RSS

Des salariés retiennent deux dirigeants d’une laiterie bretonne

06 Nov

 

 Une soixantaine de salariés retenaient mardi deux dirigeants d’une laiterie Novandie, propriété du groupe Andros, à Marcillé-Raoul (Ille-et-Vilaine), pour dénoncer des suppressions de postes, ont confirmé les syndicats et le maire à Sipa.

Le directeur des ressources humaines et le directeur de l’usine, qui se trouvaient sur place lundi pour une réunion de comité d’entreprise, ont été contraints de dormir sur le site.

« L’ambiance est bon enfant pour l’instant », a précisé à Sipa René Canto, le maire de la commune, qui venait de voir les deux dirigeants. Les salariés devaient se réunir avec ces derniers vers midi. « Nous demandons l’ouverture des négociations sur le site » et non pas à Maromme (Seine-Maritime), où doit se tenir le comité central d’entreprise les 8 et 13 novembre a expliqué mardi à Sipa Emile Marion, syndicaliste CFDT.

Novandie prévoit de supprimer 76 postes sur 168 dans cette usine entre février et juin 2013. Le nombre de lignes de production passerait ainsi de sept à deux. L’usine doit faire face à une surcapacité de production, explique Emile Marion, « Andros a ouvert une usine à Chartres, qui est surdimensionnée avec une usine dans le Pas-de-Calais. Il n’y a plus d’investissements sur le site ».

Afp

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :