RSS

Archives du 27 juin 2012

Vrais chiffres chômage Mai 2012: + 34200 malgré 291500 radiations

 

34 200 demandeurs d’emploi en +, malgré 291 500 radiés en Mai ( 64,8% des sorties de pôle emploi ).

5 183 500 demandeurs d’emploi « officieux ».

8 500 000 minimum, en comptant les demandeurs d’emplois invisibles.

Stages « parking » : + 37% en 1 mois.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Mai 2012 :

– Défauts d’Actualisation : 198 600, 43 % des sorties des listes

– Radiations Administratives (les punis) : 40 700, 8,8 % des sorties

– Autres Cas ( mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 52 200 , 11,3 % des sorties.

soit 291 500 radiés des listes ( 63,1 % ) pour autres motifs que :

– Stages parking : 45 500, 9,9 % des sorties. ( + 37% en 1 mois )

– Arrêts maladie, maternité etc : 33 800, 7,3 % des sorties.

Reprises d’emploi déclarées : 90 900, ne représentent que 19,7 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc ..

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 2 922 100 +1,2% ( + 8% sur 1 an )

B : 571 600 -0,7% ( +4,2% sur 1 an )

C : 853 400 -0,1% ( +2,9% sur 1 an )

D : 2478 900 +4,1% ( +7,4% sur 1 an )

E : 365 000 -1,1% ( +5,3% sur 1 an )

TOTAL : 4 960 000 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 6,3 % sur 1 an, + 34 200 en 1 mois.

TOTAL données brutes, dom-tom compris : 5 183 500 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

 

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée ( entre 2 et 3 ans ) : + 2,3% sur 1 an

Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 22,4% sur 1 an + d’1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 ( 51%) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité ( ASS, AER …)

Offres d’emploi collectées : -11,7 % sur 1 an Offres d’emploi dispo, dernier chiffre connu : 197 412

 

le + scandaleux, LES DEMANDEURS d’EMPLOI INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques

Ne sont pas comptés dans ces 5 211 800 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 304 600 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 038 000 de foyers (chiffre sous estimé datant de l’an passé) , seuls 733 400 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis ( associations, collectivités locales etc ) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein.

+ 1 000 000 au bas mot, de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi. + des centaines de milliers, voire peut être + d’1 million de SANS-DROITS, principalement :

– des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeur d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. ( quasi unique en Europe )

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 600€ d’allocation chomage, ou 743€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 598€ par mois, si vous ètes NON SDF.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

– on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)

– on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à environ 8,5 MILLIONS au bas mot, demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources: Rapport complet de la DARES de 19 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias )

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/p…

Par patdu49 sur Agoravox

 
1 commentaire

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fukushima: niveaux records de radiations dans le bâtiment du réacteur N°1

(Jap trad) 10 300 millisieverts à la base du réacteur N°1 à Fukushima | FUKUSHIMA INFORMATIONS | Scoop.it

 

La compagnie d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco) a fait état mercredi de niveaux records de radiations dans le sous-sol du bâtiment du réacteur N°1 de la centrale accidentée de Fukushima, découverte qui risque de rudement compliquer les travaux de démantèlement.
Tepco a introduit une caméra et des instruments de mesures via un trou de canalisation depuis le plafond du sous-sol du bâtiment 1 pour y observer la situation et effectuer des relevés.
Les niveaux de radiations enregistrés juste au-dessus de l’eau radioactive présente dans le sous-sol atteignent jusqu’à 10.300 millisieverts/heure, soit une dose dans laquelle l’homme devient malade au bout de quelques minutes et meurt en peu de temps. Il ne faut qu’une vingtaine de secondes pour que soit dépassée la dose annuelle admissible en un an pour les ouvriers du site.
Les travailleurs ne peuvent pas pénétrer en ces lieux et nous devrons préparer le démantèlement à l’aide de robots, a expliqué Tepco.
L’enregistrement de tels niveaux de radiations, dix fois supérieurs à ceux relevés dans les deux autres réacteurs, 2 et 3, très endommagés aussi, s’expliquerait selon Tepco par le fait que le combustible qui a fondu dans le réacteur N°1 est plus abîmé que dans les autres unités du site.
Le combustible qui se trouvait dans les coeurs de ces trois réacteurs, sur les six que compte la centrale Fukushima Daiichi, a fondu en raison de la perte de l’alimentation électrique et des fonctions de refroidissement à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 qui ont dévasté la centrale.
Ces réacteurs, de même que le N°4 dont le coeur était vide au moment de l’accident, doivent être démantelés, une tâche ultra-complexe qui devrait nécessiter 40 ans de travaux et le développement de nouvelles techniques spéciales.

Afp

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

« Eurobonds », « eurobills », « project bonds », »fonds de rédemption » : comment mutualiser la dette?

 

Face à l’intensification de la crise, plusieurs outils vont être discutés lors du sommet de Bruxelles: les « eurobonds », les « eurobills », les « project bonds » ou le « Fonds de rédemption ».

Ces instruments ont en commun de mutualiser les dettes des pays de la zone euro, mais leur finalité et leur ampleur divergent.

 

LES EURO-OBLIGATIONS OU « EUROBONDS »

Le principe est d’émettre des emprunts communs, au niveau de la zone euro, pour mutualiser les risques et protéger les pays fragiles des attaques spéculatives.

Ils permettraient aux Etats qui payent très cher pour emprunter, comme l’Italie ou l’Espagne, de bénéficier en partie des taux d’intérêt faibles versés par l’Allemagne ou la France.

Les « eurobonds » pourraient soit remplacer entièrement l’émission d’obligations d’Etat au niveau national, soit être utilisés en parallèle. Dans ce dernier cas, chaque pays continuerait à satisfaire une partie de ses besoins de financement sur les marchés de manière autonome.

Cet outil est le principal point de friction entre la France, qui prône leur instauration, et l’Allemagne, qui s’y oppose. Chacune compte des alliés: la Commission et l’Italie entre autres pour François Hollande, les Pays-Bas et la Finlande pour Angela Merkel.

Sa mise en place nécessiterait au préalable une révision des traités de l’Union européenne qui interdisent toute solidarité budgétaire entre Etats membres.

LES « EUROBILLS »

Pour tenter de rallier l’Allemagne, certains économistes proposent de mutualiser uniquement la dette de maturité inférieure à un an.

Ces « eurobills » permettraient de satisfaire les besoins de financement de courte durée des pays de la zone euro, mais pour ceux à long terme, les Etats continueraient à lever des fonds sur les marchés de manière autonome.

Une agence européenne du Trésor (AET) serait le seul émetteur à court terme de la zone euro. Elle serait également chargée de surveiller la répartition des financements entre pays.

Le volume des « eurobills » émis pour chaque Etat ne devrait jamais dépasser 10% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

LES « PROJECT BONDS »

Il s’agit d’emprunts pour financer des grands chantiers, d’infrastructures ou dans les énergies nouvelles. Une phase pilote devrait être lancée pour un montant global espéré de 4,5 milliards d’euros.

Souvent cités comme des embryons d’euro-obligations, ils s’apparentent davantage à un montage financier visant à lever des fonds grâce à des garanties de la Banque européenne d’investissement et des partenariats public-privé.

FONDS DE REDEMPTION

Seule la dette excessive, dépassant les 60% du PIB tolérés par le traité de Maastricht, serait mutualisée et transférée à ce fonds.

Certains pays, notamment d’Europe du Sud, paieraient ainsi moins cher une partie de leurs emprunts. Mais pour pouvoir bénéficier de cette mesure, ils seront dans le même temps contraints de s’engager à consolider leurs budgets à moyen terme. La dette restée nationale (et non pas transférée au fonds) ne devra plus dépasser les 60% du PIB à l’avenir.

Afp

 

« Fond de rédemption » : en gros , »Rachat des péchés » ….. ils ont vraiment de l’humour ces enfoirés….!

 

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Grèce: démission du directeur de l’agence de privatisations….!

 

Le directeur du Fonds hellénique de privatisation, Ioannis Koukiadis, a démissionné pour « des raisons personnelles », selon un communiqué publié mercredi par l’agence, ce qui porte encore un coup au programme déjà en retard des privatisations de la Grèce en crise.

« Dans une lettre au ministre intérimaire des Finances Georges Zanias, M. Koukiadis explique que sa décision de démissionner est due à des raisons personnelles », souligne ce communiqué.

Professeur de droit à l’université de Salonique (nord), M. Koukiadis a été nommé à ce poste il y a un an, lors de la création de cette agence, dictée par les créanciers du pays, UE et FMI.

L’objectif de l’agence est de piloter un programme de cessions d’actifs publics d’un montant de 19,5 milliards d’ici fin 2015 afin d’alléger la dette du pays.

Le directeur exécutif de l’agence Costas Mitropoulos reste à son poste.

A la mi-mai le Fonds a décidé de geler les privatisations en raison de l’impasse politique après les législatives anticipées du 6 mai qui n’avaient pas débouché sur un gouvernement et la nécessité de l’organisation d’un deuxième scrutin le 17 juin.

A l’époque, M. Koukiadis avait indiqué dans un entretien à l’AFP que l’instabilité politique avait eu un impact négatif sur les potentiels investisseurs.

La victoire à l’arraché du conservateur Antonis Samaras le 17 juin et la formation d’un gouvernement de coalition la semaine dernière avec les socialistes et la gauche modérée, a ravivé les espoirs d’un rétablissement de la stabilité politique.

Mais les six premiers jours du gouvernement ont été marqués par une situation chaotique après la démission de deux ministres, dont celui du portefeuille clé des Finances, et une opération oculaire de M. Samaras, qui l’a empêché de se rendre au sommet crucial européen à Bruxelles, jeudi et vendredi.

Afp

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

La ville de Stockton, en Californie, dépose le bilan

 

Après trois mois de vaines tentatives d’obtenir un accord financier avec ses dix-huit créanciers, la ville de Stockton s’est placée sous la protection du chapitre 9 de la loi sur les faillites, mercredi 27  juin. « Le but de cette loi, a déclaré l’administrateur municipal, Bob Deis, est d’éviter une situation chaotique incontrôlable. Un dépôt de bilan équivaut à enfoncer la touche ‘pause’, à garder intacts les services et à fournir une structure permettant d’empêcher les poursuites judiciaires. »

Il s’agit de la plus importante ville américaine à déposer le bilan. La cité californienne de 300 000 habitants occupe la deuxième place du tableau national des saisies immobilières et a l’un des taux de chômage les plus élevés de la Californie (16 %).

COUPES BUDGÉTAIRES

Le trou dans les caisses de la municipalité s’élève à 26 millions de dollars, en dépit de sévères coupes sur trois ans, pour un montant de 90 millions de dollars. Les saisies immobilières ont entraîné une chute vertigineuse des taxes foncières.

Autrefois pôle d’attraction pour de nombreux employés de la Silicon Valley, la ville a mené une politique de projets immobiliers pharaoniques, qui n’ont pas eu le succès escompté. Depuis 2009, la ville a dû licencier 25 % de ses policiers, 30 % de ses pompiers et 40 % des employés dans toutes les autres branches de l’administration, rapporte le New York Times.

Les experts s’interrogent sur l’effet de ce dépôt de bilan sur les autres villes de l’Etat de Californie, selon le Los Angeles Times de mardi. Médecine ou poison ? Le débat est ouvert.

Le monde

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

La troisième banque italienne supprime 4 600 emplois

La banque Monte dei Paschi di Siena est la banque la plus ancienne au monde encore en activité. Elle a été fondée en 1472, à Sienne en Toscane, et a fonctionné sans interruption depuis cette date.

 

Banca Monte dei Paschi di Siena (MPS) a annoncé mercredi un plan de restructuration prévoyant notamment une augmentation de capital d’un milliard d’euros et la suppression de 4 600 postes alors que la banque a dû faire appel au soutien de l’Etat pour renforcer ses fonds propres.

MPS a été durement affecté par la crise de la dette en raison de son exposition aux obligations souveraines italiennes qui atteint 25 milliards d’euros, un niveau proportionnellement plus élevé que celui des autres banques italiennes.

MPS prévoit de fermer 400 agences, soit plus de 10 % de son réseau, et de réduire considérablement son portefeuille de prêt. La troisième banque d’Italie, et la plus vieille du monde, a par ailleurs estimé qu’elle allait vendre 1,5 milliard d’euros d’obligations spéciales au Trésor italien, à comparer avec un maximum de 2 milliards d’euros approuvé mardi par le gouvernement.

Cela portera l’aide totale de l’Etat à la banque à 3,4 milliards d’euros, en prenant en compte 1,9 milliard d’euros d’obligations Tremonti souscrites par le gouvernement au plus fort de la crise financière en 2009.

PLAN TRIENNAL

Le rendement appliqué sur ces obligations n’a pas encore été dévoilé, mais les analystes estiment qu’il devrait avoisiner les 10 %, ce qui impactera les profits de MPS dans les années à venir. La banque a indiqué qu’elle rembourserait entièrement les autorités publiques d’ici la fin de son plan 2012-2015.

Dans le cadre du plan triennal mis en place par l’administrateur délégué nouvellement nommé Fabrizio viola et le directeur général Alessandro Profumo, une augmentation de capital d’un milliard d’euros – la troisième depuis 2008 – est prévue sur les cinq prochaines années.

Le plan prévoit également la suppression de 4 600 emplois, soit 15 % des effectifs de la banque, ce qui devrait faire baisser les coûts de 565 millions d’euros d’ici 2015. MPS, qui cherche à assainir son bilan, va aussi abaisser son ratio crédits/dépôts à 110 contre 131.

Monte dei Paschi est la première banque italienne à avoir recours à l’aide de l’Etat depuis 2010, au moment où la crise de la dette en zone euro s’est aggravée.

Selon Rome, MPS a besoin de 1,3 à 1,7 milliard d’euros pour se conformer aux exigences de l’Autorité bancaire européenne. Dans son plan, la banque prévoit un bénéfice net de 630 millions d’euros en 2015.

Le monde

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le Big brother européen,un projet plein de bonnes volontés………. pour les naïfs

 

La tournure de plus en plus totalitaire de l’union européenne a de quoi inquiéter à juste titre. Voila un instrument de controle des masses et des individus qui en dit long sur la finalité de cette union européenne factice. Le pouvoir absolu sur les populations qui la composent.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/INDECT

 

Voici le site de ce projet orwellien qui démarrera en 2014 :

http://www.indect-project.eu/

 

Agoravox.tv

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 27 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :