont vocation à disparaître, notamment afin de simplifier la structure de détention des actifs du groupe en Pologne, a précisé cette porte-parole.

D’autres compagnies aux origines étrangères, comme le suédois Ikea, l’européen EADS, l’Alliance franco-japonaise Renault-Nissan et le négociant en produits pétroliers Trafigura dont le siège social est en Suisse, par exemple, sont enregistrées aux Pays-Bas.

Afp

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une nouvelle race de chien de garde voit le jour,celle des parlementaires…!

Il serait utile de penser à  les virer tous ces bons à rien d’improductifs, parlementaires payés grassement avec les deniers du peuple…. Bientôt la guillotine!

 

 

Le député-maire UMP du Touquet, Daniel Fasquelle, s’apprête à lancer une association de défense des élus. Il veut lutter contre l’antiparlementarisme et la désinformation qui alimenteraient les débats sur le cumul des mandats ou sur la rémunération des élus.

En chantier depuis décembre, l’Association des élus pour la démocratie doit être lancée « dans les prochains jours », nous explique son créateur. Pour l’instant, « une cinquantaine de députés ont répondu positivement » – des députés de droite pour le moment, mais Daniel Fasquelle espère bien recruter aussi à gauche.

C’est le débat sur le cumul des mandats qui l’a poussé à agir. Ses fonctions de maire du Touquet (Pas-de-Calais) et de président de la communauté de communes ne l’ont pas empêché d’arriver deuxième ex æquo au classement de députés de Marianne. Selon l’hebdomadaire, il fait partie des « bons élèves » de l’Assemblée nationale. Les statistiques de NosDeputes.fr le confirment.

S’il n’y avait que le cumul… Selon Daniel Fasquelle, les élus sont également exaspérés par les soupçons sur leur rémunération, la réforme des élections locales – qui doit réduire le nombre de cantons et y imposer des tickets homme-femme aux élections –, ou encore le projet de réduire le nombre de députés.

« Sur Internet, des informations inexactes »

Ces critiques et ces réformes menacent « la proximité entre les élus et les citoyens », assure Daniel Fasquelle :

« Il faut défendre les élus. Il y en a assez d’être attaqués et de voir circuler sur Internet des informations inexactes. On réagira à chaque fois. Il y a un travail de pédagogie à faire sur la fonction d’élu, et des relents d’antiparlementarisme qu’on veut combattre. On ne dit pas que tout est parfait, on sera aussi force de proposition. »

Les élus disposent déjà de plusieurs associations, comme l’Association des maires de France, mais celles-ci visent surtout à défendre des dossiers techniques auprès de l’Etat.

L’Association des élus pour la démocratie, elle, veut organiser la riposte auprès des médias et du grand public, avec « des communiqués de presse et des réunions d’information ». Moitié association de défense, moitié cellule de soutien psychologique pour élus au bord de la crise de nerf.

http://www.rue89.com/2013/01/23/trop-dure-la-vie-delu-un-depute-ump-cree-une-cellule-riposte-238919

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :