RSS

Grèce : le ministère du Travail veut geler la dérégulation du marché du travail

22 Mai

Le ministre grec du Travail, membre du cabinet intérimaire chargé de mener le pays aux législatives du 17 juin, souhaite geler jusqu’à fin juin l’application de mesures de dérégulation du marché du travail demandées par l’UE et le FMI, a-t-on appris mardi auprès de son ministère

 

 

 

 

Issu de la gauche, le ministre, Antonios Roupakiotis, va tenter d’obtenir un accord des employeurs en ce sens, au cours de rencontres avec les partenaires sociaux d’ici à la semaine prochaine.

Interrogé ultérieurement à ce propos, le Premier ministre intérimaire, Panayotis Pikrammenos, a appelé les partenaires sociaux à s’entendre (…) pour trouver des solutions ne dynamitant pas le climat social.

Dans le cas où employeurs et employés ne réussiraient pas à conclure de nouvelles conventions, les premiers pourraient en conséquence imposer des contrats d’entreprises ou individuels supprimant de nombreux acquis des salariés. Les médias chiffrent entre 15% et 40% les coupes salariales qui seraient ainsi imposées.

La question est devenue brûlante en Grèce, alors que quelque 120 conventions sectorielles ont expiré en mai, concernant environ 900.000 salariés, notamment dans le secteur de la restauration, en pointe pendant la saison touristique.

L’objectif est à la fois de maintenir le calme sur le marché du travail et d’aider à la relance de l’économie en ne réduisant pas davantage le pouvoir d’achat, ont expliqué les mêmes sources.

Afp

 
3 Commentaires

Publié par le 22 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

3 réponses à “Grèce : le ministère du Travail veut geler la dérégulation du marché du travail

  1. gizmo02

    22 mai 2012 at 21 h 32 min

    Flash : Violences à Patras, situation « hors de contrôle » selon la police

    Des violences ont lieu en ce moment même à Patras, à l’ouest de la Grèce dans le Péloponnèse. La police aurait déclaré la situation « hors de contrôle« .

    Il semble que 5 personnes soient blessés, dont un député néo-nazi de l’Aube dorée, ainsi que 2 policiers. Le journaliste qui a tenté de le protéger aurait lui aussi été blessé.

    Plus tôt dans la journée, des membres du parti néo-nazi l’aube dorée sont arrivé à Patras en bus. Patras est une ville ou la présence d’immigrés est forte, car elle héberge le port grec qui fait la liaison avec l’Italie (liaison Patras – Ancone).

    Il semble que l’Aube dorée avait dans l’idée de demander des comptes, accompagnés de résidents de Patras, suite au meurtre d’un grec de 30 ans qui aurait été attribué à 3 afghans.

    Vidéo du début des violences (fin d’après midi) :

    http://www.okeanews.fr/flash-violences-patras-situation-hors-de-contrle-selon-la-police/

    J'aime

     
  2. realinfos

    22 mai 2012 at 21 h 45 min

    Ça ne sent pas bon et vu la tension qui règne en ce moment là-bas,une étincelle suffirait….

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :