RSS

Archives du 9 novembre 2012

Le maire de Sevran débute une grève de la faim pour sauver sa ville

Stéphane Gatignon (PHOTOPQR/LE PARISIEN)

 

Sevran (Seine-Saint-Denis) est une ville exsangue dont le maire, Stéphane Gatignon (EELV) a commencé, vendredi 9 novembre, une grève de la faim afin d’obtenir une aide de l’Etat pour obtenir un budget « digne de ce nom ». Il réclame exceptionnellement 5 millions d’euros supplémentaires au nom de la DSU (dotation de solidarité urbaine) pour 2013, sans quoi il risque de devoir « mettre la clé sous la porte ».

Avec des sources de revenus limitées et un taux de chômage élevé, la ville cumule les handicaps. Son budget était de 69 millions d’euros en 2011. La ville dispose de recettes de fonctionnement inférieures de 40% aux villes de sa strate (soit 30 millions d’euros en moins) et dépense environ 27% de moins (20 millions d’euros) selon la mairie. De plus, la ville possède une dette de 89 millions d’euros.

Fatigué d’alerter dans le vide et afin de lutter contre ces inégalités, Stéphane Gatignon a choisi de faire une grève de la faim, comme le montre une lettre publiée sur le site de la mairie. « Assez d’iniquité ! Assez d’hypocrisie ! », crie le maire désespéré, qui voit dans cette action « son devoir » et un moyen de se « battre pour la dignité » de sa ville.

Une tente devant le Palais Bourbon

Il dénonce un combat annuel vieux de « plus de dix ans » pour que sa « commune ait un budget digne de ce nom » et faire reculer « le ghetto qui nous menace ». Le maire s’est installé dans une tente face au Palais Bourbon, rapporte « Le Parisien », avec une banderole sur laquelle on peut lire : « Les budgets des communes pauvres ont besoin de solidarité face à la crise ».

La ville a été fortement touchée par la désindustrialisation des années 1980 et 1990. Les chiffres clefs montrent les difficultés qu’elle traverse :

  • Son « potentiel financier », indicateur des ressources potentielles d’une collectivité notifié à chaque commune par l’administration, est de 847 euros par habitant, contre 1.241 en moyenne soit 47% de moins que pour les villes de même taille.
  • L’indice de développement humain 2 (IDH2), calculé par la Région qui prend en compte des données liées à la santé, à l’éducation, et au niveau de vie d’un territoire, s’élève à 0,38 à Sevran, contre 0,39 pour la Seine-Saint-Denis et 0,57 pour l’Ile-de-France.
  • Le taux de chômage est largement supérieur à la moyenne nationale et touche 16% des Sevranais et 40% des jeunes, d’après la mairie.
  • Les entreprises ne reviennent pas dans cet ancien bassin industriel (seulement deux installations de sociétés en deux ans), alors que la population a doublé en moins de 15 ans avant la crise des années 80 (passant selon l’Insee de 20.253 à 41.809 habitants entre 1968 et 1982). Aujourd’hui, elle est estimée à 51.000 habitants.

Gatignon Grève de La Faim: pdf

http://www.scribd.com/doc/112697592/Gatignon-Greve-de-La-Faim

Nouvelobs

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 9 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les billets en euros changent de tête en 2013

 

EUROPE – Finies les différentes périodes de l’histoire de l’Europe sur les billets en euros : à partir de 2013, de nouveaux billets feront leur apparition. Ils comporteront tous un portrait du personnage mythologique Europe, qui a donné son nom au continent, a annoncé jeudi 8 novembre la Banque centrale européenne (BCE). Le lancement des nouvelles coupures se fera progressivement.

Premier à ouvrir le bal, le nouveau billet de cinq euros sera dévoilé le 10 janvier 2013, puis distribué en guichet ou via les distributeurs automatiques à partir de mai. La mise en circulation des autres coupures (10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros) sera effectuée dans l’ordre croissant et sur plusieurs années. Les deux types de billets coexisteront et pourront être utilisés sans problème. Les premiers billets de banque conserveront même leur valeur sans limite de temps : ils pourront à tout moment être échangés dans les banques centrales nationales de la zone euro.

Des billets plus sûrs, selon la BCE

« Les portraits sont depuis longtemps utilisés sur les billets de banque du monde entier et des études ont montré que les gens ont tendance à se rappeler des visages, c’est pourquoi nous avons choisi d’inclure un visage dans la deuxième série de billets en euros », explique le président de la BCE Mario Draghi dans une vidéo de présentation.

 

 

La nouvelle apparence des billets en euros est l’œuvre d’un graphiste indépendant de Berlin, Reinhold Gerstetter. Les couleurs dominantes de chaque coupure seront conservées : le gris (5 euros), le rouge (10 euros), le bleu (20 euros), l’orange (50 euros), le vert (100 euros), le jaune (200 euros) et le violet (500 euros). Et les traits retenus sont ceux d’une Europe représentée dans une œuvre exposée au Musée du Louvre à Paris.

« Les signes de sécurité ont été perfectionnés et rendront les billets encore plus sûrs », affirme l’institution monétaire de Francfort. « Ces nouveaux signes de sécurité portent les billets à la pointe du progrès technique en ce qui concerne la reproduction des images et assurent leur protection contre la contrefaçon », selon la BCE.

Francetv info avec AFP

Ça pue l’embrouille et la manipulation,vu l’état des finances de l’Europe et la monnaie de singe qu’est devenu l’Euro,je ne vois franchement pas l’intérêt,surtout aprés 10 ans seulement  et  qu’en plus ce n’est pas gratuit….

Ou alors un moyen d’effacer la traçabilité des pays vu que:

A l’heure actuelle on peut sur les billets savoir a qu’elle  banque nationale appartient l’euro par une lettre qui est devant le numéro de billet.
Ainsi donc les billets ou il y a la lettre U appartient a la banque de France, X appartient la bundesbank allemande, Y a la banque nationale GRECE.
Qu’en sera t’il sur les nouveaux billets ?  Peut-être une manoeuvre pour empêcher l’identification des banques émettrices. Car quand un pays sortira de l’Euro les billets en Euro avec sa lettre d’identification seront convertible dans la monnaie nationale correspondante. Si vous avez un Euro avec un X devant  le numéro et que l’allemagne sort de l’Euro il sera en convertible en deutshmark, si il a un Y il sera convertir en Drachme grec c’est a dire des « clopinettes »….

Une chose est sûre,on essaie une fois de plus de nous endormir et que tous les moyens sont bons pour nous faire croire que tout va bien…!

 
Poster un commentaire

Publié par le 9 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :