RSS

Archives Mensuelles: janvier 2013

Témoignage d’un Américain élevé par deux lesbiennes….

 

Dans une vidéo postée dimanche [20 janvier, ndlr] sur YouTube, cet internaute nord-américain met en cause le nombre, le sérieux et la neutralité des études citées par Najat Vallaud-Belkacem à l’appui de l’« homoparentalité » ou de l’« homoéducation » sur le plateau de « Mots croisés » le 14 janvier dernier.

Il témoigne de la difficulté d’être élevé par deux lesbiennes, comme il le fut entre deux ans et dix-neuf ans. « Une décision injuste », dénonce-t-il aujourd’hui. « Il faut avoir plus de précautions », juge l’internaute au regard de la décision grave que s’apprêtent à prendre les pouvoirs législatif et exécutif français. Se rendant dans notre pays en mars 2013, il se dit prêt à rencontrer la ministre française des Droits des femmes pour examiner ensemble des études qu’il semble bien connaître et discuter du « mariage » homosexuel.

À diffuser !

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Temoignage-d-un-Americain-eleve-par-deux-lesbiennes-16183.html

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Israël avoue avoir stérilisé des femmes éthiopiennes….

 

Après avoir nié, le ministre de la santé israélien, saisi par une association de défenses des droits civiques israélienne, a été obligé d’admettre que les femmes d’origine éthiopienne arrivées dans le pays à la demande d’Israël, se voyaient administrer, sans explications ni consentement éclairé, le contraceptif injectable Depo-Provera.

Depo-Provera est un contraceptif ne contenant qu’un progestatif, l’acétate de médroxyprogestérone, administrable par injection intramusculaire une fois tous les trois mois. Le retour à la fertilité à l’arrêt du traitement est souvent très long, ce qui fait que les groupes féministes israéliens opposés à ces pratiques scandaleuses sur les immigrantes éthiopiennes ont pu à bon droit parler de « stérilisation masquée ».
Le médicament est en outre associé à une nette élévation du risque d’ostéoporose. Le directeur général de la santé, Roni Gamzu aurait transmis des instructions pour faire cesser cette pratique « dans les cas où les femmes concernées ne seraient pas conscientes de ses implications », indique le journal israélien Haaretz. Cette fameuse pratique a été dénoncée il y a 5 ans déjà, mais le gouvernement israélien avait fait la sourde oreille.
C’est l’association des droits civiques israélienne ACRI qui a envoyé un ultimatum au gouvernement en exigeant que cessent ces injections et qu’une enquête soit ouverte à ce sujet, les statistiques montrant que des milliers de femmes ont été traitées de la sorte.
Il y a un mois et demi, l’affaire avait éclaté au grand jour après que la journaliste Gal Gabbay, eut révélé les résultats de ses interviews avec 35 juives éthiopiennes vivant en israël. On comprenait alors comment le taux de fécondité avait chuté de 50 % sur 10 ans dans la communauté éthiopienne.
L’émission télévisée montrait que les femmes éthiopiennes étaient menacées et intimidées alors qu’elles se trouvaient encore dans les camps de transit en Ethiopie, afin d’accepter ces injections trimestrielles, même quand elles ne le souhaitaient pas. On leur mentait souvent en leur disant que ces piqures avaient pour but de diminuer la souffrance lors des accouchements.
Le documentaire montre aussi une infirmière déclarant devant une caméra cachée que les femmes éthiopiennes ont reçu du Depo-Provera parce qu’elles « ne comprennent rien » et oublient de prendre la pilule contraceptive.
Et certains viendront prétendre qu’Israël n’est pas un Etat raciste ?
 
Poster un commentaire

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme de mag 6.0 dans le Sud de l’Alaska

 

Ampleur 6.0
Date-Heure
Emplacement 55.584 ° N, 134.745 ° W
Profondeur 9.7 km (6,0 miles)
Région SUD-EST DE L’ALASKA
Distances 101 km (62 miles) de W Craig, Alaska

303 ​​km (188 miles) S de Juneau, en Alaska,

316 km (196 miles) WNW de Prince Rupert, Canada

409 km (254 miles) WNW de Terrace, Canada

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Silence élyséen sur l’huile de palme,les entreprises font-elles la loi au Cameroun ?

 

Par Sophie Chapelle (31 janvier 2013)

Paul Biya, à la tête du Cameroun depuis 1982, était à l’Elysée le 30 janvier. L’occasion pour plusieurs organisations écologistes de dénoncer le silence du gouvernement camerounais sur le projet d’Herakles Farms. Ou comment raser plus de 73 000 hectares de forêts pour les convertir en une gigantesque plantation industrielle de palmiers à huile. 25 000 camerounais risquent d’être dépossédés de leurs terres, à cause de ce projet de la société SG Sustainable Oils Cameroon PLC (SGSOC), filiale du groupe américain Herakles Farms. La région concernée, dans le sud-ouest du pays, est considérée comme cruciale pour la biodiversité de la planète. Le contrat, signé en 2009 entre le gouvernement et la compagnie, accorde un bail foncier de… 99 ans !

Malgré les nombreuses irrégularités relevées dans l’étude d’impact environnemental, la destruction de la forêt a déjà commencé. Alors même que le chef de l’État n’a pas signé l’autorisation d’exploitation. Perte des moyens de subsistance, bénéfices limités pour les communautés locales, déforestation massive, sont autant d’effets négatifs pointés par un rapport de l’Institut Oakland, mené en collaboration avec Greenpeace. « Les villageois et la société civile se mobilisent contre Herakles mais ils n’ont droit qu’à intimidations, répression, voire emprisonnement », souligne Fréderic Amiel, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France.

« La convention d’établissement, passée entre le gouvernement et la compagnie, viole les conventions internationales relatives aux droits de l’Homme », relèvent le Centre pour l’environnement et le développement (CED) et le Réseau de lutte contre la faim (RELUFA) [1]. La convention passe au-dessus des lois nationales, pointent ces associations camerounaises. Et d’ajouter que « le soutien à l’agriculture familiale permettrait de lutter plus efficacement contre la pauvreté rurale et de renforcer la souveraineté alimentaire nationale ». Greenpeace organise le 2 février à Paris un événement pour mobiliser contre ce projet d’Herakles Farms. Un projet similaire de plantations d’huile de palme au Libéria, provoquant accaparement des terres, a été révélé par une enquête de Basta !lire ici).

Notes

[1] Lire le rapport Le treizième travail d’Héraklès ?

BASTAMAG

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

nouveaux radars embarqués: machine à verbalisation massive,le cadeau de Flamby pour cet Été

 

 

Pétition: http://www.liguedesconducteurs.org/petition-radars-mobiles-embarques.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

En bon petit soldat du système,Nicolas Doze nous explique que la France n’est pas en faillite ?!

Et après il se demande pourquoi nous en avons tous après les médiamenteurs de son espèce…!

Pour preuve ce petit échange de tweets avec lui hier soir:

Nicolas DOZE – BFM@NicolasDOZE

Piqure de rappel : Pour le news 100% éco c’est BFM Business (le média éco télé-radio). Pour l’information générale tout sujet c’est BFMTV.

Antherot@Antherot

@NicolasDOZE Désolé,je n’ai jamais fait la différence,on y raconte la même désinfo…..!

Nicolas DOZE – BFM@NicolasDOZE

Tous ces tweets qui interprètent les choses par le tamis d’un prisme personnel émanent de gens qui aimeraient vivre le monde qu’ils rêvent.

Antherot@Antherot12 h

@NicolasDOZE On aimerait surtout se débarrasser des cloportes qui nous mènent à l’esclavage et vous en êtes leur relayeur!mm panier de crabes

Nicolas DOZE – BFM@NicolasDOZE

Pourquoi tout ceux qui considèrent que les médias disent n’importe quoi et désinforment continuent à les consommer avec avidité ?

Antherot@Antherot

@NicolasDOZE Contrairement à  vous nous ne pratiquons pas la pensée unique,séparer le bon grain de l’ivraie,le bon grain rarement chez vous!

Ensuite,voyant que je devenais plus précis quand à ceux qui nous ont mis dans cette merdasse et pourquoi nous nous méfions tant des médias meanstream ,il a supprimé plusieurs de ses questions,mais voici les réponses:

Antherot@Antherot

@NicolasDOZE Pourquoi vous me posez la question,alors que vous connaissez la réponse…tout sauf les médias « mainstream » aux ordres…!

Antherot@Antherot

@NicolasDOZE Aux ordres des lobbies,des pontes du CAC et des grands « Bankters »…etc… Allez,je vous aide un peu….! http://oua.be/s1z

Antherot@Antherot

@Antherot @NicolasDOZE Aujourd’hui, les merdias c’est un peu le fast food de l’info. Ca sort du four et tu l’avales.Gavés! Mais incultes!

Et le meilleur pour la fin:

Antherot@Antherot

@NicolasDOZE  BFM,pro sioniste?!http://www.youtube.com/watch?v=S-B4K0-wlVE …

Fin de la discussion………………………………….

 
3 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Pays basque : une monnaie locale pour un changement global

Par Rémi Rivière (31 janvier 2013)

C’est l’une des plus importantes monnaies locales en France, avec le Sol Violette à Toulouse : l’eusko vient d’être lancé à Bayonne. Quel intérêt face à l’euro ? Favoriser l’économie locale, soutenir les circuits courts, plus écologiques, développer les entreprises éthiques et contribuer au progrès social. Des dizaines de commerçants, d’artisans et d’associations s’y sont déjà convertis. Reportage au Pays basque, qui entre dans la zone eusko.

« C’est la première fois que je vois une Assemblée générale se terminer à l’heure », s’emballe le jeune directeur d’une petite entreprise, coup d’œil furtif sur sa montre, avant de noyer cette synthèse mémorable dans une joyeuse gorgée de cidre basque. La démonstration de l’association Euskal Moneta (Monnaie basque), le 23 janvier à Ustaritz, était irréprochable, comme il se doit lorsque l’on met au vote la création d’une monnaie locale et que l’on ambitionne d’y associer des valeurs éthiques d’économie solidaire, sociale ou écologique.

En moins de trois heures, les questions les plus pointues ont reçu les réponses les plus simples et les infographies menaçantes ont fini par esquisser des issues prometteuses. Avec la même sérénité appliquée et après un an et demi de travail, les créateurs bénévoles de « l’Eusko » (variante du mot « basque ») ont proclamé, devant une centaine d’adhérents au projet, le lancement de la monnaie basque alternative. Et ont assuré qu’elle deviendrait la plus importante de l’hexagone. Un serment déjà à moitié tenu, avant même que ne circulent les nouvelles coupures dans les commerces du Pays basque.

Sol Violette à Toulouse, Eusko à Bayonne

En quelques semaines, près de 190 entreprises, commerçants, artisans et associations ont été rejoints par plus de 600 particuliers. Un nombre qui devrait progresser rapidement dès les premières transactions et l’ouverture des bureaux de change, le 31 janvier. Un résultat exceptionnel, à comparer aux 70 structures qui utilisent la monnaie complémentaire de Toulouse, le Sol violette, durant son expérimentation, entre mai et décembre 2011.

« A notre connaissance, le Sol violette est la monnaie locale la plus forte de l’hexagone et compte près d’un millier d’utilisateurs », indique Txetx Etcheverry, trésorier de l’association Euskal Moneta. 2 500 systèmes de monnaies locales et solidaires sont recensés à travers le monde, dont une quinzaine en France. Le Pays basque possède naturellement des atouts majeurs grâce à une identité forte, des outils de relocalisation de l’économie et un tissu militant extrêmement vigoureux.

Une monnaie solidaire pour une économie locale

A Villeneuve-sur-Lot, les créateurs de la monnaie complémentaire « l’abeille », lancée il y a près de trois ans, ne s’y sont pas trompés. Ils ont reçu les basques pour un cours pratique en estimant que ce territoire possédait toutes les garanties du succès. Il fallait voir, ce 19 janvier, les premiers adhérents de la monnaie basque se procurer avec empressement des coupures de 1, 2, 5, 10 et 20 euskos pour leur équivalent euros (1 eusko est égal à 1 euro). Les liasses multicolores, bleues, vertes, jaunes ou mauves pâles, encore pleines de relents d’encres, figurant la culture basque en verso, et son économie en recto, disparaissaient dans les poches.

Ce jour-là, au siège de la Chambre d’agriculture alternative [1], 6 500 euros ont été changés en autant d’euskos durant l’Assemblée générale de l’association agricole. Et pas besoin de grands discours. Au cœur d’une structure qui défend déjà une autre économie agricole, l’intérêt d’une monnaie locale et solidaire va de soi. Ainsi, les paysans basques sont en train de réintroduire le blé panifiable (utilisé pour le pain), disparu du paysage il y a plus d’un demi siècle. Dans quelques mois, les boulangers basques pourront se procurer de la farine fabriquée localement.

……….

La suite sur BASTAMAG

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séismes de mag 6.0 et 6.2 Îles Santra Cruz,archipel des Salomon

globe showing location of 10-degree map

 

10-degree map showing recent earthquakes

Ampleur 6.0 / 6,2
Date-Heure
Emplacement 10,628 ° S, 166,382 ° E
Profondeur 9.2 km (5,7 miles)
Région SANTA CRUZ ILES
Distances 60 km (37 miles) E de Lata, Îles Salomon
544 km (338 miles) N de Luganville, Vanuatu
717 km (445 miles) ESE de Honiara, Îles Salomon
809 km (502 miles) NNO de Port-Vila, Vanuatu

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

« Quenelle pour BHL »dit « Botul » ou BHL jugé par ses pairs [ ! PUBLIC AVERTI !]

Plus ici:

http://bestofactus.wordpress.com/2013/01/30/bhl-sans-laimer-quen-pensent-pierrejovanovic-upr_asselineau-alainsoraloffic/

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme de mag 6.7 Atacama au Chili

globe showing location of 10-degree map

 

10-degree map showing recent earthquakes

Ampleur 6,7
Date-Heure
Emplacement 28,168 ° S, 70.804 ° W
Profondeur 47.5 km (29,5 miles)
Région Atacama, Chili
Distances 44 km (27 miles) N de Vallenar, Chili
100 km (62 miles) SSW de Copiapo, au Chili
197 km (122 miles) au NNE de La Serena, Chili
204 km (126 miles) au NNE de Coquimbo, Chili

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

MERDIAS : De l’info en continu à la désinformation continue

De l’info en continu à la désinformation continue: pour une remise à plat des pratiques journalistiques…

 

 

Les chaînes d’information en continu ont un credo : le direct. Mais ces derniers temps, rien ne justifie l’hyper-médiatisation de certains évènements, écrasant toutes les autres informations… pour aboutir, finalement, à une forme de désinformation.

 

Dimanche 13 janvier, toute l’après-midi, BFM TV et I-Télé ont diffusé des images de la manifestation des opposants au mariage pour tous. Les mêmes experts passaient d’un plateau à un autre. Critiqué sur les réseaux sociaux, le directeur de BFM TV a répondu qu’un tel traitement de l’évènement était mérité et que la même couverture médiatique serait mise en place pour la manifestation du 27 janvier. Il s’était peut-être un peu avancé…

 

La libération pour vice de procédure de Florence Cassez a donné lieu à la même saturation d’images, sans aucune analyse du dossier judiciaire. Le téléspectateur a ainsi longuement pu admirer la porte d’entrée de l’immeuble de la mère de Florence Cassez où toutes les équipes de télévision se pressaient. « Médias le magazine » (l’émission) a comptabilisé le temps d’antenne consacré au direct sur ce sujet en deux jours : 19h30 pour BFM TV et 27h00 pour I-Télé.

 

Durant tous ces directs interminables, la dépouille de Yann Desjeux, otage français tué en Algérie, a été rapatriée. Les chiffres du chômage ont été publiés. Les guerres au Mali et en Syrie continuaient. Dans ces conditions comment s’étonner que 74% des Français jugent que les journalistes sont coupés des réalités et ne parlent pas des vrais problèmes des Français (Source Ipsos).

 

Le rôle des journalistes est de sélectionner et de hiérarchiser les sujets pour donner aux citoyens une information la plus complète possible. Les chaînes d’information en continu pourraient délivrer une information pluraliste, traiter de sujets que l’on ne voit pas sur les journaux des grandes chaînes. Elles n’en font rien, nous offrent une vision réductrice et transforment l’information en spectacle, la vidant de tout contenu.

 

Le direct à la carte?

 

Une autre question se pose sur le traitement de la manifestation des partisans du mariage pour tous ce dimanche. La couverture de la manifestation était prévue. Les journalistes et les cars régie en place… mais les invités des plateaux télé ont été décommandés à la dernière minute (certains ont d’ailleurs dû se renseigner eux-mêmes pour savoir si leur intervention était maintenue). Jusqu’à 17 heures, les deux chaînes d’information n’ont traité que de l’arrivée du vainqueur de la course du Vendée Globe. Prévue initialement vers midi, l’arrivée n’a finalement eu lieu que vers 15h30 : durant trois heures, le téléspectateur a régulièrement été informé que « l’arrivée était prévue d’ici quelques minutes ».

 

Puis les chaînes d’information ont changé les titres de leurs éditions spéciales et basculé sur la couverture de la manifestation pour tous, plusieurs heures après le début de la manifestation. Pourquoi, alors que ces chaînes sont capables de jongler entre l’appartement de la mère de Florence Cassez à Paris, un tribunal et une prison mexicaine, sont-elles par contre incapables de suivre deux directs : une manifestation à Paris et l’arrivée d’une course en Vendée ? Pourquoi ce non partage de l’antenne ?

 

Sébastien Pietrasanta, député-maire PS d’Asnières-sur-Seine, a décidé d’écrire au CSA pour demander des explications sur la différence de traitement médiatique entre le « mariage pour tous » et la « manif pour tous ».

 

Bien au-delà se pose fondamentalement la question du rôle des médias et du travail des journalistes : ce à quoi nous assistons montre l’urgence d’une remise à plat des règles de traitement pluraliste et démocratique de l’information. Il est temps que la profession des journalistes se dote d’une instance réunissant employeurs, employés et citoyens pour en faire un lieu de médiation et de réflexion sur les pratiques journalistiques et la déontologie. Un « Conseil de Presse » d’un nouveau genre garantissant la liberté des rédactions et créant les conditions d’une confiance retrouvée entre les médias et le public.

Les Indignés du PAF, collectif citoyen a-partisan

Texte de Sabine Chevrier

Mail: lesindignesdupaf@gmail.com

Twitter: @IndignEsDuPAF, FaceBook: « Les Indignés du PAF »

http://blogs.mediapart.fr/blog/les-indignes-du-paf/280113/de-l-info-en-continu-la-desinformation-continue

 

 

 
6 Commentaires

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les raclures de goldman sachs conseillent à la France de baisser les salaires de 30%!

Tout juste lauréate du «prix de la honte» 2013, décerné par Greenpeace Suisse, la banque américaine Goldman Sachs a jugé bon de donner des «conseils» à la France pour enrayer la crise.Notamment baisser tous les salaires de l’Hexagone de 30%. Une «solution» qui ne fait pas l’unanimité.

Interviewé vendredi par le Huffington Post, l’économiste en chef de la banque, Huw Pill, a généreusement confié son analyse de la situation française. Le «Monsieur Europe» de la banque internationale d’investissement s’est ainsi penché sur son «manque de compétitivité» et nombre de «déséquilibres dans ses comptes». Interrogé sur un solution miracle à proposer au président de la République François Hollande, l’expert assure qu’«il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers…» Soit 33% de moins en moyenne. Mais c’est «politiquement impossible à imposer», convient-il.

Un secteur public trop important

Autre problème «chronique» de la France selon le cadre de cette grande banque surnommée «le diable de la finance», «un secteur public bien trop important». Ainsi, «il faudrait déplacer l’emprise de l’Etat vers le secteur privé», poursuit Huw Pill. D’ailleurs, toute «la zone euro a surtout besoin de réduire sa dette publique». Et l’expert de vouloir rassurer : «si on la compare à la Grèce, la France a tout pour elle. Mieux placée géographiquement, plus importante économiquement…» Il lui suffit donc de «pratiquer des ajustements d’elle-même». L’expert est en outre confiant sur l’avenir de la France qui «aura entrepris ces changements d’ici trois à cinq ans. Elle devrait donc prendre la bonne direction, qui rendra la zone euro plus puissante et plus résistante».

En recevant le «prix de la honte», symbole des mauvaises pratiques de la finance, Goldman Sachs a reçu une volée de bois vert. Selon Michael Baumgartner, membre du jury, la banque est «l’un des principaux gagnants de la crise financière». Elle «occupe une place prépondérante dans le casino des matières premières […] Elle a commencé à déstabiliser les prix, et si les prix des denrées alimentaires battent à nouveau tous les records, comme en 2008, de millions de personnes vont tomber dans la famine et la misère».

En janvier 2011, la banque d’affaires américaine annonçait que le salaire annuel de son PDG Lloyd Blankfein était augmenté de 600 000 dollars à… deux millions de dollars. Et ce, malgré le recul de 37% du chiffre d’affaires de la banque. La banque Goldman Sachs avait en effet été l’une de celle touchée par la crise de 2008 : elle avait du coup bénéficié de plusieurs milliards de dollars d’aides de la part du Trésor américain.

http://www.leparisien.fr/economie/goldman-sachs-conseille-a-la-france-de-baisser-les-salaires-de-30-30-01-2013-2525317.php

 
4 Commentaires

Publié par le 30 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Another brick in the wall: Une caricature de Benjamin Netanyahou qui fait mouche!

 

Another brick in the wall: Une caricature de Benjamin Netanyahou qui fait mouche!

 

 

C’est Hammad Faris qui a orienté mon attention vers cette image sur Facebook.

Cette caricature, publiée dans le Sunday Times de Londres, est l’oeuvre de Gerald Scarfe. qui est l’auteur de l’animation du clip pour la fameuse chanson « The Wall » du groupe de musique pop anglais Pink Floyd.

Benjamin Netanyahou, celui là-même à qui François Hollande donnait ostensiblement l’accolade à Toulouse est montré pour ce qu’il est: un voleur et un assassin.

Sûrement pas quelqu’un qui peut en appeler à la mémoire des victimes du nazisme. Et ce n’est certainement pas par hasard que le Sunday Times a fait paraître ce dessin le jour retenu par l’ONU pour commémorer le souvenir de « l’holocauste ».

Les sionistes s’indignent, c’était prévisible, aussi bien en raison du contenu de la caricature que de sa date de parution. Même les députés Juifs britanniques ont protesté et ont saisi l’autorité chargée de veiller à la déontologie journalistique (Il faudrait quand même leur rappeler que leur premier ministre est David Cameron et pas Benjamin Netanyahou!).

Pourtant, comme on l’a vu sur ce blog, s’il y en a qui devraient faire au minimum profil bas au sujet de la période nazie, ce sont bien les sionistes.

Si quelqu’un avait eu la bonne idée de les déférer au tribunal de Nuremberg, ils auraient sans doute été déclarés coupables et leurs chefs pendus ou emprisonnés pour de longues années.

Et on ne parlerait pas de conflit palestino-sioniste.

On apprend que Rupert Murdoch, le propriétaire (sioniste) du Sunday Times s’est excusé en écrivant sur Twitter que le dessinateur Gerald Scarfe – un artiste d’expérience dont le travail représente souvent des scènes sanglantes – ne reflète pas la ligne éditoriale du journal. « Nous devons néanmoins d’immenses excuses pour ce dessin grotesque et injurieux. »

http://mounadil.wordpress.com/

http://www.alterinfo.net/Another-brick-in-the-wall-Une-caricature-de-Benjamin-Netanyahou-qui-fait-mouche_a86227.html

 

Lire aussi:

USA : Israël ne fait pas l’unanimité

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les problèmes de mémoire sont souvent dus à des médicaments….

 

Les médicaments utilisés pour le traitement de l’insomnie, de l’anxiété, des démangeaisons et des allergies peuvent avoir des effets négatifs sur la mémoire ou la concentration des personnes âgées, selon une étude de l’Université de Montréal.

Jusqu’à 90 % des personnes âgées de plus de 65 ans consomment au moins un médicament d’ordonnance. 18 % des gens de ce groupe d’âge se plaignent de leur mémoire et présentent des troubles légers de la cognition. La recherche suggère qu’il y aurait un lien à faire entre les deux situations, concluent les chercheurs.

Cara Tannenbaum et ses collègues ont analysé 78 études comparant les effets des médicaments anticholinergiques ((1)), les antihistaminiques, les GABAergiques et les opioïdes (anti-douleurs) à ceux d’un placebo chez des adultes qui ayant passé un test neuropsychologique avant et après la prise de ces médicaments. Les études incluaient 162 tests pour les quatre classes de médicaments.

Les 68 tests concernant les médicaments benzodiazépines (souvent utilisés pour traiter l’anxiété et l’insomnie) ont montré qu’ils induisent systématiquement des effets sur la mémoire et la concentration, avec une relation observable entre la dose et l’effet.

Les 12 tests sur les antihistaminiques et les 15 tests sur les antidépresseurs tricycliques montrent des effets sur l’attention et la capacité de traitement de l’information.

Ces résultats soutiennent les recommandations émises dans les nouveaux critères de Beers publiés au printemps 2012 par le American Geriatrics Society d’éviter ces médicaments chez les personnes âgées.

« Les aînés peuvent jouer un rôle important dans la réduction des risques associés à l’usage de ces médicaments« , souligne la chercheuse. « Ils doivent connaître cette information sur leurs médicaments pour qu’ils se sentent plus à l’aise de discuter avec leur médecin et leur pharmacien d’options pharmacologiques ou non-pharmacologiques plus sécuritaires« , estime la chercheuse. « Malgré les risques connus, certains patients gagnent à poursuivre leur traitement pharmacologique plutôt que de vivre avec les symptômes de leur maladie. Ils doivent cependant être en mesure de faire un choix éclairé en comprenant les effets que ces médicaments peuvent avoir sur leur mémoire et leur concentration. »

Voyez également:

(1) Les médicaments anticholinergiques incluent des antidépresseurs, des anxiolytiques (tranquillisants), des antiépileptiques, des antitussifs, des antihypertenseurs, des diurétiques, des antiashmatiques (dont certains sont utilisés comme somnifères), des médicaments pour le traitement du glaucome et des incontinences urinaires.

http://www.psychomedia.qc.ca/memoire/2012-11-06/concentration-effets-secondaires-de-medicaments

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

USA: « deep water horizon »,plus de 33 mois aprés la castastrophe,on craint une nouvelle marée noire!….

 

Une importante fuite de pétrole continue de s’échapper dans le golf du Mexique depuis la catastrophe de « Deep water horizon » en 2010, une nappe importante de 10 km s’en dégage depuis quelques jours et fait craindre une nouvelle marée noire.

La région marine de Macombo en Louisaine est toujours irisée de pétrole à la surface de l’océan depuis l’automne dernier, sans qu’aucune explication de la part de BP ou des gardes côtes américains ait été fourni quant à son origine. Elle s’est dramatiquement élargie depuis quelques jours. Sa persistance, même après des semaines de mauvais temps, suggère que le débit de la fuite constatée est important. Les scientifiques qui l’ont échantillonné ont trouvé des preuves de la présence de produits synthétiques tels que la boue de forage dans les échantillons.

Le plus troublant reste que cette nappe que l’on avait remarqué en automne dernier, et qui se répandait perpétuellement sur une surface d’environ un demi-mile de la scène de l’explosion de Deepwater Horizon de 2010, est devenu beaucoup plus importante depuis quelques jours. Elle s’étend aujourd’hui sur plus de 10 km dans le sens sud-nord et elle frole même parfois la cote à moins de 2 km .

C’est grâce au travail incessant de l’association « On the Wings of care », qui continue depuis 2010 d’effectuer régulièrement des survols de vigilance dans la région, que cette nouvelle marée noire a été rendu public. Déjà en Août 2011 et à nouveau en Octobre 2012, elle avait des preuves photographiques qu’elle a rendu public, ces preuves ont forcé BP et les Gardes côtes américains à avouer et à reconnaître publiquement que la fuite de 2010 n’était pas correctement colmater et que des nouvelles observations de nappes de pétrole étaient constaté régulièrement prés de la plate-forme de BP.

Depuis, c’est le silence complet, sinon que la nappe c’est aujourd’hui gravement élargie et qu’une nouvelle marée noire est à craindre.

« Nous ne sommes toujours pas satisfait des réponses de BP à nos nombreuses questions face à cette nouvelle marée noire, et nous craignons le pire , à savoir que ce pétrole provient de fissures sous la mer. »

Une seule chose est indéniable, nous avons des preuves photographiques formelles: Du pétrole est toujours en fuite, et ce, 33 mois après l’explosion de « Deep Water Horizon ».

 

http://naturealerte.blogspot.fr/2013/01/29012013usa-une-importante-fuite-de.html

 

 

 
4 Commentaires

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

John Perkins est l’invité d’Abby Martin….

John Perkins auteur du best-seller « Confession d’un assassin financier » est l’invité d’Abby Martin sur RT et explique comment l’empire travaille à son extension.

 

 

Pour Rappel:

John PERKINS, tueur à gages économique. Interview de M. John Perkins dans le magazine Nexus n°54 (janvier-février 2008) à propos de sa vie et son livre « Confessions d’un assassin financier ».
Voilà comment on exploite la misère du monde, comment les pays riches utilisent leur sale méthode pour destituer un gouvernement et mettre en place « leur marionnette », voilà comment les pays riches s’enrichissent sur le dos des pays pauvres, au point de les endetter, les briser. Sale mentalité d’opresseurs!

 

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le juge Imposimato accuse Bilderberg de terrorisme….

 

Le groupe international Bilderberg est impliqué dans les attentats tragiques des années 1970 et 1980 en Italie, organisée d’abord par des cellules terroristes fascistes puis par la mafia. C’est le président honoraire adjoint de la Cour de Cassation italienne, Ferdinando Imposimato, qui le révèle à l’occasion de la présentation à Naples de son nouveau livre « La république des tragédies impunies ». « Désormais, nous savons tout de la stratégie de la terreur qui fut mise en place par le réseau Gladio (« Stay behind », ou « rester derrière » en français), appuyé par les services secrets (ceux officiels) italiens », nous confirme Imposimato. « La stratégie servait à entraver l’émergence de gouvernements de gauche, et était orchestrée par la CIA ».

 

 

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/le-juge-imposimato-accuse-37737

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Santé : la cigarette électronique encore plus dangereuse que le tabac….

 

cigarette-electronique-dangereuse

 

D’après les observations de plusieurs experts, la cigarette électronique présente une alternative dangereuse et apparait plus nocive que la vraie fumée de cigarette. On a longtemps pensé que cette méthode pour arrêter de fumer faisait un tabac…

Mais désormais de nombreux spécialistes, comme le docteur Elizabeth Pott, tirent la sonnette d’alarme : la cigarette électronique, appelée aussi e-cigarette, « peut causer des irritations graves au niveau du système respiratoire« . Il faut savoir que la « fausse » fumée de ces cigarettes électroniques contient des substances cancérigènes pour le corps humain.

Déjà en 2009, l’Agence américaine de la nourriture et des médicaments avait pointé du doigt la présence de ces éléments nocifs, dont la nitrosamine et la propylène glycol, dangereuses à forte dose. Au Royaume-Uni, la Tobacco Products Regulations n’a pas mis en place de restrictions concernant la cigarette électronique puisque celle-ci est considérée comme un produit ne « contenant pas de tabac« . Des pays, comme le Canada et l’Australie, ont de leur côté, décidé de prendre des mesures en interdisant l’usage de la cigarette électronique.

source

http://www.menly.fr/buzz/news/antiseche-actu/162528-cigarette-electronique-plus-dangereuse-tabac/

 

 

 
10 Commentaires

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une étude révèle l’imposture de la chimiothérapie….

 

(NaturalNews) Une équipe de chercheurs de l’état de Washington a récemment ont poussé un mémorable  »oups ! » quand elle a découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont difficiles à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Comme on le constate, en réalité la chimiothérapie ne traite ni ne guérit le cancer, selon les découvertes de l’étude, mais active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée.
On pourrait en parler comme preuve irréfutable, une fois pour toutes, de la tromperie de l’industrie conventionnelle du cancer. Non seulement la chimiothérapie, qui est la méthode standard de traitement du cancer aujourd’hui, est, selon l’étude un fiasco total, mais elle est au complet détriment du malade cancéreux. Publiées dans le journal Nature Medicine, les choquantes découvertes qui, sans surprise, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante, éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie obligent les cellules saines à libérer une protéine qui en réalité alimente les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer.

Selon l’étude, la chimiothérapie induit la libération dans les cellules saines une protéine, WNT16B, qui aide à promouvoir la survie et la croissance des cellules cancéreuses. La chimiothérapie endommage aussi définitivement l’ADN des cellules saines, préjudice à long terme qui persiste longtemps après la fin du traitement par chimio. L’action combinée de la destruction de cellules saines et la promotion de cellules cancéreuses fait techniquement de la chimiothérapie plus un protocole de création de cancer qu’un protocole de traitement cancéreux, par définition, fait qui devrait retenir l’attention de quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu’il connaît quelqu’un d’autre qui en est affecté.

Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir, se répandre et le plus important, résister à une thérapie ultérieure, » a expliqué le co-auteur de l’étude Peter Nelson du Centre de Recherche Fred Hutchinson sur le cancer à Seattle, concernant cette découverte à laquelle  »il ne s’attendait pas du tout. »  »Nos résultats indiquent que dans les cellules bénignes les réponses en retour… peuvent contribuer directement à une dynamique de grossissement de la tumeur, » a ajouté l’équipe au complet selon ce qu’elle a observé.
Éviter la chimiothérapie augmente les chances de recouvrer la santé, suggère la recherche

Cela signifie qu’à tous égards la technique toute entière de la chimiothérapie est totalement sans valeur, et qu’elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir fera en d’autres mots tout pour éviter la chimiothérapie, et recherchera une voie alternative. Laquelle peut comprendre les traitements alternatifs du Dr Gerson ou des aliments et nutriments anti-cancer comme le bicarbonate de soude, le curcuma, de fortes doses de vitamine C et la vitamine D.

 »Toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c’est ce qui tue les patients au bout du compte, » a admis le Dr Raghu Kalluri, auteur d’une étude similaire publiée l’année dernière dans le journal Cellule cancéreuse. Cette étude particulière a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.
SOURCE

Traduit par Hélios pour le BBB.

Lire aussi l’article du Dr JacquesLacaze (cancérologue),  »Rapport accablant : 3 médecins sur 4 refusent la chimio pour eux-mêmes ».

http://bistrobarblog.blogspot.com/2013/01/limposture-de-la-chimiotherapie.html

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 

Davos 2013 : extra-terrestres, super-pouvoirs et immortalité….

Il n’y avait pas que des sujets économiques traditionnels à l’agenda du Forum économique mondial de Davos. L’utilisation incontrôlée du génie génétique, les possibilités de la médecine en ce qui concerne le cerveau humain, la prolongation artificielle de la vie humaine et l’existence des civilisations extra-terrestres ont aussi fait partie des débats. La discussion, préparée avec le soutien du magazine Nature, porte le nom de X-factor et ressemble plus au scénario d’un film de science-fiction.

 

мозг уравнение математика задача часы 2012 август коллаж гр

 

Selon les scientifiques, bientôt, grâce à des produits pharmaceutiques, l’humanité pourra jouir de super-pouvoirs. Vu que les scientifiques travaillent déjà à l’élaboration de traitements contre des maladies telles que la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie, alors il est tout à fait probable qu’il y aura des médicaments qui pourront stimuler l’activité cérébrale de tout un chacun. Il existe déjà aujourd’hui des psychostimulants (Ritaline et modafinil), qui accélèrent l’activité cognitive cérébrale. Même si ces traitements sont prévus à l’origine pour les personnes atteintes de maladies mentales, ils pourront être utilisés par celles en bonne santé, afin qu’elles puissent mieux mémoriser des informations et montrer de bons résultats au travail et dans les études.

Les scientifiques sont d’accord sur le fait que le développement des super pouvoirs chez l’homme est possible à l’aide d’instruments électroniques de haute technologie : les expériences ont démontré qu’il était possible d’améliorer le fonctionnement du cerveau et de la mémoire en incorporant dans l’organisme des capteurs électroniques. Toutefois, cette méthode est complexe du point de vue technologique et, contrairement à des médicaments, ne devrait pas être accessible à l’homme moyen. Néanmoins, les scientifiques estiment que d’ici 10 ans, la neurobiologie va atteindre un nouveau palier et les capteurs et les senseurs électroniques intracérébraux vont être répandus partout. Une question se pose : est-il éthique de diviser la société entre ceux qui peuvent se permettre d’améliorer leur activité cérébrale et ceux qui ne le peuvent pas ? Ces produits peuvent-ils être vendus librement et faut-il pour cela une base légale ?

De plus, il y a un grand risque que ces préparations soient utilisées dans un but lucratif. En agissant sur le système neurotrophique humain, elles ne font pas que stimuler la mémoire et l’activité cérébrale, mais elles influent sur l’état psychologique de la personne qui en prendrait, la rendant plus malléable et vulnérable. De plus, cette technologie permet d’effacer la mémoire, ce qui peut avoir des effets sans précédent sur l’activité cérébrale humaine.

Les problèmes, de plus en plus nombreux, dus à l’augmentation de l’espérance de vie ont aussi fait l’objet de discussions. Les nouveaux progrès en médecine ont permis d’augmenter la longévité de l’homme de 35 %. C’est bien, mais cela est accompagné de dépenses importantes en matière de prestations sociales et du surpeuplement de la planète.

Les spécialistes estiment que la seule solution est l’euthanasie des personnes d’un âge assez avancé, parce que, grâce au progrès de la médecine, même les personnes les plus faibles et les plus malades pourront vivre jusqu’à 90-100 ans, ce qui va à l’encontre des lois de la nature, où seul le plus fort survit.

Mais le thème du débat le plus ambigu porte sur l’existence des civilisations extra-terrestres. De nombreux dirigeants mondiaux ont plus d’une fois fait des déclarations sur l’existence des extra-terrestres. Ainsi, lors d’un entretien avec les journalistes en décembre 2012, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a dit avec humour : « Je ne vais pas vous dire combien ils [les extra-terrestres] sont parmi nous, cela provoquerait la panique. » Cependant, l’intérêt que l’on porte à l’existence des civilisations extra-terrestres ne s’arrête pas là. La présence de ce thème à l’agenda du Forum de Davos le montre bien.

Les experts du Forum sont d’avis que, suite à la conquête de l’espace, l’humanité découvrira des civilisations extra-terrestres et des planètes habitées. C’est pourquoi ils appellent la communauté internationale à s’y préparer et à évaluer les risques probables d’une telle rencontre. Il faut également créer des services spéciaux dédiés à la recherche de civilisations extra-terrestres, qui aideront à prévenir les menaces venues de l’espace.

Toutefois, les experts pensent que, même si l’on découvre une intelligence extra-terrestre, cela ne changera pas considérablement la vie des êtres humains. Bien que cette découverte serait sensationnelle, il est peu probable qu’elle ait un effet immédiat sur la vie sur Terre, mais elle changerait la conscience psychologique et philosophique des hommes. La seule découverte d’un germe de vie sur une autre planète provoquera des discussions sur la possible présence de vie dans l’univers, ce qui à son tour pourrait saper les fondements de la philosophie et de la religion.

http://french.ruvr.ru/2013_01_28/Davos-2013-extra-terrestres-superpouvoirs-et-immortalite/

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 janvier 2013 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :