RSS

Archives du 20 août 2012

Nouvel écueil en vue pour Peugeot, une sortie du CAC 40 évoquée

 

PSA Peugeot Citroën pourrait connaître un nouvel écueil avec une possible sortie de la valeur du CAC 40, le principal indice de la Bourse de Paris, les difficultés commerciales et financières du constructeur automobile ayant notamment fait chuter sa capitalisation boursière de 72% depuis le début 2011.

PSA a annoncé le mois dernier un nouveau plan d’économies de 1,5 milliard d’euros à l’horizon 2015 après avoir affiché une perte nette au premier semestre en raison d’une chute de ses ventes en Europe deux fois plus rapide que celle du marché.

Le premier constructeur automobile français, qui a également annoncé 8.000 nouvelles suppressions d’emplois en France, perd chaque mois 200 millions d’euros en cash.

En Bourse, PSA n’est plus valorisé que 2,45 milliards d’euros, l’action ayant abandonné plus de 30% depuis le début de l’année – à 6,995 euros à la clôture vendredi – après une chute de 57% en 2011, soit la deuxième plus faible capitalisation boursière du CAC 40 derrière Alcatel-Lucent (2,35 milliards d’euros).

« Il va falloir attendre d’avoir les détails du plan de redressement de Peugeot a la mi-septembre, qui pourrait permettre de remettre la société sur les rails. Ceci dit, si le titre devait descendre sous les 6,0 euros, il serait extrêmement difficile de justifier sa place dans le CAC 40 », observe Arnaud Scarpaci, associé-gérant chez Agilis Gestion.

MOTIVATIONS POLITIQUES

La faiblesse actuelle de la valeur du titre attise les spéculations d’offres de rachats de rivaux et de participations croisées comme dans le cas de Renault et Nissan, ajoute le gérant.

« Peugeot affiche une position en termes de volume de transactions (en Bourse, NDLR) relativement bonne. Mais sa position s’est sérieusement dégradée trimestre après trimestre », soulignent les analystes d’Exane BNP Paribas.

Ces derniers présentent PSA comme la valeur la plus menacée d’une sortie du CAC 40 « à moins d’une décision exceptionnelle ‘motivée politiquement' ».

La dimension politique n’est en effet pas à écarter alors que PSA est une marque française emblématique et que le gouvernement s’est fortement impliqué dans le dossier.

Selon la note d’Exane, l’action PSA pourrait sortir du CAC 40 le mois prochain et être remplacée par Solvay, tandis qu’Arkema pourrait intégrer l’indice phare de la Bourse de Paris en remplacement d’Alcatel-Lucent ou de STMicroelectronics, qui présente le niveau de liquidité le plus faible de l’indice.

Sodexo, Arkema et Solvay sont les trois candidats présentant le meilleur profil pour intégrer le CAC 40, le premier par sa capitalisation boursière (près de 10 milliards d’euros), le second par sa liquidité et le troisième pour l’équilibre présenté entre capitalisation (7,6 milliards d’euros) et liquidité, note le broker.

Selon le broker, les décisions du conseil scientifique des indices de NYSE Euronext devraient être annoncées au plus tard le 7 septembre et être effectives à partir du vendredi 21 septembre après la clôture du marché, soit dès la séance boursière du lundi 24 septembre.

PSA et NYSE Euronext n’ont souhaité faire aucun commentaire.

Avec Blaise Robinson, édité par Dominique Rodriguez

BFM.Business

 
3 Commentaires

Publié par le 20 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

L’armée américaine lance un spray nasal anti-suicide

Il contient une hormone euphorisante calmante et antidépressive appelée l’hormone thyréotrope

 

Un spray anti-suicide pour contrer une hausse constante des taux

 

Un spray nasal pour éviter le suicide ? Avec l’armée américaine, c’est possible. Afin de trouver une réponse aux augmentations constantes des taux de suicides dans les rang (le taux a doublé en juillet), l’armée a donné 3 millions de dollars à un centre de recherche universitaire de l’Indiana. Ces chercheurs ont créé un spray nasal anti-suicide.

Ils ont trouvé une substance naturelle neuro-chimique appelée l’hormone thyréotrope (TRH) qui possède des effets euphorisants, calmants et antidépressifs. L’arrivée de ce produit sous forme de spray vient comme une bonne nouvelle pour certains qui ont subi des injections du produit par ponctions lombaires.

Une batterie de tests est prévue par les chercheurs au cours des prochaines années et espèrent mettre le spray à dispositions aussi bien des soldats que des civils.

Lu sur The Daily

Atlantico

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 20 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un reportage pour une population cobaye…

Voici un documentaire très médiatique (France Télévision) sur les vaccins et un message très inquiétant. Surprenant…

Commentaire du Dr Anne-Marie Moulin du CNRS en conclusion du documentaire :

“Il ne faut pas cacher au public que ces nouveaux vaccins sont des vaccins expérimentaux et que quelque part, on ne peut pas se passer d’un saut, qui est le saut dans la population pour appliquer à un grand nombre d’individus un vaccin qui, par définition, n’est pas nécessairement adapté à la constitution de chacun.

VACCINS : LE VIRUS DU DOUTE

Au prochain nouveau vaccin qu’on vous présentera, posez-vous donc la question de savoir s’il ne risque pas de faire pire que bien, et de vous faire échanger un risque incertain de maladie contre des dégâts certains de l’organe prétendument protégé par la vaccination.

 

 

LIESI

 

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 20 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

PSA délocalise en Allemagne : rumeur ou scandale ?

PSA en Allemagne ? c’est le bouquet ! On s’inquiète ferme, à l’usine PSA de Rennes-La-Janais, depuis que la presse allemande assure que la fabrication du haut-de-gamme Peugeot et Citroën pourrait être transférée à Rüsselsheim, près de Francfort. Selon la Frankfurter Allgemeine Zeitung, le constructeur français, désormais partenaire d’Opel via son nouvel actionnaire General Motors, envisage en effet d’accroître le prestige de ses DS5 (actuellement montées à Sochaux) et de ses 508 (assemblées à Rennes) en les estampillant «Made in Germany» dès 2015.

«Ce n’est vraiment qu’une rumeur sans fondement, se défend pourtant Caroline Brugier-Corbière, responsable de la communication. Nous préférons normalement ne pas commenter de simples bruits, mais ça n’est absolument pas planifié».

― Mais vous vous êtes mariés avec GM et sa filiale allemande… Il va forcément y avoir des conséquences en termes industriels…

― Bien sûr, mais pour que des fuites de ce genre soient crédibles, il faudrait que des décisions aient déjà été prises ce qui n’est pas le cas. Nous voulons effectivement mettre des synergies en place entre nos marques et GM et évidemment développer des voitures sur des plateformes communes mais nous n’en sommes qu’au tout début de la réflexion. Des groupes de travail ont été mis en place en mars pour réfléchir à ces enjeux et personne ne sait encore ce qui en sortira à la fin de l’année lorsqu’ils rendront leurs conclusions…

― Ces groupes de travail ne sont-ils pas chargés d’évaluer ces hypothèses, comme la réorganisation de la production des différents modèles sur l’ensemble des sites européens, les petites voitures ici, les grosses voitures là?

― Oui, mais ça ne permet pas de dire ce qui en sortira des mois à l’avance. En tout cas, chaque marque conserve sa gamme propre.» A l’usine de Rennes, où la suppression de 1.400 postes a déjà été annoncée, on est plus enclin à considérer qu’il n’y pas de fumée sans feu. «Lorsque nous disions qu’Aulnay allait fermer,  on nous accusait de crier au loup, explique le délégué CGT Michel Bourdon. Là, ce ne sont que des informations de la presse allemande mais on peut comprendre d’où elles sortent. Nous avons déjà perdu la fabrication de la C5 et le projet X8 qui devait la remplacer a été abandonné. Nous travaillons en dessous de nos capacités de production et, normalement, si un nouveau modèle devait être amené ici, l’adaptation des chaînes devrait commencer sous peu. Pour le moment, il ne se passe rien».

Le partenariat de PSA avec GM vise de toute manière à accoucher de changements permettant d’économiser jusqu’à deux milliards de dollars (1,6 milliards d’euros) par an grâce à des synergies sur les achats de pièces aux équipementiers et la conception de modèles cousins, ce que les marques Citroën et Peugeot pratiquent déjà depuis des années.

L’emploi en France peut y trouver son compte (c’est le transporteur Gefco, une filiale de PSA qu’il souhaite d’ailleurs céder, qui assurera désormais la logistique européenne d’Opel), ou y perdre encore quelques plumes. Etre un pays trop cher pour produire des petites modèles économiques mais inadapté à la fabrication de véhicules à forte valeur ajoutée, y compris l’hybride préférée du président, c’est vraiment avoir le cul entre deux banquettes de voiture.

Hugues Serraf

PSA va-t-il transférer sa production haut-de-gamme en Allemagne? | Slate

Zebuzzeo

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 20 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme de mag 6.2 Papouasie N.G

Global view

 

 

 

Ampleur Mw 6.2
Région PRÈS DE LA CÔTE DE N-NOUVELLE-GUINÉE, PNG.
Date heure 19/08/2012 22:41:51.0 UTC
Emplacement 4,81 S; 144,58 E
Profondeur 80 km
Distances 2486 km au SE de Davao (pop 1.212.504, l’heure locale 06:41:51.3 20/08/2012)

497 km SE Jaya Pura (pop 134,895; heure locale 07:41:51.3 20/08/2012)

123 km N de Mount Hagen (pop 33623, heure locale 08:41:51.3 20/08/2012)

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :