RSS

Entretien avec Etienne Chouard : le pouvoir antisocial de l’argent

31 Oct

Etienne Chouard nous montre comment le mécanisme de l’élection politique est intimement lié au pouvoir de l’argent.
Une explication qui met en lien la création monétaire et la concentration des richesses avec la nécessité d’écrire nous-même notre constitution pour se protéger des abus de pouvoir des plus riches.

Site officiel : http://www.avantgardeeconomique.fr
Page Facebook : http://www.facebook.com/Avantgardeeconomique
Faire un don / proposition d’interview : http://avantgardeeconomique.blogspot.fr/

I/ Introduction
Le tirage au sort / L’accusation de « complotisme ».

II/ Le pouvoir économique
Comment fonctionne la création monétaire / Les plus riches auto-proclamés indispensables aux processus de création de richesse / La nécessité de limiter les plus hauts revenus / Le Les jeunes générations qui se tournent vers la finance / Les retraites / La question de la propriété privée / La fin du capitalisme ? / Comparaisons avec la crise de 1929.

III/ Rendre le pouvoir politique au peuple
Le principe du tirage au sort : contrôler les personnes exerçant le pouvoir pendant toute la durée des mandats / Ecrire nous-même la constitution / Quel cadre géographique idéal ? / La question du protectionnisme.

IV/ Propos sur les temps à venir
Comment tenir le rapport de force face aux puissances d’argent / Les guerres à venir / La question de l’étalon-or / Proposer le revenu de base.

Interventions : Christophe Deloire / René Girard / Nicolas Dupont-Aignan / Bernard Maris / Marion Sigaut / Michel Collon / Thierry Meyssan

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 31 octobre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

5 réponses à “Entretien avec Etienne Chouard : le pouvoir antisocial de l’argent

  1. Chapes

    31 octobre 2012 at 19 h 18 min

    L’argent est antisocial. Ah bon ! Quel salop ce pouvoir. Vive le capitalisme notre sauveur. Encore, encore, encore !

     
  2. yjacquot

    31 octobre 2012 at 22 h 23 min

    l’argent est surtout le poison de nos sociétés,le vecteur de nombreux massacres et autres atrocitées et l’addiction la plus forte à laquelle est soumis l’humanité

     
  3. frisquette

    1 novembre 2012 at 7 h 34 min

    ce n’est pas l’argent qui est responsable de tout les maux de la planête ; c’est la cupidité , la rapacité , l’égoïsme d’une poignée d’abrutis qui veut tout , quand bien même ils n’en ont pas l’utilité ; si du jour au lendemain cette racaille disparaissait du monde , les choses rentreraient dans l’ordre ;

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :