RSS

France: l’emploi intérimaire s’effondre de 15% en octobre et baisse de 2.4% des embauches hors interim

27 Nov

 

L’emploi intérimaire a chuté de 15% en octobre, par rapport à octobre 2011, notamment dans l’industrie et le bâtiment, selon le baromètre Prisme publié mardi.

Sur les dix premiers de mois de l’année, les effectifs ont fondu de 11,1% par rapport à la même période de 2011. L’indicateur des professionnels du secteur s’est retourné depuis octobre 2011. Il avait accusé en septembre une baisse de 13,4%, après 12,8% en août.

Le travail temporaire, auquel a notamment recours l’industrie (près de la moitié des effectifs), est réputé précurseur des évolutions du marché de l’emploi.

En octobre, tous les secteurs ont connu une diminution de leurs effectifs d’intérim, spécialement l’industrie (-18,2%) et le BTP (-12,6%). Le commerce et les transports affichaient des replis également importants (respectivement -10,6% et -9,8%).

Les ouvriers, qualifiés ou non qualifiés, sont les premiers touchés, avec des baisses supérieures à 15%. Les cadres et professions intermédiaires ont perdu quant à eux environ 12% de leurs effectifs.

Une fois de plus, ce sont les régions de l’Est qui ont été les plus affectées: Franche-Comté (-24,9%), Alsace (-23,3%) et Champagne-Ardenne (-20,9%). Seules les régions Île-de-France, Aquitaine et Limousin accusent des baisses inférieures à 10%.

Ce baromètre est réalisé chaque mois à partir de données transmises par un panel d’entreprises représentant 80% de l’emploi intérimaire, selon le Prisme, organisme qui dit regrouper 600 professionnels.

Le Prisme a modifié en avril sa méthodologie. Basées auparavant sur des données brutes, les comparaisons sont désormais corrigées afin de comparer le volume d’emploi sur une même base de jours travaillés. AFP

 

* Baisse des embauches en octobre en France

Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois de l’ensemble des secteurs de l’économie française, hors intérim, a diminué de 2,4% en octobre, selon les données CVS-CJO du dernier baromètre Acoss-Urssaf publié mercredi.

Sur les trois derniers mois, les déclarations d’embauche sont en baisse limitée à 0,8%, le palier observé depuis juillet faisant suite « au fort repli observé entre mi 2011 et juin 2012 ».

L’emploi du secteur privé, mesuré sur le champ des entreprises déclarant mensuellement leurs cotisations aux Urssaf, a enregistré une baisse de 0,3% sur les trois mois à fin septembre, mais son évolution reste tout juste positive sur un an (+0,1% après +0,4% à fin août).

Elle subit depuis le début de l’année l’érosion des effectifs intérimaires, qui accusent un recul de 2,9% sur les trois mois à fin septembre et de 8,7% sur un an.

Dans l’industrie, l’emploi des entreprises mensualisées suit la même tendance que dans l’ensemble des secteurs (-0,3% sur trois mois) et sa baisse sur un an (-0,5%) « reste contenue par rapport aux pertes enregistrées avant 2010 ».

Mais les déclarations d’embauche de plus d’un mois dans l’industrie sont reparties à la baisse (-5,1% en octobre) après trois mois de stabilité. Leur niveau, proche de celui observé fin 2011, marque une diminution de 6,2% sur un an.

Usinenouvelle

 

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 27 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une réponse à “France: l’emploi intérimaire s’effondre de 15% en octobre et baisse de 2.4% des embauches hors interim

  1. Realinfos

    27 novembre 2012 at 17 h 32 min

    *Pôle Emploi : explosion du chômage en octobre

    Selon les données publiées ce mardi soir par Pôle emploi, le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant pas du tout travaillé dans le mois (catégorie A) a progressé de 45 400 personnes soit une augmentation de 1,5 % en octobre.

    Au total, la France métropolitaine compte 3 103 300 chômeurs. Cette hausse, pour le 18e mois de rang, est très proche de celle enregistrée en septembre (+ 46 900), qui constituait un record depuis avril 2009. Elle laisse craindre, après une accélération prononcée depuis le printemps, que la France continue sur cette pente.

    Sur les six derniers mois, le nombre chômeurs de catégories A a bondi de 169 100. En octobre, l’emploi intérimaire, considéré comme un indicateur avancé du marché du travail, a chuté de 15 % par rapport à octobre 2011, notamment dans l’industrie et le bâtiment, principaux utilisateurs du travail temporaire. Sur les dix premiers de mois de l’année, les effectifs intérimaires ont fondu de 11,1 % par rapport à la même période de 2011.

    Sur un an, la hausse du chômage atteint désormais 10,6 %. A ce rythme, après avoir franchi la barre des 3 millions à la fin de l’été en catégorie A, le chômage risque de dépasser son record historique (3 205 300 en décembre 1993 en catégorie A) dès le début de 2013.

    ■En intégrant aussi les chômeurs partiels

    Le tableau est tout aussi sombre en incluant les demandeurs d’emploi exerçant une activité réduite (catégories B et C). Le nombre de chômeurs progresse alors de 71 500 en octobre (+1,6 %) pour atteindre 4,587 millions en France métropolitaine, un record. A ce rythme, la barre symbolique des 5 millions de demandeurs d’emploi en catégorie A,B et C, DOM inclus, pourrait être franchie en décembre… La part des demandeurs d’emploi inscrit depuis plus d’un an à Pôle emploi reste stable, à 38,7 %, un niveau très élevé et source de désespérance.

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202414169838-45-400-chomeurs-de-plus-en-octobre-514865.php

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :