RSS

Archives du 6 mai 2012

Israël: Netanyahu va annoncer des élections anticipées….(màj)

Le Premier ministre israélien  Netanyahu s’apprête à annoncer dimanche soir la tenue d’élections législatives anticipées, probablement le 4 septembre, un scrutin pour lequel il est donné grand favori.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'apprête à annoncer dimanche soir la tenue d'élections législatives anticipées, probablement le 4 septembre, un scrutin pour lequel il est donné grand favori.

 

Surprise en Israël: Netanyahu forme un gouvernement d’union, évitant des élections

La ralliement surprise des centristes de Kadima et de leur nouveau patron Shaul Mofaz permet au Premier ministre israélien d’obtenir une nouvelle majorité à la Knesset. Six semaines après avoir ravi la direction du parti centriste Kadima, Shaul Mofaz a rallié à la surprise générale dans la nuit de lundi à mardi la coalition gouvernementale du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui, du coup, a renoncé à des élections anticipées. MM. Mofaz et Netanyahu ont secrètement négocié un accord en vue de ce gouvernement d’union nationale, selon des sources officielles, alors que la Knesset avait déjà voté lundi soir un projet de loi de dissolution de la Chambre en première lecture qu’elle s’apprêtait à voter en deuxième et troisième lectures.

La suite ici

_____________________________________________________________________

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’apprête à annoncer dimanche soir la tenue d’élections législatives anticipées, probablement le 4 septembre, un scrutin pour lequel il est donné grand favori.
M. Netanyahu doit faire cette annonce vers 20H00 locales (17H00 GMT) dans un discours devant la convention de son parti Likoud (droite) à Tel-Aviv, a indiqué à l’AFP la porte-parole de cette formation, Noga Katz.

 Selon les médias, les élections anticipées seront convoquées pour le 4 septembre. La législature s’achève normalement en octobre 2013.
M. Netanyahu est donné largement favori dans tous les sondages. La dernière enquête du quotidien Maariv, diffusée vendredi, lui accorde plusieurs dizaines de points d’avance sur tous ses rivaux.
A la question de savoir qui est la personnalité politique la plus apte à diriger le pays, 62% des personnes interrogées choisissent M. Netanyahu. Derrière lui, arrive sa concurrente la plus sérieuse, la chef du Parti travailliste (opposition de centre-gauche) Shelly Yachimovich (22,8%).
Le Likoud devrait aussi l’emporter haut la main, selon ce sondage. Il obtiendrait 31 sièges (sur 120) contre 27 actuellement. Les Travaillistes sont crédités de 18 sièges, Israël Beiteinou (droite nationaliste) de 12 et Kadima (centre-droit) de 11. Yesh Atid, une nouvelle formation du journaliste vedette Yaïr Lapid, obtiendrait 11 sièges.
En position de force, M. Netanyahu ne devrait avoir que l’embarras du choix pour former une coalition. Aussi bien le Parti travailliste que Kadima et Yaïr Lapid ont fait savoir qu’ils étaient prêts à entrer dans un gouvernement dirigé par lui.
« Bibi » Netanyahu devrait justifier les raisons de sa décision d’avancer les élections devant la convention du Likoud.
Les sondages indiquent en effet que les Israéliens préfèreraient que la Knesset (le Parlement) soit renouvelée à la date prévue et s’interrogent sur une décision qui semble avant tout motivée par des calculs politiques.
Selon les commentateurs, M. Netanyahu veut profiter de sa popularité et de l’absence d’un véritable rival, et surtout éviter de procéder avant les élections à des coupes prévues dans les budgets sociaux dans un climat de grogne.
De plus, il souhaite bénéficier d’une légitimité intérieure renforcée en vue d’une possible épreuve de force avec le grand allié américain après la présidentielle, sur le programme nucléaire de l’Iran et les négociations avec les Palestiniens gelées depuis 2010. Surtout si le président américain Barack Obama, avec lequel ses relations sont fraîches, est réélu en novembre.
M. Netanyahu est considéré comme partisan d’une attaque israélienne contre les installations nucléaires de l’Iran, à laquelle s’opposent non seulement les Américains mais aussi, selon les commentateurs, l’armée israélienne, le Mossad (renseignement extérieur) et la majorité du gouvernement.
« Des élections anticipées permettraient une ‘immunité diplomatique’ pour Netanyahu et son gouvernement qui leur permettrait d’éviter une réaction négative américaine au cas où Israël déciderait d’attaquer l’Iran« , souligne le spécialiste militaire Ron Ben-Yishai sur le site du quotidien Yediot Aharonot.
Et d’ajouter: « Début septembre, les élections seront derrière Netanyahu qui n’aura pas de difficultés à former une coalition stable et un gouvernement qui adoptera sa position sur l’Iran. Pendant ce temps, le président Obama sera toujours en pleine campagne électorale. Israël aura ainsi les mains libres pendant deux mois avant que l’hiver n’empêche les frappes aériennes« .
Afp
 
 
 
 
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

ACTA : nombreuses manifestations en vue le 9 juin

Le 9 juin sera une journée de mobilisation exceptionnelle contre l’ACTA. Plusieurs manifestations sont prévues dans toute l’Europe, avec l’espoir de faire aussi bien que l’opération réalisée en début d’année.

 

 

 

 

 

 

Les prochaines semaines seront décisives pour l’avenir de l’accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) en Europe. C’est au cours d’une session plénière, prévue cet été, que les eurodéputés devront accepter ou refuser le projet de traité international. Mais avant cela, plusieurs commissions parlementaires doivent encore rendre un avis définitifsur le texte, notamment celle du commerce international, compétente au fond.

Sur le terrain, la mobilisation des Européens opposés à l’ACTA promet d’être vive. En témoigne la carte listant tous les évènements anti-ACTA prévus le 9 juin. Repérée sur Twitter par Felix Treguer de la Quadrature du Net, la carte montre pas moins de 46 cortèges dans 12 pays européens, dont 11 se dérouleront en France (Paris, Lille, Saint-Malo, Lyon, Bordeaux, Pau, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice et Nîmes).

Au début de l’année, d’importantes manifestations se sont produites sur le Vieux Continent pour contester la pertinence de l’ACTA. L’opération de mobilisation transnationale avait été un vrai succès, puisque certains cortèges ont réuni plusieurs milliers de personnes. Réussite que n’a pas réussi à reproduire l’industrie du divertissement, même en proposant une rémunération aux participants.

En France, des manifestants ont cherché à faire vivre le mouvement au-delà de cette opération exceptionnelle mais sans parvenir à le maintenir un haut niveau de participation.

numerama

 

Carte des différents rassemblements:

https://maps.google.de/maps/ms?msid=207675571771832641687.0004bc7b352a3608fca1a&msa=0

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

On vote aussi en Grèce….(màj)

Quelque 9 millions de Grecs élisent aujourd’hui leur nouveau Parlement. Un vote de colère sur fond de crise.

Le porte-parole de la police a souligné que le bon déroulement du scrutin était du ressort des assesseurs, et non de la police.

 

 

Les estimations de l’institut K-Research

ND 16%-19%,

Pasok 15%-18%,

Syriza 15%-18%,

Indep. 10%-12%,

Communistes 8,5%-10%,

Aube dorée 5,5%-7,5%,

Gauche Dem 4,5%-6,5%.

 

Un « message fort » à l’Europe

Sept partis plus petits, qui contestent les plans de « sauvetage » européens, font leur entrée au Parlement et joueront un rôle crucial dans la formation du prochain gouvernement.

Le parti de la gauche radicale, Syriza, pourrait bien tripler son score et pourrait même dépasser le Pasok : les sondages sortie des urnes lui accorde entre 15 et 18 % des voix.

Alexis Tsipras, chef de Syriza, a promis en votant que le scrutin enverrait un « message fort » à l’Europe pour qu’ils renoncent au « memorandum barbare » signé avec son pays.

————————————————————————————————————–

Grèce: effondrement des deux partis pro-rigueur
ATHENES – Les deux partis pro-austérité grecs, le Pasok (socialiste) et la Nouvelle Démocratie (droite), qui gouvernaient ensemble au sein d’une coalition depuis novembre 2011 se sont effondrés lors des législatives dimanche, recueillant entre 31 et 37% des voix contre 77,4% en 2009.

S’il se confirmait, cet effondrement rendrait quasi impossible la formation d’un gouvernement de coalition par ces deux partis pour poursuivre la politique de rigueur dictée par l’UE et le FMI. Le scrutin a été dominé par la contestation de la politique d’austérité, donnant au petit parti de gauche radicale Syriza entre 15,5 et 18,5% des voix.

Le parti néo-nazi Chryssi Avghi (Aube Dorée) va lui entrer au parlement grec après avoir obtenu entre 6 et 8% des voix lors des législatives dimanche, selon un sondage à la sortie des urnes diffusé sur les chaînes de télévision. Ce parti plafonnait à 0,29% des voix aux dernières législatives de 2009.

Afp

Et bien,si cela se confirme,ça risque de bouger demain,que vont faire nos chers banksters….ça promet d’être intéressant  🙂

——————————————————————————————————————-

Les législatives anticipées d’aujourd’hui en Grèce sont les plus cruciales depuis l’après-guerre : selon tous les sondages, elles vont mettre fin au bipartisme régnant depuis trente ans. Mais ce sera surtout un vote de colère. Les Grecs vont punir les deux grands partis jugés responsables de la crise, socialistes et conservateurs. Les petites formations devraient en profiter, qui vont du parti néonazi Aube dorée (Xrissi Avghi) à l’extrême gauche extraparlementaire d’Andarsya en passant par la droite nationaliste, les écologistes, les centristes, sans oublier les communistes staliniens.
Vingt-neuf partis se disputent les votes des quelque 9 millions d’électeurs.Mais seuls une dizaine devraient se retrouver dans l’Hémicycle. Autant dire qu’il n’y aura peut-être pas de majorité demain matin. Pis, il est probable qu’il n’y aura pas non plus, à moins de miracle, de coalition possible. Pourtant, l’enjeu du scrutin est la poursuite des réformes structurelles pour sortir le pays de la crise.
Deux dossiers ont dominé la campagne, l’immigration et les mémorandums d’austérité dictés par l’Europe et le FMI. Les Grecs votent d’ailleurs avec les yeux rivés sur la France, en qui ils mettent tous leurs espoirs pour un changement de cap de la politique de l’Union européenne. Ils veulent renégocier ces programmes de rigueur au profit de la relance.
Signe qui ne trompe pas, les candidats des grands partis ont mené campagne dans des appartements, dans les bureaux, en tout cas à l’abri des jets de yaourts et des insultes lancées par les Grecs en colère qui les attendaient dans la rue! Evangelos Venizélos, patron du Pasok (socialistes), crédité de moins de 20% des voix, espère limiter les dégâts.

Coalition ou pas ?

« Il faut que le pays ait un gouvernement stable, martèle-t-il. Je vais proposer à nos partenaires de procéder aux réformes exigées en trois ans et non en deux comme prévu. Cela va soulager les plus faibles. C’est peu, mais c’est tout ce que je peux faire. »
En face, son rival conservateur Antonis Samaras, donné favori, ne parle que de « majorité absolue » à la tête de laquelle il se trouverait. Crédité de 25% des intentions de vote, il refuse, dit-il, toute idée de coalition.
Reste que seuls deux types de coalitions sont possibles. Celle avec les partis qui acceptent l’application du plan d’austérité quitte à le renégocier légèrement. Ou au contraire une coalition des partis qui le refusent en bloc. Et la Grèce irait alors vers l’inconnu.

Le parisien

 
2 Commentaires

Publié par le 6 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le passage d’une tornade près de Tokyo fait un mort et une trentaine de blessés

Au moins une personne a été tuée et une trentaine d’autres blessées dimanche par le passage d’une tornade à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Tokyo. Plusieurs dizaines de maisons ont été endommagées, et des milliers de personnes privées d’électricité.

 

 

 

 

 

Des pompiers et des équipes médicales se sont rendus à Tsukuba, une ville durement frappée par la tornade. Un garçon de 14 ans est décédé des suites de ses blessures, selon le centre médical de Tsukuba. Plus de 30 personnes ont été blessées, dont au moins dix qui étaient soignées dans des hôpitaux, selon les pompiers.

Selon la chaîne de télévision NHK, quelque 200 maisons ont été endommagées. Et d’après Tokyo Electric Power Co. (TEPCO), 24.000 foyers étaient privés d’électricité, alors que des vents violents et des éclairs s’ajoutaient aux dégâts provoqués par la tornade.

Les tornades sont relativement rares dans la région de Tokyo.

Afp

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 6 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Le mondialisme par le geopolitologue français Aymeric Chauprade

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Elections pestilentielles….(màj)

 

 

 

François Hollande élu président de la République française (afp)

 —————————————————————————————————–

 

Description : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/local/cache-vignettes/L694xH378/image0011-3-cdbd9.jpg

Merci  Roland  🙂

————————————————————————————————–

France: Hollande en tête, selon des sondages à la sortie des urnes

Le candidat socialiste Français Hollande obtiendrait 53% des suffrages, selon des sondages à la sortie des urnes, cités par des sources concordantes. Le président sortant Nicolas Sarkozy récolterait 47% des voix.

Les Français votaient nombreux dimanche pour le second tour de l’élection présidentielle: le taux de participation était en hausse à 17h00, se situant à 71,96% contre 70,59% au premier tour, le 22 avril, selon des chiffres officiels du ministère de l’Intérieur.

La participation à la mi-journée était cependant en baisse par rapport à l’élection de 2007, qui avait suscité une mobilisation exceptionnelle. A la même heure (17h00), elle s’était établie à 75,11%.

Les bureaux de vote resteront ouverts jusqu’à 18h00 en métropole, voire jusqu’à 20h00 dans des grandes villes. En France, le silence est imposé aux candidats et aux instituts de sondages jusqu’à 20h00. Les résultats doivent être proclamés dans les prochains jours par le Conseil constitutionnel.

Les candidats ont voté

François Hollande est arrivé en tête du premier tour avec 28,63%, devant Nicolas Sarkozy (27,18%), le 22 avril. Si le candidat socialiste l’emporte, il deviendra le deuxième président de gauche de la Ve République, après François Mitterrand, élu en 1981 et 1988 avec respectivement 51,76% face à Valéry Giscard d’Estaing et 54,01% face à Jacques Chirac.

Nicolas Sarkozy s’est par ailleurs rendu à Paris pour voter dans le XVIe arrondissement, dimanche en fin de matinée. Plus tôt le matin, le candidat socialiste François Hollande a voté à Tulle (Corrèze).

M. Sarkozy était accompagné de son épouse Carla Bruni-Sarkozy et a été accueilli devant le bureau de vote, au lycée Jean de la Fontaine, par plusieurs centaines de personnes, dont beaucoup criaient « Nicolas président ».

A la sortie, Nicolas Sarkozy a frayé son chemin à travers la foule, serrant des mains et signant des autographes. Il devait passer ensuite son dimanche à Paris, dans l’attente des résultats.

M. Hollande a voté au bureau de vote Marie-Laurent, une petite salle des fêtes. Alors qu’on lui demandait, à son arrivée, comment il se sentait, M. Hollande a répondu: « Comme un dimanche de second tour ». Il attendra les résultats dans cette localité, dont il a été le maire.

Afp

——————————————————————————————————————————-

Source : LeSoir.be

Martinique: FH 68,4 % / NS 31,5 %

Guadeloupe: FH 71,9 % / NS 28 %

Guyane: FH 62 % / NS 37,9 %

Saint-Barthélemy:   FH 17,3 % / NS 82,7 %

Saint-Martin: FH 51,6 % / NS 48,4 %

Quelques chiffres aussi pour Montréal et New York :

Montréal: FH 57,74 % / NS 42,26 %

New-York: FH 37,5 % / NS 62,5 %

 
5 Commentaires

Publié par le 6 mai 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :