RSS

Archives du 23 novembre 2012

« Oui, il y a un Apartheid en Israël », par Shulamit Aloni

samedi 28 novembre 2009

Article de Shulamit Aloni, que nous dédions à William Godnadel et Sammy Ghozlan, car c’est bien à eux que s’adresse l’ancienne ministre israélienne de l’Education, qui sait de quoi elle parle.

Peu soupçonnable de « gauchisme », Shulamit Aloni, qui a reçu le Prix Israel et le prix Emi Grunzweig des Droits de l’Homme de l’Association pour les Droits Civils en Israël, fait de temps à autre un constat salutaire. Elle avait ainsi déclaré, à propos des crimes israéliens, : « Il n’y a pas besoin de fours crématoires et de chambres à gaz pour perpétrer un génocide ».

Aujourd’hui, elle répond à ceux qui s’offusquent de l’utilisation du mot « apartheid » dans un article publié par Counterpunch en anglais, et traduit par Carole SANDREL pour CAPJPO-EuroPalestine :

« Oui, il y a un Apartheid en Israël  par Shulamit Aloni

L’autosatisfaction juive est tellement banale parmi nous que nous ne parvenons pas à voir ce qu’il y a juste sous notre nez. Il est tout simplement inconcevable que les victimes ultimes, les Juifs, puissent se livrer à de mauvaises actions. Pourtant, l’Etat d’Israël pratique son propre Apartheid, extrêmement violent, à l’égard de la population palestinienne.

L’attaque lancée par les institutions juives américaines contre l’ancien président Jimmy Carter résulte de ce qu’il ose dire cette vérité connue de tous : à travers son armée, le gouvernement d’Israël pratique une forme sauvage d’Apartheid dans les territoires qu’il occupe. Son armée a fait de chaque village et de chaque ville palestiniens un camp de détention emmuré, ou interdit. Tout cela est fait pour garder l’œil sur les mouvements de la population, et pour rendre sa vie difficile. Israël impose même un couvre-feu total toutes les fois que les colons, qui ont illégalement usurpé la terre des Palestiniens, célèbrent leurs fêtes ou paradent.

Pour peu que ce ne soit pas suffisant, les généraux qui commandent la région émettent fréquemment des ordres supplémentaires, règles, instructions et décrets (n’oublions pas : ce sont les seigneurs de la terre). Actuellement ils ont encore réquisitionné d’autres terres afin de construire des routes « pour Juifs seulement ». Routes merveilleuses, routes spacieuses, routes bien pavées, brillamment éclairées la nuit, tout cela sur une terre volée. Quant un palestinien conduit sur une telle route, son véhicule lui est confisqué et il est renvoyé sur son chemin à lui.

Un jour, j’ai été témoin d’une telle rencontre entre un conducteur et un soldat qui notait des renseignements avant de confisquer le véhicule et de renvoyer son possesseur sur son chemin. « Pourquoi ? » ai-je demandé au soldat. « C’est un ordre. Cette route n’est destinée qu’aux Juifs », a-t-il répondu. J’ai voulu savoir où était le panneau l’indiquant et informant d’autres conducteurs de ne pas l’utiliser. Sa réponse fut pour le moins étonnante : « C’est de sa responsabilité de le savoir, en outre, que voulez-vous que nous fassions, mettre un panneau ici et laisser un reporter ou un journaliste antisémite prendre une photo pour qu’il puisse montrer au monde entier que l’Apartheid existe ici ? ».

Evidemment il n’y a pas d’Apartheid ici. Et notre armée est « l’armée la plus morale du monde » comme nos commandants nous le disent. Il suffit de dire que chaque ville et chaque village sont transformés en centres de détention et que chaque entrée, chaque sortie ont été fermées, les coupant des voies à grande circulation. Au cas où il ne suffirait pas que les Palestiniens n’aient pas l’autorisation de circuler sur des routes « pour Juifs seulement », sur leur terre, le GOC (NdT : quartier général multi commandements) actuel a jugé nécessaire de cogner encore plus sur les natifs, et sur leur propre terre, avec un « plan ingénieux ».

Des militants humanitaires ne peuvent pas non plus assurer le transport des Palestiniens.

Le major Général Naveh, renommé pour son patriotisme exemplaire, a émis un nouvel ordre. Prenant effet le 19 janvier, il interdit de convoyer des Palestiniens sans permis. Cet ordre établit que les Israéliens n’ont pas le droit de transporter des Palestiniens dans des véhicules israéliens (enregistrés en Israël sans distinction de la plaque minéralogique qu’ils portent) à moins d’avoir reçu une permission explicite pour le faire. Ce permis concerne le conducteur comme le passager palestinien. Evidemment rien de tout cela ne s’applique à ceux dont le travail bénéficie aux colons. Eux et leurs employeurs recevront naturellement le permis requis pour pouvoir continuer à servir les seigneurs de la terre, les colons.

Est-ce que le président Carter, homme de paix, se trompait vraiment quand il concluait qu’Israël créait un Apartheid ? Exagérait-il ? Est-ce que les leaders de la communauté juive des Etats-Unis reconnaissent la Convention Internationale pour l’élimination de toutes les formes de Discrimination Raciale du 7 mars 1966, dont Israël est signataire ? Est-ce que les juifs des Etats-Unis qui ont lancé une bruyante et injurieuse campagne contre Carter, supposé avoir diffamé la nature d’Israël, sa nature démocratique et humaniste, ne connaîtraient pas la Convention Internationale pour la Suppression et les sanctions contre le Crime d’Apartheid du 30 novembre 1973 ? L’Apartheid y est défini comme un crime international, qui entre autres, inclut l’usage de différents outils légaux pour soumettre différents groupes raciaux, privant ainsi les gens de leurs droits humains. Est-ce que la liberté de circulation n’est pas l’un de ces droits ?

Dans le passé, les chefs de la communauté juive des Etats-Unis étaient très au fait du sens de ces conventions. Pour une mystérieuse raison, pourtant, ils sont convaincus qu’Israël a le droit d’y contrevenir. C’est parfait de tuer des civils, des femmes et des enfants, des personnes âgées, des parents avec leurs enfants, délibérément ou non sans en assumer la responsabilité. Il est permis de voler leurs terres aux gens, de détruire leurs moissons, et de les encager comme des animaux de zoo. Désormais, les volontaires des organisations humanitaires israéliennes et internationales ont l’interdiction d’assister une femme qui accouche en la transportant à l’hôpital. Les militants (de L’association israélienne des droits de l’Homme) Yesh Din ne peuvent pas emmener un palestinien qu’on a volé et battu au poste de police pour porter plainte. (Les postes de police sont situés au cœur des colonies). Qui peut croire que ce n’est pas l’Apartheid ?

Jimmy Carter n’a pas besoin de moi pour défendre sa réputation souillée par les responsables d’une communauté israélophile. Le problème c’est que leur amour d’Israël déforme leur jugement et les empêche de voir ce qu’il y a en face d’eux. Israël est une puissance occupante qui depuis 40 ans oppresse un peuple indigène, qui a le droit à une existence souveraine et indépendante tout en vivant en paix avec nous. Nous devrions nous rappeler que nous aussi avons utilisé le terrorisme contre une domination étrangère parce que nous voulions notre propre état. Et la liste des victimes de la terreur est longue et considérable.

Nous ne nous bornons pas à nier au peuple (palestinien) ses droits de l’homme. Nous ne faisons pas que leur voler leur liberté, leur terre et leur eau. Nous appliquons des punitions collectives à des millions de gens et même, dans une frénésie de vengeance, nous détruisons l’alimentation en électricité d’un million et demi de civils. Qu’ils « restent dans le noir » et « qu’ils crèvent de faim ».

Des employés ne peuvent recevoir leur salaire parce qu’Israël détient 500 millions de shekels appartenant aux Palestiniens. Et après tout ça nous restons « blancs comme neige ». Il n’y a pas de faute morale à nos actions. Il n’y a pas de séparation raciale. Il n’y a pas d’Apartheid. C’est une invention des ennemis d’Israël. Hourra pour nos frères et sœurs des Etats-Unis ! Votre dévotion est très appréciée. Vous nous avez vraiment lavés d’une vilaine tache. Maintenant nous pouvons continuer à nous sentir guillerets tandis que bardés de nos certitudes, nous opprimons le peuple palestinien, avec l’aide de « l’armée la plus morale du monde »

http://www.counterpunch.org/aloni01082007.html

CAPJPO-EuroPalestine

Supplément:

Shulamit Aloni veut faire juger Barak pour crimes contre l’humanité

 

Une ex-ministre israelienne nous explique….

Trouvé chez MAHA

 

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 23 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Y-M Laulan sur radio Courtoisie avec Pierre Hillard et Michel Blanzat

Radio Courtoisie, libre Journal de Y-M Laulan du 21 novembre 2012 qui recevait Pierre Hillard, essayiste, auteur de « la marche irrésistible du nouvel ordre mondial » et Michel Blanzat, chroniqueur, pour une émission consacrée à l’Europe en voie de balkanisation.

source: http://www.radiocourtoisie.fr/

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

USA: « Black Friday »….Le jour des zombies!

Des milliers de New-Yorkais sont partis à la chasse aux bonnes affaires du « Black Friday », un coup d’envoi traditionnel des achats de fin d’année très surveillé cette année alors que l’économie américaine tente de reprendre de la vigueur.

Dès 23H00 jeudi soir, à peine fini d’avaler la traditionnelle dinde de Thanksgiving, des dizaines de personnes faisaient la queue sur plusieurs pâtés de maison devant le magasin d’électronique Best Buy.

Phyllis Loges, 52 ans, attendait l’ouverture du magasin à minuit depuis déjà 4 heures: « je veux acheter un home-cinéma avec télévision et système audio, ils l’annoncent à 1500 dollars au lieu de 3500 dollars environ », explique-t-elle.

Outre les chasseurs de bonnes affaires américains, le Black Friday fait aussi le bonheur des touristes.

A 07H00 vendredi, Abdul Albudikhi, touriste saoudien de 22 ans, ressort du magasin de la cinquième avenue de la chaîne de vêtements Hollister les bras chargés de sacs. « J’ai acheté des jeans, des chaussures, un cadeau pour ma copine, un pour mon père, etc. » énumère-t-il.

Il a commencé son épopée « shopping » à minuit, dès l’ouverture des magasins des grandes enseignes commerciales, et n’a pas dormi depuis: « j’ai bu beaucoup de café », plaisante-t-il.

Le « Black Friday », vendredi qui suit la fête familiale de Thanksgiving, est l’un des temps fort du commerce aux Etats-Unis.

Selon l’explication la plus communément répandue, ce « vendredi noir » devrait son surnom au fait que cette journée est si cruciale qu’elle permet souvent aux commerçants de faire passer leurs comptes du rouge au « noir », le territoire positif.

La fédération américaine du commerce table cette année sur une hausse de 4,1% des achats pour le Black Friday comparé à l’an dernier, marquant un ralentissement par rapport à 2011, quand cette journée avait enregistré une progression de 5,1% des dépenses. Afp

Hum….!alors…?! non….?!    🙂

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un Palestinien tué à Gaza, le Hamas dénonce une violation de la trêve

 

Un Palestinien a été tué et 19 ont été blessés vendredi par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, pour la première fois depuis l’entrée en vigueur d’une trêve mercredi, selon les services d’urgences du territoire palestinien gouverné par le Hamas.

Un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a dénoncé une première violation israélienne de la trêve, précisant que l’Egypte, médiateur de l’accord, en serait saisie.

Anouar Abdelhadi Qdeih, 20 ans, a été tué par des tirs de soldats israéliens près de la frontière entre Gaza et Israël, dans le village de Khouzaa, à l’est de Khan Younès, a précisé à l’AFP un porte-parole des services d’urgences à Gaza, Adham Abou Selmiya.

En outre, dix-neuf civils ont été blessés par les balles des forces d’occupation qui ont ouvert le feu sur un groupe d’agriculteurs, dont deux grièvement, a-t-il dit.

Selon des témoins, des soldats ont tiré à partir de la position militaire de Kissoufim sur un groupe de Palestiniens, des agriculteurs pour la plupart, qui tentaient de se rendre sur leurs terres situées près de la bande frontalière, dont l’armée interdit l’accès sous peine d’ouverture du feu.

Interrogée par l’AFP, une porte-parole de l’armée a fait état de désordres du côté palestinien dans le sud de la bande de Gaza près de la clôture de sécurité.

Quelque 300 Palestiniens qui tentaient de se rapprocher de la clôture de sécurité se sont livrés à quelques violences et ont endommagé la clôture. Les soldats ont procédé à des tirs de sommation en l’air, mais les Palestiniens ont continué à se rapprocher et les militaires ont alors tiré en direction des jambes, a-t-elle expliqué.

Un Palestinien a réussi à entrer en Israël avant d’être renvoyé dans la bande de Gaza, a précisé la porte-parole.

Selon le porte-parole du Hamas, les tirs de l’occupant ont visé directement les agriculteurs qui retournaient sur leurs terres dans la zone frontalière et c’est la première violation israélienne de la trêve.

Le Hamas suivra cette violation via le médiateur égyptien pour s’assurer qu’elle ne se reproduira pas, a ajouté Sami Abou Zouhri.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur mercredi soir après une semaine d’hostilités entre Israël et le Hamas qui avaient coûté la vie à 163 Palestiniens et à six Israéliens.

Afp

 

Supplément:

 

 

Des navires de guerre russes au large de Gaza prêts à une évacuation
MOSCOU – La Russie a demandé à ses navires de guerre de se positionner au large de la Gaza pour se tenir prêts à une possible évacuation des citoyens russes en cas d’escalade du conflit avec Israel, ont indiqué des sources militaires citées par les agences russes.

Un groupe de navires a reçu l’ordre de se positionner dans une zone précise de la partie orientale de la mer Méditerranée, pour une possible évacuation des citoyens russes de la bande de Gaza en cas d’escalade du conflit israélo-palestinien, a indiqué une source au sein du commandement central de la Marine, citée par les agences Interfax et Ria-Novosti.

Ces sources ont cité six navires, dont le croiseur Moskva, le patrouilleur Smetlivyi et les navires de débarquement Novotcherkassk et Saratov, qui appartiennent à la Flotte de la mer Noire.

Cette annonce intervient malgré l’entrée en vigueur mercredi soir d’un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas après une semaine d’hostilités meurtrières. L’Etat hébreu a toutefois prévenu qu’il riposterait à toute attaque palestinienne.

Jeudi, le ministère russe de la Défense avait indiqué que ces mêmes navires pourraient accoster au port syrien de Tartous, seule implantation navale russe en Méditerranée, avant de rejoindre une mission de lutte contre la piraterie au large de la Somalie.

La base de Tartous, située à 220 kilomètres au nord-ouest de Damas, a été créée en vertu d’un accord conclu en 1971, à l’époque soviétique.

Afp

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 23 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Kontre Kulture-conseils de lecture pour le mois de novembre 2012

 

Manifeste pour briser les chaînes de l’usure ; La Franc-maçonnerie et la révolution française ; Spleen and strings ; Anthologie des propos contre les Juifs, le judaïsme et le sionisme ; Qui est Alain Soral ? ; Chroniques d’avant-guerre

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 23 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

The Sky Is Pink (le ciel est rose),la suite de  » Gasland « 

La suite de GASLAND, le documentaire choc de Josh Fox sorti en 2010 sur le danger des gaz de schiste. Cette fois-ci, il a mis la main sur des documents prouvant que le problème des fuites est bien connu depuis toujours par l’industrie et qu’ils sont incapable d’y remédier.

 

Supplément:

 

La tentation électoraliste a été, pour les deux candidats à la Maison Blanche, d’insister sur la renaissance industrielle américaine. Cette « story » a aussi été alimentée pas Wall
Street, pour attirer les investisseurs. Mais c’est largement un mythe. L’extraction des gaz de schistes aux Etats-Unis n’a créé que 60’000 emplois en six ans. Les compagnies ont largement misé sur les technologies d’automatisation. Notre enquête, à découvrir dans Bilan, révèle que les bas coûts de l’énergie aux Etats-Unis ne suffiront pas à inciter des entreprises à se relocaliser sur territoire américain.

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :