RSS

Interview de Benjamin Dormann avec partie censurée par Audrey Pulvar

24 Août

Benjamin Dormann a enquêté plus de deux ans sur le financement de la presse française. Il a résumé ses découvertes dans  » Ils ont acheté la presse », aux Editions Jean Picollec.

 

 
3 Commentaires

Publié par le 24 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

3 réponses à “Interview de Benjamin Dormann avec partie censurée par Audrey Pulvar

  1. InternetDev

    8 mai 2013 at 9 h 45 min

    Sur François Hollande:
    1 – Pulvar l’a vachement aidé Hollande en tabassant Aubry, plusieurs fois avant les primaires.
    Parmis ces fois là, une fut censurée lors de l’émission ONPC, car BHL, listant le soutiens qu’ils avait reçues dans son action en Libye, cita Aubry. Ce qui fît mal réagir Audrey Pulvar, au point que la scène est coupée.

    2 – Sa femme avait fait un interview de Manuel Valse sur Direct8, dans laquelle elle vendait Manuel Valls comme un franc parleur, alors que le reportage sur lequel elle s’appuyait , était un sujet bizarre dans lequel Manuel Valls, se promenant dans un marché D’Evry, suivit par deux garde en civile, se permit de demander « Plus de Whites ».
    Par endroit, sur le net, cette vidéo est enlevée, suite à une plainte de Vincent Bolloré.

    Sur le « story telling », il faut suivre Mikaël Darmon qui ne fait souvent que cela, avec le culot de qualifier lui-même ses « informations » de story-telling, mais de manière ambigûe, ensuite, il s’appuie dessus souvent, après et les réhabilitent, alors qu’elles n’ont rien de fiables. Il dit même « je vous l’avais déjà dit précédement ».
    En gros, il donne une information, qu’il dévalorise, et la réutilise ensuite (comme si le seul fait d’en avoir parlé, mais négativement, la transformait en fait avéré )

     
  2. InternetDev

    8 mai 2013 at 10 h 17 min

    C’est comme le story telling de la presse de masse média, qui disait de Sarkozy qu’il était un néoconservateur Français à Passeport Américain , parce Match l’avait pris sur un cheval en cowboy, ou parce qu’il avait suivit Bush, et parce qu’Eric Besson l’avait écris dans un livre du P.S. d’Hollande (avant l’élection de 2007), alors que son demi-frère (ex responsable chez UBS) est depuis 2008, directeur au Fond d’investissement Carlyle (ce Monde de la finance). Que la propre beau-père de celui-ci, avec qui il a David Wisner (chef de la campagne de Sarkozy, pour les Français des USA) qui le lie familialement.

    C’est comme comme le stoy-telling de la presse de masse média, qui dit que Sarkozy fut élut en 2007, car il prônait la sécurité, en oubliant que lui jouait les décomplexé avec l’argent, et que Royal se fit fusillée par Audrey Pulvar sur Soir 3, qui lui ressortie une histoire de Fraude ISF, comme s’il s’agissait d’un scoop du Canard Enchaîné de la veille, alors que cette histoire avait déjà été sortie en Janvier 2007, sur d’autres chaines d’info.

     
  3. InternetDev

    8 mai 2013 at 16 h 07 min

    J’ai aussi vu un super sujet sur la presse et 2011 2012, diffusé en Ile de France, sur Canal 21, Télébocal, qui pinces des patrons de rédactions sur leurs dépendances.
    Un autre extrait, celui-ci moins frappant biszarrement, puisque c’est Bernard Tapie, patron de la Provence, grâce à un arbitrage, qui disait que l’affaire Cahuzac ne ferait pas plus de 3 lignes dans son journal

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :