RSS

Nucléaire: l’Iran ne renoncera pas à ses droits, ne craint pas les sanctions

10 Avr

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mardi que l’Iran ne renoncera pas à ses droits et ne craignait pas les sanctions pétrolières à la veille de la reprise des négociations nucléaires avec les pays du groupe 5+1 samedi à Istanbul, a rapporté la télévision d’Etat.

 

 

 
 
Quiconque veut porter atteinte aux droits du peuple iranien (…) sera remis à sa place et recevra une telle gifle qu’il sera incapable de retrouver le chemin pour rentrer à la maison, a déclaré M. Ahmadinejad.

Les responsables iraniens ont répété ces derniers jours qu’ils n’accepteront aucune condition préalable à la reprise des négociations avec le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne).

Selon les médias américains, les pays occidentaux pourraient notamment demander à l’Iran d’arrêter l’enrichissement d’uranium à 20%, de fermer le site de Fordo, enfoui sous la montagne et difficile à attaquer militairement et d’accepter un renforcement des inspections de ses sites nucléaires.

Le chef du programme nucléaire iranien, Fereydoun Abbassi Davani, a exclu dimanche la fermeture du site de Fordo et a affirmé que l’Iran n’avait pas l’intention de faire de l’enrichissement d’uranium pour une durée indéterminée.

Nous produirons et stockerons (de l’uranium à 20%) la quantité nécessaire pour plusieurs années de combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran et (éventuellement) un nouveau réacteur de recherche pour la production de radio-isotopes, a-t-il dit cité mardi par la presse.

Il n’est pas prévu de continuer l’enrichissement à 20% très longtemps (…) Lorsque nous aurons le combustible nécessaire, nous diminuerons la production (de l’uranium à 20%) et nous pourrons même le remplacer par la production d’uranium à 3,5% dans les deux sites d’enrichissement de Fordo et Natanz, a-t-il ajouté.

La Maison Blanche a souhaité lundi que l’Iran prenne des mesures concrètes pour convaincre ses interlocuteurs qu’il n’a pas l’intention de développer une arme nucléaire.

Le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a affirmé que son pays savait très bien ce que l’Iran doit faire pour assumer ses obligations internationales et rassurer la communauté internationale sur le fait qu’il ne cherche pas à se doter d’armes nucléaires. C’est le coeur du problème.

Certains pays occidentaux soupçonnent l’Iran de chercher par son programme d’enrichissement d’uranium à se doter de l’arme atomique, ce que réfute Téhéran qui assure n’avoir que des visées civiles.

Le président Ahmadinejad a par ailleurs déclaré que les nouvelles sanctions pétrolières décidées par les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne pour assécher le financement de son programme nucléaire controversé n’auront aucun effet.

Nos réserves en or et en devises sont sans précédent dans toute l’histoire (…) nous avons tellement de réserves de devises que même si pendant deux ou trois ans nous ne vendons pas un seul baril de pétrole, nous pourrons gérer le pays sans problème, a déclaré le président Ahmadinejad.

Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, a déclaré mardi que l’Iran n’exportait plus de pétrole vers la Grèce, après avoir annoncé en février l’arrêt des ventes de pétrole à la France et la Grande-Bretagne.

Il a toutefois ajouté que l’Iran ne rencontrait aucun problème pour vendre son pétrole et ses produits pétroliers.

Second pays de l’Opep, l’Iran produit quelque 3,5 millions de barils de pétrole par jour et en exporte environ 2,5 millions.

Afp
 
 

Dans la région:

 
Le plus important exercice militaire conjoint entre les États-Unis et les forces arabes a commencé hier dans la région du Golfe
 
Israël évalue les coûts d’un conflit avec l’Iran
 
 
La Russie masse des troupes sur la frontière du Nord en attente d’une attaque de l’ouest de l’Iran

WASHINGTON – l’armée russe prévoit qu’une attaque se produira sur l’Iran vers l’été et a mis au point un plan d’action pour déplacer des troupes russes à travers la Géorgie voisine au stade en Arménie, les frontières de la République islamique, selon des sources russes informées.

Le directeur du Conseil de sécurité russe Viktor Ozerov dit que le commandement militaire a préparé des plans d’action en cas d’une attaque contre l’Iran.

http://www.businessinsider.com/russia-thinks-an-israeli-attack-on-iran-by-the-summer-is-almost-certain-2012-4

L’Iran est notre voisin , ne cessent de répeter les Russes.
Visiblement , nos journalistes star grassement payés de la press-tévé-radio-propagande ne sont pas informés.

LIESI

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :