RSS

Olivier Delamarche – 17 avril 2012 – Les marchés sont demeurés…!

17 Avr

 
5 Commentaires

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

5 réponses à “Olivier Delamarche – 17 avril 2012 – Les marchés sont demeurés…!

  1. chasouris

    17 avril 2012 at 16 h 23 min

    VGEAB n° 64 du 15 AVRIL 2012 –
    FRANCE : Le GEAB N° 64 anticipe la victoire de François Hollande à la Présidentielle et les conséquences …
    Analyse pertinente ? Voyance ? Bluff ? Réponse sous peu … 😉
    Chasou

    Communiqué public – GEAB N°64 du 15 avril 2012

    « Crise systémique globale : France 2012-2014 – Le grand séisme républicain et son impact international »

    « Comme anticipé par LEAP/E2020 depuis Novembre 2010 (GEAB N°49), le candidat socialiste (1), en l’occurrence François Hollande, emportera l’élection présidentielle française de 2012 (2). La question qui se pose encore concerne le premier tour de cette élection : Nicolas Sarkozy, le président sortant sera-t-il devant ou derrière Marine Le Pen (c’était aussi l’une des composantes de notre anticipation de Novembre 2010) (3) ?
    Il est donc temps d’anticiper les conséquences de cette élection tant pour la France que pour l’Euroland et l’UE ainsi qu’au niveau mondial (OTAN, G20, Euro-BRICS) car de facto elle est beaucoup plus importante pour l’évolution du monde actuel, en pleine transition du fait de la crise mondiale, que la prochaine élection américaine qui verra s’affronter Barack Obama et Mitt Romney (deux candidats financés massivement par Wall Street) sur fond de paralysie générale du système politique US (4).

    Dans ce GEAB N°64, outre les conséquences nationales, européennes et internationales importantes de ce grand séisme républicain qui va frapper la France, notre équipe présente une anticipation détaillée sur la prochaine chute du marché immobilier résidentiel canadien. Par ailleurs, nous révélons un instrument méthodologique d’anticipation politique très utile pour décrypter les tentatives de prise de contrôle des opinions publiques. Et nos recommandations concernent ce mois-ci l’évolution des Dollars australien et néo-zélandais, le développement de la grande attaque fiscale contre les placements financiers, l’évolution des marchés boursiers mondiaux et l’évolution radicale prochaine des réactions de l’Euroland face aux attaques spéculatives. Dans ce communiqué public, nous avons choisi de présenter un extrait traitant des conséquences géopolitiques mondiales du changement de pouvoir en France.

    Une élection française 2012 beaucoup plus importante géopolitiquement que l’élection US 2012
    En effet, pour notre équipe, la victoire de François Hollande va déclencher une série de bouleversements stratégiques qui vont affecter fortement l’Europe et accélérer considérablement les transitions géopolitiques en cours au niveau mondial depuis le début de la crise globale en 2008. En cela, les résultats et les conséquences de l’élection présidentielle française (5) ont beaucoup plus d’importance que ceux de la prochaine élection présidentielle américaine en Novembre 2012. En effet, la France, bien qu’étant un pays beaucoup moins puissant que les Etats-Unis, occupe une position stratégique tant en Europe qu’au niveau mondial (notamment via son rôle intra-européen) qui va en faire un acteur-clé de l’émergence du « monde d’après la crise » pour reprendre le titre du livre de Franck Biancheri. Et l’élection de François Hollande, qui possède une vraie réflexion sur l’Europe et le rôle de la France en Europe et a clairement affirmé son intention d’explorer activement les possibilités de partenariat avec les nouvelles puissances émergentes (BRICS), va consacrer une rupture majeure avec l’absence de vision et de stratégie européenne des cinq ans de présidence de Nicolas Sarkozy marqués essentiellement par une inféodation sans précédent dans l’Histoire récente du pays à la puissance dominante américaine (6) et son intégration sans conditions à un axe Washington/TelAviv sur l’essentiel des grands problèmes géopolitiques (7). La France avait disparu dans le monde depuis cinq ans (8), elle s’apprête à faire un retour fracassant (9) au-delà même de la personnalité du futur président (10). […] »
    Suite : http://www.leap2020.eu/GEAB-N-64-est-disponible-Crise-systemique-globale-France-2012-2014-Le-grand-seisme-republicain-et-son-impact_a10062.html
    Source : GEAB N°64 –15 avril 2012

    J'aime

     
  2. realinfos

    17 avril 2012 at 16 h 30 min

    L’un ou l’autre ,peu importe,nous finirons dans la moise plus vite avec l’un qu’avec l’autre….. 🙂

    J'aime

     
  3. chasouris

    17 avril 2012 at 16 h 59 min

    Comme d’hab, of course … 😀

    J'aime

     
  4. NALBORCZYK

    18 avril 2012 at 12 h 30 min

    Pays des droits de l’homme, et non pays des droits de la finance. La valeur d’usage n’est pas la valeur d’échange. La notion de prix (teneurs de marché) n’est pas réelle mais uniquement nominale. C’était malheureusement un moyen de détourner la vraie notion de richesse. Le français est cultivé….Les idées transcenderont les hommes de position. L’héritage des statuts génétiques empèche le progrès. Les humanistes écartés pourront enfin faire leur retour.
    La macro et la politique monétaire ont oublié le principal. La notion de domaine de définition. Vive le retour à la réalité. Nous avons des atouts. Soyons déterminés et envisageons l’espoir.

    J'aime

     
  5. NALBORCZYK

    21 avril 2012 at 10 h 20 min

    Je ne comprends notre fatalisme face à la vision hédoniste développée par les néo-libéraux. Le chômage et l’inflation étaient inexorablement prévus depuis longtemps.
    De même, nous ne pouvons pas nous limiter à l’équation de Fisher qui reste très simple.
    L’école autrichienne a essayé de nous montrer la voie. Elle évoque l’importance de l’utilité des biens (valeur d’usage) pour définir la notion de prix établie par la monnaie. En effet, l’intérêt individuel existe mais il n’est pas le ciment de nos personnalités (le plus de confort avec le moins d’efforts s’inscrit dans un cadre : celui de la condition générationnelle de la transmission).
    En ce sens, l’intérêt individuel n’apporte pas forcement le progrès puisque la rareté de nos ressources nous conduit à penser autrement. Les technologies ne sont pas les uniques garants d’un modèle de croissance. Les courants écologiques ne sont que des messages qu’il nous faut décoder et leur existence suppose une réalité humaine. Je vous invite donc à réfléchir sur un intérêt générationnel plutôt que de choisir entre les doctrines archaïques que sont le libéralisme (intérêt individuel) et le socialisme (intérêt collectif). Le monde n’est pas en noir et blanc mais en couleurs. Je ne peux pas croire que vos enfants ne soient pas la priorité de votre existence. Votre intérêt et celle de la communauté passe normalement en second. Il faut nous concentrer sur la vraie motivation qui permet le progrès. La monnaie électronique est avantageuse mais n’est pas la solution puisque le fondement de la notion de valeur n’est pas correctement défini.
    Ainsi, je conteste le fait que de réciter les idées développées par les théoriciens et son parti pris doivent être le fondement unique d’une thèse. Bien plus, l’économiste a le devoir de proposer des solutions face aux évolutions de notre temps.
    Sinon, l’économiste deviendra « un gaspillologiste », ce qui est un comble…
    Les hommes d’idées ne sont apparemment pas les bien venus dans ce monde élitiste qui permettez-moi l’expression « se regarde le nombril ».
    Pourtant, il va bien falloir trouver des solutions face aux attentes. Les tensions ne doivent pas diviser l’humanité et l’échange doit être un facteur de socialisation et de développement. Toute tentative de trouver l’équation sera vaine si le domaine de définition n’est pas correctement perçu. Quel doit être le rôle de la monnaie aujourd’hui est secondaire puisque vous savez bien qu’elle répond à des critères sociologiques et psychologiques. Si nous ne comprenons pas l’importance de la valeur d’usage alors nous perdons du temps car naturellement sa légitimité et sa nature transcenderont toutes les tentatives de l’oublier ou de la faire disparaître (l’eau et le diamant). Les prix relatifs sont les bases de toutes les valeurs (rareté et usage) et les nominaux sont un instrument (échange). Ils doivent être complémentaires et non pas en concurrence (rendements de la valeur d’échange ?). Ma sollicitation brutale et maladroite traduit l’urgence et doit vous rester positive. L’indifférence serait le pire donc je compte sur votre talent pour examiner les pistes de réflexion qui vous sont proposées afin d’assister à la naissance de votre vraie véritable fonction.
    Je pense également que la polyvalence est plus fondamentale que la spécialisation. Elle permet le respect par la compréhension de ce qui nous entoure et de répondre à nos besoins primaires en évitant la violence en cas de conflit (charité bien ordonnée commence par soi-même, vecteur d’indépendance et d’autonomie dans un univers respectueux des générations futures). En étant un homme libre polyvalent, je peux aider plus facilement la collectivité pour mon bien-être et celui de mes enfants si besoin était. En cas de problème, jusqu’où est capable d’aller le spécialiste dans la violence pour ne serait-ce que nourrir ses enfants (causes et conséquences de l’individualisme?).
    Ne pas dénoncer l’excès d’effet de levier comme une gourmandise revient à cautionner un modèle sauvage. L’instrument qui permettait une flexibilité intéressante se transforme en outil d’expropriation. Nous sommes les premiers touchés mais le tour de chacun viendra puisque mathématiquement la finalité sera la même (concentration de la richesse sur un seul homme).
    De même, dénoncer un modèle trop imposé est ridicule puisque vous constatez que le service de la dette ne peut pas cesser d’augmenter. Nous finirons par une société sans service avec la naissance d’individus asphyxiés et contraints de payer juste pour exister sans vivre.
    Enfin, les codes identitaires ne seront non plus nationaux mais oligopolistiques et féodaux.
    Voilà une belle leçon d’économie, de préservation, de transmission du patrimoine. C’est le rendement décroissant des actifs. Seule le combat pour une éducation égalitaire et non clientéliste permettra l’apparition des énergies nouvelles par l’esprit critique.
    Le pays des droits de l’homme et des libertés doit transmettre son message au monde globalisé.
    Merci pour votre compréhension.
    Cordialement.

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :