RSS

« Dégage Sarkozy » à Bayonne : La police tente d’empêcher l’opération…. :)

17 Avr

 

La police tente d’empêcher l’opération « Dégage Sarkozy » ce samedi 14 avril à Bayonne. Mais la foule rapidement rassemblée sur les lieux empêche l’arrestation des militants de Bizi et provoque le départ de la police.

Ce samedi 14 avril à partir de 11H00, un décor géant réalisé par Bizi s’est déplacé à travers tout le centre ville de Bayonne, où affluaient des milliers de supporters à l’occasion du Derby Aviron Bayonnais / Biarritz Olympique. Il mettait en scène une personne éjectant le Président des riches et de « L’environnement ça commence à bien faire » des rues bayonnaises, le tout décoré du slogan « Dégage Sarkozy, milesker Baiona ! ».

Des centaines de supporters ont ainsi pu se faire prendre en photo en train de botter les fesses d’un Nicolas Sarkozy s’envolant dans les airs.

A midi et quart, quatre véhicules de police et près d’une vingtaine de policiers sont arrivés sur les lieux et ont commencer à tenter d’arrêter certains des militants de Bizi, et à en contrôler d’autres. La vingtaine de membres de Bizi présents ont refusé de démonter le panneau litigieux arguant de leur droit de mener campagne à l’occasion de cette présidentielle 2012, et ont refusé de présenter leurs papiers d’identité. Les officiers de police -dont plusieurs faisaient partie de l’escorte rapprochée de Nicolas Sarkozy lors de son désastreux voyage à Bayonne le 1er mars dernier- ont affirmé aux militants qu’ils tombaient sous le coup d’un délit d’ « Offense au Chef de l’Etat », les menaçant de suites judiciaires.

Alors que la police avait enfermé un des militants arrêtés dans un des fourgons et s’apprêtaient à l’embarquer au commissariat, une foule compacte a rapidement entouré les policiers et des gens se sont mêmes interposés devant le fourgon en question, l’empêchant de démarrer.

Après de longs moments où la tension étaient de plus en plus palpable, et où la foule criait aux policiers « Liberté d’expression ! Démocratie ! » et « Libérez notre camarade ! », la police a libéré le militant arrêté et est repartie comme elle était venue, laissant le panneau en place et l’opération « Dégage Sarkozy » continuer à se dérouler jusqu’à 15H00 comme initialement prévu.

Un nouveau rendez-vous de la campagne « Dégage Sarkozy Milesker Baiona ! » est fixé au samedi 21 avril à 11H00 devant les Halles de Bayonne.

Une manifestation sur le même thème est également convoquée le mardi 1er mai à 11H00 à Bayonne et un grand pot de départ à Nicolas Sarkozy est annoncé le dimanche 6 mai dés 18H00 dans le Petit Bayonne (le village qui résiste encore et toujours à ceux qui traite ses habitants de voyous et de terroristes…).

http://www.bizimugi.eu/?page_id=5345

Infurmazione.unita-naziunale

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

5 réponses à “« Dégage Sarkozy » à Bayonne : La police tente d’empêcher l’opération…. :)

  1. Moroa

    17 avril 2012 at 16 h 27 min

    Si c’est pour mettre hollande c’est fou !

    J'aime

     
    • Bruno

      17 avril 2012 at 17 h 14 min

      Bonsoir,
      Rien de traumatisant apparemment pour le public, l’opération dégage Sarko ne semble troubler que les forces de l’ordre.
      Ils peuvent faire le même avec les 10 candidats je ne vais certainement pas pleurer !
      Bon maintenant si nous devons vénérer les images des élus et futurs…., n’oublions pas qu’une fois élus ils se moquent de nous !

      J'aime

       
  2. realinfos

    17 avril 2012 at 16 h 36 min

    Dans la même veine:

    Marseille: des affiches d’hommes politiques recouvertes de menaces de mort

    Les affiches de plusieurs élus ont été recouvertes dans la nuit de lundi à mardi à Marseille de bandeaux portant l’inscription « Politicien, pour toi une balle, pour ta clique une rafale », a-t-on appris de source policière.

    Les affiches concernées sont celles de Renaud Muselier, député UMP des Bouches-du-Rhône, soutien de Nicolas Sarkozy, et de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle. M. Muselier a déposé plainte mardi après-midi.

    Une enquête de police a été ouverte et confiée à la Sûreté départementale de Marseille
    Afp

    J'aime

     
    • livremax

      25 avril 2012 at 15 h 44 min

      vas y molo un peu quand même
      une farce iconoclaste et une menace de mort, c’est pas la même veine

      J'aime

       
  3. frisquette

    18 avril 2012 at 5 h 36 min

    décidément , notre nabot national n’est pas aimé ;son mépris à l’encontre du peuple se retourne contre lui ;je comprend mieux pourquoi il s’entoure d’une myriade de flics pour le moindre déplacement ;finalement , je préfère ma place à la sienne ; passer son temps à flipper pour sa peau , tu parles d’une réjouissance !

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :