RSS

Une planète trop peuplée en 2050? Une peur infondée pour Hervé Le Bras

16 Mar

 

 

 

PARIS – La planète n’a-t-elle vraiment pas les moyens de subvenir aux besoins des quelque 9 milliards d’humains attendus en 2050? Cette peur grandissante est infondée pour le démographe Hervé Le Bras qui estime que l’accès à la nourriture ou à l’eau est d’abord une question de partage.

Cette peur fait partie d’une argumentation idéologique des pays riches pour ne pas considérer les problèmes chez eux et les rejeter sur les pauvres, affirme à l’AFP l’auteur de Vie et mort de la population mondiale (Le Pommier), ouvrage qui ressort vendredi dans une version actualisée.

Alimentation, accès à l’eau et aux ressources énergétiques: la planète paraît toujours plus étriquée pour répondre aux besoins croissants d’une population mondiale passée de 2 milliards en 1930 à 4 milliards dans les années 1970 pour franchir fin 2011 le cap de 7 milliards, selon les prévisions de l’ONU.

Une hausse qui devrait se poursuivre jusqu’au milieu du 21e siècle avec des projections moyennes tablant sur 9,3 milliards de Terriens vers 2050.

Mais il y a une hypothèse basse intéressante qui amène le monde à 8 milliards avec un plafonnement, dit Hervé Le Bras, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris.

L’idée commence à se faire que la population atteindrait un maximum dans un délai pas tellement lointain, remarque ce spécialiste reconnu des questions démographiques.

Et ce qui est intéressant, c’est l’évolution du taux de croissance de la population: depuis 1970, ce taux diminue régulièrement. Il était de 2,1% par an en 1970, son maximum, et est maintenant d’environ 1%, précise-t-il, rappelant la difficulté d’anticiper précisément les évolutions en la matière.

Bétail et biocarburants

Par exemple pour l’Iran, en 1994, l’ONU prévoyait 180 millions d’habitants en 2050, aujourd’hui, elle n’en prévoit plus que 85 millions. La fécondité a commencé à baisser en Iran en 1985 et on n’avait pas intégré que cela n’était pas une baisse temporaire, explique-t-il. La fécondité y est aujourd’hui inférieure à celle la France.

La baisse est presque aussi spectaculaire pour le Maroc et l’Algérie.

A cet égard, estime-t-il, le passage de 7 milliards d’habitants, aujourd’hui, à 8 ou 9 milliards dans trois ou quatre décennies serait tout à fait gérable en termes de quantités globales de nourriture ou même d’eau.

Son inquiétude concerne davantage les conditions du partage.

Pour l’alimentation, par exemple, si on prend les données de la FAO (l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture), on voit bien que la production agricole a augmenté plus vite que la population.

Il y a donc en principe assez à manger pour tout le monde, mais l’utilisation de cette production a beaucoup changé, remarque-t-il.

Car les terres agricoles ne servent plus seulement aujourd’hui à nourrir les humains mais aussi, de plus en plus, à cultiver des céréales à destination des bétails ou pour produire des biocarburants.

Au fur et à mesure que le prix du pétrole va augmenter, cela va devenir de plus en plus intéressant pour les agriculteurs de se diriger vers la filière éthanol plutôt que la filière nourriture, affirme le démographe.

Plus que le niveau global, c’est la mécanique interne, la répartition des prix, qui va être difficile à gérer dans les années à venir.
Afp

 

 
4 Commentaires

Publié par le 16 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

4 réponses à “Une planète trop peuplée en 2050? Une peur infondée pour Hervé Le Bras

  1. A.JUlien

    16 mars 2012 at 11 h 44 min

    Le jour est proche ou on controlera les naissances. Mais le prix est peut etre trop élevé car les riches ont besoin de plus en plus de civils appauvris pour les faire vivre. Les usines a vieux sont en plein essor mais dans les pays développés, il commence a manqué de jeunes versus le nombre de vieux que l’on fait vivre plus longtemps par la médication.
    Il y a plusieurs années les gouv ont fait des campagnes anti-tabac parceque les fumeurs coutaient trop cher a la société.. Aujourdhui ils se rendent compte de l’erreur commise, car en empechant les gens de crever a cause du tabac la systeme en est rendu a etre surpeplé de vieux qui ont lacher la tabagisme mais qui sont encore plus une lourde charge non-payeuses-d’impot pour la société. Une étude récente révélait que on aurait du laisser fummer les gens et les laisser crever parceque ils sont maintenant, en vivant 20 ans de plus, une charge trop lourde pour les gouvernements.
    N’oublions pas que l’islam fait 10 enfants par famille contre moins de deux pour les non-musulmans. Alors ne nous cassons pas la tete, la démographie actuelle démontre que dans moins de 40 ans la terre entiere sera de conffession musulmane. Oui la terre se sur-peuple et ce de maniere effrayante, car l’épée de la charia est au dessus de nos tête en ce moment….

    J’aime

     
    • realinfos

      16 mars 2012 at 12 h 15 min

      Je serais beaucoup moins optimiste car dans l’hypothèse qu’un conflit mondiale éclate,on en prend le chemin quoi qu’on dise,il risque fort d’y avoir beaucoup moins de monde dans les 10 ou 20 ans qui viennent et dans ce cas le pb de surpopulation ne se posera plus….

      J’aime

       
  2. A.JUlien

    16 mars 2012 at 15 h 25 min

    L’extermination des masses est un couteau a deux tranchants. Certes ca ferait plaisir a nombreux, mais ce sont ces masses de gens qui font vivre le capitaliste par leur consomation, et leur dépendence au capitaliste. Tout les pays consomment a outrance et le jour ou il y aura pas assez de consomateurs ( Guerre, extermination ect) L’argent des riches ne vaudra plus rien. Bref, on est assez mal foutus sur la planete et les jeunes ont malheureusement de plus sombres perspectives que j’en avais dans ma jeunesse. (J’ai 54 ans). Ont dit que le projet HAARP peu modifier la pensé des gens en changeant la fréquence vibratoire du cerveau, le poussant a 8 mg hertz et plus, ou moins. Non, vraiment, ce ne regarde pas bien pour l’humanité……

    J’aime

     
  3. moumou

    16 mars 2012 at 15 h 33 min

    d’ici 2050 , à mon humble avis , il ne restera plus grand monde sur cette terre pour se poser des questions ; la connerie humaine , la pollution , la déforestation , etc , aura raison de l’homme et c’est ça qui sauvera la planête : notre disparition ;

    J’aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :