RSS

Archives du 21 juin 2012

Moody’s no good avec 15 grandes banques

 

 

 

Bank of America Corporation

Baa1, perspective négative 

Barclays plc

 A3 , perspective négative 

Citigroup Inc

 Baa2, perspective négative

 Le Credit Suisse Group AG

 A2 , perspective stable

 The Goldman Sachs Group, Inc

 A3 , perspective négative 

HSBC Holdings plc

 Aa3 , perspective négative 

JPMorgan Chase & Co.

 A2 , avec perspective négative 

Morgan Stanley

 Baa1, perspective négative

Royal Bank of Scotland Group plc

 Baa1, perspective négative 

Bank of America, NA

 A3 , perspective stable 

Barclays Bank plc

 A2, avec perspective négative

 BNP Paribas

 A2 ; perspective stable

 Citibank, NA

à A3, perspective stable 

Crédit Agricole SA

 A2 , avec perspective négative

 Credit Suisse AG

 A1 , perspective stable 

Banque allemande

 A2 , perspective stable;

Goldman Sachs Bank USA

 A2 , perspective stable

 HSBC Bank plc

 Aa3 , perspective négative

 JPMorgan Chase Bank, NA

 Aa3, perspective stable

 Morgan Stanley Bank, NA

 A3 , perspective stable 

Banque Royale du Canada

 Aa3 , perspective stable 

Royal Bank of Scotland plc

à A3; perspective négative 

Société Générale

 A2 ; perspective stable

 UBS AG

 A2 , perspective stable

Moody’s : Tous les détails, arguments, analyses et perspectives par banque :

http://www.zerohedge.com/news/here-we-go-moodys-comes-out-morgan-stanley-cut-only-2-notches

—————————————————————————————

L’agence de notation Moody’s a abaissé jeudi la note de 15 grandes banques occidentales possédant des activités de marché mondiales, cinq américaines, trois françaises, deux suisses, trois britanniques, une canadienne et une allemande.

Les plus durement affectées sont les américaines Bank of America et Citigroup, dont les notes ont été rétrogradées à Baa2 et ne se situent plus que deux crans au-dessus de la catégorie dite spéculative, selon un communiqué publié jeudi.

Du côté des banques françaises, l’agence a abaissé de deux crans la note de BNP Paribas et Crédit Agricole SA, et d’un seul celle de Société Générale. Les trois établissements ont désormais la note A2.

Moody’s a scindé en trois groupes, par ordre de solidité, les 15 banques. La sino-britannique HSBC (Aa3 contre Aa2), l’américaine JPMorgan Chase (A2 contre Aa3) et la canadienne Royal Bank of Canada (Aa3 contre Aa1) ont été versées dans le groupe de tête.

L’agence estime que malgré la taille significative de leurs activités de marché, ces trois banques ont une capacité d’absorption des chocs supérieure à nombre de leurs pairs, matérialisée par des revenus provenant d’autres activités, généralement plus stables.

Moody’s juge que ces trois institutions ont des fonds propres et une liquidité solides, tout en soulignant que leur exposition à la dette des Etat de la zone euro en difficulté et aux banques de ces pays est contenue.

A l’autre bout du spectre, l’agence a relégué dans le troisième groupe les américaines Citigroup, Morgan Stanley et Bank of America ainsi que la britannique Royal Bank of Scotland (RBS).

Moody’s fait valoir que leurs activités de marché ont laissé à désirer dans leur gestion du risque ou ont été marquées par une forte volatilité. Dans le même temps, les sources de revenus tirées d’autres métiers sont plus ténues ou moins stables que pour leurs grands concurrents.

Les trois banques françaises affectées par la décision de Moody’s figurent dans le deuxième des trois groupes, par ordre de solidité.

Afp

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Pour ceux qui s’intéressent encore à la politique:Le gouvernement Ayrault II

Il nous avait promis un gouvernement ressérré….ben,c’est loupé,de 33 on passe à 38! Et oui les moutons,le changement c’est vraiment pas pour maintenant!

 

 

 

 

MINISTRES:

– Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

– Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale

– Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice

– Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances

– Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

– Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement

– Manuel Valls, ministre de l’Intérieur

– Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur

– Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif

– Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

– Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

– Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

– Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication

– Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

– Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement

– Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt

– Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique

– Victorin Lurel, ministre des Outre mer

– Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme

– Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative

MINISTRES DELEGUES:

– Jérôme Cahuzac, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget

– George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l’Education nationale, chargée de la Réussite éducative

– Alain Vidalies, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement

– François Lamy, ministre délégué auprès de la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, chargé de la Ville

– Bernard Cazeneuve, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes

– Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie

– Benoît Hamon, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation

– Dominique Bertinotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée de la Famille

– Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion

– Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

– Thierry Repentin, ministre délégué auprès du ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, chargé de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage

– Yamina Benguigui, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de la Francophonie

– Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche

– Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et moyennes entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique

– Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants

– Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée auprès de la ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, chargée de la Décentralisation

– Guillaume Garot, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, chargé de l’Agroalimentaire

– Hélène Conway, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée des Français de l’étranger.

 

LES NOUVEAUX ENTRANTS

  • Thierry Repentin est nommé ministre délégué à la formation professionnelle. A 49 ans, ce sénateur de Savoie est un spécialiste des questions de logement, ancien secrétaire d’Etat au logement sous Jospin et président du mouvement HLM depuis décembre 2008. Durant la campagne présidentielle de François Hollande, il était responsable du pôle thématique « Habitat, politique de la ville ». Il hérite d’un poste qui n’existait pas dans le premier gouvernement Ayrault, malgré une importance certaine dans la lutte contre le chômage.
  • Anne-Marie Escoffier devient ministre déléguée à la décentralisation. Sénatrice de l’Aveyron, Mme Escoiffier, 69 ans, est membre du Parti radical de gauche, allié au PS. Ancienne préfète, elle était, au Sénat, vice-présidente de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation. Elle était entrée en 1989 au ministère de l’intérieur et de la décentralisation comme administrateur civil, et avait intégré, trois ans plus tard, le corps de l’inspection générale de l’administration en qualité d’inspecteur.
  • Guillaume Garot devient ministre délégué en charge de l’agroalimentaire. A 46 ans, ce proche collaborateur de Ségolène Royal – devenu l’un de ses porte-parole en 2009 – est la « surprise » de ce remaniement. Il s’est imposé en 2007 dans le fief de l’ex-ministre UMP François d’Aubert, devenant ainsi le premier député de gauche élu en Mayenne dans un scrutin majoritaire. Il a ensuite ravi à la droite, un an plus tard, la mairie de Laval, avant de rejoindre l’équipe de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris.
  • Hélène Conway devient ministre déléguée aux Français de l’étranger. Sénatrice des Français de l’étranger, Mme Conway, 51 ans, va connaître sa première expérience gouvernementale. Elle est diplômée de l’Institut des hautes études de défense nationale, et membre du conseil d’administration de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Née en Algérie, elle a vécu vingt-cinq ans à l’étranger, notamment en Irlande et au Royaume-Uni, où elle était professeur d’université. Elle a créé, en 1997, une section du Parti socialiste à Dublin. Au Sénat, elle avait notamment été désignée secrétaire de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, ainsi que présidente du groupe d’amitié France-Canada.

LES CHANGEMENTS D’AFFECTATION

  • Nicole Bricq passe de l’écologie au commerce extérieur. L’ex-sénatrice, plutôt décrite comme une spécialiste des questions d’économie, retrouve un domaine qu’elle connaît et quitte celui de l’écologie, où sa nomination avait surpris. Femme de caractère, elle avait raflé la sixième circonscription de Seine-et-Marne à Jean-François Copé en 1997, avant d’être élue sénatrice de Seine-et-Marne en 2004 puis réélue en 2011. Se revendiquant « réformiste », elle est devenue incontournable sur les questions budgétaires au Sénat.
  • L’écologie est confiée à Delphine Batho, auparavant ministre déléguée à la justice. Egalement proche de Ségolène Royal, Mme Batho, qui n’avait pas de champ de compétence spécifique dans son ancien poste, hérite d’un ministère important. Cette étoile montante du PS, proche de Ségolène Royal et âgée de 39 ans, s’accommodait très mal de la tutelle de la garde des sceaux, Christiane Taubira. Ancienne présidente de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne, elle devient vice-présidente de SOS Racisme de 1992 à 1998 et secrétaire nationale chargée des questions de sécurité au PS de 2003 à 2008.
  • Critiquée par certains de ses collègues au gouvernement, Yamina Benguigui perd la charge des Français de l’étranger pour ne conserver que la Francophonie. La réalisatrice, qui s’est attachée dans ses œuvres à dépeindre l’immigration maghrébine en France et à restituer son histoire, était l’une des surprises du gouvernement. Née en France de parents algériens, âgée de 55 ans, elle est connue notamment pour le documentaire Mémoires d’immigrés (1997), le long-métrage de fiction Inch’Allah dimanche (2001) et plus récemment la fiction télévisée Aïcha (2007), un succès d’audience. Elle s’est engagée en politique à gauche aux municipales de 2008.
  • Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la famille, prend en charge en plus les personnes handicapées. La maire PS du 4e arrondissement de Paris, historienne de 58 ans, est une proche de Ségolène Royal. Elle a débuté sa carrière d’enseignante comme professeur de collège, avant de devenir assistante d’histoire contemporaine à l’université d’Amiens, puis maître de conférences à l’université de Paris-VII. Chargée à partir de 1992 de travaux historiques pour le président François Mitterrand, elle a été de 1996 à 2001 secrétaire générale de l’Institut François-Mitterrand.

Avec Afp et Le monde

 

 
2 Commentaires

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le Chant des Partisans interdit par l’extrême-droite à Bollène

 

la mairie d’extrême-droite de Bollène (Vaucluse), on révise les chants. Lundi dernier, le Chant des Partisans a été interdit lors de la cérémonie de commémoration du 18 juin. Et la force a été employée pour faire taire les anciens combattants récalcitrants.

Officiellement, la décision de la mairie dirigée par Marie-Claude Bompard (Ligue du Sud), dissidente du Front national comme son mari Jacques Bompard à Orange, est d’éviter les redondances. « A chaque cérémonie, nous choisissons un hymne qui colle. Pour l’appel du 18 juin, le Chant des Partisans n’est pas au programme. Il sera en revanche joué le jour de la libération de la ville » le 26 août, a déclaré André-Yves Beck, adjoint délégué aux finances et à la communication à l’AFP.

Intervention de la police municipale

L’adjoint en profite pour renvoyer la responsabilité des incidents à « nos « amis » communistes (qui) le savent pertinemment. Pourtant, ils avaient apporté une sono pour diffuser (le Chant des partisans) et nous n’étions pas d’accord. Ils ont provoqué sciemment un incident. » Non content d’interdire ce chant de résistance, la mairie a fait intervenir la police municipale pour arrêter la diffusion, tandis que des élus entonnaient la Marseillaise.

Le mépris de la Résistance

Jean Roudil, ancien combattant présent à ce moment, réfute la manipulation politique. « Je chantais le Chant des Partisans à 17 ans, je vois pas pourquoi à 85 ans on voudrait m’interdire de le chanter et me déclarer hors-la-loi ! », fulmine ce fervent gaulliste.

De son côté, la fédération PCF du Vaucluse, qui a fait connaître le scandale, « assure de son soutien les citoyens médaillés militaires pris à partie » et fustige, dans un communiqué, « l’extrême droite (qui) montre une fois de plus son vrai visage, celui du révisionnisme, du mépris des Résistants et de leurs familles et de sa haine anti-communiste. »

L’Humanité

 

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Myret Zaki dénonce le 2 poids 2 mesures en Syrie

 

Citations du propagandiste Enderlin :

 » Qu’est-ce qui est le plus grave, de violer le Droit International ou bien de commettre des crimes de guerre ?  »

 » Certaines personnes ont dit que le massacre de Houla avait été commis par des milices à la solde de la CIA et du MOSSAD, et ça pour moi, c’est une forme de REVISIONNISME avant l’heure  »

 

En France on a Yves Calvi, en Suisse ils ont Serge Enderlin pour faire tourner la rengaine :

– mensonges officiels non vérifiés répétés en boucle

– appel à l’émotion et à l’urgence (le temps presse !!!)

– le chantage à l’antisémitisme qui n’est qu’une forme retournée de racisme anti-goy

Agoravox.tv

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Christophe Oberlin, nouvelle victime du lobby sioniste de France

 

 

 

“Anti-israélien acharné”, “symptôme de l’épidémie anti-israélienne”, “haineux”, “sujet ahurissant”, “antisionisme couplé à de l’antisémitisme”, “myopie intellectuelle”, “obsessions du militant”, “énoncé scélérat”, “acte inique”, “idéologie”, “outrepassé ses fonctions d’enseignant”, “contrevient à l’esprit de laïcité de l’enseignement supérieur”, “hors-sujet”, “humaniste obsessionnel qui a fait rire dans le passé”, “à la pointe extrême de la haine contre Israël et de la promotion du Hamas”, “ignoble question”, “questionnaire que le Hamas aurait pu écrire”, “incitation à la haine”, “neutralité du service public bafouée”, “ami de coeur du Hamas”, “caractère provocateur et propagandiste”, “manipulation” etc.

Voilà quelques citations issues des articles produits par la nébuleuse sioniste française concernant la question qui fût posée aux étudiants de médecine de Paris VII, lors de leur examen de médecine humanitaire.

Voici l’objet du délit :

Etude de cas de droit humanitaire – Question longue :

Vous êtes à l’hôpital de Rafah, situé dans la bande de Gaza lors de la guerre de l’hiver 2008-2009. Des ambulances vous amènent 22 corps portant tous le nom d’Al-Daya. Les ambulanciers et les membres survivants de la famille vous déclarent qu’il s’agissait d’un bombardement classique. Quelle est ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés ? Argumentez votre position en vous basant sur les définitives des différents crimes.

Usant de citations tronquées, sortant la question de son contexte, imputant le professeur Oberlin d’intentions supposées haineuses et anti-israéliennes ainsi que d’autres procédés classiques de désinformation faisant perdre tout sens à la question, les sionistes et autres bien-pensant visiblement mal informés (pour l’hypothèse la plus indulgente) ont réussit à faire de cet examen de médecine une affaire publique qui a fait les gros titres de la presse…

A notre connaissance, aucun des individus ayant écrit sur Christophe Oberlin n’a eu la décence de le contacter pour en savoir plus à son sujet, et le sens réel de cette question. Le Cercle des Volontaires, intrigué par cette polémique, a donc convié le professeur pour un entretien visant à éclairer le public sur cette sombre affaire….

 

 

A l’issue de cet entretien, nous n’avons pu que constater le caractère fallacieux des attaques portées à Christophe Oberlin. Nous avions nous-mêmes, en préparant cette interview, été induits en erreur par ces articles présentant la question posée comme un exercice du type QCM…

Christophe Oberlin a aussi adressé une lettre ouverte à la ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, publiée sur le site de la journaliste indépendante Suisse Silvia Cattori.

Au vu de la grossièreté des ficelles employées par le CRIF, on ne peut que constater que son action est contre-productive….

 

Sources anti-Oberlin :
Christophe Oberlin, anti-israélien acharné, se fait symptôme d’une maladie qui frappe la France
Lettre d’un confrère au Dr Christophe Oberlin
J’ai d’autres idées de sujets d’examen pour Christophe Oberlin
L’université selon Oberlin ( à ne pas confondre avec le collège du même nom)
Communiqués de l’université Paris 7
Une question particulière
Le Dr Oberlin et l’invention du droit humanitaire antisioniste
Scandale Oberlin à l’Université Paris Diderot, mise au point au regard du Droit International Humanitaire !

Retrouvez-nous sur Twitter : https://twitter.com/Le_CDV
Ou sur notre site Internet : www.cercledesvolontaires.fr

Agoravox

 

 

 
21 Commentaires

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le cargo transportant des hélicoptères russes va repartir en Syrie

Le cargo russe MV Alaed, contraint de faire demi-tour au large de l’Écosse, transporte bien des hélicoptères et va passer sous pavillon russe pour éviter d’être intercepté sur sa route vers la Syrie, a déclaré jeudi le porte-parole de la diplomatie russe, Alexandre Loukachevitch. « Le cargo Alaed a pris la mer le 11 juin avec à bord notamment des hélicoptères Mi-25 qui sont propriété de la partie syrienne et doivent être rendus à la Syrie après réparation », a déclaré le porte-parole lors d’une conférence de presse à Moscou.

Alexandre Loukachevitch a rappelé que le propriétaire du navire, le groupe russe Femco, s’était vu signifier « au passage de la mer du Nord à l’Atlantique » la résiliation de son assurance par son assureur britannique et que le cargo, sous pavillon de l’île Curaçao, devait « entrer dans un port pour subir une inspection ». « Pour écarter la possibilité d’une interception du bâtiment, il a été décidé de le faire revenir à Mourmansk (nord-ouest), où il est attendu samedi pour passer sous pavillon russe », a-t-il ajouté.

http://www.lepoint.fr/monde/des-helicopteres-russes-seront-bien-livres-en-syrie-21-06-2012-1476135_24.php

 
3 Commentaires

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

L’économie verte, une nouvelle forme de colonialisme des riches

 

RIO DE JANEIRO – Le concept d’économie verte mis en avant à la conférence Rio+20 et que les pays européens ont réussi à inclure dans le texte final est une nouvelle forme de colonialisme imposée par les pays riches à ceux du sud, a dénoncé jeudi le président bolivien Evo Morales.

Les pays du nord s’enrichissent en se livrant à une orgie dévastatrice, et obligent les pays du sud à être leurs gardes forestiers pauvres, a estimé M. Morales lors d’un discours en séance plénière de la conférence de l’ONU sur le développement durable, qui réunit 86 chefs d’Etat ou de gouvernement jusqu’à vendredi.

Ils veulent nous imposer des mécanismes d’intervention pour orienter et juger nos politiques nationales (…) sous des prétextes environnementaux, a-t-il encore assuré.

L’économie verte a finalement été introduite dans le texte de la déclaration finale que les dirigeants doivent approuver vendredi, ce qui a été considéré comme une victoire par l’Europe.

M. Morales, premier Bolivien indigène à arriver à la présidence du pays andin, a également exhorté l’Afrique à ne pas privatiser ses ressources.

Aux pays africains, je dis, récupérez, nationalisez vos ressources naturelles. Les ressources naturelles appartiennent aux peuples; elles ne peuvent être négociées au niveau international, a affirmé le président d’origine aymara.

Il a aussi rappelé au leaders mondiaux une phrase de l’ex-président cubain Fidel Castro: Eradiquez la faim mais pas l’Homme et il a mis en garde contre le capitalisme vert qui transforme chaque arbre, chaque plante, chaque goutte d’eau et chaque être de la nature, en marchandise.

afp

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Moody’s va déclasser jeudi des grandes banques internationales

 

 

Moody’s devrait annoncer ce jeudi qu’elle abaisse les notes de crédit de plusieurs grandes banques internationales, rapporte la chaîne Sky News.

BNP Paribas, Crédit agricole et Société générale

L’agence de notation a annoncé qu’elle publierait d’ici la fin du mois le résultat du réexamen des notes d’une quinzaine de grands établissements, dont les banques françaises BNP Paribas, Crédit agricole et Société générale . Elle a prévenu que de nombreuses banques seraient fortement déclassées.

Un porte-parole de Moody’s n’a pas souhaité faire de commentaire sur la date de publication du rapport, annoncé imminent depuis plusieurs jours.

Le coût de financement des banques devrait augmenter après l’annonce de Moody’s, estiment les analystes, même si la baisse des notes a été largement anticipée, l’agence de notation ayant laissé entendre dès février que des poids lourds du secteur comme Morgan Stanley, Goldman Sachs, HSBC ou Deutsche Bank seraient déclassés.

20minutes

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

La Suède en état d’alerte après la découverte d’explosifs près d’une centrale nucléaire

 

Des explosifs ont été découverts mercredi sous un camion dans l’enceinte de la centrale nucléaire de Ringhals (sud), la plus grande du pays, ont annoncé son opérateur, le groupe suédois d’énergie Vattenfall, et la police jeudi.
Cette alerte a déclenché un renforcement de la sécurité dans les trois centrales nucléaires de Suède.«Les résultats préliminaires de l’analyse confirment qu’il s’agissait de matériel explosif. Nous ne souhaitons pas révéler exactement le type et la quantité exacte d’explosif», a indiqué la police suédoise dans un communiqué.
Les engins, découverts mercredi au cours d’un contrôle de routine «n’auraient pas pu créer de dégâts importants» à la centrale nucléaire de Ringhals, a précisé le groupe Vattenfall dans un communiqué.
L’explosif, de la taille d’un petit poing, a été découvert sous un camion, par un chien renifleur, alors que le véhicule se déplaçait dans l’enceinte sécurisée de la centrale.
Des spécialistes des explosifs ont fouillé la centrale mais aucun autre objet suspect n’a été découvert.
L’autorité de sûreté des radiations suédoise (SSM), chargée de la sécurité nucléaire, a indiqué que le niveau de sécurité nucléaire avait été relevé d’un cran à Ringhals, au deuxième niveau, par précaution et «jusqu’à ce que plus d’informations soient disponibles».
«Ringhals a également informé les autres centrales de cet incident, et elles ont également relevé leur niveau de sécurité», a indiqué le SSM dans un communiqué.
La centrale de Ringhals, située dans le sud de la Suède, est la plus importante centrale du pays avec quatre réacteurs. Elle produit environ 20% de l’électricité consommée dans le pays.
Ringhals est contrôlée à 70,4% par l’opérateur public suédois Vattenfall et à 29,6% par le groupe énergétique allemand EON.
Le SSM avait placé Ringhals sous observation en 2009 après une série d’incidents depuis 2005 qui avaient suscité des interrogations sur la sécurité de l’installation.
L’autorité avait mis en garde contre des faiblesses du management et de la gouvernance, le manque de tracabilité des décisions internes et le non respect des instructions et des procédures.

Le parisien

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un témoin abonde dans le sens d’une manipulation de la Société générale au procès Kerviel

 

 

La Société générale a rendu « un immense service à la place financière de Paris » en imputant à Jérôme Kerviel des pertes en réalité liées à la crise des subprimes, a affirmé jeudi un témoin devant la cour d’appel de Paris chargée de rejuger l’ancien trader.

« En transformant l’étiquette subprimes par l’étiquette Kerviel », la banque « a rendu un immense service à la place financière de Paris », a déclaré à la barre Jacques Werren, ancien directeur général adjoint du Marché à terme des instruments financiers (MATIF). « On a dû certainement estimer qu’avoir créé les conditions qui évitent d’annoncer des pertes pareilles, forcément avec une retombée extrêmement redoutable sur les marchés, c’est une opération dont on doit se féliciter ».

L’affaire a été révélée en janvier 2008 et, selon lui, il était alors « impossible d’annoncer officiellement qu’on a cinq milliards d’euros de pertes, sauf à provoquer un tsunami ». Ainsi, « on a mis en place une opération au niveau le plus élevé de la banque pour transformer ces pertes », a ajouté M. Werren, un témoin appelé à la barre par la défense de Jérôme Kerviel, accusé d’avoir fait perdre à la Société générale 4,9 milliards d’euros.

Admettre que ces pertes sont celles d’un opérateur, « c’est grave, mais la gravité de cet aveu n’a rien à voir avec celle d’une annonce sur les subprimes », a-t-il observé. « On l’a fait, pas seulement pour défendre la banque, pas seulement pour défendre la place, on l’a fait pour la bonne cause ».

Face à ce témoin qui va dans le sens de la supposée manipulation qu’il tente de démontrer depuis quelques jours, l’avocat de Jérôme Kerviel, Me David Koubbi, se félicite: « les moments de clarté chez les témoins sont assez rares ». Reste que Jacques Werren n’a donné aucun argument en faveur d’une telle opération. AP

Afp

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le virus Flame, orchestré par les Etats-Unis et Israel ?

Flame

 

Flame est au coeur de nombreuses et inquiétantes polémiques. D’une part, il rampe insidieusement sur la Toile depuis 2010 sans avoir été inquiété et d’autre part, qui est responsable d’une telle création …

Flame inquiète et alarme les experts et gouvernements du monde entier. En comparaison d’un virus ‘classique’, il est 100 fois plus complexe. On imagine dès lors le potentiel d’infiltration et les possibilités d’un cyberconflit mondial.

Finalement ces craintes s’avèrent justifiées, ce qui est loin d’être une excellente nouvelle. Selon le Washington Post, les services de renseignements des Etats-Unis et d’Israel ont collaboré pour concevoir ce surpuissant malware. Une alliance loin d’être anodine, puisque les instances jouent la carte du cyber-espionnage, du cyber-sabotage.

Chacun verra midi à sa porte concernant la légitimité du mobile, car le but de Flame est de ralentir les travaux de l’Iran, accusé de développer un programme nucléaire malgré les protestations internationales. Un ennemi commun est bien souvent facteur d’entraide, illustration parfaite de l’adage, les ennemis de mes ennemis sont mes amis.

Le virus Flame serait le résultat de cinq années de développement, camouflé au sein d’un dossier top secret, ‘Olympic Games’. Ce dernier fut validé par Bush en 2008, puis par Barack Obama en 2009.

Pour le moment, cette nouvelle qui met le feu au web n’est pas réellement officialisée. Toutefois, ces conclusions sont le résultat d’une enquête du très sérieux Washington Post, basée sur des témoignages anonymes d’anciens hauts responsables occidentaux. D’ailleurs, depuis sa découverte, des requêtes ont été ordonnées afin de déclencher l’autodestruction et d’effacer toutes traces de son passage.

Gizmodo

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

G20… plus de discours optimistes

 

Lors du G20 qui vient de se terminer, aussi brillant que les précédents, le principe d’une intégration bancaire au niveau européen fut abordé. Les technocrates du G20 ont évoqué le lien entre les pertes des banques et les déficits publics nationaux. Il faut selon eux dissocier le problème des Etats souverains de celui des banques. Attendre si longtemps et imposer tant de plans de sauvetages à plusieurs milliards d’euros pour en arriver à cette évidence? Ce genre de proposition cache des desseins bien pervers pour la souveraineté nationale. En tout cas, cela n’a pas suffi à tranquilliser le représentant de l’Italie qui a témoigné d’une vive inquiétude.

Les représentants italiens comme espagnols ont enfin avoué qu’ils ne savaient plus comment s’en sortir. La flambée des taux de leurs dettes respectives atteint des niveaux où la faillite apparaît comme une triste perspective. Mario Monti a alors suggéré que les rendements des taux diminuent fortement avec une intervention directe et sans doute massive du FESF et du MES qui rachèteraient des obligations souveraines sur le marché secondaire. «L’idée est de stabiliser les coûts d’emprunt, particulièrement pour les pays qui essaient de se conformer à leurs objectifs de réformes budgétaires, et ceci devrait clairement être séparé de toute idée de sauvetage» a ainsi indiqué le président du conseil Italien Mario Monti.

 

 

Est-ce que le Premier ministre italien et le ministre de l’économie espagnol, Cristobal Montoro, se sont concertés avant cette réunion ? Nous l’ignorons. Mais Cristobal Montoro a évoqué l’intervention de la BCE, comme en décembre 2011 et février 2012. De quoi satisfaire la Dame Merkel. Une évocation des plus inquiétantes comme nous le verrons dans le numéro 257 de LIESI.

La situation européenne semble désormais poser des problèmes aux dirigeants des pays asiatiques et des BRICS. En effet, ces pays commencent à souffrir de la panne de croissance européenne. [Et que dire des entreprises françaises minées par la crise européenne. La période électorale avait mis le problème en veilleuse mais les entreprises qui ferment sont nombreuses : une progression de 36% par rapport à l’an dernier.]

Les pays qui tirent la croissance depuis des années ont massivement accepté d’augmenter leur participation financière au FMI. Ont-ils l’intention de prêter à l’Occident contre condition ? Bref, rien de particulier sinon que toutes ces nouvelles confirment que le monde n’est pas encore entré dans l’œil du cyclone qui s’appelle Crise… systémique ou majeure. Mais que chacun se rassure, on s’en approche… avec un parfait contrôle de cette crise majeure tant souhaitée par David Rockefeller en 1994 pour introduire le NOM.

LIESI

 

 

Zone euro: plus forte contraction de l’activité privée depuis 3 ans (PMI)

 

 Les Bourses européennes se replient, journée à haut risque pour l’Espagne

 

 

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 juin 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :