RSS

Archives du 31 mars 2012

Cinq manières insolites pour recycler nos déchets….

 

Le point commun entre des poules, des chèvres, des portables usagés et des vieux billets de banque ? Ce sont des initiatives de recyclage originales. Tour d’horizon des différentes pratiques européennes.

Des poules pour recycler les déchets des Européens ? C’est en tout cas ce que vient de mettre en place le village français de Pincé. Dans le but de réduire le volume de déchets alimentaires, la municipalité compte offrir deux poulets aux ménages qui se montreraient intéressés. D’après la mairie, en plus de la ponte d’oeufs, les poules devraient chacune consommer au moins 150 kilos de déchets par an. Une initiative déjà mise en œuvre depuis quelques années, avec succès, par la commune belge de Mouscron.

Pas sûr que quelques poules suffisent pour atteindre les objectifs de l’Union Européenne en matière de recyclage des déchets. D’après le dernier rapport en date sur le sujet, l’Européen moyen avait produit en 2008 524 kg de déchets ménagers. Sur ceux-ci, seuls 40% avait été recyclés ou compostés.

Mais cette moyenne cache de nombreuses disparités entre les pays Européens : si l’Allemagne recycle près de 48% de ses déchets ménagers en 2008, en Estonie la proportion descend à 18%. A l’heure du développement durable, tous les moyens sont bons pour recycler. Petit tour d’Europe avec quelques initiatives… plus ou moins sérieuses.

Billets usagés pour réchauffer les plus démunis

A défaut de poules, des chèvres dans votre jardin ? En France il est possible via le site e-loue.com, de louer des chèvres pour tondre votre pelouse pour la modique somme de 10 euros par jour. Même les pouvoirs publics s’y mettent : la méthode a été plébiscitée par la préfecture de Police il y a quelques années qui utilise un troupeau de chèvres naines pour ses espaces verts. Ce qui a l’avantage d’être à la fois écologique et économique.

En Hongrie l’argent sauve des vies. La banque centrale du pays recycle ses billets usagés en briquettes de chauffage. Celles-ci sont ensuite redistribuées par des associations caritatives aux plus démunis. L’opération est particulièrement appréciée en période de grand froid, car comme le relève le directeur de la banque centrale : « la valeur calorique des briquettes est particulièrement élevée« .

Les excréments, un nouveau carburant

En Finlande on recycle les vieux portables… en les lançant. Depuis 2000, une compétition est organisée tout les ans dans un but simple : réaliser le plus long jet de portable possible (le record du monde est de 94,97 mètres). A la fin de la journée, l’association organisatrice ramasse l’ensemble des portables éparpillés pour les recycler. Une façon amusante de promouvoir le recyclage des vieux téléphones et de se défouler.

Compost, recyclage… et si le futur était contenu dans nos excréments ? C’est en tout cas ce qu’ont l’air de penser des chercheurs britanniques avec deux inventions. La première, soutenue par la fondation Bill Gates, vise à produire de l’électricité à partir de l’urine.

La deuxième est une invention de l’entreprise GENeco : une voiture qui roule grâce à des excréments. Les déjections de 70 foyers permettraient de parcourir près de 16.000 km par an. Reste à trouver les ménages se portant volontaires pour l’expérimentation.

Myeurop

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 31 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les êtres moutons / allégorie de l’ascenseur / marketing social

Une expérience parmi tant d’autres qui nous montre à quel point nous sommes influençables et manipulables à souhait pour qui voudrait nous contrôler et c’est malheureusement le cas….Non ?!

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 31 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Allemagne: explosion dans une usine chimique, un blessé grave, trois disparus….

 

 

Une cuve a explosé samedi dans une usine chimique de Marl (ouest), faisant un blessé grave et trois disparus, selon les secours.

 

RECKLINGHAUSEN (Allemagne)- Une cuve a explosé samedi dans une usine chimique de Marl (ouest), faisant un blessé grave et trois disparus, selon les secours.

L’explosion survenue à 11H40 GMT dans une usine de la société Evonik Degussa a dégagé un impressionnant nuage de fumée sans danger pour la population, selon les pompiers. La cause du sinistre n’était pas connue dans l’immédiat.

« Un blessé a été évacué vers un hôpital pas voie aérienne. Trois personnes sont encore portées disparues », ont indiqué les pompiers dans un communiqué. La police locale a évoqué un deuxième blessé, plus légèrement touché, non confirmé par les pompiers.

Une colonne de fumée d’une centaine de mètres de hauteur, selon la police, s’est dirigée vers le centre-ville de Marl (87.000 habitants), à une quarantaine de kilomètres de Dortmund.

Il a été immédiatement demandé aux riverains de ne pas sortir et de laisser fenêtres et portes bien fermées mais des mesures de la qualité de l’air ont montré qu' »il n’y avait aucun danger » pour la santé, ont précisé les pompiers. En fin d’après-midi, ces derniers continuaient toutefois de recommander à la population de rester chez elle.

Le produit contenu dans la cuve était du CDT (cyclododécatriène), une matière qui entre dans la composition de certaines pièces en plastiques pour l’automobile, les cosmétiques ou l’électronique, a expliqué à l’AFP un porte-parole du gestionnaire du parc d’activité.

Un dispositif de secours très important était encore déployé sur les lieux vers 15h00 GMT même si l’incendie a été rapidement maîtrisé par les pompiers.

Afp

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :