RSS

Archives Mensuelles: juillet 2012

Problème de thyroïde,35 % des enfants examinés à Fukushima touchés.

Kalter Knoten2

 

Schéma animé, présentant un cancer de la thyroïde (source wikipédia)

Tableau des résultats de l’ étude de Fukushima

Nombre total d’enfants testés : 38.114

Évaluation Évaluation résultats définition

(A1) Pas de nodules ou des kystes   24.468                           64,2%   (A2) nodules de moins de 5,0 mm  13.460                           35,3% ou  kystes plus petit que    20,0 mm

B nodules plus grand que 5,1 mm      186                                   0,5% ou de kystes de plus de 20,0 mm

C nécessité immédiate pour un examen  secondaire          0 0,0%

 

Explication des résultats d’évaluation:

  • A1 et A2 sera suivie jusqu’à ce que le prochain examen (après 2014)
  • B et C auront examen secondaire (Ils seront avisés de la date et le lieu.)

* En A2, ceux qui ont besoin d’un examen secondaire seront classés en B.

 

Résumé : évaluation des résultats Nombre %

Nodules> 5.1 mm                   184                          0,48%           du  total des nodules

<5,0 mm                                     202                          0,53%         386 =(1,0%)

Les kystes> 20,1 mm                                            1 0,003 %   kystes totaux

< 20,0 mm                                13.379                        35,10%         13 380 (35,1%)

 

Certains cas avaient les deux nodules et  kystes.

 

35 %, c’est un nombre très inquiétant , le site Internet Fukushima Voice, qui publie le rapport du Centre de recherche sur les symptômes de contamination radioactive à Fukushima, explique notamment que ces chiffres montrent « une progression bien plus rapide qu’à Tchernobyl ». En effet, une étude réalisée entre cinq et dix ans après la catastrophe de 1986 révélait qu’1,74% des enfants de la région ukrainienne présentaient des nodules à la thyroïde, soit près de 20 fois moins qu’à Fukushima.

lire également l’étude médicale pédiatrique sur la période la période post-Tchernobyl par Galina Bandajevskaya (Belarus) pédiatre, cardiologue

Fukushima informations

 

 

Ps:

Bonsoir à toutes et tous,

Je serais moins présent pendant toute cette semaine et au moins jusqu’à Mardi prochain,vacances obligent mais aussi pour zapper un peu cet univers morose qui risque de le devenir un peu plus  et en profiter pour faire le plein d’énergie en famille,un petit retour  au source ça ne fait de mal à personne…. Mais entre nous,je ne pense pas pouvoir m’empécher de leur parler de l’actu et de leur ouvrir les yeux au passage….

Alors,bonnes vacances à toutes et tous et à bientôt.

Amicalement.

Stéphane

😉

 

 
14 Commentaires

Publié par le 17 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Trois sites de Fiat sur quatre pourraient être menacés de fermeture en Italie

Il n’y a pas que PSA qui vire en masse! En Italie la situation est guère mieux avec Fiat qui pourrait fermer 3 usines sur les 4 existantes. Je vous propose pour cela un article publié sur le journal version en ligne du monde:

En 2012, le groupe devrait produire en Italie 450 000 voitures au maximum - ici, le logo de Fiat.

Début juillet, Sergio Marchionne, le patron de Fiat, a prévenu que le groupe serait contraint de fermer une usine en Italie si le marché européen des voitures restait déprimé dans les deux à trois prochaines années. Le constructeur italien souffre de surcapacités de production dans la Péninsule et a déjà fermé en 2011 l’usine de Termini Imerese, près de Palerme (1 600 salariés).

En 2012, le groupe devrait produire en Italie 450 000 voitures au maximum, contre 650 000 en 2009. « Très loin de l’objectif de 1,4 million d’unités visé initialement à l’horizon de 2014″, rappellent Les Echos lundi. « Un site sur quatre est menacé », estime lundi 16 juillet Sergio Marchionne. Selon La Repubblica, les véhicules « pourraient sortir tranquillement d’un seul site, rendant les trois autres superflus ».

Source: lemonde.fr

N’en demandons pas trop non plus au niveau information, c’est le journal « le monde » quand même! Il y a quand même une similarité entre ces deux constructeurs non? Le fait qu’ils aient subitement autant de véhicules non vendus… Fiat en mai 2012 a décidé de ne plus vendre de véhicules en Iran, embargo oblige! Tout comme PSA, et on en voit les conséquences!

Les moutons enragés 

 

 

 

 
4 Commentaires

Publié par le 16 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Italie: Moody’s abaisse la note de 13 banques après celle de l’Etat

 

 

L’agence d’évaluation financière Moody’s a annoncé lundi avoir abaissé la note de 13 banques italiennes, dont UniCredit et Intesa Sanpaolo, quelques jours après avoir revu à la baisse la notation de la dette de l’Etat italien.
L’abaissement de la note d’endettement à long terme de l’Italie (de deux crans, ndlr) implique une augmentation du risque que le gouvernement ne soit pas en mesure d’apporter son soutien financier à ses banques en grandes difficultés financières, a précisé l’agence dans un communiqué.
Dans le détail, l’agence a abaissé d’un à deux crans la note d’endettement à long terme et de dépôt de dix établissements financiers et la note d’émetteur pour trois autres.
UniCredit voit notamment sa note baisser de deux crans, de A3 à Baa2, qui désigne un titre de qualité moyenne inférieure, en raison de son importante exposition au marché intérieur.
Egalement dégradée de deux crans, à Baa2, Intesa Sanpaolo pâtit de l’incertitude sur l’ampleur du soutien systémique que le gouvernement pourrait lui apporter en cas de tourmente financière.
Jeudi, Moody’s avait déjà dégradé la note de l’Italie de A3 à Baa2 et maintenu la perspective négative en raison de la situation en zone euro et des risques de contagion émanant de l’Espagne et de la Grèce.
Selon Moody’s, il existe un risque que l’Italie ne puisse plus se financer auprès des marchés financiers, en raison d’une croissance faible et un chômage plus élevé, qui l’empêcheraient de remplir ses objectifs de réduction des déficits.
Cette décision avait suscité une levée de boucliers dans le pays et un certain étonnement au sein de la Commission européenne qui s’était interrogée sur le moment choisi par l’agence pour publier son évaluation.

Afp

 

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 16 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Espagne: des milliers de fonctionnaires manifestent, spontanément, à Madrid

Spontanément, ils se sont rassemblés dimanche soir par milliers dans les rues de Madrid, répondant à des appels lancés sur les réseaux sociaux: pompiers, policiers, fonctionnaires de toutes professions, ils ont crié leur colère contre le plan de rigueur du gouvernement espagnol.

« Cela s’est passé de manière spontanée, nous nous sommes rassemblés via les réseaux sociaux, des messages sur les mobiles », explique Miguel Rodriguez, un pompier madrilène âgé de 21 ans, qui a enlevé de sa chemise d’uniforme les insignes officiels, pour venir manifester.

Première étape de ce parcours nocturne, improvisé et pacifique: le siège du Parti populaire, le parti de droite du chef du gouvernement Mariano Rajoy. « Tous ensemble nous pouvons », « Mains en l’air, ceci est un hold-up », crient les manifestants avant de faire demi-tour face aux cordons de police.

Ils vont ensuite parcourir les avenues du centre de Madrid, vers la place de la Puerta del Sol, en plein coeur de la ville, puis vers le Parlement, protégé par des dizaines de camions de police qui barrent les rues et transforment le quartier en camp retranché.

« C’est une manifestation de fonctionnaires, je ne sais pas où nous allons », lâche dans un sourire un policier, en mission celui-ci, encadrant le défilé.

Le mot d’ordre s’est propagé très vite, dimanche, sur les téléphones portables et les réseaux sociaux, ignorant l’appel officiel à manifester lancé par les deux grands syndicats espagnols, UGT et CCOO, pour le 19 juillet.

Car la colère monte en Espagne depuis l’annonce mercredi d’un nouveau plan de rigueur, visant à économiser 65 milliards d’euros d’ici à la fin 2014. Au programme, une hausse de la TVA, une baisse des indemnités chômage et la suppression pour les fonctionnaires de la prime de Noël, équivalente à un mois de salaire.

Le pays, déjà étranglé par un chômage record, qui frappe presque 25% des actifs, est cette fois soumis à une cure d’austérité qui touche tous les Espagnols, en particulier les classes moyennes, et ne laisse entrevoir aucune sortie de crise à court terme.

« On impose des coupes à ceux d’en-bas mais ils ne diminuent pas les salaires des conseillers municipaux et de leurs assistants », affirme un policier de 35 ans, prénommé Jesus, assurant qu' »avec le salaire d’un conseiller on pourrait payer quatre policiers ».

Les pompiers sont venus nombreux, en uniforme, leur casque brillant dans la nuit. A leurs côtés, des professionnels de la santé, des enseignants, des policiers, leur tee-shirt noir marqué du mot « policia », qui avaient déjà expliqué qu’ils manifesteraient à titre individuel, même s’ils n’ont pas de droit de le faire en tant que profession.

« Non, ils ne nous représentent pas », hurle la foule, reprenant l’un des slogans favoris du mouvement des « indignés », qui avait lui manifesté vendredi contre le nouveau plan d’austérité.

A mesure que le cortège avance, la foule grossit, des fonctionnaires mais aussi des citoyens espagnols de tous horizons venus témoigner leur sympathie.

Et lorsqu’ils arrivent devant le barrage de policiers, à proximité du Parlement, les premiers manifestants du défilé, pompiers en tête, s’asseoient, levant les mains au ciel: « Ce sont nos armes », « Ils s’en mettent plein les poches, ohé, ohé », scande la foule, ou encore « Ce sont nos vacances », en allusion au mois de Noël perdu pour les fonctionnaires, soit 7% de leur salaire.

« Compagnon, retourne-toi », crient-ils en s’adressant aux policiers qui les observent calmement, certains les bras croisés.

Nouvelobs

 

 

 

 

 

En Espagne, la survie des classes moyennes face à la crise

Mercedes Gonzalez vit en banlieue madrilène avec son mari et ses trois fils adultes. Ils sont tous au chômage, sauf l’aîné, qui doit partager son salaire et ne peut pas prendre son indépendance. Comme dans beaucoup de familles de classe moyenne frappées par la crise, plus aucun luxe n’est permis.

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Max Keiser : Les banques européennes en faillite ou la finance de l’ombre

Une analyse de Max Keiser sur la situation actuelle des banques européennes, la finance de l’ombre et ce qui nous attend.

 

Une traduction offerte par Miso  pour la Cuisine de Tanio

 

 

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 16 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Nigel Farage : « A Bruxelles, j’ai l’impression d’être entouré par des scientologues »

Publiée le 15 juil. 2012 par

http://lejournaldusiecle.com/
Le député britannique Nigel Farage (Parti de l’UKIP – parti pour l’indépendance du Royaume Uni), eurosceptique      « énergique » dont la verve n’a pas d’équivalent au sein du parlement européen, était l’nvité de l’émission « The Record Europe » de la BBC le 7 Juillet 2012.

 

 

 

 

 
9 Commentaires

Publié par le 16 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Afrique du Sud: intempéries,plus de 2.000 personnes évacuées de leurs maisons

 

Afrique du Sud: 3 morts et plus de 2.000 personnes évacuées

JOHANNESBURG – Trois personnes sont mortes et au moins 2.000 personnes ont été évacuées par des services de secours en raison des fortes pluies et les chutes de neige qui ont paralysé l’Afrique du Sud au cours d’un week-end particulièrement froid, a indiqué dimanche un porte-parole municipal.
Un homme de 69 ans et une femme de 44 ans ont été découverts morts de froid dimanche matin sur deux routes de la province du Cap-oriental, a déclaré le porte-parole de la police Mzukisi Fatyela à l’agence Sapa.
Un autre homme est morte par noyade à Port Elizabeth dans la même province, d’après des informations du groupe de médias publics South African Broadcasting Corporation. Deux autres personnes semblent avoir perdu la vie après avoir été emportées par les eaux.
Nous avons secouru au moins 2.000 personnes, a déclaré Kupido Barron, porte-parole de la municipalité de Nelson Mandela Bay dont fait partie la ville côtière de Port Elizabeth dans le Sud.
Des secouristes ont distribué des matelas, des couvertures et de la soupe aux familles qui ont été installées dans des salles municipales, a-t-il ajouté.
Plus de 100 millimètres d’eau sont tombés sur cette région au cours des trois derniers jours, alors que les prévisions météo annoncent des pluies encore plus abondantes au cours de la nuit à venir.
Les principaux axes routiers nord-sud qui avaient été fermés samedi en raison des abondantes chutes de neige, ont été rouverts dimanche après-midi, a indiqué à l’AFP Ashraf Ismail, le porte-parole de la Direction des Transports routiers.
Un convoi de 500 poids-lourds a pris la route vers Le Cap, a indiqué M. Ismail.
Mais peu après leur départ de Johannesburg, les camions ont été stoppés par de fortes précipitations, causant d’énormes embouteillages.

 

——————————————————————————————————————

JOHANNESBURG – Au moins 2.000 personnes ont été évacuées par des services de secours et des dizaines de camions étaient bloqués sur les routes par les fortes pluies et les chutes de neige qui ont paralysé l’Afrique du Sud au cours d’un week-end particulièrement froid, a indiqué dimanche un porte-parole municipal.
Nous avons secouru au moins 2.000 personnes, a déclaré Kupido Barron, porte-parole de la municipalité de Nelson Mandela Bay dont fait partie la ville côtière de Port Elizabeth dans le Sud.
Des secouristes ont distribué des matelas, des couvertures et de la soupe aux familles qui ont été installées dans des salles municipales, a-t-il ajouté.
Plus de 100 millimètres d’eau sont tombés sur cette région au cours des trois derniers jours, alors que les prévisions météo annoncent des pluies encore plus abondantes au cours de la nuit à venir.
Les principaux axes routiers nord-sud qui avaient été fermés samedi en raison des abondantes chutes de neige, ont été rouverts dimanche après-midi, a indiqué à l’AFP Ashraf Ismail, le porte-parole de la Direction des Transports routiers.
Un convoi de 500 poids-lourds a pris la route vers Le Cap, a indiqué M. Ismail.
Mais peu après leur départ de Johannesburg, les camions ont été stoppés par de fortes précipitations, causant d’énormes embouteillages.
Aucune information n’était disponible dans l’immédiat sur d’éventuelles victimes de ces intempéries.

Afp

Météo Afrique du Sud

http://www.tameteo.com/meteo-Afrique-Afrique+du+Sud-2-5-14.html

 
2 Commentaires

Publié par le 15 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

3 tornades en Pologne aujourd’hui….

3 tornades dont une F2 confirmée et aux dernières nouvelles,1 personne décédée,10 blessés,des dégâts matériels et 300 hectares de forêts dévastées….

&nbsp; Jezioro Barlewickie /fot. Magdalena /Gorąca Linia RMF FM

&nbsp; Sztum po przejściu trąby powietrznej /fot. Adrian /Gorąca Linia RMF FM

~Agnieszka Trąba powietrzna

 

 

 

http://losyziemi.pl/polska-traba-powietrzna-przeszla-nad-poludniowo-wschodnia-czescia-wojewodztwa-pomorskiego-1-osoba-nie-zyje-kilka-rannych-video/

http://www.rmf24.pl/fakty/polska/news-nawalnice-nad-polska-traba-powietrzna-zabila-czlowieka,nId,622559

http://kontakt24.tvn.pl/temat,traby-niszczyly-domy-drzewo-spadlo-na-kajakarzy,51778,html?categoryId=496

 

Base de données européenne des phénomènes météorologiques violents:

http://www.essl.org/cgi-bin/eswd/eswd.cgi

 
1 commentaire

Publié par le 14 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Liborgate : le scandale du siècle sur 350000 milliards de $ de produits financiers

 

http://lejournaldusiecle.com/
Emission de Bfm Business du 11 Juillet 2011, avec Christophe Nijdam, analyste d’AlphaValue, à propos du scandale du Libor, le « Liborgate », considéré comme le scandale financier du siècle.
Plus d’infos – http://wp.me/p2ywaf-am
Qu’est-ce que le Libor ?
Le Libor est le taux interbancaire de référence sur le marché londonien, c’est-à-dire la moyenne des prix que les banques déclarent être prêtes à payer pour emprunter à différentes maturités. Seize banques participent chaque jour à la fixation du Libor à Londres. Elles remettent ensuite un rapport sur leur estimation du taux adéquat à la British Banking Association (BBA), l’association des banquiers britanniques. Sur la base de cet échantillon, la BBA fixe alors un taux moyen publié quotidiennement en fin de matinée.

A quoi sert le LIBOR et comment un simple citoyen est concerné par ce taux ?

En plus d’être une référence statistique qui peut être utilisée par des chercheurs dans une fac d’éco ou repris par un gouvernement ou un banque centrale et influencer des politiques économiques ou surtout monétaires, l’intérêt principal de ce produit est de servir de base de calcul pour de très nombreuses opérations financières – le chiffre de 350.000 ou 360.000 milliards de dollars, soit 5 fois le PIB du monde, est souvent repris – y compris hors de la place de Londres. La mâtiné d’un comptable finit souvent par la consultation du Libor qui sert au calcul des échéance de nombreux emprunts bancaires. Cela touche les grosses entreprises mais aussi les petites.
Quel est le scandale ?
Plusieurs fleurons de la finance mondiale sont soupçonnés d’avoir manipulé les cours du Libor, ainsi que ceux de l’Euribor, le taux de référence pour la zone euro. Selon les justices britanniques et américaines, ces établissements auraient déclaré des taux inférieurs à ceux auxquels ils empruntaient réellement afin de masquer leurs difficultés. Pire, à la Barclays et sans doute ailleurs, les traders auraient influé sur le taux déclaré pour faciliter leurs opérations, contrairement au principe de séparation des activités au sein des établissements.
Pourquoi manipuler le Libor ?

Puisque le marché des produits financiers adossés au Libor se monte à 350.000 milliards, toute erreur (rires !) ou manipulation de 0,01% représentent 36 milliards sur une année. Cela ne signifie pas que 36 milliards passent d’une poche à une autre car toute les banques de marché sont à la fois courtes et longues sur des produits basés sur le Libor, il y a une sorte de compensation mais pas totale sinon il n’y aurait pas de fraudes. Sauf que depuis que la crise financière est passée par là et que l’impératif d’accumuler des bénéfices à court terme s’est fait plus pressant pour les banques quitte à violer la loi. Puisque les banques prêtent moins, ce n’est pas avez les marges faites sur les nouveaux prêts qu’elles vont pouvoir continuer à faire des bénéfices, par contre faire plus de profits sur des prêts passés est l’idéal car le client est l’otage de la banque (sa seule solution pour y échapper est de faire faillite).
Quelles banques sont concernées ?
Au premier chef, Barclays, dont le président, le directeur général et le directeur des opérations ont dû démissionner face au scandale. La banque s’était préalablement acquittée de 360 millions d’euros d’amendes au Royaume-Uni et aux Etats-Unis pour éviter les poursuites. La Royal Bank of Scotland (RBS) est également dans l’oeil du viseur. L’enquête prend une dimension mondiale, avec des investigations dans l’Union européenne, au Japon et en Suisse. La Société générale, UBS, la Deutsche Bank, HSBC, notamment, sont cités dans l’un ou l’autre des dossiers.

 

 
1 commentaire

Publié par le 14 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les épargnants français vont mourir… ruinés

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une des principale cause des futurs licenciements chez PSA…!

L’interview intégrale

 

 

Supplément:

Les bonnes affaires de la France en Iran

 
1 commentaire

Publié par le 14 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Déluge au Japon: 400.000 personnes appelées à évacuer

 

Inondations au Japon: 25 morts, selon un nouveau bilan

TOKYO (AP) — Les inondations et coulées de boue qui touchent depuis plusieurs jours le sud-ouest du Japon à la suite de fortes pluies ont fait 25 morts, selon un nouveau bilan des autorités locales.

Vingt-et-un des victimes décédées ont été recensées dans la préfecture de Kumamoto. Quatre autres personnes sont mortes dans les régions voisines d’Oita et Fukuoka. La plupart des victimes sont des septuagénaires et des octogénaires.

Plusieurs milliers d’habitants restaient par ailleurs isolés par les glissements de terrain et chutes d’arbres qui ont coupé routes et voies ferroviaires.

——————————————————————————————————-

 

TOKYO – Quelque 400.000 personnes ont été appelées à évacuer samedi dans le sud-ouest du Japon où 29 personnes sont mortes ou portées disparues, victimes des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région depuis trois jours, selon un dernier bilan officiel.
L’agence météorologique du Japon a mis en garde contre de nouveaux glissements de terrain et des inondations attendues sur Kyushu, grande île du sud de l’archipel, où il est tombé samedi jusqu’à 11 centimètres d’eau en une heure.
Les autorités ont ordonné l’évacuation de 260.000 personnes, qui ont été hébergées dans des écoles et d’autres lieux publics, dans le nord de Kyushu où les rivières sont sorties de leur lit, ont rapporté des médias locaux.
Près de 140.000 autres habitants ont été invitées à quitter leurs maisons, –une recommandation qui n’est pas encore un ordre– selon les sources officielles contactées par l’AFP dans les quatre préfectures de l’île.
Les images transmises à la télévision montrent des torrents d’eaux boueuses charriant des débris et des maisons inondées à la suite de ce que les autorités ont qualifié de précipitations saisonnières sans précédent, les eaux d’une rivière ayant atteint le toit d’un restaurant avant de se retirer.
A Fukuoka, où on a enregistré 181 glissements de terrains, 78.600 personnes ont été sommées de quitter leurs maisons, selon les autorités. Dans cette localité, environ 820 maisons ont été endommagées et trois ponts emportés, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la préfecture de Fukuoka, Hiroaki Aoki, joint par téléphone.
Deux hommes ont été extraits de glissements de terrain dont une femme est toujours prisonnière, mais nous ne savons pas dans quel état ils sont, a-t-il dit avant d’ajouter : Je ne me souviens pas de telles inondations sur une si vaste étendue dans notre préfecture.
Plus de 75 centimètres d’eau sont tombés en trois jours sur la ville d’Aso, située au pied du volcan dans la préfecture de Kumamoto, rapporte l’agence météo. A Aso et dans ses environs, les inondations ont fait 20 morts, dont 19 dans des glissements de terrain et l’effondrement des maisons, selon le dernier bilan de la nuit.
Neuf personnes sont portées disparues, dont deux depuis samedi matin : un homme de 30 ans emporté dans sa voiture par une rivière à Oita et une femme de 83 ans engloutie par un glissement de terrain à Fukuoka.

Afp

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Plus de 500 manchots trouvés morts sur des plages du sud du Brésil

 

 

Plus de cinq cents manchots ont été trouvés morts sur des plages de l’Etat du Rio Grande do sul (extrême sud du Brésil) et les vétérinaires enquêtaient sur les causes de ces morts mystérieuses, a indiqué vendredi le Centre d’études côtières et marines (Ceclimar).
Les 512 oiseaux marins ont échoué sur le littoral entre les villes de Tramandai et Cidreira, à une centaine de km de Porto Alegre, la capitale régionale.
Les vétérinaires ont recueilli une trentaine d’animaux qui seront analysés à l’Université de Porto Alegre et les résultats devraient être connus d’ici à un mois.
Les responsables du Ceclimar ont déclaré au site G1 de Globo que les vétérinaires étaient intrigués par la grande quantité de manchots trouvés morts alors qu’ils semblent bien alimentés, pas exténués et ne sont ni blessés ni englués de pétrole.
Ces manchots de Magellan (Spheniscus magellanicus) qui se reproduisent en larges colonies en Patagonie, au sud de lArgentine et du Chili, quittent ces régions et migrent vers le nord entre mars et septembre pour suivre les bancs de poissons.
A cette époque, ils passent régulièrement par le littoral du Rio Grande do sul pour aller jusqu’à Sao Paulo (sud-est).

Afp

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Espagne : les indignés manifestent contre le plan de rigueur

 

 

Au moins un millier de manifestants des indignés ont manifesté vendredi soir à Madrid contre les coupes budgétaires de 65 milliards d’euros décidées par le gouvernement, avant que n’éclatent des heurts avec la police qui a chargé à coups de matraques.
Criant démission, démission ou ils s’en mettent plein les poches, ohé, ohé, ohé, les manifestants, encadrés par une vingtaine de fourgons de police, s’étaient donné rendez-vous devant le siège du Parti populaire (PP) du chef du gouvernement Mariano Rajoy. Ils sont restés un moment assis là, mains levées.
Portant des pancartes avec des slogans habituels du mouvement, comme ils appellent cela démocratie, et ça ne l’est pas, ils ont ensuite pris la direction du siège du Parti socialiste, d’opposition, qu’ils accusent d’incompétence face à la crise, tout comme la droite.
Alors qu’ils tentaient d’approcher, les policiers anti-émeutes les ont repoussés, chargeant à coups de matraques, avant que les manifestants ne prennent la direction du Parlement. Trois personnes au moins ont été interpellées, selon un journaliste de l’AFP.
Avec ces coupes, ils nous mènent à la ruine, avait lancé peu avant Pedro Lopez, un manifestant de 30 ans qui, après avoir étudié trois ans pour devenir fonctionnaire dans la justice, a dû renoncer, les concours de recrutement ayant été suspendus depuis l’an dernier.
Les gens n’ont pas d’argent, et vont en avoir encore moins, ajoutait-il en espérant que les manifestations allaient se poursuivre.
Après avoir adopté un budget 2012 d’une rigueur sans précédent, comprenant 27,3 milliards d’euros d’économies, le gouvernement vient d’annoncer une nouvelle cure d’austérité, avec 65 milliards d’euros d’économies prévues d’ici à la fin 2014, associant des rentrées d’argent supplémentaires via notamment une hausse de la TVA et des coupes visant les fonctionnaires et les chômeurs.
Depuis l’annonce mercredi, les critiques pleuvent contre ce plan qui atteindra directement le pouvoir d’achat des Espagnols et devrait aggraver la récession.
Les grands syndicats du pays, UGT et CCOO, ont appelé à une journée de manifestations le 19 juillet, tandis que les manifestations de fonctionnaires se multiplient dans tout le pays.

Afp

 

pic.twitter.com/gvrxyMnt

 

 

pic.twitter.com/zPaPfsG6

pic.twitter.com/j47m8Fu9

Espagne, il y a qques minutes, une marée humaine tente d’empêcher l’arrestation d’une manifestante âgée

Livestream des manifs à Madrid ce soir :

http://www.livestream.com/spanishrevolutionsol

http://bambuser.com/v/2826486

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Bruxelles veut faire contrôler les scooters pour sauver leurs jeunes pilotes

Tous les subterfuges sont bons pour nous faire les poches,alors à quand le contrôle technique pour les vélos…?!

 

 

 

La Commission européenne a proposé vendredi de rendre les contrôles techniques obligatoires pour les scooters et les motos afin de limiter l’une des principales causes d’accidents mortels pour les jeunes européens.
Les conducteurs de moto et de scooter, surtout les jeunes pilotes, forment le groupe d’usagers de la route le plus à risque, a expliqué le commissaire en charge des Transports, Siim Kallas, en présentant ces propositions.
Plus de 4.500 motocyclistes sont tués et plus de 25.000 grièvement blessés chaque année dans les pays de l’UE.
Or 8% des accidents sont causés directement ou indirectement par des défaillances techniques, selon CARE, la base de données communautaire sur les accidents de la route.
Les conducteurs de vélomoteurs sont sur représentés avec plus de 1.400 tués, dont 500 sont des jeunes âgés de 14 à 21 ans, dont certains sont peu soucieux de l’entretien de leur engin.
La proposition présentée par M. Kallas vise essentiellement ces jeunes mais, pour qu’elle puisse être recevable, elle doit inclure l’ensemble des deux roues, ont expliqué ses services.
Elle répond en outre à une demande des Etats membres, qui ne parviennent pas à imposer de tels contrôles, ont-ils précisé.
Onze pays –France, Belgique, Bulgarie, Chypre, Finlande, Grèce, Irlande, Malte, Pays-Bas, Portugal et Roumanie– ne contrôlent ni les scooters ni les motos.
Mais les premières critiques sont venues d’Allemagne, où la proposition de Siim Kallas a été dénoncée par l’ADAC (la fédération de clubs automobiles) comme rien d’autre qu’un moyen de faire les poches des automobilistes allemands.
Cette critique est infondée, s’est défendu le commissaire. Nous voulons réduire les accidents de la circulation et nous avons pour mandat de proposer des règles ou des amendements aux règles existantes, a-t-il insisté.
Il s’agit de questions transfrontalières. Dans les villes, nous avons des immatriculations de tous les pays, et nous devons pour cela avoir une approche commune, a-t-il expliqué.
Le commissaire a toutefois reconnu que la vitesse, le non respect du code de la route et le mauvais état des routes étaient les principales causes des accidents mortels pour les deux roues, mais également pour les automobiles.
En plus des deux roues, la Commission souhaite renforcer les contrôles techniques des automobiles, en préconisant qu’ils soient menés tous les ans pour les voitures de plus de six ans, et en prenant en compte leur kilométrage.
Les défauts techniques sont à l’origine de 6% des accidents de voitures et de 2.000 morts chaque année.
M. Kallas demande un premier contrôle technique quatre années après l’achat, puis un nouveau deux ans après et ensuite un contrôle annuel.
Seule la Lettonie a un régime de contrôles techniques plus strict, car elle l’impose chaque année dès l’achat d’une voiture ou d’une moto.

Afp

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Coluche – « Le Chomeur » et « ils se foutent bien de notre gueule »

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le nouveau scanner laser du département de la sécurité intérieure des États-Unis décompose les gens au niveau moléculaire…

No comment ! De toute façon je ne vais pas aux USA, mais je plains ceux qui vont avoir toutes leurs cellules bombardées et agitées par ces petits « jouets ». Tout ça pour détecter des terroristes qu’ils forment et envoient eux-mêmes. C’est un peu risible, non ? Le but véritable, comme dans le cadre de la NDAA (informations complémentaires), étant de mettre la pression sur la population, afin de mieux la contrôler…

WASHINGTON (CBSDC) –Le département de  la Sécurité intérieure des États-Unis va bientôt utiliser un laser dans les aéroports, qui pourra tout savoir de vous à plus de 164 mètres  de distance…

Gizmodo rapporte qu’un scanner qui pourrait lire les gens au niveau moléculaire a été inventé. Ce scanner à base de laser – qui peut être utilisé à 164 mètres – pourrait tout lire d’une personne, du niveau de l’adrénaline à des traces de poudre à canon sur les vêtements, jusqu’à des substances illicites – et tout cela pourrait se faire sans même une recherche physique. Cela pourrait même être utilisé sur plusieurs personnes à la fois, éliminant les recherches aléatoires dans les aéroports.

Le scanner à base de laser devrait être utilisé dans les aéroports dès 2013 d’après les rapports de Gizmodo.

Le scanner est appelé le « laser picoseconde programmable ». Le dispositif fonctionne par le bombardement de sa cible avec des lasers qui font vibrer les molécules et sont ensuite lues par le dispositif, qui détermine alors à quelles substances la personne a été exposée. Cela pourrait aller des explosifs Semtex au sandwich au bacon, ou à des œufs qu’ils avaient pour le petit déjeuner ce matin-là.

L’inventeur de cette technologie invasive est Genia Photonics. Actif depuis 2009, ils détiennent 30 brevets sur la technologie laser conçu pour la numérisation. En 2011, ils ont formé un partenariat avec In-Q-Tel , une entreprise affrétée par la CIA et le Congrès afin de construire « un pont » entre l’Agence et un nouvel ensemble « d’innovateurs en technologies ».

Genia Photonics ne serait pas le seul à développer ce type de technologie, la George Washington University a développé un procédé similaire en 2008, selon Gizmodo. Les Russes ont également mis au point quelque chose qui s’apparente au laser picoseconde programmable. Les créateurs de ce scanner revendiquent qu’« il est même capable de détecter des traces d’explosifs laissées sur des empreintes digitales. »

Mais ce qui rend la version de Genia Photonics si spéciale, c’est que la machine est plus compacte par rapport aux autres appareils et peut maintenir sa distance de fonctionnement incroyable.

Bien que la technologie puisse être utilisée par un éventuel « Big Brother », Genia Photonics déclare que le dispositif pourrait être beaucoup plus bénéfique en étant utilisé à des fins médicales, pour suivre des cas de cancers en temps réel, ou bien effectuer la détection des lipides, et le suivi des patients.

( H / T Gizmodo )

Source : Blacklistednews, Washington.cbslocal.com, Gizmodo

Traduction : Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source et la source de la traduction.

Crashdebug

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

USA: Les problèmes dans une centrale nucléaire de Californie pires qu’envisagé

 

LOS ANGELES – La Commission de régulation nucléaire américaine (NRC) a publié jeudi une mise à jour des problèmes rencontrés par la centrale nucléaire de San Onofre en Californie (ouest), où elle estime que la situation est plus grave qu’elle ne l’avait pensé au début.
L’un des réacteurs de cette centrale située près de San Diego avait dû être fermé en janvier à la suite de fuites radioactives. La NRC avait assuré qu’il n’y avait pas de danger direct pour la population.
Mais des recherches plus poussées ont dans un premier temps mis en évidence une érosion inattendue sur de nombreux tuyaux transportant de l’eau radioactive. La centrale a donc été complètement fermée, ce qui a poussé les autorités de l’Etat de Californie à se reporter sur des sources d’électricité alternatives.
Jeudi, une mise à jour de l’examen des tubes a été discrètement publiée sur le site de la NRC: celle-ci révèle que la situation a empiré.
Ce rapport montre un problème bien plus grave que ce qui avait été dans un premier temps annoncé, et soulève des questions sérieuses sur le fait de savoir s’il faut ou non remettre en service les réacteurs, a commenté Daniel Hirsch, expert sur le nucléaire à l’Université de Californie à Santa Cruz.
Les nouvelles données montrent ainsi que plus de 3.400 tubes des générateurs de vapeur à la centrale de San Onofre sont endommagés.
L’opérateur Southern California Edison (SCE) poussait pour redémarrer la production d’électricité dans au moins une des unités de la centrale avant la fin de l’été, mais à présent nous savons que s’il veut le faire, il devra fonctionner avec un très grand nombre de tubes endommagés, a indiqué M. Hirsch à l’AFP.
Une porte-parole de SCE n’a pas souhaité répondre dans l’immédiat. La NRC n’a pas fait non plus de commentaires sur les nouveaux chiffres.
La centrale de San Onofre produit suffisamment d’électricité pour alimenter 1,4 million de foyers aux Etats-Unis, selon SCE.

Afp

 

 

Un Fukushima en puissance…?!

Wikipédia:

La Centrale nucléaire de San Onofre est située sur la côte Pacifique de la Californie entre Los Angeles et San Diego. Elle occupe un terrain de 0,34 km² juste au sud de San Clemente et au nord-ouest du comté de San Diego. Elle est entourée par le Parc national de San Onofre. De nombreuses manifestations antinucléaires se sont déroulées sur le site de San Onofre.

La centrale est considérée comme l’une des plus dangereuses au monde en raison du risque sismique : plusieurs failles géologiques actives se trouvent à proximité, dont la célèbre Faille de San Andreas qui provoque des séismes très importants et dévastateurs en Californie. Environ 7,4 millions de personnes vivent à moins de 80km de la centrale[1], en majorité dans les villes de Los Angeles et San Diego[2]

Incident:

En 2010, 58 incidents ont été déclarés par les employés ou les sous-traitants travaillant à San Onofre, contre 5 pour l’ensemble des autres sites de production des Etats-Unis. Pour la période de janvier 2010 à août 2011, 81 incidents ont été signalés[4].

Depuis janvier 2012, alors que le réacteur n°2 est à l’arrêt pour rechargement de combustible, le réacteur n°3 a été stoppé à la suite d’une alarme signalant une fuite de vapeur radioactive dans le circuit primaire, au niveau des générateurs de vapeur[5]. La fuite de vapeur radioactive sur l’un des générateurs de vapeur de l’unité n°3 a été estimée « supérieure à » 100 litres par heure[6]. Ce générateur de vapeur, remplacé récemment, présente un défaut grave au niveau des tubes d’échange thermique : plusieurs centaines de ces tubes seraient plus ou moins endommagés selon la NRC[7]

Pour plus d’infos sur Gen4

San Onofre : la NRC refuse la remise en production du site suite aux récents problèmes de tubes GV

San Onofre : incident au niveau des tubes de GV, gen4, 3/2/12

San Onofre : fuite radioactive supérieure à 100 l/h, gen4, 2/2/12

San Onofre : s’il y avait un site à fermer aux USA, ce serait celui-là ! gen4, 2/2/12

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Moody’s abaisse la note souveraine de l’Italie de deux crans

 

 

L’agence américaine Moody’s Investor Service a abaissé vendredi de deux crans la note souveraine de l’Italie, qui passe de A3 à Baa2. L’agence de notation a maintenu la perspective négative du pays, en raison de la détérioration de la situation dans la zone euro, notamment en Espagne et en Grèce.

« L’Italie a plus de risque de connaître une hausse brutale de ses coûts de financement ou de ne plus avoir accès aux marchés financiers (…) en raison de la confiance de plus en plus fragile des marchés et du risque de contagion émanant de la Grèce et de l’Espagne », écrit l’agence dans un communiqué.

Croissance faible

Selon Moody’s, l’Italie pourrait connaître une croissance « faible » et un « chômage plus élevé », l’empêchant de remplir ses objectifs de réduction des déficits et faisant naître le risque que le pays « ne puisse plus se financer auprès des marchés financiers ».

L’initiative, qui entraîné une nette baisse de l’euro sur les marchés asiatiques, pourrait se traduire par une augmentation des taux auxquels Rome emprunte avant l’émission d’obligations d’état prévue dans la journée.

La note de Moody’s, assortie d’une perspective négative, est inférieure à celle de Standard & Poor’s et de Fitch Ratings.

Menace d’un nouvel abaissement

« La note de la dette italienne pourrait être encore abaissée dans le cas d’une nouvelle détérioration des perspectives économiques ou de difficultés dans la mise en oeuvre des réformes », avertit l’agence.

Une poursuite de la dégradation des conditions de financement due à de nouveaux chocs économiques et financiers dans la crise des dettes qui affecte la zone euro ajouterait aux perspectives négatives de la note souveraine de l’Italie, poursuit Moody’s.

A l’inverse, la mise en oeuvre de réformes économiques et de mesures budgétaires à même de relancer la croissance et d’assainir les comptes publics pourrait conduire à une perspective stable, souligne-t-elle.

Afp

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

RFID, La police totale (vidéo)

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 juillet 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :