RSS

Sandy frappe durement la cote est des Etats-Unis et paralyse New York

30 Oct

L'East river est sortie de son lit et a envahi des rues de Manhattan, à New York. (RIGELHAUPT SAMUEL/SIPAUSA/SIPA)

 

La méga-tempête Sandy a violemment balayé la côte est des Etats-Unis, inondant pour une large part Manhattan plongée dans le noir, et paralysant l’activité dans la région la plus peuplée du pays, faisant sur son passage au moins treize morts.

La paralysie de la région et le chaos annoncé –plusieurs millions de foyers étaient privés d’électricité– ont aussi mis en suspens la campagne électorale à huit jours de l’élection présidentielle.

Et si c’est toute une région dont il faut soigner les stigmates mardi matin, c’est à New York que les effets du cyclone ont été les plus durs.

L’East River et la Hudson River ont inondé des tunnels alors que des vents violents et des pluies torrentielles s’abattaient sur la ville, des trombes d’eau envahissant les rues du sud de Manhattan dans le secteur de Battery Park, une partie du quartier de Chelsea à l’ouest, et plusieurs rues à l’Est.

 

Le bas Manhattan est complètement recouvert par l’eau de mer. Je n’exagère pas. L’eau s’engouffre dans le tunnel de Battery, a écrit Howard Glaser, directeur des opérations pour l’Etat de New York et conseiller du gouverneur Andrew Cuomo, sur son compte Twitter @hglaser1.

Les dommages causés par Sandy pourraient s’élever à 10 à 20 milliards de dollars de dégâts, selon le cabinet d’études en gestion du risque Eqecat.

Dans les rues, on pouvait voir de nombreuses voitures de police dont les gyrophares étaient le plus souvent les seules lumières du quartier.

Les coupures d’électricité qui touchaient 500.000 personnes lundi soir, a aussi plongé dans le noir la moitié sud de Manhattan, donnant des airs de fin du monde aux photos de grattes-ciel éteints échangés pendant la nuit sur les réseaux sociaux.

 

Sous terre, la tempête a fait des dégâts historiques. Le métro new-yorkais a 108 ans mais il n’avait jamais fait face à une catastrophe aussi dévastatrice telle que celle que nous avons vu la nuit dernière, a déclaré Joseph Lhota, le directeur de l’autorité de contrôle du métro (MTA).

Sept tunnels du métro new-yorkais ont été inondés en raison de la montée des eaux provoquée par Sandy.

Dans tout l’Etat de New York, 1,5 million de personnes étaient sans électricité et au moins cinq personnes ont été tuées par le cyclone, dont un homme de 30 ans, à la suite de la chute d’un arbre dans le Queens, a annoncé un porte-parole du gouverneur Andrew Cuomo.

Les autorités locales voisines des Etats du New Jersey, de Pennsylvanie, de Virginie Occidentale et de Caroline du Nord ont fait état lundi soir de douze morts, et la police de Toronto a indiqué qu’une Canadienne avait été tuée par des débris emportés par des rafales de vent.

 

Ces morts s’ajoutent aux 67 morts provoqués ces derniers jours par le passage de l’ouragan dans les Caraïbes avant de remonter vers le nord, le long de la côte atlantique, et de toucher terre aux Etats-Unis, dans le New Jersey lundi soir.

Premier signal positif après le passage du cyclone, le niveau de l’eau a commencé à redescendre à New York, en toute fin de soirée lundi, a annoncé le maire de New York Michael Bloomberg.

Les eaux sont montées jusqu’à 4m15 à la marée montante dans le quartier de Battery Park au sud de Manhattan. Vers minuit (04H00 GMT), elles étaient redescendues à 3m et continuaient à baisser, a-t-il précisé sur son site internet.

 

Le cyclone post-tropical Sandy a touché terre près d’Atlantic City vers 20H00 (00H00 GMT), a indiqué le NHC dans un bulletin spécial. Il a touché terre à quelque 10 kilomètres d’Atlantic City, le Las Vegas de la côte est, où ses effets se sont fait sentir dès le matin.

La priorité est de faire en sorte de sauver des vies, avait déclaré Barack Obama lors d’une allocution à la Maison Blanche à l’issue d’une réunion de crise. L’interruption de sa campagne à un moment crucial lui a permis d’endosser le costume présidentiel et de rappeler qu’il est le commandant en chef, loin de l’inertie reprochée à George W. Bush lors de l’ouragan Katrina en 2005.

Le candidat républicain Mitt Romney a annoncé lundi avoir remplacé une réunion électorale mardi par un rassemblement d’aide aux victimes de Sandy dans l’Ohio, un des Etats clés du nord.

 

En mer, la tempête a provoqué la perte d’un trois-mâts, le HMS Bounty, réplique de la célèbre frégate anglaise dont l’équipage s’était mutiné au XVIIIe siècle. Sur un équipage de 16 personnes, 14 ont été secourues, une est décédée et une dernière, le capitaine du navire, était toujours recherchée.

La compagnie Amtrak a suspendu toutes ses liaisons ferroviaires et routières sur la côte tandis que plus de 12.000 vols intérieurs et internationaux ont été annulés, selon le site internet flightaware.com.

 

Dans le centre de Manhattan, à New York, une grue au sommet d’un immeuble de 90 étages en construction s’est partiellement effondrée sous l’effet des bourrasques.

Dans les zones bordant l’East et l’Hudson River à Manhattan, à Brooklyn et Staten Island, nombre des 375.000 habitants sommés d’évacuer ont préféré se barricader chez eux.

Dans la capitale fédérale Washington, les fonctionnaires et écoliers ont été à nouveau appelés à rester chez eux mardi. Ecoles et transports en commun devaient également rester fermés à New York.

Afp

 

Sandy New-York Ground Zero

 

 

 

 

 

 

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 30 octobre 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

5 réponses à “Sandy frappe durement la cote est des Etats-Unis et paralyse New York

  1. yjacquot

    30 octobre 2012 at 11 h 08 min

    du bon boulot,les images sont impressionnantes!

     
  2. realinfos

    30 octobre 2012 at 11 h 52 min

    *Sandy: une digue lâche du New Jersey, évacuations en cours

    NEW YORK – La montée des eaux d’une rivière dans le New Jersey après le passage du cyclone Sandy a provoqué la rupture d’une digue dans le comté de Bergen, à quelques kilomètres de la ville de New York, a annoncé mardi la police.

    La rupture de la digue de la rivière Hackensack a mobilisé d’importants secours de la police et de la garde nationale pour venir en aide aux habitants de la ville de Moonachie, menacées par les flots, selon les médias locaux.

    L’incident s’est produit peu après minuit et aucune victime n’était à déplorer dans l’immédiat, selon Jeanne Baratta, chef de cabinet du comté de Bergen citée par northjersey.com, un média local.

    Les évacuations étaient toujours en cours au petit matin et pourraient concerner au total plus d’un millier de personnes, selon elle.

    Situé à proximité de l’estuaire de l’East River, le comté de Bergen, comme la ville de New York toute proche, a été frappé par la montée des eaux due aux fortes marées et amplifiée par l’arrivée de l’ouragan Sandy sur la côte lundi soir.

    A New York, de nombreux quartiers et sept tunnels du métro ont ainsi été inondés. Les coupures d’électricité ont également plongé dans le noir la moitié sud de Manhattan. Afp

     
  3. realinfos

    30 octobre 2012 at 14 h 46 min

    *Sandy: deux réacteurs nucléaires mis à l’arrêt dans l’est des Etats-Unis

    WASHINGTON – Deux réacteurs nucléaires ont été mis à l’arrêt dans l’est des Etats-Unis en raison du passage de l’ouragan Sandy qui a privé des millions de foyers d’électricité dans le pays, a-t-on appris mardi auprès de leurs opérateurs.

    Situé au bord de la rivière Delaware, à Hancocks Bridge (New Jersey), le réacteur Salem 1 a été fermé quand quatre de ses six pompes de circulation d’eau ont cessé de fonctionner, a indiqué la société Public Service Electric and Gas (PSEG).

    Ces pompes, qui servent à condenser la vapeur du réacteur, font partie du circuit non-nucléaire de cette centrale, dont l’autre réacteur est hors service depuis la mi-octobre pour des opérations de maintenance.

    La centrale reste stable, a indiqué à l’AFP un porte-parole de PSEG, ajoutant ne pas disposer d’estimations sur une date de remise en service.

    Installée sur le même site, la centrale de Hope Creek fonctionnait elle normalement, a annoncé PSEG dans un communiqué.

    A elles seules, Hope Creek et Salem produisent 49% de l’électricité consommée dans le New Jersey, qui compte plus de 8,7 millions d’habitants et a été un des Etats les plus durement frappés par l’ouragan Sandy.

    Dans ce même Etat, une alerte avait été déclarée lundi en début de soirée dans la centrale d’Oyster Creek, qui doit définitivement fermer ses portes en 2019, selon son opérateur Exelon.

    Un autre réacteur situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de New York, au bord de la rivière Hudson, a également été mis à l’arrêt dans la nuit de lundi à mardi, a indiqué son exploitant sur son compte twitter (@indian_point), citant des problèmes sur le réseau électrique externe.

    Il n’y aucun risque pour le public ou pour les employes, a précisé la société Entergy, qui gère la centrale d’Indian Point.

    Aucun porte-parole de la compagnie n’était joignable mardi pour préciser l’évolution de la situation.

    La centrale d’Indian Point comprend trois réacteurs et fournit jusqu’à 30% de l’électricité à New York, où de nombreux foyers restent privés d’électricité, et dans le comté de Westchester (nord-est).

    Afp

     
  4. realinfos

    30 octobre 2012 at 14 h 48 min

    *Sandy: plus de 130.000 foyers privés d’électricité au Canada

    MONTREAL – Plus de 130.000 foyers étaient privés d’électricité mardi au Canada en raison de chutes d’arbres ou de câbles provoquées par le cyclone post-tropical Sandy, qui a touché terre lundi soir sur la côte est américaine.

    Quelque 90.000 résidences sont plongées dans le noir dans la province d’Ontario (est), a indiqué la société Hydro One, tandis qu’au Québec (est), l’entreprise provinciale Hydro-Québec dénombrait 43.000 pannes, principalement autour de Montréal.

    Les dommages causés sur notre système de distribution par les forts vents et les chutes d’arbres sont importants et il va falloir un peu de temps pour tout réparer, a averti Hydro One dans un communiqué.

    Des pointes de vent à 100 km/h ont été enregistrées dans la nuit de lundi à mardi dans le sud-est de l’Ontario, la province la plus peuplée et la plus riche du Canada. Une femme a été tuée lundi soir par des débris emportés par une bourrasque, selon la police de Toronto.

    Selon le dernier relevé de la météorologie canadienne, l’oeil de Sandy doit arriver mercredi matin dans la région des grands lacs, non loin de Toronto, pour ensuite remonter la vallée du Saint Laurent en perdant de sa vigueur.

    Une cinquantaine de techniciens d’Hydro Québec ont par ailleurs commencé mardi des opérations de dépannage dans l’Etat américain du Vermont (nord-est des Etats-Unis), à la demande des autorités de cet Etat situé à la frontière canadienne, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la société provinciale.

    Afp

     
  5. myvong

    1 novembre 2012 at 21 h 56 min

    après Fukushima on aurait du comprendre, mais « non » ! donc….. deuxième leçon. La nature reprend ses droits et nous montre combien on est fragiles avec toute notre technologie

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :