RSS

Les remèdes naturels que l’Union Européenne et les multinationales pharmaceutiques veulent vous interdire

28 Mai

Pétition à signer ici

Si vous ne pouvez pas regarder la vidéo, vous avez le texte ici

Lire aussi:

Herboristeries : l’Europe s’en prend aux remèdes de mamie

 
6 Commentaires

Publié par le 28 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

6 réponses à “Les remèdes naturels que l’Union Européenne et les multinationales pharmaceutiques veulent vous interdire

  1. tatielily

    28 mai 2012 at 13 h 22 min

    oh que oui il faut se mobiliser pour que cela ne puisse nous tomber sur la tête y en a marre de tous ces produits pharmaceutique qui détraquent ma santé !

    J'aime

     
  2. Robinson Michèle

    28 mai 2012 at 21 h 36 min

    J’ai eu la chance de connaître une personne sage qui connaissait les plantes et leurs vertus. Cette personne avait connu les 2 guerres, vécu la perte de son mari dans les tranchées de 14/18, élevée seule ses 2 enfants et soigné naturellement sa famille (enfants, petits enfants et arrières petits enfants) durant sa vie. Elle n’a jamais eu un mot plus haut que l’autre, jamais levé la main sur personne…C’était un être merveilleux comme il n’en existe plus beaucoup.

    Au moyen-âge, elle aurait été brulée pour hérésie maintenant elle aurait des procès par le lobby pharmaceutique.

    Cette femme m’a soigné sans aucun médicaments (juste par les plantes) pendant les douze premières années de mon enfance avant de disparaître. C’est grâce à elle si je suis encore là aujourd’hui. Ce petit bout de femme qui ne mesurait pas 1m50 était mon arrière grand-mère.

    Le lobby pharmaceutique s’est longtemps servi des connaissances ancestrales de tous peuples. Après avoir pris connaissances de chaque plantes en chaque lieux, ils se sont approprié petit à petit le savoir des peuples et leurs ont imposé leurs produits de substitutions afin de faire profit, produits parfois très néfastes (peu importe/profit d’abord). Un savoir ancestral colossal sur les plantes a ainsi été perdu par les peuples!

    Ne laissons pas passer notre dernière chance de pouvoir encore choisir comment se soigner!

    J'aime

     
  3. julesans-s

    30 mai 2012 at 0 h 42 min

    Robinson Michèle vous étiez atteinte de qu’elle maladie si ce n’est pas indiscret? C’est intéressant pour nous de savoir avec quoi elle vous a soigné.

    Quand même une constatation, c’est bien grâce à eux et aux scientifiques que nous pouvons soigner la quasi totalité des maladies et vivre plus longtemps…

    On ne peut pas aller brouter les feuilles en Afrique ou ailleurs pour se soigner?

    Pour ce qui est d’interdire , il n’est pas interdit d’occuper les mairies, les conseils généraux, régionaux, les parlements français et européens car qui élabore la loi? Réponse: « les élus »

    Les fascistes -rouges -noirs ou -bruns n’apportent que désolation et terre brûlée, ils sèment la mort avec leurs croyances pouraves…

    Les verts pommes sont à moitié mûrs; rouge d’un côté,et vert pâle de l’autre; incipides ou acides, ils n’ont pas été foutus de faire 10% des voix avec leur grand-mère Rapetou alors que faire?

    J'aime

     
  4. Robinson Michèle

    30 mai 2012 at 11 h 10 min

    Bonjour julesans-s,

    Je vais essayer de te répondre au plus proche car j’étais une enfant et je ne peux mettre un nom sur chaque maladie. Toutefois en premier, j’ai remarqué que tu parlais d’aller en Afrique ou ailleurs pour faire la collecte de plantes. Ceci n’est pas nécessaire car la nature est en chaque lieu dotée des remèdes qui peuvent nous être nécessaires.

    Mon arrière-grand-mère avait une connaissance parfaite des plantes (y compris des plantes dangereuses qu’elle savait utiliser justement). Malheureusement, j’étais très jeune je n’ai pas retenu 1/100ème de son savoir, j’en suis navrée! En ce qui me concerne, bien que née à terme, j’étais une enfant très fragile. Je faisais des rhumes, de la bronchite, des otites…et bien sur les maladies infantiles (rougeole, oreillons, scarlatine…-pour le reste les vaccins étaient sortis) et dès que la grippe était là je la prenais de plein fouet. Elle savait faire tomber la fièvre (avec l’écorce de saule et 2 autres plantes qu’elle ajoutait). Je sais qu’elle associait souvent trois plantes lorsqu’on était malade, pourquoi ? je ne le dirais pas car je l’ai oublié avec le temps. S’amuser à 12 ans est plus important que de noter !

    Ma grand-mère, sa fille, qui était pourtant très intelligente dans son domaine n’était pas plus intéressée que ma mère par ses remèdes. Ainsi, ils se sont perdus mis à part quelques feuilles griffonnées que j’ai recopiées précieusement. J’ai fait une anémie, pendant plusieurs mois, elle m’a donné des plantes en tisanes, décoction et autres ainsi que celle qu’elle savait bien rajouter dans la nourriture (persil et autres que l’on nomme aujourd’hui plantes aromatiques). Les anciens les utilisaient régulièrement pour doper notre système immunitaire et nous donner des forces ou en fonction des saisons et des maux (coriandre, ail, basilic, romarin, estragon, angélique, bouillon blanc, bouleau, cèleri, thym, clou de girofle, orties, ronces, pissenlits, queues de cerises, violettes, chiendent, camomille, laurier, sauge, aubépine, sureau, lavande, menthe, plantain, souci, vigne rouge, lierre, tilleul, rue, bleuet, bourrache …..Liste non exhaustive-il y a nombre de plantes dans chaque pays comme tu peux le voir mais nous ne savons plus les utiliser à bon escient malheureusement). Je ne me rappelle plus lesquelles elle concoctait mais je sais qu’elle faisait en fonction de nos besoins.

    Pour en venir à ce dont elle m’a guérie en plus de l’anémie, il faut savoir que ma grand-mère craignait le froid et ayant autorité sur ma mère, je devais mettre une petite laine même en plein été au cas où j’attrape froid, lol. Elle m’interdisait de boire tant que j’avais chaud, ce qui faisait que je transpirais encore plus (malgré son intelligence dans son domaine, elle n’a pas été consciente du danger auquel elle m’exposait). Je me suis déshydratée rapidement, j’ai perdu mes forces, mes ongles ont jaunis ainsi que mes dents et j’ai eu très vite de l’urée et de la goutte aux deux gros orteils (et oui ça n’arrive pas qu’aux personnes âgées). J’aurai pu mourir rapidement c’est pourquoi je me rappelle encore de cette période néfaste comme si c’était hier. La soif est horrible et la souffrance de la goutte est intenable ! Mon arrière-grand-mère m’a donné des tisanes diverses et réhydraté, sans elle et son action rapide, je ne serai pas là aujourd’hui. Mes parents n’étaient pas très doués pour remarquer mon état et pensaient plutôt à ramener de quoi se nourrir et je ne le dirai pas ici car c’est personnel mais ils avaient leurs propres soucis et je ne me plaignais jamais!

    La médecine a bien sûr fait un bon extraordinaire et beaucoup de gens ne seraient pas là sans elle. Pour nombre de maladies, elle est nécessaire mais nous avons trop tendance à prendre des médicaments pour de petits bobos qui pourraient se guérir facilement par les plantes. Nous pourrions nous prémunir pour certains mots en renforçant notre organisme naturellement et en mangeant des choses saines. Or, en prenant avec exagération des médicaments nous avons affaibli notre système immunitaire et rendu plus virulents les microbes, les bactéries et les virus. Je reste persuadée qu’il ne faut pas mettre aux oubliettes les produits de la nature et qu’il faut au contraire les utiliser en premier avant de crier au loup.

    Médecine traditionnelle et médecine (ou prévention) par les plantes sont un bon complément l’un de l’autre (et non une rivalité).

    Bien cordialement

    J'aime

     
  5. julesans-s

    30 mai 2012 at 21 h 01 min

    Bonsoir Robinson Michèle,

    Merci de ta réponse qui je dois dire est étonnante!

    A ce stade ta Grand-Mère a fait plus sinon autant que la médecine que nous connaissons.

    Je suis issu d’un milieu ou nous avons mangé les légumes du jardin, mangé les fruits de la cour et du verger, bu le cidre fait maison, mangé la viande produite chez nous, jambons y compris…plus le miel produit par mon père!

    De l’autre côté j’ai eut plusieurs infarctus et il y a deux mois j’étais paralysé ne pouvant marcher à cause d’une polyarthrite invalidante et arthrose…..

    Cela fait douze ans que je prenais vingt trois médicaments par jour. Je viens de subir un lourde opération sur six vertèbres cervicales et six lombaires…réussite totale, je marche et vais à la pêche depuis un mois! Je conduis mon véhicule depuis un mois également, le coeur a tenu après toutes ces péripéties.

    Tu comprends pourquoi je défends la médecine « chimique » sans pour autant soutenir -toute- leur politique.

    Les plantes sont effectivement un excellent complément qu’il ne faut pas négliger.

    Nous mangeons de la soupe aux orties, des salades de pissenlit! Je fume le cigare depuis des dizaines d’années et bois que du bon vin car je n’aime pas l’eau….

    Je te souhaites longue vie avec une santé qui te maintienne au mieux…

    Bien à toi..et merci de cet excellent échange.

    J'aime

     
  6. zylo

    31 mai 2012 at 7 h 56 min

    Le tout à l’égout a plus augmenté la durée de vie que la médecine en limitant la prolifération et la dispersion des bacteries et autres « microbes » évitant des épidémies catastrophiques.

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :