RSS

Archives du 17 avril 2012

DEUX TEMOIGNAGES DE GUICHETIERS DE BANQUE….

 

 

 

 L’un de nos lecteurs, guichetier, témoigne et confirme ce que tous les autres lecteurs ont découvert à leur guichet: « Depuis 2009, je suis rentré en tant que conseiller accueil-guichet à la XX. Connaissant votre goût pour les banques et les traders en particulier, j’ai constaté, comme vous, que tout le système change pour les petites gens. Plus les semaines passent, et plus nous avons l’ordre de prendre des meusures afin d’éviter les retraits guichets.
Nous avions 2 caisses pour les retraits precédement. On vient d’en supprimer une. Mise en place d’automates et publicités à fond sur les canaux à distance pour supprimer un employé du guichet. Nous étions 3 au guichet à mon arrivée en 2009. Mi 2010 un a été poste supprimé et aujourd’hui la direction veut en supprimer un autre. Je tiens à vous signaler que je travaille dans une grande agence, il y a une petite quinzaine de conseillers … Notre banque veut tellement réduire ses effectifs en agence qu’elle envisage de faire des agences avec 1 personne (anciennement 3, puis 2 actuellement).

Lorsque je vois les conseillers plomber les comptes de certaines personnes modestes en frais de rejet de prélèvement, ou un chèque de 35 euros refusé, et que les familles ont 30 euros de frais pour ce même chèque, c’est vraiment lamentable… On est sans cesse solicités pour ouvrir de l’épargne. Certains clients ont tous les livrets imaginables, et les retraits sur livret sont interdits: il faut que le client fasse faire le virement sur son compte courant pour pouvoir retirer… Donc 1 jour de date de valeur supplémentaire gagné… Je vous en passe et des pas meilleures.

Dernière nouvelle: la direction nous a dit que notre prime de résultat (habituellement entre 300 et 500 euros pour une personne du guichet ) nous a été supprimée sous pretéxte que la banque a eu de mauvais résultats… Sachant que la direction, elle, a eu sa prime à 5 chiffres comme chaque annee ».

Fabien lui a eu une discussion avec des caissiers d’une agence postale des Côtes d’Armor.

 « Devant moi une dame a retiré 600 euros en liquide d’un de ces comptes sans problèmes (ce qui m’a étonné), puis s’est engagé une conversation entre les guichetiers: « J’espère qu’il vont passer rapidement, on est a sec, etc.. » Il était alors 15h30. Je leur demande s’ils ont des restrictons de liquidités? « On n’a plus le droit d’avoir de l’argent! On a des objectif et si on les dépasse, on nous rappelle à l’ordre à chaque fois. Vous voyez, le distributeur extérieur est vide, nous n’avons plus de liquide à l’agence et peut être que le distributeur va être réapprovisionné en fin d’après midi, mais c’est pas sûr. Hier ils sont passé à 17h30. Si ça continue on va fermer l’agence! »
S’en est suivi d’autres anecdotes sur les montants de liquide alloués aux différents bureaux qui sont en nette baisse, et qui ne permettent pas de satisfaire toutes les demandes. On joue en flux tendus à la Poste! « Y en a pas pour tout le monde et il n’y a pas (encore) de bank run! ». Je suis sur que ce témoignage en recoupe beaucoup d’autres mais c’est la première fois que le manque de liquidité m’apparait d’une manière aussi voyante, je voulais vous en faire part
« .

Revue de Presse par Pierre Jovanovic 

 www.jovanovic.com

 

 
2 Commentaires

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme de mag 6.2 Sud Est des îles Sandwich

globe showing location of 10-degree map

 

 

 

10-degree map showing recent earthquakes

Ampleur 6.2
Date-Time
  • Tuesday, 17 Avril 2012 à 19:03:55 UTC
  • Tuesday, 17 Avril 2012 à 18:03:55 à l’épicentre
Emplacement 59,099 ° S, 16.693 ° W
Profondeur 1 km (~ 0,6 mile) (mal contrainte)
Région L’EST DE LES ILES SANDWICH DU SUD
Distances 563 km (349 miles) à l’E de Bristol Island, Îles Sandwich du Sud
677 km (420 miles) ESE de Visokoi Island, Îles Sandwich du Sud
2685 km (1668 miles) au SE de STANLEY, Îles Malouines
4091 km (2542 miles) au SE de BUENOS AIRES , DF, l’Argentine

Sismogramme région du pôle Sud

Base Scott, Antarctique

Toute la Terre tremble……

Les différents sismogrammes:

http://earthquake.usgs.gov/monitoring/operations/heliplots_gsn.php

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Iberia bat de l’aile,20% de pilote en moins….

La compagnie aérienne espagnole Iberia a annoncé mardi qu'elle réduisait de 20% la masse salariale des pilotes, soit une économie de 62 millions d'euros par an, en plein conflit social avec les pilotes qui protestent contre la création de la filiale à bas coûts Iberia Express

 

 

La compagnie aérienne espagnole Iberia a annoncé mardi qu’elle réduisait de 20% la masse salariale des pilotes, soit une économie de 62 millions d’euros par an, en plein conflit social avec les pilotes qui protestent contre la création de la filiale à bas coûts Iberia Express.
La compagnie affirme avoir pris des mesures « qui incluent une coupe des coûts salariaux des pilotes de 20%, chiffrée à 62 millions d’euros », selon un communiqué.

« Ce qui se passe c’est que la compagnie perd de l’argent et il y a un problème de coûts », a expliqué un porte-parole d’Iberia. Il a précisé que le salaire moyen brut annuel des pilotes était d’environ 200.000 euros.
Ces mesures doivent permettre d’augmenter la productivité de 25% et visent à rendre Iberia « rentable » face à ses concurrents « dans un marché globalisé », selon la compagnie.
Elles prévoient de repousser la limite du nombre d’heures de vol maximum à 900 heures par an alors qu’un pilote d’Iberia travaille actuellement « environ 650 heures » par an et que la convention collective prévoit selon les compagnies une limite de 820 à 850 heures, écrit Iberia.
L’indexation des salaires sur l’inflation est également supprimée. Ces mesures « ne touchent que les pilotes, unique collège avec lequel, après deux ans et demi de négociations, il n’a pas été possible de trouver un accord sur la convention collective », affirme la compagnie.
Iberia ajoute qu' »indépendamment des mesures annoncées aujourd’hui », la compagnie appelle le Sepla, le syndicat des pilotes majoritaire chez Iberia, à « revenir à la table des négociations » et à « annuler les journées de grève programmées qui affectent tant l’entreprise que les clients ».
Les pilotes ont lancé une nouvelle série de journées de grève les lundis et vendredis depuis le 9 avril et jusqu’au 20 juillet, pour dénoncer les conditions de création d’Iberia Express.
Une première série de 12 journées de grève, lancée en décembre, avait abouti à l’annulation d’environ un tiers des vols à chaque fois, coûtant environ 36 millions d’euros à la compagnie.
Iberia Express, filiale à bas coûts destinée à assurer le segment déficitaire des vols court et moyen-courrier d’Iberia, a vu son premier vol décoller le 25 mars, la direction ayant conclu un accord avec la plupart du personnel, sauf les pilotes.

Afp

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

« Dégage Sarkozy » à Bayonne : La police tente d’empêcher l’opération…. :)

 

La police tente d’empêcher l’opération « Dégage Sarkozy » ce samedi 14 avril à Bayonne. Mais la foule rapidement rassemblée sur les lieux empêche l’arrestation des militants de Bizi et provoque le départ de la police.

Ce samedi 14 avril à partir de 11H00, un décor géant réalisé par Bizi s’est déplacé à travers tout le centre ville de Bayonne, où affluaient des milliers de supporters à l’occasion du Derby Aviron Bayonnais / Biarritz Olympique. Il mettait en scène une personne éjectant le Président des riches et de « L’environnement ça commence à bien faire » des rues bayonnaises, le tout décoré du slogan « Dégage Sarkozy, milesker Baiona ! ».

Des centaines de supporters ont ainsi pu se faire prendre en photo en train de botter les fesses d’un Nicolas Sarkozy s’envolant dans les airs.

A midi et quart, quatre véhicules de police et près d’une vingtaine de policiers sont arrivés sur les lieux et ont commencer à tenter d’arrêter certains des militants de Bizi, et à en contrôler d’autres. La vingtaine de membres de Bizi présents ont refusé de démonter le panneau litigieux arguant de leur droit de mener campagne à l’occasion de cette présidentielle 2012, et ont refusé de présenter leurs papiers d’identité. Les officiers de police -dont plusieurs faisaient partie de l’escorte rapprochée de Nicolas Sarkozy lors de son désastreux voyage à Bayonne le 1er mars dernier- ont affirmé aux militants qu’ils tombaient sous le coup d’un délit d’ « Offense au Chef de l’Etat », les menaçant de suites judiciaires.

Alors que la police avait enfermé un des militants arrêtés dans un des fourgons et s’apprêtaient à l’embarquer au commissariat, une foule compacte a rapidement entouré les policiers et des gens se sont mêmes interposés devant le fourgon en question, l’empêchant de démarrer.

Après de longs moments où la tension étaient de plus en plus palpable, et où la foule criait aux policiers « Liberté d’expression ! Démocratie ! » et « Libérez notre camarade ! », la police a libéré le militant arrêté et est repartie comme elle était venue, laissant le panneau en place et l’opération « Dégage Sarkozy » continuer à se dérouler jusqu’à 15H00 comme initialement prévu.

Un nouveau rendez-vous de la campagne « Dégage Sarkozy Milesker Baiona ! » est fixé au samedi 21 avril à 11H00 devant les Halles de Bayonne.

Une manifestation sur le même thème est également convoquée le mardi 1er mai à 11H00 à Bayonne et un grand pot de départ à Nicolas Sarkozy est annoncé le dimanche 6 mai dés 18H00 dans le Petit Bayonne (le village qui résiste encore et toujours à ceux qui traite ses habitants de voyous et de terroristes…).

http://www.bizimugi.eu/?page_id=5345

Infurmazione.unita-naziunale

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Olivier Delamarche – 17 avril 2012 – Les marchés sont demeurés…!

 
5 Commentaires

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

La sentez vous approcher la vague ?

ESPAGNE : Le Ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, annonce que le fait d’organiser des rassemblements protestataires par Internet sera qualifié de « délit de participation à une organisation criminelle ». Une autre propositions est de qualifier la résistance passive ou fortement active de « délit d’attentat contre l’autorité »!

 

 

 

 

 

Le gouvernement de Mariano Rajoy est conscient que le démantèlement du système social ainsi que la réforme du travail vont continuer de durcir le climat insurrectionnel présent dans les rues.

Cela est apparu nettement lors des mobilisations des Indignés du 15-M [1], des étudiants du « Printemps Valencien » et de la grève générale du 29 mars 2012. Face à l’escalade de la tension sociale, l’Exécutif a décidé de « réformer en profondeur » le Code Pénal, la loi de Procédure Criminelle et la Loi Organique de Protection de la Sécurité des citoyens.

Aujourd’hui, au cours de la séance de contrôle du Congrès, le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz a justifié ce durcissement en alléguant la nécessité de lutter contre ce qu’il appelle « une spirale de violence » pratiquée par ce qu’il a qualifié de « collectifs anti-système » qui pratiquent des « techniques de guerre urbaine », selon Europa Press. Mais la législation dépasse largement la mise au pas des protestataires, elle vise la mise en place d’une batterie de restrictions des droits.
Le but de toutes les mesures qui ont été annoncées ces derniers jours, et de celle que le Ministre de l’Intérieur a présentée aujourd’hui est de renforcer le maintien de l’ordre public. Parmi ces mesures, le durcissement des sanctions contre la violence de la rue par l’application de la législation anti-terroriste conçue pour traiter les cas de kale borroka [2] au Pays Basque, et le rapport direct établi avec les affrontements survenus à Barcelone au cours de la grève du 29-M [3]. Il s’agit de faire en sorte que « le système inspire davantage la peur aux gens », comme l’a dit la semaine dernière le Conceller [4] de l’Intérieur, le Catalan Felip Puig.
Cependant, les protestataires ne sont pas la cible unique des réformes que proposent les conservateurs. Une autre de leurs propositions est de qualifier la résistance passive ou fortement active de « délit d’attentat contre l’autorité ». Ceci est une référence claire aux mobilisations estudiantines de Valence et au Mouvement 15-M. Avec cette législation, pourraient être condamnées pour attentat toutes les personnes participant aux mobilisations des Indignés, qui le plus souvent sont organisées sans notification préalable à la Délégation [5] du Gouvernement.
La participation à ces manifestations ne sera pas le seul acte à être réprimé. La réforme proposée prévoit que sera considéré comme « délit d’appartenance à une organisation criminelle » le fait de diffuser via Internet et les réseaux sociaux les appels à des rassemblements « protestataires susceptibles d’altérer gravement l’ordre public », ce qui concerne tous ceux qui n’auraient pas été notifiés et qui s’accompagneraient du refus de vider les lieux malgré l’avertissement de la Police. Exactement ce qui s’est passé le 15 mai 2011 et les jours qui ont suivi, place de la Puerta del Sol à Madrid.
L’Espagne a le taux de détenus le plus élevé d’Europe Occidentale et les indices de criminalité les plus bas. Néanmoins, seront incluses aussi « toutes les formes d’agression » attaque violente à l’encontre d’un policier, les menaces et comportements synonymes d’intimidation ou le jet de projectiles dangereux.
Une autre mesure, signalée par Europa Press, permettra de considérer comme circonstance aggravante le fait de perpétrer ces actions violentes dans des manifestations ou des rassemblements. Sera considéré comme délit contrevenant à l’ordre public le fait de pénétrer dans des établissements publics ou d’entraver l’accès à ces derniers. En conséquence, la quantité des dégâts comptabilisée sera étendue non seulement à ceux commis dans ces établissements mais aussi à ceux engendrés par l’interruption du service public.
Bien que le Ministre de l’Intérieur ait déclaré : « Il ne s’agit pas seulement de répondre avec le Code Pénal à des initiatives de guérilla urbaine qui tendent à proliférer dans nos rues, mais il ne s’agit pas non plus de nous installer dans une béatitude juridique », l’Espagne possède déjà un Code Pénal dur par rapport à celui des autres pays européens.
Il est de fait qu’actuellement, l’Espagne possède le taux de détenus le plus élevé de toute l’Europe occidentale. En revanche, ses indices de criminalité sont, pour le moment, parmi les plus bas.
Luis Giménez San Miguel
Madrid le 11/04/2012
http://www.publico.es/espana/429078/interior-considerara-la-…
Traduction : Simone Bosveuil-Pertosa pour LGS

Au bout de la route

 

 

 
7 Commentaires

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séismes de mag 6.7 sur les côtes de chili et 7.0 en Papouasie Nouvelle Guinée

Recent earthquakes worldwide (during the last 2 weeks)

 

MAP

6.7

2012/04/17 03:50:17

 Chili

Lieu de globe indiquant de 10 degrés la carte

 

De 10 degrés carte montrant récents tremblements de terre

Ampleur 6.7
Date-Time
Emplacement 32,701 ° S, 71.484 ° W
Profondeur 37 km (23,0 miles)
Région OFFSHORE Valparaiso, Chili
Distances 42 km (26 miles) au NNE de Valparaiso, Valparaiso, Chili
81 km (50 miles) à l’O de Los Andes, Valparaiso, Chili
101 km (62 miles) de N San Antonio, Valparaiso, Chili
112 km (69 miles) au NO de SANTIAGO , Region Metropolitana, Chili

 

Témoignages:

http://www.emsc-csem.org/Earthquake/Testimonies/comments.php?id=262569

————————————————————————-

 

 

 

MAP

7.0

2012/04/17 07:13:50

Papouasie N.G 

 

Lieu de globe indiquant de 10 degrés la carte

De 10 degrés carte montrant récents tremblements de terre

Ampleur 7.0
Date-Time
Emplacement 5.482 ° S, 147.101 ° E
Profondeur 201.1 km (125,0 miles)
Région EST-NOUVELLE-GUINÉE REG, PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE
Distances 139 km (86 miles) de N Lae, Nouvelle-Guinée, PNG
146 km (90 miles) ESE de Madang, la Nouvelle-Guinée, PNG
440 km (273 miles) de N Port Moresby, Papouasie-Nouvelle-Guinée
2516 km (1563 miles) de NNW Brisbane, Queensland, Australie

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :