RSS

Lancement du site de déclaration des nanomatériaux en France, une première !

03 Jan

 

Depuis le 1er janvier, les fabricants, distributeurs ou importateurs de produits contenant au moins 100 grammes de nanomatériaux, doivent être déclarés sur un site dédié sécurisé, une première en Europe, annonce jeudi le ministère de l’Ecologie et du Développement durable .

Les substances à l’état nanoparticulaire, de dimensions comprises entre 1 et 100 nanomètres (1 à 100milliardièmes de mètre) peuvent se retrouver dans plus d’un millier de produits de la vie courante, des raquettes de tennis, des crèmes solaires, des peintures, de l’électronique, du sel de cuisine ou des emballages alimentaires.

Dans la moitié des cas, il s’agit des nanoparticules d’argent dont les propriétés antimicrobiennes sont exploitées pour des applications très diverses: chaussettes sans odeur, produits d’hygiène…

Le lancement du site www.R-nano.fr, réservé aux professionnels qui doivent déclarer tous les objets produits, distribués ou importés en France qui contiendraient au moins 100 grammes de ces substances, était attendu.

Un décret gouvernemental du 17 février a rendu obligatoire cette déclaration.

La déclaration doit être faite avant le 1er mai et correspondre aux données de l’année civile précédente.

Si de très nombreux produits contiennent aujourd’hui ces nanomatériaux, pour autant, leurs usages ainsi que leurs profils de risques, du fait du caractère émergent de cette technologie, demeurent encore peu connus,
explique le ministère.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) sera chargée de la gestion des déclarations et des données, précise le ministère selon lequel de premières informations seront mises à la disposition du public d’ici la fin de l’année 2013.

En mars 2010, l’Afsset (devenue Anses), estimait que le principe de précaution s’imposait face aux incertitudes sur les nanomatériaux.

Des associations de consommateurs s’inquiètent régulièrement des risques potentiels induits par des produits alimentaires contenant des nanomatériaux dans l’attente de résultats toxicologiques.

Afp

 

Lire aussi:

Nanoparticules : l’ingrédient qui s’est discrètement invité à notre table

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/12/31/nanoparticules-l-ingredient-qui-s-est-discretement-invite-a-notre-table_1810783_3244.html

 

 
1 commentaire

Publié par le 3 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une réponse à “Lancement du site de déclaration des nanomatériaux en France, une première !

  1. Association AVICENN

    4 janvier 2013 at 15 h 13 min

    Vous pouvez suivre et participer à l’analyse des enjeux démocratiques des nanotech et nanosciences avec la veille citoyenne AVICENN éditeur des sites http://veillenanos.fr et http://wikinanos.fr
    cordialement.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :