RSS

Archives du 4 avril 2012

Canada: suppression de 650 postes à la chaîne publique Radio-Canada

 

MONTREAL – La chaîne Radio-Canada/CBC, premier diffuseur internet, radio et télévision public du pays, a annoncé mercredi la suppression de 650 postes, l’introduction de publicité dans certaines chaînes radio et des coupures dans son service international.

 

 

 

Le gouvernement avait annoncé la semaine dernière, lors du dépôt du budget, la réduction de plus de 10% sur trois ans de l’enveloppe budgétaire de 1,1 milliard octroyée annuellement à Radio-Canada et son équivalent anglophone CBC. Les coupes vont passer de 27,8 millions de dollars (autant en dollars américains) cette année, à 69,6 millions en 2013-2014, pour atteindre 115 millions à l’horizon 2014-2015, selon les données du budget. A quoi s’ajoutait le renouvellement d’un financement spécial de 60 millions de dollars par année.

Les patrons de la chaîne publique, l’équivalent canadien de la BBC, ont détaillé mercredi l’impact de ces coupures. Radio-Canada/CBC éliminera 650 postes sur trois ans – 475 cette année, 150 l’année prochaine et le reste en 2014 – ce qui représente près de 7% de la main-d’oeuvre du diffuseur, a indiqué le président de la société Hubert Lacroix, lors d’une conférence téléphonique.

Les salaires représentent actuellement environ 60% du budget du diffuseur public au Canada, qui avait déjà supprimé environ 800 emplois en 2009 lors de la dernière vague de compressions budgétaires.

De la publicité fera aussi son apparition sur les chaînes radio musicales Espace Musique et CBC Radio 2, mais pas sur les deux grandes chaînes radio d’information, a indiqué ce haut responsable.

Radio-Canada/CBC diffuse de la publicité sur ses nombreuses chaînes télés, généralistes comme spécialisées, anglophones et francophones, mais la ré-introduction de publicités à la radio, abolie en 1974, était perçue comme un tabou.

Nous sommes très conscients du changement important que cela représente. Ceci étant dit, cette décision est motivée par la nécessité de générer de nouveaux revenus et d’absorber en partie les coupures qui nous sont imposées, a déclaré Louis Lalande, vice-président aux services français.

Radio-Canada International (RCI), qui diffuse à l’étranger, abandonnera son service en portugais destiné au Brésil et en russe, mais maintiendra sa programmation en français, anglais, espagnol, arabe et mandarin.

Cette chaîne radiophonique, sorte de RFI canadien, changera également de plate-forme. Le diffuseur public abandonnera la diffusion par ondes courtes et via satellite pour se consacrer uniquement au web.

Afp

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Irlande : Le boycott d’un impôt imposé par la Troïka remporte un vif succès

Le ras-le-bol des Irlandais face aux mesures d’austérité qui leurs sont imposées depuis le début de la crise vient de prendre un tour nouveau : la moitié des contribuables ont en effet refusé d’acquitter la nouvelle taxe d’habitation dont les propriétaires étaient redevables au 31 mars dernier. Un mouvement de révolte qui pourrait avoir des conséquences sur le résultat du référendum de ratification du nouveau traité européen.

 

Irlande : Le boycott d’un impôt imposé par la Troïka remporte un vif succès

 

Suite à la déroute des principales banques du pays provoquée par des investissements inconsidérés dans l’immobilier, l’Irlande avait dû, pour sauver son système bancaire, accepter de conclure en 2010 avec l’Union européenne et le Fonds monétaire international un plan d’aide d’un montant de 85 milliards d’euros.

En contrepartie le Gouvernement irlandais avait dû s’engager à réaliser des réformes structurelles importantes et à réduire d’une façon drastique ses dépenses publiques. Privatisations et nouveaux impôts sont désormais d’actualité au pays du « tigre celtique », sous la tutelle vigilante de la Troïka – FMI, BCE et Union européenne.

Dans le cadre des nouvelles mesures fiscales, une taxe d’habitation d’un montant unique de 100 euros avait été imposée par l’Union européenne et le FMI – dirigé à l’époque par l’espoir du PS français, Dominique Strauss-Kahn – en contrepartie de l’aide accordée. Mise en place en juillet 2011 par le Gouvernement dirigé par Enda Kenny, cette taxe a été jugée profondément inique par les Irlandais : aucune évaluation des biens immobiliers n’ayant été effectuée, un ouvrier habitant une modeste maison est assujetti du même montant de cent euros qu’un milliardaire résidant dans une vaste demeure !

La campagne de boycottage de cet impôt, lancée notamment par l’association CAHWT a rencontré un très vif succès auprès du public. Malgré les risques encourus – les contrevenants s’exposent à une pénalité pouvant aller jusqu’à 30% et à des peines d’amendes ou d’emprisonnement – au 31 mars, date limite de paiement, 800.000 contribuables, soit la moitié d’entre eux, ont décidé de ne pas acquitter la fameuse taxe. « C’est une campagne légitime contre l’austérité, qui échoue à créer la moindre croissance économique. Le gouvernement doit écouter la volonté du peuple », a déclaré Ruth Coppinger, porte-parole de CAHWT.

Cet évènement intervient alors que le référendum sur la ratification du nouveau traité européen doit avoir lieu le 31 mai prochain. Alors qu’aujourd’hui les sondages donnent le « oui » gagnant, le succès remporté contre la taxe d’habitation renforce la position des opposants au traité. Une dynamique qui rend plus incertain le résultat du scrutin.

Novopress

 
5 Commentaires

Publié par le 4 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Merah serait mort dès les premières heures du siège…!

 

 

 

D’après une source au centre de l’évènement, Mohamed Merah a désiré se rendre tout de suite après l’arrivée du Raid. Il en aurait alors été empêché par les forces de l’ordre.

La réalité s’avèrerait plus sombre que prévu pour le Raid et le pouvoir français. Une information qui nous a été livrée ce jour dévoile un autre aspect de l’opération vouée à déloger l’assassin des carnages de Montauban et de Toulouse. La personne se présente comme ayant été « à l‘intérieur de l’évènement».

Les informations parvenues sont accablantes :

« Ne me tuez pas » (…) « Je suis innocent »: Nous étions très tôt le matin du 21 mars, aux alentours de 10 heures. Mohamed Merah aurait été abattu quelques minutes après, soit plus de 24 heures avant sa mort officielle vers 11h25 le 22 mars ! Cette indication importante nous provient d’un témoin-acteur de l’immeuble, un immeuble évacué quelques minutes après ces paroles.

La fusillade entendue durant sept minutes aurait été fictive, organisée pour créer le remue-ménage dans l’appartement (comme déplacer une machine à laver, par ailleurs assez lourde pour que Merah (70 kilos trempés) puisse lui-même le faire avec une seule main car tenant son arme dans l’autre et sans donner l’envie au Raid d’entrer à ce moment précis).

N’oublions pas qu’un islamiste qui veut se tuer s’écrie « alla ouakba ! », ce qui n’a pas été signalé.

N’oublions pas non plus que le corps de Mohamed Merah n’a été reconnu par personne, même pas par sa mère qui s’en est indignée il y a quelques jours, des larmes dans la bouche.

Cette révélation va dans le sens d’un Merah jeté mort par le balcon pour faire croire à sa fuite et légitimer l’intervention du Raid.

Pour nous, Mohamed Merah a été choisi juste après la tuerie de l’école juive par le gouvernement français (possédant une liste de noms) parce qu’il leur fallait mettre le plus rapidement possible un terme à l’enquête pour démontrer l’efficacité du ministère de l’intérieur et créer une résurgence de l’islamophobie en période électorale.

 

—————————————————————————————–

 

Ci-dessous quelques détails intrigants que nous mettons en avant pour vous pousser à faire de votre côté à aller plus loin dans vos recherches:

 Le 16 février :Création du Parlement Juif Européen, les 120 membres ont demandé à ce que la communauté juive soit remise en avant en Europe. Chose faite moins d’un mois plus tard grâce (ou à cause) de la « folie » d’un homme isolé (?)

Le 18 mars, la veille du drame de Toulouse, Claude Guéant, se trouvait au Palais des congrès à Paris pour débattre de la laïcité à la « fête de la vie juive». Guéant s’occupera personnellement de l’enquête sur place, à Toulouse, ne quittant pas la ville « rose » avant que l’enquête soit bouclée. (Ce qui signifie que l’enquête devait rapidement aboutir puisque je pense qu’il avait, en tant que ministre de l’intérieur, autre chose à faire. Nous mettons donc cela sur le dos de la propagande pré-électorale).

Le 28 mars, le nouveau rabbin de Paris a été élu après les 10 jours du consistoire qui correspondent parfaitement au temps de deuil de la famille Sandler assassinée devant l’école juive de Toulouse. Quant au grand rabbin de France, il crée ce jour-là son nouveau site internet. Ne pas oublier que la famille Sandler est opposée aux actions menées par Israël car étant de confession ultra-orthodoxe. Le Mossad a légèrement l’habitude d’éliminer des opposants politiques. Ou comment faire d’une pierre plusieurs coups : Adieu l’opposant, bonjour le renouveau de la communauté juive et le doigt pointé (encore une fois) sur les islamistes !

Wikistrike

 
16 Commentaires

Publié par le 4 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un septuagénaire se tire une balle dans la tête en plein centre d’Athènes !(màj)

 

 

Le suicide d’un septuagénaire qui s’est tiré une balle dans la tête en pleine rue d’Athènes a suscité l’émoi des Grecs qui ont spontanément manifesté sur les lieux du drame et fait réagir l’ensemble de la classe politique face à une manifestation du désespoir provoqué par la crise.

Le pharmacien à la retraite âgé de 77 ans a mis fin à ses jours à quelques mètres du parlement grec, sur une pelouse de la place Syntagma, théâtre depuis deux ans des manifestations contre l’austérité draconienne imposée au pays.

Il est tragique qu’un de nos concitoyens ait mis fin à ses jours. Dans ces moments difficiles pour notre société, gouvernement et citoyens, nous devons soutenir les gens qui se trouvent dans la détresse, a indiqué le Premier ministre Lucas Papademos dans un communiqué.

Mobilisées via les réseaux sociaux, environ un millier de personne a afflué sur les lieux du drame en début de soirée. Au pied d’un cyprès, elles ont déposé des bouquets de marguerites ou d’anémones, des cierges et des dizaines de messages manuscrits appelant notamment au soulèvement du peuple.

Soulevez-vous, son sort sera le sort de nous tous, Que cette mort soit la dernière de citoyens innocents. J’espère que les prochaines victimes seront les politiciens traîtres, pouvait-on lire sur ces notes.

La plupart des manifestants, silencieux et émus, refusaient de parler aux médias mais certains scandaient le mot Assassins. La police a bouclé l’avenue longeant le parlement.

Le drame est intervenu peu avant 09H00 locales (06H00 GMT), en pleine heure de pointe à l’ouverture des bureaux et commerces.

Une lettre manuscrite a été découverte dans une des poches de la victime, a indiqué la police, mais sans en dévoiler le contenu. Selon les diverses versions avancées par les médias, il y accusait le gouvernement de l’avoir privé de ressources, l’assimilant à l’exécutif mis en place par les occupants nazis en 1941.

Le retraité était par ailleurs atteint d’un cancer du pancréas, selon une source policière. Le porte-parole du gouvernement Pantélis Kapsis a souligné que les circonstances précises de cette tragédie humaine n’étaient pas encore connues.

Selon les médias, plusieurs témoins ont entendu l’homme crier qu’il ne voulait pas léguer de dettes à ses enfants, sans que la police ne confirme ce récit.

Plusieurs études ont rendu compte ces derniers mois d’une augmentation des dépressions et suicides en Grèce, où la crise économique et sociale a fait bondir le taux de chômage, chuter salaires et retraites, paupérisant des pans entiers de la population.

A l’image de ses voisins du Sud, la Grèce affiche toutefois un taux de suicide beaucoup plus bas que les pays du nord de l’Europe.

Alors que des élections législatives anticipées sont attendues début mai dans le pays, ce drame a fait réagir l’ensemble de la classe politique qui y voit le signe du désespoir et de la dépression de la population grecque.

Je suis ébranlé, malheureusement ce n’est pas la première victime, nous avons un taux record de suicides. Il faut faire sortir les Grecs du désespoir, a déclaré Antonis Samaras, le chef de la Nouvelle-Démocratie (conservateur) qui mène dans les sondages.

De son côté, le parti communiste a appelé les coupables et les responsables du désespoir du peuple grec à se taire devant les résultats abominables de la crise capitaliste.

Plus mesuré, Evangélos Vénizélos, chef des socialistes du Pasok, parti majoritaire dans le gouvernement de coalition et artisan du deuxième prêt international accordé récemment au pays, a estimé que les commentaires politiques n’ont pas leur place après cet incident choquant. Il faut réfléchir à la situation du pays et faire preuve de solidarité et de cohésion.

En Italie également sous le coup d’une sévère cure d’austérité, un maçon poursuivi pour fraude fiscale à Bologne (nord) et un Marocain de Vérone (nord) qui n’était plus payé depuis des mois se sont immolés par le feu la semaine dernière.

 

 

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 4 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Après Échelon, voici “Vent stellaire”

Après Échelon, voici "Vent stellaire"

 

 

Vous souvenez-vous du réseau Échelon qui espionne les télécommunications et les courriers électroniques de toute la planète en fonction de mots clés ? Ce système piloté par Washington, inclut les participations également du Canada, du Royaume-Uni et de l’Australie.
Eh bien Échelon, c’était une petite brise de mer par rapport à Vent Stellaire (Stellar wind). Avec ce projet l’espionnage des communications mondiales va passer au stade industriel. Et cette fois, la NSA refuse de partager les informations recueillies avec quiconque, Vent Stellaire est au profit du complexe militaro-industriel américain, et de lui seul.

Le projet a été voté par le congrès en 2008 sous Georges W. Bush, malgré l’opposition du ministère de la justice qui jugeait Vent Stellaire inconstitutionnel. En effet, il s’agit d’espionner toutes les communications qui rentrent aux USA mais aussi à l’intérieur, donc de légaliser la surveillance permanente de la population américaine. Grâce à quelques entourloupes législatives le projet fut néanmoins voté relativement discrètement.

Le principe de base est assez simple, il s’agit de surveiller au moyen du DPI (deep packet inspection) tout ce qui passe par le réseau. Le système fonctionne à deux niveaux. Soit comme Échelon à partir d’un système de mots clés : dès que le mot apparaît dans une communication le système enregistre toutes les données de l’utilisateur (contenus de e-mails, des tchats, pages internet consultées, comptes bancaires, feuilles d’impôt, etc). Soit en partant des numéros de téléphone, du moment que le système a un numéro de téléphone, il enregistre toutes les données correspondantes automatiquement. La NSA a donc bien sûr signé des accords avec les plus gros opérateurs de téléphonie (AT&T) pour avoir accès à toutes leurs données.

Mais Vent Stellaire ne veut pas simplement faire du super-Échelon. Le but est aussi d’explorer le deepnet : les pages ou les données sécurisées par mot de passe, certains échanges de fichiers par FTP par exemple, les communications cryptées des gouvernements, etc…

Et là ça se complique un poil. L’algorithme de cryptage utilisé aussi bien par des navigateurs web usuels, que par des États, des institutions financières, ou bien sur des terroristes, l’AES (Advanced encryption standard) est pour l’instant impossible à casser.
Sauf à utiliser la méthode dite de la « force brute » (recherche exhaustive). Pour ce faire il faut deux choses. D’abord, cela paraît évident, des ordinateurs surpuissants qui peuvent attaquer le cryptage. La NSA y travaille actuellement dans le Tennessee. Mais ensuite, pour pouvoir casser le cryptage AES il faut pouvoir stocker le maximum de données pour chaque source. Plus le nombre de messages stockés est important, plus il sera facile de repérer un schéma récurrent dans le cryptage permettant ainsi de le casser.

Mais où stocker tout cela ?

Visiblement dans l’Utah près de Salt Lake City. Le projet s’était fait un peu oublier depuis 2008, il n’a pourtant pas été abandonné, loin de là. La NSA s’est lancé dans la construction d’un complexe pharaonique. Une enquête très complète sur ce complexe vient d’être publiée par Wired. Le but est de pouvoir stocker des quantités astronomiques de données. Le complexe est conçu pour traiter des yottabits de données, en voyant large un yottabit se stocke sur une surface d’environ une main, le complexe fera une surface d’un million de m2.

La NSA se donne donc les moyens de la surveillance totale dont elle rêve. Un pas de plus vient d’être franchi dans le fichage, le flicage et la destruction de la vie privée, et ce à l’échelle planétaire. Le futur s’annonce merveilleux.

Novopress

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le 4 avril 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :