RSS

Archives du 10 avril 2012

Logement: Un violent plan d’austérité en préparation….

 

Nous ne sommes plus à une surprise près avec le candidat Sarkozy qui se veut l’ami des français surtout s’ils ont plein d’argent sur un compte, quand aux pauvres… Ils vont souffrir un peu plus encore..

 

 

 

Source de l’image: pharamster.over-blog.com

 

C’est une mesure encore confidentielle dont le candidat Nicolas Sarkozy se garde bien de parler quand il bat les estrades de la campagne présidentielle : Bercy a reçu la consigne de préparer un plan d’austérité sur les crédits budgétaires alloués au logement. Les instructions données visent à réduire d’environ 30 % les montants dédiés actuellement aux aides au logement, qui atteignent actuellement près de 15 milliards d’euros, et à raboter d’environ 600 millions d’euros les crédits inscrits dans deux programmes, celui des aides à la pierre et celui de l’hébergement et accompagnement pour les personnes les plus défavorisées, qui disposent actuellement de près de 1,7 milliard d’euros.

Jusqu’à présent, on ne connaissait que les grandes lignes du plan de rigueur que Nicolas Sarkozy voudrait mettre en œuvre s’il était réélu. Et nul n’a vraiment pu prendre la mesure concrète de l’austérité qui, secteur par secteur, en découlerait. Dans son programme (il est ici), le président sortant rappelle ainsi qu’il s’appliquerait à trouver 115 milliards d’euros pour parvenir à l’équilibre des finances publiques en 2016, conformément au programme de stabilité transmis à Bruxelles, dont 40 milliards de recettes supplémentaires et 75 milliards d’euros d’économies sur les dépenses. Sur ces 75 milliards d’euros d’économies à réaliser d’ici 2016, 39 milliards d’euros ont déjà été annoncés dans le cadre du budget de 2012 ou de la Révision générale des politiques publiques (réforme des retraites, réduction du nombre des fonctionnaires, etc.). Nicolas Sarkozy a donc annoncé, dans un curieux euphémisme, qu’il reste 36 milliards d’euros à « documenter ».

Pour ces 36 milliards, le programme de Nicolas Sarkozy ne donne qu’une décomposition générale qui, elle-même, ne permet pas plus de prendre la mesure de la purge sociale qui en découlerait : il est question pêle-mêle de 7 milliards d’euros d’économies sur les dépenses de personnel de l’État et des collectivités territoriales, de 16 milliards sur les dépenses de fonctionnement et d’intervention de l’État, ou encore de 13 milliards d’économies sur les dépenses de l’assurance maladie.

Mais concrètement, quelles seraient les conséquences de ces économies sur la vie quotidienne des Français ? À ce niveau de généralités, les citoyens ne peuvent pas le mesurer. Ils sont de la sorte invités à penser que Nicolas Sarkozy est un gestionnaire avisé et rigoureux, mais ils n’ont pas de raison de penser que ces réductions des dépenses d’intervention de l’État vont, en fait, se traduire par une sorte de guerre aux pauvres.

 

Guerre aux pauvres

Et c’est tout l’intérêt de ces informations dont a eu connaissance Mediapart sur les scénarios confidentiels sur lesquels travaillent dès à présent les services du ministère des finances, dans un secteur particulier, celui du logement. Elles permettent, dans un domaine au moins, de prendre une mesure très concrète de ce qui est dès à présent dans les tuyaux.

 

 

Il faut bien mesurer l’importance qu’a le système français de l’aide au logement pour les foyers modestes. Près de 15,9 milliards d’euros de prestations d’aides personnelles au logement ont ainsi été versées en 2010 à environ 6 310 000 ménages, dans le domaine du locatif aussi bien que de l’accession à la propriété. Et ces aides, qui sont dégressives en fonction du revenu (elles varient d’environ 40 euros à un peu moins de 400 euros, selon la taille du foyer et selon les régions), profitent donc aux Français les plus démunis. Selon le rapport sur ces crédits présenté à l’automne dernier à l’Assemblée nationale (il est ici, voir en particulier page 20), « 76 % des ménages locataires bénéficiant d’aides au logement ont des revenus inférieurs au Smic et 99 % à deux fois le Smic ». En clair, ces aides, précise le rapport, « figurent parmi les aides sociales les plus redistributives », ou si l’on préfère, parmi les aides qui sont parmi les plus indispensables aux foyers modestes. Plus on est pauvre, plus on est aidé…

Le rapport apporte ces autres précisions : « Les aides touchent en majorité des “petits ménages” : 3,7 millions de ménages sont composés d’une personne seule ou d’un couple sans enfant (…)Les personnes âgées de plus de 65 ans constituent une part importante de ces effectifs (environ 19,5 % des bénéficiaires). Les jeunes de moins de 25 ans non étudiants sont environ 410 000. »

CQFD ! Si 30 % de ces crédits étaient supprimés, ce serait bel et bien une guerre aux pauvres qui serait alors engagée.

En outre, des instructions ont été données pour raboter violemment d’autres crédits, notamment ceux du programme dit 135, qui concerne les aides à la pierre, et ceux du programme dit 177, qui profite à l’hébergement et à l’accompagnement des personnes en grandes difficultés.

Au total, sur ces deux programmes, ce seraient donc 600 millions d’euros d’économies qui seraient recherchés sur des crédits qui au total avoisinent 1,7 milliard d’euros. Et dans ce cas-là, ce serait une déclaration de guerre non plus aux pauvres. Non ! Aux super pauvres…

Cela donne-t-il un avant-goût du tour de vis budgétaire que Nicolas Sarkozy engagerait s’il était réélu ? Si c’est le cas, mieux vaudrait que cela soit clairement annoncé et détaillé avant l’élection…

Source: Mediapart via Les moutons enragés

 

 
3 Commentaires

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

FLASH BOB – La police britannique à l’assaut de nouvelles armes antiémeutes

 

Plus efficaces que les balles en plastique… Les produits chimiques. The Guardian révèle qu’une équipe d’ingénieurs du Centre pour les sciences et technologies appliquées du ministère de l’intérieur britannique œuvre au développement d’une nouvelle forme d’arme antiémeute, axée sur des projectiles irritants (DIP, « Discrimitating Irritant Projectile »).

Selon des documents obtenus par le quotidien, en vertu de la loi sur la liberté de l’information (« Freedom of Information Act »), les violences urbaines de l’été dernier ont donné un élan aux recherches sur ces technologies alternatives de contrôle des mouvements de foule. Une réunion a ainsi été organisée en octobre, avec pour participants la police de Londres et d’Irlande du Nord, la Fédération de police, l’Agence spécialisée dans le crime organisé (Serious Organised Crime Agency) et les responsables du laboratoire technique et scientifique du ministère de la défense. Lors d’un second rendez-vous, en novembre, axé sur le développement de « technologies moins létales », il a été suggéré que les DIP soient chargés dans les armes à la place des projectiles en plastique, qualifiés d' »incapacitants » (AEP, « Attenuating Energy Projectile »). Les projectiles chimiques, qui avaient, semble-t-il, été introduits dès 2010, devraient renfermer des gaz lacrymogènes, des sprays au poivre ou tout autre irritant.

 

Au rayon des « technologies moins létales », il serait aussi question d’armes reposant sur des rayons de chaleur et d’armes sonores. Ces dernières font depuis plusieurs années l’objet de débat en Europe.

> Lire le post de blog « Armes sonores, le silence gênant de la France »

Par ailleurs, ajoute The Guardian, au-delà des DIP, une autre arme chimique serait sur le point de voir le jour : une sorte de boule puante que les ingénieurs rattachés au ministère de l’intérieur surnomment « huile à canailles » (« skunk oil »). Des pastilles contenant des liquides nauséabonds seraient tirées à l’aide d’armes semblables à celles utilisées dans les parties de paintball. « L’odeur qui s’en échapperait une fois les individus touchés serait telle que ces derniers rentreraient chez eux pour se changer et leurs complices seraient réticents à rester près d’eux », détaille The Guardian.

De l’attaque à la défense, le quotidien britannique précise également que les forces de l’ordre travaillent au développement d’un système les protégeant des lasers aveuglants. Une des armes préférées des émeutiers !

Source

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

La Kinect,un espion à la maison….

 

 

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Planète SOS – La pulvérisation par avions est la solution pour sauver la planète…

Voici le dernier documentaire pro Géo-ingénierie à avoir vu le jour de par chez nous. Pour ceux qui suivent les vidéos, on peut observer très nettement l’évolution du discours au fil du temps… d’abord la pulvérisation par avions n’existe pas, puis en faite si on étudie la question mais vraiment de loin, finalement ça n’est pas un scénario à exclure et maintenant on nous dit que c’est la meilleurs solution à mettre en place… la prochaine étape étant de nous dire qu’ils le font déjà depuis des années pour nous sauver ? ….

 

 

 
6 Commentaires

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Olivier Delamarche sur BFM le 10 Avril 2012

 

Aujourd’hui,le point sur le taux de chomage US ,traficoté comme chacun le sait,comme en France d’ailleurs et qui pour lui n’est pas de 8.3% mais  bien  plus proche des 18%….

 

 

 

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Subprime espagnol : 20% des prêts immobiliers sont en difficulté de paiement

Depuis que la crise a démarré en 2008, les comptes espagnols du secteur financier ont été gravement endommagé par le paiement tardif des sociétés immobilières, qui est passé de 1,98% au premier trimestre 2011 à 20,9% en fin d’année. Mike « Mish » Shedlock est gestionnaire de fortune au sein de SitkaPacific Capital Management. Il contribue également en tant que professeur à un site communautaire dédié à l’éducation économique et financière. Dans un article de son blog, il nous donne son point de vue sur la réelle situation économique de la péninsule ibérique. Une vision très éloignée des médias grand public.

 

 

Selon des données récentes publiées par la Banque d’Espagne, 298 milliards d’euros de prêts ont été accordé aux institutions financières espagnoles durant l’année 2011, dont 62 milliards étaient en souffrance par des sociétés immobilières.
 
Un chiffre qui a augmenté de 4,7 milliards en un seul trimestre. En fait, entre Juillet et Septembre 2011, les sociétés immobilières en difficulté de paiement s’élevaient à 18,97%.
 
Quant à l’évolution inter-annuelle, les arriérés de paiement sur les prêts immobiliers ont augmenté de 7 points de base : soit 13,98% enregistrés au dernier trimestre 2010, contre 20,9% un an plus tard.
 
Fin 2011, les données de la Banque d’Espagne reflétaient également une forte croissance de la délinquance des entreprises de construction, avec 17,65% des créances douteuses, bien au-dessus des 12.12% répertoriées en décembre 2010.
 
 
 
L’activité de construction est passée du statut de principal moteur de l’économie espagnole à son plus grand désastre économique en seulement 4 ans!
 
Les retards de paiement de l’ensemble des crédits distribués par les banques, les caisses d’épargne, les coopératives et les établissements de crédits sont de 7,61% à la fin 2011, un record depuis ces 17 dernières années !
 
De ce montant, les prêts douteux liés à la construction ont atteint 80 milliards d’euros, ce qui représente 58,7% des défauts de paiement du secteur financier espagnol.
 
La plupart de médias traditionnels est terriblement en retard dans la présentation de ce genre de nouvelles, même si elle est généralement disponible avec un peu moins de décalage dans la presse espagnole.
 
Le départ de la Grèce, l’Espagne et le Portugal de la zone Euro semble être un processus en cours aujourd’hui.
 
La partie est loin d’être terminée car ces pays, et peut-être même l’Italie seront appelés à quitter l’Europe…
 
« Mathématiquement cela doit se faire, et cela se fera. Les retards et les renflouements ne font qu’augmenter les coûts…« 
 
Vous avez aimé la crise des « subprime » américains ? Vous allez adorer les subprime espagnols, portugais, italiens et français… regardez cette vidéo pour vous en convaincre avec la bénédiction de Goldman Sachs qui veille au grain :
 
 
 
 
 
Poster un commentaire

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Nucléaire: l’Iran ne renoncera pas à ses droits, ne craint pas les sanctions

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mardi que l’Iran ne renoncera pas à ses droits et ne craignait pas les sanctions pétrolières à la veille de la reprise des négociations nucléaires avec les pays du groupe 5+1 samedi à Istanbul, a rapporté la télévision d’Etat.

 

 

 
 
Quiconque veut porter atteinte aux droits du peuple iranien (…) sera remis à sa place et recevra une telle gifle qu’il sera incapable de retrouver le chemin pour rentrer à la maison, a déclaré M. Ahmadinejad.

Les responsables iraniens ont répété ces derniers jours qu’ils n’accepteront aucune condition préalable à la reprise des négociations avec le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne).

Selon les médias américains, les pays occidentaux pourraient notamment demander à l’Iran d’arrêter l’enrichissement d’uranium à 20%, de fermer le site de Fordo, enfoui sous la montagne et difficile à attaquer militairement et d’accepter un renforcement des inspections de ses sites nucléaires.

Le chef du programme nucléaire iranien, Fereydoun Abbassi Davani, a exclu dimanche la fermeture du site de Fordo et a affirmé que l’Iran n’avait pas l’intention de faire de l’enrichissement d’uranium pour une durée indéterminée.

Nous produirons et stockerons (de l’uranium à 20%) la quantité nécessaire pour plusieurs années de combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran et (éventuellement) un nouveau réacteur de recherche pour la production de radio-isotopes, a-t-il dit cité mardi par la presse.

Il n’est pas prévu de continuer l’enrichissement à 20% très longtemps (…) Lorsque nous aurons le combustible nécessaire, nous diminuerons la production (de l’uranium à 20%) et nous pourrons même le remplacer par la production d’uranium à 3,5% dans les deux sites d’enrichissement de Fordo et Natanz, a-t-il ajouté.

La Maison Blanche a souhaité lundi que l’Iran prenne des mesures concrètes pour convaincre ses interlocuteurs qu’il n’a pas l’intention de développer une arme nucléaire.

Le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a affirmé que son pays savait très bien ce que l’Iran doit faire pour assumer ses obligations internationales et rassurer la communauté internationale sur le fait qu’il ne cherche pas à se doter d’armes nucléaires. C’est le coeur du problème.

Certains pays occidentaux soupçonnent l’Iran de chercher par son programme d’enrichissement d’uranium à se doter de l’arme atomique, ce que réfute Téhéran qui assure n’avoir que des visées civiles.

Le président Ahmadinejad a par ailleurs déclaré que les nouvelles sanctions pétrolières décidées par les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne pour assécher le financement de son programme nucléaire controversé n’auront aucun effet.

Nos réserves en or et en devises sont sans précédent dans toute l’histoire (…) nous avons tellement de réserves de devises que même si pendant deux ou trois ans nous ne vendons pas un seul baril de pétrole, nous pourrons gérer le pays sans problème, a déclaré le président Ahmadinejad.

Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, a déclaré mardi que l’Iran n’exportait plus de pétrole vers la Grèce, après avoir annoncé en février l’arrêt des ventes de pétrole à la France et la Grande-Bretagne.

Il a toutefois ajouté que l’Iran ne rencontrait aucun problème pour vendre son pétrole et ses produits pétroliers.

Second pays de l’Opep, l’Iran produit quelque 3,5 millions de barils de pétrole par jour et en exporte environ 2,5 millions.

Afp
 
 

Dans la région:

 
Le plus important exercice militaire conjoint entre les États-Unis et les forces arabes a commencé hier dans la région du Golfe
 
Israël évalue les coûts d’un conflit avec l’Iran
 
 
La Russie masse des troupes sur la frontière du Nord en attente d’une attaque de l’ouest de l’Iran

WASHINGTON – l’armée russe prévoit qu’une attaque se produira sur l’Iran vers l’été et a mis au point un plan d’action pour déplacer des troupes russes à travers la Géorgie voisine au stade en Arménie, les frontières de la République islamique, selon des sources russes informées.

Le directeur du Conseil de sécurité russe Viktor Ozerov dit que le commandement militaire a préparé des plans d’action en cas d’une attaque contre l’Iran.

http://www.businessinsider.com/russia-thinks-an-israeli-attack-on-iran-by-the-summer-is-almost-certain-2012-4

L’Iran est notre voisin , ne cessent de répeter les Russes.
Visiblement , nos journalistes star grassement payés de la press-tévé-radio-propagande ne sont pas informés.

LIESI

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

L’OVNI vu en Suède en février 2012 est vrai, preuves à l’appui

Le propriétaire de la vidéo l’a envoyé à un expert avant de la publier, conclusion : Pas d’effets spéciaux, la vidéo est authentique.

Le spécialiste de Hollywood FX qui a examiné la vidéo avec un puissant ordinateur d’édition de films dit que la vidéo enregistrée en Février 2012 près de Orsa en Suède n’est pas falsifiée et qu’en l’occurrence, la soucoupe visible n’est pas un fake. Et de rajouter que s’il y a trucage, il n’a jamais vu ça !

L’examen de la vidéo est visible sur la seconde vidéo.

 

 

Wikistrike

 

 
42 Commentaires

Publié par le 10 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :