RSS

Archives du 9 janvier 2013

Les prédateurs:Bernard Arnault, une fortune basée sur un mensonge….

 

Bernard Arnault, une fortune basée sur un mensonge. Une enquête de François Ruffin sur le destin commun de la quatrième fortune mondiale et d’une petite ville sinistrée de Picardie.

 

Pour commander le dernier numéro ou s’abonner au journal, cliquez sur ce lien : http://www.fakirpresse.info/-la-boutique-.html

 

http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/les-predateurs-bernard-arnault-37545

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

« Aux sources du mondialisme » – Conférence de Pierre Hillard – Décembre 2012

 

Publiée le 6 janv. 2013

Pierre Hillard est docteur en sciences politiques et essayiste français.

Dans cette conférence il dresse une vue d’ensemble des méthodes et projets du mondialisme. Partant de ses travaux sur les minorités et les indépendantismes, il remonte progressivement jusqu’aux sources messianiques les plus anciennes de ce projet. Il nous livre ici une analyse encore inédite des ambitions et des visées mondialistes.

L’avènement d’un État mondial est-il inéluctable ?

Quelle métaphysique sous-tend cette ambition totalitaire ?

Qui veut rebâtir Babel ?

Qu’est-ce que le « Noachisme »?

Qui veut une nouvelle religion mondiale ?
Après avoir exploré les arcanes des organisations supra et infra-étatiques qui veulent dissoudre les nations, il oriente maintenant ses travaux sur ce qu’il estime être le cœur et la matrice du mondialisme mais aussi son but final : l’établissement d’une religion mondiale pilotée par un peuple de prêtres de l’humanité.
Cette religion, le Noachisme, ne pouvant pleinement s’étendre qu’après la destruction du principal obstacle sur son chemin : la religion catholique romaine.
Les-non-alignés.

 
3 Commentaires

Publié par le 9 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les scientifiques cherchent un moyen infaillible de prédire les séismes par les ondes magnétiques….

 

6 janvier 2013 – CALIFORNIE
Il y a 2300 ans, des hordes de souris, serpents et insectes s’enfuyaient de la cité grecque de Héliké sur le golfe de Corinthe(à l’ouest d’Athènes, NdT).  »Après le départ de ces animaux, un séisme arriva pendant la nuit, » a écrit l’ancien écrivain romain Claudius Aelianus.  »La cité s’est affaissée ; une vague immense l’inonda et Héliké disparut. »
Depuis, des générations de scientifiques et d’historiens ont utilisé un éventail ahurissant de méthodes pour tenter de prédire les séismes. Le comportement des animaux, les changements du temps et les sismographes, tout a échoué. Une théorie est que lorsqu’un séisme menace, la roche  »passe par un étrange changement, » en produisant d’intenses courants électriques, dit Tom Bleier, un ingénieur en satellite du projet QuakeFinder (découvreur de séismes), financé par sa société affiliée Stellar Solutions, à Cambridge dans le Massachusetts.
 »Ces courants sont très importants, » a dit Bleier lors d’une conférence.  »Ils sont de l’ordre de 100.000 ampères pour un séisme de magnitude 6 et d’un million d’ampères pour une magnitude de 7. C’est presque comme un éclair, mais en souterrain. »
Pour mesurer ces courants, l’équipe de Bleier a dépensé des millions de dollars pour installer des magnétomètres le long des lignes de faille de Californie, du Pérou, de Taïwan, et de la Grèce. Les instrument sont suffisamment sensibles pour détecter des impulsions magnétiques venant de décharges électriques à 16 kilomètres de là.
 »Dans une journée normale le long de la faille de San Andreas, on peut voir 10 impulsions par jour », a-t-il dit à National Geographic News.  »La faille est toujours en mouvement, elle grince, craque et crépite. »
Avant un gros séisme, le bruit de fond des décharges d’électricité statique doit grimper en flèche, a dit Bleier. Et c’est vraiment ce qu’il prétend avoir vu avant une demi-douzaine de séismes de magnitude 5 et 6 dont il a pu enregistrer les précurseurs.  »Cela peut monter peut-être jusqu’à 150 ou 200 impulsions par jour. » Le nombre d’impulsions, ajoute-t-il, semble fortement augmenter deux semaines avant le séisme puis retomber au niveau du bruit de fond jusqu’à peu de temps avant un mouvement tectonique.  »C’est le modèle que nous cherchons. »

SOURCE

Traduit par Hélios du BistroBarBlog

===================================================================================

 

*1*  Cette nuit,un séisme de mag 6.0 à Myanmar

Global view

Ampleur 6,0 MW
Région MYANMAR
Date heure 09/01/2013 01:41:54.0 UTC
Emplacement N 25,37; 95,09 E
Profondeur 99 km
Distances 390 km nord-ouest de Mandalay (pop 1.208.099, l’heure locale 08:11:54.3 09/01/2013) 133 km NE Imphal (pop 223,523; heure locale 07:11:54.3 09/01/2013) 68 km au SE Phek (pop 15.118; heure locale 07:11:54.3 09/01/2013)

 

*2* Un chapelet d’une quinzaine de séismes d’une mag. de 4.4 à 5.0 au niveau de la dorsale de Carlsberg

http://www.emsc-csem.org/Earthquake/Map/zoom.php?key=200&typ=AFR#2

 

 

*3* Les répliques se poursuivent en Mer Egée

http://www.emsc-csem.org/Earthquake/?filter=yes

 

 
2 Commentaires

Publié par le 9 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

L’astéroïde Apophis passera prés de la Terre cette nuit….

Le satellite géocroiseur va passer à environ 14,4 millions de kilomètres de la Terre cette nuit.

 

Non, ce n’est pas la fin du monde ! Les yeux de la Nasa sont braqués ce mercredi sur Apophis, un astéroïde de 270 mètres de diamètre et d’environ 27 millions de tonnes qui doit passer à environ 14,4 millions de kilomètres. Ce satellite géocroiseur a été repéré pour la première fois en 2004. L’objet – baptisé du nom d’un démon des forces mauvaises et de la nuit dans la mythologie égyptienne – avait alors donné des sueurs froides aux spécialistes… Les premiers calculs indiquaient en effet une probabilité de 2,7% pour qu’il percute la Terre de plein fouet en 2029 ! Tout risque de catastrophe a depuis été écarté par des calculs plus précis, prévoyant désormais un passage le 13 avril 2029 à 22 208 kilomètres de la Terre. Il s’agira tout de même de la distance la plus faible jamais observée dans les temps modernes.

La plus grande partie des nouvelles données ayant permis de recalculer l’orbite d’Apophis provient d’observations effectuées par l’astronome Dave Tholen et son équipe de l’Institut d’astronomie de l’Université de Hawaii. Mercredi, il sera possible d’observer Apophis en temps réel sur le site Slooh.com à partir de 1 heure du matin jeudi, accompagné de commentaires et de réponses aux questions du public par le président de Slooh, Patrick Paolucci. Slooh a des télescopes dans les îles Canaries pour ces observations.

 

 

Un autre astéroïde devrait croiser notre route… dès le 15 février prochain. L’astéroïde 2012 DA14 est plus petit qu’Apophis (57 mètres de diamètre) mais il va passer bien plus près de nous : 34.500 km d’altitude, ce qui signifie qu’il va traverser l’orbite des satellites géostationnaires. « Il s’agira du plus proche survol d’astéroïde qui ait été prédit », explique Mark Bailey, directeur de l’Observatoire d’Armagh, en Irlande du Nord.

« Il va passer tellement près que même les astronomes amateurs pourront l’observer, peut-être même avec de simples jumelles », précise-t-il.

http://www.atlantico.fr/pepites/asteroide-apophis-attention-va-passer-pres-terre-mercredi-600232.html#sIAx6skm3HXi2JVH.99

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :