RSS

Archives du 7 avril 2012

Entre son corps et le matérialisme,un lycéen Chinois a choisi,il vend un rein pour acheter un iPhone !

 

 

Les Chinois s’inquiètent de l’influence de la société de consommation sur les jeunes, après l’affaire d’un lycéen de 17 ans qui a vendu son rein pour s’acheter un iPhone et une tablette multimédia iPad, selon l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

Cinq personnes ont été inculpées de blessure intentionnelle à Chenzhou pour avoir organisé la transplantation du rein du jeune homme, désigné par le seul nom de Wang, a précisé Xinhua vendredi soir. Parmi les suspects se trouvent un chirurgien, un prestataire hospitalier et deux intermédiaires qui auraient cherché des donneurs sur Internet et loué la salle d’opération.

Quelque 1,5 million de personnes attendent un don d’organe en Chine alors que seules 10.000 transplantations sont réalisées chaque année, selon l’agence de presse. La pénurie alimente le trafic d’organes.

D’après Chine nouvelle, l’un des suspects du nom de He Wei, ayant contracté des dettes de jeu, avait chargé l’un de ses co-accusés de chercher des donneurs d’organes dans des forums de discussion en ligne et un autre de trouver une salle d’opération. L’intervention s’est déroulée en avril 2011.

He Wei a été payé 220.000 yuans (environ 26.000 euros; 35.000 dollars) pour la greffe, en a donné 22.000 (2.660 euros; 3.500 dollars) au jeune homme et a partagé le reste avec ses co-accusés ainsi que le personnel médical impliqué dans l’opération, selon Xinhua.

Mais quand Wang est rentré chez lui, sa mère lui a fait avouer comment il avait pu s’offrir un nouvel iPhone et un iPad, précise l’agence de presse.

Le quotidien « Southern Daily » avait fait état le mois dernier d’autres cas de personnes ayant vendu un rein ou les deux ou ayant sérieusement envisagé de le faire pour rembourser des dettes, acheter un smartphone (téléphone de haute technologie) ou payer l’avortement de leur compagne.

« Sans être confrontés à la misère totale, ces jeunes gens nés après les années 1990 ont pris des décisions irréfléchies. A choisir entre leur corps et le matérialisme, ils ont résolument opté pour le second », avait commenté le journal officiel du Parti communiste au pouvoir, le « Guangming Daily ». « Dans la société d’aujourd’hui où les désirs sont infinis et les exigences sans fin (…), la course aveugle à l’acquisition des technologies dernier cri va progressivement ruiner des vies », prédisait-il.

Afp

 
2 Commentaires

Publié par le 7 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Vive détérioration du niveau de vie des Français « d’en bas »!

 

 

Cette expression n’est pas très belle mais elle traduit malheureusement ce que vivent de nombreuses familles qui ne résident pas dans les grandes villes, mais à leur périphérie. Nous avons sélectionné plusieurs témoignages nous parvenant.

« Les commerçants constatent une chute de leur activité dans les galeries marchandes et se plaignent du manque de clients comme de plus en plus de restaurateurs ».

« Depuis quelques semaines, les clients sont rares ».

 « Mon banquier me dit que les gens ont besoin de trésorerie pour joindre les deux bouts et tirent sur leur épargne ».

 « Je trouve que la situation économique se dégrade assez vite dans mon entourage ».

 « Les retraités dégagent de leurs assurances vie parce que la vie est trop chère et qu’ils sont pour certains obligés d’aider des enfants en difficulté ».

 « Des banques n’ont plus vraiment de liquidités. C’est ce que je déduis parce que plusieurs agences du … me font des problèmes pour des retraits ».

Conclusion : nous avons d’un côté des politiques aux ordres des banquiers internationaux. Ces politiciens refusent de s’impliquer pour changer les règles d’un mécanisme destiné à broyer les peuples au nom des intérêts de la dette. De l’autre, des populations qui s’appauvrissent rapidement car l’énergie et les produits de consommation courante flambent, comme les loyers. L’immobilier est hors de prix pour de plus en plus de budgets familiaux et le niveau de vie décline. La crise n’est donc pas encore entrée dans sa phase II pour l’Europe, les mesures d’austérité ne sont pas encore au rendez-vous, que les bas de laine sont déjà bien amaigris pour de plus en plus de gens.

C’est un piège diabolique car d’une perversité inouïe. Les bankster ou familles oligarchiques qui se jouent de la crise avec des armes de destruction massive comme les produits dérivés, préparent de nouvelles attaques contre la dette des Etats (cela vient de commencer violemment avec l’Espagne, dont les émissions furent un désastre) tandis que la plus grande partie de nos concitoyens ont déjà beaucoup tiré sur leur épargne.

Finalement, le moment arrive où l’on peut mettre le système à genoux assez facilement. Rappelons que la France est un pays où le taux d’épargne est très important.

LIESI 

 

A venir dans les toutes prochaines semaines:

 

 

 1 ) A partir du 16 avril,une semaine avant le premier tour des élections françaises, le marché des dérivés, l’Eurex, va ouvrir un contrat à terme sur les emprunts d’Etat français.

Tout le monde ou presque pourra acheter ou vendre à découvert des emprunts d’Etat français. Facilement. Et en plus avec un effet de levier de 20. C’est-à-dire qu’avec 50,000 euros seulement vous pourrez vendre à découvert 1 million d’euros d’emprunts d’Etat français. C’est l’arme idéale pour attaquer la France. Cela fait plus de 13 ans qu’avec la disparition du MATIF, le Marché à Terme des Instruments Financiers, on ne pouvait plus spéculer contre la France aussi facilement.

 

2) Les agences de notations vont refaire parler d’elles,telle que Moody’s dont voici le calendrier,les banques des pays consernés  n’ont qu’à bien se tenir….:

http://www.zerohedge.com/news/bank-downgrade-forward-calendar

 

 

Sans oublier,et nous n’y échaperons pas,la petite cure d’austérité qu’ils vont nous pondre aprés les élections et qui pesera un peu plus sur nos maigres économies…!

 

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 7 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :