RSS

Doux : après la liquidation du pôle frais, 1800 emplois sont sur la sellette

02 Août

Doux : après la liquidation du pôle frais, 1800 emplois sont sur la sellette

 

La décision du tribunal de commerce de Quimper est tombée hier après-midi : la période d’observation du groupe Doux est prolongée jusqu’au 9 octobre, mais le pôle frais, lui, est liquidé. L’inquiétude est grande chez tous ceux qui travaillent pour le groupe.

Dans son jugement, la juridiction commerciale de Quimper prolonge la période d’observation du groupe Doux jusqu’au 9 octobre, et prononce la liquidation du pôle frais. Les candidats ont jusqu’au 10 août pour déposer leurs offres. Cette décision semble aller dans le sens des demandes faites par l’actuel  PDG du groupe, Charles Doux, qui a présenté un plan de continuation.

Selon ce plan, la banque britannique Barclays deviendrait majoritaire dans le capital du groupe, contrôlé aujourd’hui à 80% par la famille Doux et à 20% parla BNP. Un revirement de la part du patron du groupe qui avait jusqu’à présent rejeté la prise de contrôle de Barclays – qui entend par ce biais récupérer sa créance de 140 millions d’euros – refusant de devenir minoritaire. Le groupe conserverait les divisions produits transformés et grand export mais cèderait les activités liées aux produits frais. La dette du groupe est estimée à 430 millions d’euros.

Plus de 4.000 personnes, CDD compris, sont employées par le groupe Doux. Ce dernier fait en outre travailler quelque 800 éleveurs. A cela  il faut ajouter les deux mille personnes employées par des sociétés de transport travaillant pour le groupe et toutes celles employées chez les fournisseurs et la sous-traitance.

Selon les organisations syndicales du groupe, 1.553 CDI et 525 CDD seraient aujourd’hui menacés dans le cadre des différentes offres de reprises du volailler, sur un total, en ce qui concerne les CDI, de 3.400 emplois. La liquidation du pôle frais menace directement 1.800 emplois en France. En Bretagne, les usines morbihannaises de Pleucadeuc, La Vraie-Croix et Sérent sont concernées.

Novopress

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 2 août 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

2 réponses à “Doux : après la liquidation du pôle frais, 1800 emplois sont sur la sellette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :