RSS

Les polluants chimiques seraient en partie responsables de l’obésité

12 Avr

Les polluants chimiques seraient en partie responsables de l’obésité

 

Deux études publiées le mois dernier, une française (par le Réseau Environnement Santé, RES) et une britannique (par Chemicals, Health and Environment Monitoring Trust, CHEM Trust), trouvent que les polluants chimiques seraient gravement impliqués dans l’épidémie actuelle d’obésité.

D’après ces études, la nutrition et la sédentarité ne seraient pas les seules causes de l’obésité ?

Les polluants chimiques « obésogènes » seraient en effet d’importants perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire des molécules déséquilibrant le système hormonal en altérant la croissance, le développement et le comportement. Les polluants organiques persistants (POP), utilisés dans les insecticides, sont particulièrement nocifs.

Le bisphénol A a-t-il lui aussi un impact sur l’obésité ?

Ce composé chimique sera prochainement exclu des conditionnements alimentaires. Il est également mis en cause par les chercheurs qui s’intéressent à l’obésité. Comme le constatait déjà en 2006 le chercheur Bruce Blumbert, qui fut le premier à avoir utilisé le terme « obésogène », certaines molécules peuvent inciter le corps à produire plus de cellules graisseuses.

En tout cas, la multiplication des séminaires scientifiques prouve que ce sujet préoccupe aujourd’hui grandement les chercheurs. Pourtant, l’Agence nationale de la recherche a annulé en 2012 son programme de recherche « Contaminants et environnements », qui mettait l’accent sur les conséquences des facteurs environnementaux sur la santé humaine.

Novopress

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 12 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

3 réponses à “Les polluants chimiques seraient en partie responsables de l’obésité

  1. Angeles

    13 avril 2012 at 7 h 55 min

    leurs études sont de plus en plus fumeuses 😉 bonne journée et merci pour votre travail !

    J'aime

     
  2. julesans-s

    13 avril 2012 at 16 h 21 min

    Oui, comme tout est « chimique » ces études ne servent pas à grand chose!

    Toutes ces études bidons que l’on retrouvent également dans les entreprises, c’est pour nous raconter ce que nous savons déjà depuis des lustres…

    Lorsque l’on voit des familles pauvres s’abreuver de coca et autres en mangeant les cochonneries toutes faites, il n’y a pas à s’étonner des résultats lourds de conséquences. -Gros gamins, grosses bonne femmes coiffées à la brosse avec des pantalons pour supporter des culs de cent kilos etc…

    Mais bon, il y a les pharmacies avec toute la panoplie de médocs anti-dépresseurs, anti-celullite, des medecins, et des hôpitaux, ah, les maisons de repos, la télé, les sucreries, des pommades….etc…

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :