RSS

Séisme de mag 6.1 dans le nord-est de l’Italie: trois morts et une cinquantaine de blessés selon un nouveau bilan (màj)

21 Mai

globe showing location of 10-degree map

10-degree map showing recent earthquakes

Ampleur  6.1
Date-Time
Emplacement 44.800 ° N, 11,192 ° E
Profondeur 5,1 km (3.2 miles)
Région ITALIE DU NORD
Distances 36 km (22 miles) NNW de Bologne, Italie
69 km (42 miles) à l’E de Parme, Italie
72 km (44 miles) SSE de Vérone, en Italie
339 km (210 miles) NNW de ROME, Italie

 

 

Seisme italie au 21052012

 

MàJ 18H00 21/05/2012

Des dizaines de nouvelles secousses, d’une magnitude allant jusqu’à 3,7, ont frappé lundi la région de Ferrare dans le nord-est de l’Italie, accentuant l’angoisse des 5.000 personnes déplacées après le fort séisme de dimanche.

Des dizaines de nouvelles secousses, d’une magnitude allant jusqu’à 3,7, ont frappé lundi la région de Ferrare dans le nord-est de l’Italie, accentuant l’angoisse des 5.000 personnes déplacées après le fort séisme de dimanche.

(Photo) Des personnes déplacées dans un refuge, le 21 mai 2012 à Finale Emilia, en Italie, après le violent séisme qui a touché la région de Ferrare

La plupart des répliques se sont produites dans les zones de Mirandola, San Felice et Finale Emilia, les plus touchées par le séisme de 04H04 locales dimanche, qui a fait six morts et une cinquantaine de blessés mais aussi causé d’importants dégâts au riche patrimoine de cette région.

Au total, 5.000 personnes, entre les zones de Modène et Ferrare, ont été installées dans diverses structures, entre les zones de Modène et Ferrare, a indiqué le préfet de Ferrare, Luigi Mauriello.

Nombreux sont ceux qui ont passé la nuit dans leurs voitures, garées sur des parkings de supermarchés ou des places publiques, le plus loin possible de tout immeuble, de crainte que des murs s’écroulent. D’autres ont été hébergés dans des centres d’accueil improvisés.

Plus d’une centaine de personnes ont ainsi passé la nuit dans le gymnase de Sant’Agostino, près de Ferrare, où la Protection civile avait disposé dans la soirée lits, chaises et tables ainsi qu’un groupe électrogène.

A Finale Emilia, lieu de l’épicentre à 36 km au Nord de Bologne, quatre campements ont été mis sur pied. « On a travaillé toute la nuit », raconte à l’AFP Sebastiano Lucchi, un responsable de la Protection civile italienne, qui met la dernière main au quatrième campement dans le stade de la ville.

« Ici, on pourra accueillir 500 personnes. Beaucoup de gens ont encore peur même si leurs maisons n’ont pas été détruites », explique-t-il.

C’est le cas de Maria, une retraitée blonde aux yeux bleus: « Il y a encore des secousses donc nous avons encore peur, mais ici on se sent en sécurité, même si on est inquiets parce qu’on va peut-être devoir rester ici pour longtemps ».

« Nous redoutons un autre tremblement de terre », lâche son fils Massimiliano, un grand Gaillard qui s’effondre en larmes.

Durant la nuit, des dizaines de nouvelles répliques ont été ressenties, dont quatre de magnitude supérieure à 3. « Comment peut-on dormir alors que la terre tremble encore? » s’interroge un rescapé.

Après de fortes rafales de vent et de pluie dans la nuit, puis une brève accalmie, des trombes d’eau déferlaient lundi sur la zone, mettant à rude épreuve les bâtiments dont les toits ont été endommagés par le séisme, notamment les églises, particulièrement frappées.

La photo de la tour de l’horloge de Finale Emilia, brisée en deux sur toute la longueur, barre la une de tous les quotidiens italiens lundi matin sous les titres « Peur et douleur » ou « Nuit de cauchemar ».

Fortement endommagée, la tour s’est complètement écroulée après une nouvelle secousse dimanche après-midi: « Mille années d’histoire qui disparaissent », s’est désespéré le maire de la ville Fernando Ferioli.

« Les dommages causés au patrimoine culturel, selon les premières constations, s’avèrent importants », a confirmé le ministère de la Culture, qui a aussitôt dépêché des experts aux côtés des pompiers pour inspecter les monuments.

Lundi, les écoles de la zone resteront fermées pour permettre des contrôles techniques sur la sécurité des bâtiments.

Le séisme de dimanche matin, de magnitude 6, a été enregistré par l’Institut national de géophysique dimanche à 04H04 (02H04 GMT).

Quatre des victimes étaient des ouvriers qui travaillaient dans des usines: Gerardo Cesaro, Nicola Cavicchi, Leonardo Ansaloni et Tarik Naouch n’étaient pas en week-end comme la plupart des Italiens mais en train de travailler dans cette dynamique région industrielle où, malgré la crise, beaucoup d’usines tournent à plein régime, y compris la nuit.

Les autres victimes sont deux femmes: l’une, une centenaire qui a été retrouvée sous les décombres de sa maison isolée, et l’autre, une Allemande de 37 ans, prise d’un malaise provoqué par le stress au moment du séisme.

Afp

 Instrumental Intensity Image

 

MN_VTS

 

Tous les sismogrammes ici:

http://earthquake.usgs.gov/monitoring/operations/heliplots_gsn.php

————————————————————————————

—————————————————————- 

Màj au 21/05/2012

sept morts et une cinquantaine de blessés

 Après le séisme de dimanche en Italie, des milliers de personnes ont passé la nuit dans des hébergements provisoires ou chez des amis. La terre a toutefois continué de trembler en Emilie Romagne, durant la nuit de dimanche à lundi avec une secousse de magnitude 3,7.

Dimanche matin, la secousse la plus forte, de magnitude 6, a ébranlé durant une vingtaine de secondes le nord de l’Italie, notamment Ferrare et ses alentours. Au moins sept personnes sont mortes et près de 50 autres ont été blessées, selon la télévision publique. Les Tessinois ont aussi ressenti ce séisme-là.

Plus de 80 répliques ont suivi durant la journée de dimanche, dont une de magnitude 5,1. Ces activités sismiques ont provoqué notamment des chutes de corniches et de toits ou l’effondrement d’édifices, dont une église par exemple. Parmi les dégâts signalés, la destruction de 300’000 meules de fromage, dont du parmesan.

Plus de 3000 personnes ont été évacuées de leur habitation en Emilie Romagne. La plupart, 2500, se trouvent dans la région de Modène, alors que 500 sont dans le département de Ferrare. Plusieurs écoles resteront fermées lundi.

Afp

——————————————————

 

MàJ 21h00 

 46 répliques….

 

Seisme italie

 

Séisme en Italie – 300 000 meules de parmesan, d’une valeur de 250 millions d’euros, détruites

————————————————————-

 MàJ 17h35

34 répliques à cet instant.

Nouveau séisme près de Ferrare, environ 3.000 personnes évacuées pour le moment.
ROME – Un nouveau séisme de magnitude 5,1 a frappé dimanche la zone entourant Ferrare, dans le nord-est de l’Italie, a annoncé l’institut de géophysique, tandis que 3.000 personnes ont été jusqu’à présent évacuées de leur domicile, selon la protection civile.

Cette forte réplique du tremblement de terre survenu dans la nuit s’est produite à 13H18 GMT et a duré plusieurs secondes, provoquant de nouveaux effondrements.

Cette secousse a entraîné la chute d’un pompier du haut d’un mur, près de la Tour de l’Horloge à Finale Emilia, selon les media italiens. Immédiatement secouru, le pompier a été transporté à l’hôpital, sans connaissance et dans un état grave, selon l’agence italienne Ansa.

Dans le centre de Sant’Agostino de Ferrare, près de la grande ville, un nouveau pan de la mairie, déjà percée de trous béants, s’est écroulé. Le séisme a aussi été ressenti à Bologne et Milan.

Pour le moment, selon la protection civile, environ 3.000 personnes ont dû être évacuées de leurs habitations en Emilie Romagne, entre Modène et Ferrare (nord-est de l’Italie) après le fort séisme de magnitude 6 qui a frappé la zone dimanche matin, a annoncé la protection civile.

La plupart des évacués, 2.500, se trouvent dans la région de Modène alors que 500 sont dans le département de Ferrare.

Le séisme a aussi contraint les autorités à évacuer 500 détenus de la prison de Ferrare.

Le premier séisme, de magnitude révisée à 6 a été enregistré par l’institut national de géophysique à 04H04 (02H04 GMT). Il est survenu à 5,1 km de profondeur. Son épicentre a été localisé à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne.

Afp

———————————————————————

 

MàJ 11h55

 Séisme en Italie: six morts et une cinquantaine de blessés

 ————————————————————–

MàJ 10h45

 Le nord-est de l’Italie, industriel et très peuplé, a été réveillé dans la nuit de samedi à dimanche par un fort séisme qui a fait au moins trois morts, des dizaines de blessés, et détruit des hangars d’usines, des habitations et clochers autour de la ville de Ferrare, au patrimoine historique classé.

Selon un bilan encore provisoire, trois ouvriers qui travaillaient de nuit dans des usines sont décédés. Un Marocain de 29 ans a été tué par la chute d’une poutrelle lors de l’écroulement d’un hangar d’une fabrique de polystyrène expansé à Ponte Rodoni di Bondeno. Deux autres ouvriers italiens ont succombé dans une usine de céramique à Sant-Agostino, quand le toit est tombé sur eux.

L’un des deux, 35 ans, « voulait aller à la mer mais avec les prévisions météos mauvaises, il avait décidé d’aller travailler, pour remplacer un collègue malade », ont raconté aux médias ses parents en larmes. Un ouvrier est aussi porté disparu dans l’effondrement du toit d’une fonderie dans un autre village de la zone.

Une femme de 37 ans est décédée près de Bologne, des suites d’un malaise qui serait dû à la peur causée par le tremblement de terre.

Petite fille emprisonnée puis sauvée

Une petite fille de 5 ans restée emprisonnée sous les ruines de sa maison à Finale Emilia a été sauvée par les pompiers à la suite d’un échange téléphonique efficace et rapide entre une femme du village, un ami médecin italien qui se trouvait à New York, et les secours locaux.

Une cinquantaine de personnes ont été blessées dans la région de Ferrare et de Modène, zone de l’épicentre, mais aucune ne serait gravement atteinte.

Le séisme, de magnitude révisée à 6 (5,9 dans un premier temps), a été enregistré par l’institut national de géophysique à 04h04. Il est survenu à 5,1 km de profondeur (et non plus à 10 km de profondeur comme indiqué d’abord). Son épicentre a été localisé à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne.

La forte secousse sismique a duré une vingtaine de secondes interminables. Elle a été ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l’Emilie-Romagne à la Vénétie, et même plus légèrement en Lombardie, dans le Frioul ou en Toscane.

Elle avait été précédée d’une première, qui n’avait pas causé de dommages, et suivie de deux autres, moins fortes. Selon des experts, cette atténuation des secousses laisse présager que le pire est passé.

Habitants pris de panique

« Nous avons eu très peur, tout le village est descendu dans la rue après la première secousse, après la deuxième, beaucoup ont trouvé refuge dans leur voiture mais heureusement, les dégâts sont plutôt limités et concernent surtout les églises », a indiqué à l’agence Ansa, Umberto Mazza, le maire de Ostiglia, près de Mantoue.

Dans une manifestation de confiance visant à rassurer les citoyens, les bureaux électoraux se sont ouverts comme prévu pour le deuxième tour des élections muincipales à Piacenza, Parme, Budrio et Comacchio.

Autre signe de normalisation: les principales liaisons ferroviaires ont repris.

Les images diffusées par les télévisions en continu dans la zone la plus touchée montraient des maisons à demi écroulées, des amoncellements de gravats sur les routes, des corniches d’églises ou de tours détachées.

Elles filmaient aussi des milliers d’habitants descendus de nuit dans les rues de villes comme Bologne, mais qui ne semblaient pas autrement paniqués.

Joyaux architecturaux endommagés

Sous l’impact de ce séisme, qui est équivalent dans son intensité à celui de L’Aquila en 2009, plusieurs joyaux architecturaux de villages proches de Ferrare ont été endommagés.

Des dégâts importants sont ainsi survenus dans la petite ville de San Felice, où une église s’est écroulée. De nombreux monuments historiques, dont l’hôtel de ville, y ont été endommagés, leurs murs lézardés.

Dans la région de Bologne, la partie supérieure d’une tour du château de Galeazza s’est détachée.

Plusieurs hôpitaux ont été évacués par mesure de sécurité, dans la crainte de nouvelles secousses.

Selon Enzo Boschi, sismologue très connu en Italie, « il n’est pas vrai qu’il n’y a pas de séisme dans la plaine du Pô ». « Ferrare en a subi un très important au quinzième siècle dont on peut encore voir les traces », a-t-il rappelé.

« L’Italie est un pays hautement sismique. Ce que nous savons avec précision est que 5,9 de magnitude ou 6 est le maximum qui s’est produit dans ces zones par le passé », a-t-il dit.

L’Italie est encore traumatisée par le séisme de l’Aquila, dans les Abruzzes, plus au sud de la péninsule, qui avait causé la mort de 309 personnes et privé 80’000 personnages de leurs logements.

 Ats/newsnet

 —————————————————————————————————————–

Témoignages:

http://www.emsc-csem.org/Earthquake/Testimonies/comments.php?id=267440

 21 répliques dont  une de 5.2 jusqu’à cette heure,voir ici:

http://www.emsc-csem.org/Earthquake/europe/

Trois personnes qui travaillaient de nuit dans des usines dans la région de Modène et de Ferrare (centre-nord de l’Italie) ont trouvé la mort dans un séisme de forte magnitude survenu dimanche à 02H00 GMT, a annoncé la protection civile italienne et le central teléphonique des pompiers.

Un ouvrier a été tué par l’écroulement d’un hangar d’une fabrique de polystyrène à Ponte Rodoni di Bondeno.

Deux autres ont trouvé la mort dans une usine de céramique à Sant-Agostino.

La forte secousse sismique d’une vingtaine de secondes, ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l’Emilie-Romagne à la Vénétie, a été suivie de plusieurs répliques.

Sous l’impact, plusieurs maisons et clochers d’églises de la région se sont écroulés, et des hôpitaux ont été évacués par mesure de sécurité.

A Bologne et dans d’autres villes, des milliers d’habitants réveillés au milieu de la nuit sont descendus paniqués dans les rues. Les centraux téléphoniques des pompiers ont été saturés.

Les premières images diffusées par les télévisions en continu dans la région la plus touchée montraient des maisons à demi écroulées, des amoncellements de gravats sur les routes, des corniches d’églises ou de tours détachées.

Elles filmaient aussi les habitants descendus de nuit dans les rues des villes, et qui ne semblaient cependant pas paniqués.

Le séisme, de magnitude 5,9, et survenu à 10 km de profondeur, avait son épicentre à Finale Emilia, à 36 km au nord de Bologne, dans la zone de Modène.

Plus tôt dans la nuit, une autre secousse sismique, de magnitude 4,1, avait été enregistrée en Lombardie, dans les provinces de Modène, Mantoue, Ferrare et Rovigo, sans provoquer de dommages.

Afp

Photos ici:

http://www.repubblica.it/cronaca/2012/05/20/foto/terremoto_a_nord_di_bologna-35518751/1/?ref=HRER3-1

pic.twitter.com/eqWPQHtA

 
1 commentaire

Publié par le 21 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une réponse à “Séisme de mag 6.1 dans le nord-est de l’Italie: trois morts et une cinquantaine de blessés selon un nouveau bilan (màj)

  1. gizmo02

    22 mai 2012 at 3 h 23 min

    Tremblement de terre en Bulgarie: pas de victimes

    SOFIA – Le tremblement de terre d’une amplitude de 5,8 sur l’échelle de Richter
    qui a secoué la nuit de lundi à mardi la Bulgarie, à une trentaine de kilomètres de Sofia, n’a pas provoqué de victimes, a indiqué le ministre bulgare de l’Intérieur, Tsvetan Tsvetanov, dans un premier bilan.

    Toutefois, les dégâts matériels — cheminées effondrées, murs effondrés ou fissurés, fenêtres brisées — sont relativement importants, selon un photographe de l’AFP sur place. http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Tremblement_de_terre_en_Bulgarie_pas_de_victimes_73220520120445.asp

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :