RSS

Mauvaises récoltes ou spéculation à outrance sur les produits agricoles et les matières premières…?!

05 Nov

L’ONU prévoit une crise alimentaire mondiale en 2013

 

L’ONU a mis en garde la communauté internationale contre l’imminence d’une crise alimentaire mondiale en 2013, écrit le quotidien britannique The Guardian. Les réserves mondiales de céréales ont atteint des niveaux de production dangereusement bas. Par ailleurs, la sécheresse qui a sévi cet été aux Etats-Unis, la pire depuis plus de 50 ans, a favorisé la hausse des cours du maïs et du soja ces derniers mois et le manque de précipitations en Russie et dans la région de la mer Noire ravive les craintes d’une nouvelle crise alimentaire. Cette hausse si elle se poursuit pourrait provoquer des troubles et des conflits armés dans plusieurs endroits du monde, avertit encore l’’ONU.

« Les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que les phénomènes météorologiques les plus extrêmes des États-Unis ou d’autres pays exportateurs d’aliments pourraient déclencher une crise alimentaire majeure au cours de l’année prochaine ». Ce niveau n’avait jamais été aussi bas depuis 1974, a expliqué Abdolreza Abbassian, économiste senior de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

« Nous avons moins produit que ce que nous consommons. C’est pourquoi les stocks sont en cours diminuent ». « Les approvisionnements et les réserves à travers le monde sont à un niveau très bas, ce qui ne laissera aucune place pour les imprévus l’année prochaine», a déclaré Abdolreza Abbassian. Par ailleurs, la FAO avertit qu’en 2012, plus de 870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. La crise alimentaire au Moyen Orient et en Afrique s’aggrave de plus en plus.

Lester Brown, président du Earth Policy Institute, estime que l’on ne peut plus se fier au climat, et que la demande de nourriture croît tellement vite que la rupture est inévitable, à moins que des mesures urgentes ne soient prises immédiatement. « Les pénuries alimentaires ont détruit des civilisations antérieures. Nous sommes sur la même voie. Chaque pays devra maintenant se débrouiller par lui-même. Le monde vit chaque année comme s’il s’agissait de la dernière », écrit-il dans un nouveau livre « Full Planet, Empty Plates ».

Cette année, pour la sixième fois en 11 ans, le monde a consommé plus de nourriture qu’il n’en produite, principalement en raison de conditions météorologiques extrêmes aux États-Unis et d’autres grands pays exportateurs d’aliments. Oxfam a déclaré la semaine dernière que les prix des denrées de base, notamment le blé et le maïs, pourraient doubler dans les 20 prochaines années, entrainant des conséquences désastreuses pour les populations pauvres qui consacrent une part importante de leur revenu à l’alimentation.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de hausse continue des prix alimentaires et la faim dans le monde va se propager ». « La géopolitique de la nourriture éclipse maintenant la géopolitique du pétrole », explique encore Brown qui conclut de la sorte : « Les menaces les plus urgentes de ce siècle sont le changement climatique, la croissance démographique, la pénurie d’eau et la hausse des prix des aliments ».

http://www.express.be/business/fr/economy/lonu-prevoit-une-crise-alimentaire-mondiale-en-2013/179173.htm

 

En un an, le prix de la pomme de terre a explosé… de 81,3%

Copyright Reuters

 

C’est la conséquence des mauvaises récoltes en Europe du Nord-Ouest. Globalement, les prix de production des produits agricoles ont augmenté de 3,6% entre août et septembre selon l’Insee. Sur un an, ils affichent une croissance de 10,7%. Ils ont bondi de 43% depuis 2005.

C’est une mauvaise nouvelle pour le portefeuille des ménages. Alors que le pouvoir d’achat des Français devrait reculer de 0,5% cette année selon les calculs de l’Insee, l’Institut évalue à 10,7% l’augmentation globale des prix agricole à la production en septembre sur un an. Sur la seule période comprise en août et septembre, ils ont affiché une hausse de 3,6%. Depuis 2005, l’indice des prix agricole à la production (IPPAP) a progressé de 43%! Parmi les produits ayant vu leurs tarifs progresser le plus fortement, on peut citer la pomme de terre. Conséquence des mauvaises récoltes en Europe du Nord-Ouest, le tubercule a vu son prix exploser de 81,3% en septembre sur un an.

Peu de produits ont vu leurs prix baisser

Le blé tendre (+30,3%), les céréales dans leur ensemble (+22,2%), les oléagineux (+18,3%), les légumes (+16,4%) et les fruits frais (+16,2%) ont également vu leurs prix flamber. Dans la production animale, on peut noter la brutale augmentation des prix des porcins (+31,1%) en septembre sur un an, ainsi que celle de gros bovins (+16,3%). Le prix des oeufs a bondi de 18,8% sur la période.

Sur un an, les seules baisses de prix notables sont celles des «autres vins», c’est-à-dire de qualité variable (-7,2%), des produits de l’horticulture (-1%), des veaux (-0,7%) et du lait (-8,5%, dont -9% pour le lait de vache).

Les mauvaises récoltes ne sont pas les seules explications à cette flambée des prix. Tirés par la hausse des prix des consommations intermédiaires et de l’énergie, le prix d’achat des moyens de production agricole augmente de 4,7% sur un an en septembre.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121102trib000728694/en-un-an-le-prix-de-la-pomme-de-terre-a-explose-de-813.html

 

Hausse du prix des matières premières : L’ARIA Alsace tire la sonnette d’alarme !

 

Quand la hausse des cours du cuivre plombe RFF et la SNCF

 

 

 
4 Commentaires

Publié par le 5 novembre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

4 réponses à “Mauvaises récoltes ou spéculation à outrance sur les produits agricoles et les matières premières…?!

  1. yjacquot

    5 novembre 2012 at 22 h 09 min

    un véritable problème dans les années à venir,il serait peut être temps de changer de mode économique et de cultiver et consommer plus localement plus tôt que ce mondialisme en roue libre qui nous conduit droit dans le mur

     
    • realinfos

      6 novembre 2012 at 9 h 12 min

      Du même avis,ce système a produit des zombies consuméristes avec un porte monnaie à la place du cerveau et un caddy comme prolongement des bras,malheureusement le porte monnaie se vide à vue d’oeil,il est donc grand temps de se couper les mains et d’y regreffer la bêche et le râteau….🙂

       
    • Nigacreva

      6 novembre 2012 at 16 h 40 min

      Le mondialisme n’y est pour rien, juste les rapaces obèses qui veulent se goinfrer un peu plus ! ne me dites pas que les frontières et le nationalisme c’est le bonheur et la liberté ! Ce n’est pas un problème de système, mais de l’être humain, cupide, égoïste, … et des religions, toutes, esclavagistes.

       
  2. Nigecrev

    6 novembre 2012 at 6 h 55 min

    Les mauvaises récoltes ou les gros gros bénéfices de nos belles multinationales ? Ce sont les pays les plus pauvres qui vont souffrir et les plus riches continuer à s’engraisser et piller la planète. C’est la nouvelle forme de colonialisme, le colonalisme démocratique où l’on assassine les enfants d’Afrique, d’Asie, ou du sud Amérique, avec quelques dollars ou euros.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :