RSS

 » Qui perd gagne  » ou comment MONSANTO bénéficie d’une garantie de $40 millions d’argent public européen !!!

25 Nov

 

C’est l’étonnante révélation faite par le réseau CEE Bankwatch Network dans un communiqué de presse du 19 novembre 2012.

La Banque Euroépenne pour la reconstruction et le Développement (BERD) devra se prononcer en avril prochain sur une garantie financière de 40 millions de US dollars pour couvrir Monsanto au cas où les entreprises agricoles et des distributeurs qui se sont engagés à acheter des semences ou des produits agrochimiques à la firme ne pourraient pas payer ! Le soutien serait assuré par la BERD sur des contrats entre Monsanto et des grandes et moyennes exploitations agricoles en Bulgarie, Hongrie, Russie, Serbie, Turquie et Ukraine.

« Il est absolument scandaleux que la BERD envisage d’utiliser l’argent public pour soutenir un géant qui domine déjà le marché mondial des semences et des produits agrochimiques » a dit Ionut Apostol, du Réseau Bankwatch.

Pas d’OGM dans le contrat ?

Bankwatch explique que selon la BERD, il n’y aura pas d’OGM dans ces contrats. Mais comment faire confiance à Monsanto ? Bankwatch a noté en effet qu’en Juillet-Août 2011, la Hongrie a du détruire entre 8500 et 9000 ha de maïs à cause de la contamination OGM de semences provenant de chez Monsanto (voir : GMO contamination from seeds originating from Monsanto ), ce qui a affecté 225 producteurs, et Greenpeace a trouvé du colza GM GT73 (aussi nommé RT73) de Monsanto poussant en Suisse dans des friches à Basel, alors que la culture et l’importation d’OGM sont illégales en Suisse (voir : growing wild in Basel’s port area ).

Multiples procès contre Monsanto

Bankwatch rappelle que Monsanto est en procès à divers endroits en raison de ses activités criminelles. En Inde, Monsanto est poursuivi en justice par le gouvernement indien pour bio-piraterie . Aux Etats-Unis, Monsanto est également poursuivi sur la question des brevets et des droits abusifs qu’ils octroient à la firme par une coalition d’agriculteurs représentant 300 000 personnes.

Depuis 2009, une bataille juridique fait rage entre Monsanto et le Brésil concernant les royalties sur les semences GM exigées par et versées à la firme. En avril 2012, le juge de Rio Grande do Sul a ordonné à Monsanto de cesser de prélever des royalties et l’a condamné à reverser 2 milliards de dollars ! Monsanto a aussitôt fait appel.

Monsanto par ailleurs n’a cessé de harceler en justice des agriculteurs aux USA, les accusant sans preuves d’avoir utilisé la semence GM de Monsanto sans payer de royalties.

Comment une firme privée avec de tels agissements pourrait-elle bénéficier du soutien de l’argent public ?

……

la suite sur Combat-monsanto

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :