RSS

Archives Mensuelles: mars 2012

Cinq manières insolites pour recycler nos déchets….

 

Le point commun entre des poules, des chèvres, des portables usagés et des vieux billets de banque ? Ce sont des initiatives de recyclage originales. Tour d’horizon des différentes pratiques européennes.

Des poules pour recycler les déchets des Européens ? C’est en tout cas ce que vient de mettre en place le village français de Pincé. Dans le but de réduire le volume de déchets alimentaires, la municipalité compte offrir deux poulets aux ménages qui se montreraient intéressés. D’après la mairie, en plus de la ponte d’oeufs, les poules devraient chacune consommer au moins 150 kilos de déchets par an. Une initiative déjà mise en œuvre depuis quelques années, avec succès, par la commune belge de Mouscron.

Pas sûr que quelques poules suffisent pour atteindre les objectifs de l’Union Européenne en matière de recyclage des déchets. D’après le dernier rapport en date sur le sujet, l’Européen moyen avait produit en 2008 524 kg de déchets ménagers. Sur ceux-ci, seuls 40% avait été recyclés ou compostés.

Mais cette moyenne cache de nombreuses disparités entre les pays Européens : si l’Allemagne recycle près de 48% de ses déchets ménagers en 2008, en Estonie la proportion descend à 18%. A l’heure du développement durable, tous les moyens sont bons pour recycler. Petit tour d’Europe avec quelques initiatives… plus ou moins sérieuses.

Billets usagés pour réchauffer les plus démunis

A défaut de poules, des chèvres dans votre jardin ? En France il est possible via le site e-loue.com, de louer des chèvres pour tondre votre pelouse pour la modique somme de 10 euros par jour. Même les pouvoirs publics s’y mettent : la méthode a été plébiscitée par la préfecture de Police il y a quelques années qui utilise un troupeau de chèvres naines pour ses espaces verts. Ce qui a l’avantage d’être à la fois écologique et économique.

En Hongrie l’argent sauve des vies. La banque centrale du pays recycle ses billets usagés en briquettes de chauffage. Celles-ci sont ensuite redistribuées par des associations caritatives aux plus démunis. L’opération est particulièrement appréciée en période de grand froid, car comme le relève le directeur de la banque centrale : « la valeur calorique des briquettes est particulièrement élevée« .

Les excréments, un nouveau carburant

En Finlande on recycle les vieux portables… en les lançant. Depuis 2000, une compétition est organisée tout les ans dans un but simple : réaliser le plus long jet de portable possible (le record du monde est de 94,97 mètres). A la fin de la journée, l’association organisatrice ramasse l’ensemble des portables éparpillés pour les recycler. Une façon amusante de promouvoir le recyclage des vieux téléphones et de se défouler.

Compost, recyclage… et si le futur était contenu dans nos excréments ? C’est en tout cas ce qu’ont l’air de penser des chercheurs britanniques avec deux inventions. La première, soutenue par la fondation Bill Gates, vise à produire de l’électricité à partir de l’urine.

La deuxième est une invention de l’entreprise GENeco : une voiture qui roule grâce à des excréments. Les déjections de 70 foyers permettraient de parcourir près de 16.000 km par an. Reste à trouver les ménages se portant volontaires pour l’expérimentation.

Myeurop

 

 

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 31 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Les êtres moutons / allégorie de l’ascenseur / marketing social

Une expérience parmi tant d’autres qui nous montre à quel point nous sommes influençables et manipulables à souhait pour qui voudrait nous contrôler et c’est malheureusement le cas….Non ?!

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 31 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Allemagne: explosion dans une usine chimique, un blessé grave, trois disparus….

 

 

Une cuve a explosé samedi dans une usine chimique de Marl (ouest), faisant un blessé grave et trois disparus, selon les secours.

 

RECKLINGHAUSEN (Allemagne)- Une cuve a explosé samedi dans une usine chimique de Marl (ouest), faisant un blessé grave et trois disparus, selon les secours.

L’explosion survenue à 11H40 GMT dans une usine de la société Evonik Degussa a dégagé un impressionnant nuage de fumée sans danger pour la population, selon les pompiers. La cause du sinistre n’était pas connue dans l’immédiat.

« Un blessé a été évacué vers un hôpital pas voie aérienne. Trois personnes sont encore portées disparues », ont indiqué les pompiers dans un communiqué. La police locale a évoqué un deuxième blessé, plus légèrement touché, non confirmé par les pompiers.

Une colonne de fumée d’une centaine de mètres de hauteur, selon la police, s’est dirigée vers le centre-ville de Marl (87.000 habitants), à une quarantaine de kilomètres de Dortmund.

Il a été immédiatement demandé aux riverains de ne pas sortir et de laisser fenêtres et portes bien fermées mais des mesures de la qualité de l’air ont montré qu' »il n’y avait aucun danger » pour la santé, ont précisé les pompiers. En fin d’après-midi, ces derniers continuaient toutefois de recommander à la population de rester chez elle.

Le produit contenu dans la cuve était du CDT (cyclododécatriène), une matière qui entre dans la composition de certaines pièces en plastiques pour l’automobile, les cosmétiques ou l’électronique, a expliqué à l’AFP un porte-parole du gestionnaire du parc d’activité.

Un dispositif de secours très important était encore déployé sur les lieux vers 15h00 GMT même si l’incendie a été rapidement maîtrisé par les pompiers.

Afp

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Selon l’UPI citant Tepco, Fukushima risque « une nouvelle fusion de combustible »!

 

 

Image de l'enquête endoscopique de la première centrale nucléaire de Fukushima Unité centrale de 2 confinement

 

Selon l’agence United Press International (1), l’opérateur Tepco aurait déclaré : « Les niveaux d’eau contenus dans au moins un des réacteurs du site de Fukushima-Daiichi sont plus bas qu’estimé, ce qui induit la possibilité d’une nouvelle fusion du combustible nucléaire.« 

l’UPI est une des quatre « grosses » agences de presse américaine fondée en 1897 et jouit d’une excellente réputation. Il s’agit de la deuxième déclaration récente attribuée à des officiels de Tepco laissant poindre une légère inquiétude chez l’opérateur (1) et entendre – mezza voce – que la situation ne serait peut-être pas finalement aussi « maitrisée » sur le terrain que les autorités Japonaises se plaisaient à le claironner il y a maintenant 3 mois.

(1) Après celle effectuée par la NHK  concernant la chambre de suppression de l’unité n°. 2 « qui pouvait avoir été détruite » le 28 mars

Source : upi.com, 29/3, anglais

Scoop.it

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Coaching et conseil : A Bercy on ne lésine pas sur la formation des ministres !

A Bercy, on ne plaisante pas avec la formation professionnelle des ministres. Le budget conseil et coaching de François Baroin, Valérie Pécresse, Eric Besson, Pierre Lellouche et Frédéric Lefebvre coûtera entre 200 000 et 800 000 euros.

 

 

 

 

 

 

Coaching et conseil : A Bercy on ne lésine pas sur la formation des ministres !

Ce n’est pas la première fois que les ministères font appel à des sociétés de communication pour mettre en valeur leur action. Néanmoins, cette pratique s’est accélérée depuis quelques années comme l’expliquait la Cour des Comptes dans son rapport d’octobre 2011, qui au passage faisait état de nombreuses : « prestations dont le contenu et la facturation sont difficiles à contrôler »

Les dernières prestations commandées par le ministère des finances et du budget semblent bien en être un exemple. Le Canard Enchaîné du 14 décembre nous apprend que : « (…) Depuis le 30 novembre, le ministre de l’ Economie et celle du Budget ont signé un « accord cadre » pour des « prestations de conseil et de coaching » Le contrat entre Bercy et les agences de communication est « estimé à un montant compris entre 200 000 et 800 000 euros HT »

Après quelques recherches, nous avons retrouvé le document d’appel d’offres du secrétariat général/service de la communication du ministère de l’économie des finances et de l’industrie.

Néanmoins, celui-ci n’indiquant pas les prestations réclamées par le ministère, nous avons trouvé le descriptif sur le site Categorynet sous le nom de : Services de conseil en relations publiques

(…) Les principales prestations de communication qui seront demandées aux titulaires de l’accord-cadre sont les suivantes:

Des prestations de conseil,
— élaboration d’une stratégie générale, réflexion sur les orientations, recommandations sur les stratégies de communication, mise en place éventuelle d’une communication de crise,
— assistance aux équipes de communication des ministres et des secrétaires d’état….

Des prestations de formation, de « coaching ».
— formation et préparation à des prises de parole,
— média training, mise en oeuvre de plan média,
— définition d’éléments de discours et d’argumentaires, recherche des thématiques porteuses, — visionnages et analyses des émissions auxquelles participent les ministres et les secrétaires d’état (…) »

Outre le montant particulièrement élevé des prestations rapporté à cinq ministres, au moment où ceux-ci sont obsédés par la chasse aux économies, on pourra s’étonner que ceux-ci puissent trouver le temps de se livrer à des media-training !

Certains, mal intentionnés, feront remarquer qu’à l’exception d’Eric Besson, qui souhaiterait quitter la vie politique, ce coaching, payé par le budget de l’état, tombe pile poil, au moment ou les autres ministres sont candidats aux législatives 2012

François Baroin dans la troisième circonscription de l’Aube
Valérie Pécresse à Versailles,
Pierre Lellouche dans la première circonscription de Paris
Frédéric Lefebvre sur la circonscription englobant les Etats-Unis et le Canada

Mais qui oserait penser que nos ministres, essentiellement préoccupés par la mise en place de restrictions budgétaires, imposées aux français, à cause de la crise économique et financière, pourraient avoir la moindre intention de cet ordre ?

Crédit photo
FlickR CC – Eric P

Marianne2

 

 

 
3 Commentaires

Publié par le 30 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

« Les orangs-outans de Sumatra auront disparu d’ici la fin de l’année »

 

 

 

Les incendies font rage dans la forêt indonésienne et ont déjà tué un tiers des orangs-outans de Sumatra. Et le sort des survivants ne serait pas plus rose puisque, selon certains écologistes, ceux-ci pourraient avoir disparu d’ici la fin de l’année.

La forêt Tripa, dans la province d’Aceh, rassemble la plus importante population au monde de cette espèce menacée. Au dernier décompte, on comptait encore environ 200 de ces orangs-outans, sur une population mondiale de 6.600.

Hélas, 12.000 des 60.000 hectares de la forêt sont partis en fumée depuis décembre, a expliqué Graham Usher de la Fondation pour un écosystème durable. Un désastre qu’il faut à nouveau attribuer aux entreprises d’huile de palme qui assèchent les marais afin d’y faire pousser leurs cultures.

Un total de 92 incendies ont été enregistrés entre le 19 et le 25 mars dans plusieurs plantations. « S’il y a une sécheresse prolongée et que le feu continue, les orangs-outans, mais aussi les tigres de Sumatra seront exterminés avant la fin de 2012 » a-t-il ajouté.

 

 

Le nombre d’orangs-outans tués ces derniers mois pourrait être d’une centaine d’individus ou plus. Selon Ian Singleton, directeur du Programme de conservation des Orangs-outans de Sumatra, il reste moins de 200 orangs-outans sur Tripa, qui en comptait 3.000 au début des années 1990. « Il ne leur reste que quelques mois à vivre. Nous sommes en train d’assister à une tragédie mondiale ».

L’an dernier, le gouverneur de la province d’Aceh, Irwandi Yusuf, a accordé une licence à PT Kallista Alam, une entreprise d’huile de palme, afin de convertir 1.600 hectares de la forêt de Tripa, exactement là où vivent les orangs-outans, les tigres et les ours. Difficile dans de telles conditions d’avoir encore un peu d’espoir pour ces espèces en danger.

7/7.be

 

 
3 Commentaires

Publié par le 30 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Gardez vos poules,bientôt elles vont valoir de l’or….

C’est l’inquiétude qui est révélée actuellement par les agriculteurs et les industriels de la filière avicole, qui se trouvent confrontés à la mise en application d’une norme européenne qui leur impose une mise en conformité de leurs poulaillers.

 On peut se demander si l’œuf va dans les semaines à venir devenir une denrée rare et chère, dans la mesure où la France connaît en ce moment une baisse de 13 % de sa production en raison de la fermeture temporaires de 93 élevages qui ne répondaient aux normes européennes. Il manque environ 21 millions d’œufs par semaine par rapport à une production normale de 14 milliards par an.

La conséquence directe, c’est bien sûr l’envolée de prix qui risque d’aboutir à une augmentation moyenne de 10 %, pour les consommateurs dans les prochaines semaines et à un risque de pénurie dans les 6 mois à venir pour l’Union Européenne.

Mais les industriels des pâtes, quenelles, gâteaux et biscuits en ressentent déjà le contrecoup, dans la mesure où ils achètent déjà leurs œufs 75 % plus chers qu’en 2011, ce qui augmente considérablement leurs factures d’achat de plusieurs milliers d’euros.

Cette situation préoccupante est essentiellement due à un manque de vigilance des éleveurs, qui ont attendu le dernier moment pour se mettre en conformité avec les nouvelles normes européennes qui sont entrées en vigueur au 1er janvier 2012, alors que l’ensemble des Etats membres avaient douze ans pour le faire.

Désormais, le réaménagement des cages des poules pondeuses doit être fait de telle façon que les poules aient désormais 750 cm2 d’espace vital et un perchoir pour chacune.

Il est vrai que de tels travaux d’aménagement coûtent à la filière avicole française plus d’un milliard d’euros et que ceux qui ont pris du retard dans leurs travaux d’aménagement handicapent fortement la production globale.

La pénurie risque donc de se poursuivre assez longtemps, même si certains distributeurs se veulent pour l’instant rassurants.

Com4news

 

 

 
4 Commentaires

Publié par le 30 mars 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :