RSS

Archives du 13 février 2012

Attention, les femmes Ninjas iraniennes arrivent !

 Loin de l’image de femmes soumises, faiblardes, requeroquevillées sur elles, que certains médias tentent de transmettre d’elles, les femmes iraniennes intègrent, aujourd’hui, presque tous les domaines, même celui des arts martiaux.   

 

 

En effet, les femmes iraniennes choisissent, de plus en plus, de pratiquer des sports de combats; et l’Iran voit, jour après jour, l’apparition de salles d’arts martiaux pour les femmes, et notamment, les femmes Ninjas.
Ainsi, sur des vidéos, l’on pourrait voir ces nouvelles Amazones qui montrent un autre visage de la femme iranienne, celui de la femme combattive et forte..même dangereusement !

Source

Les G.I entre autres ont du souci à se faire…!   🙂

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Alain Soral – Conférence de Toulon – 29-01-12

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-conference-de-Toulon-10215….

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Standard and Poor’s abaisse les notes de 15 banques espagnoles

 

 

MADRID – L’agence de notation financière Standard and Poor’s a annoncé lundi avoir abaissé les notes de 15 banques espagnoles dans le sillage de la dégradation de la note de l’Espagne le 13 janvier dernier.
Parmi les 15 banques figurent les plus grands établissements bancaires espagnols dont Santander, BBVA, Bankia et CaixaBank, a indiqué SP dans un communiqué.
Les notes de dix banques ont été abaissées d’un cran et celles de cinq banques de deux crans, a précisé l’agence de notation.
La note de Santander, la plus grosse banque de la zone euro en termes de capitalisation boursière, a été réduite à A+ contre AA- jusqu’ici et celle de BBVA, deuxième banque espagnole, à A contre A+ précédemment.
Standard and Poor’s avait abaissé le 13 janvier dernier de deux crans, à A, la note de la dette souveraine de l’Espagne, un des pays les plus fragilisés par la crise de la dette souveraine en zone euro, en l’assortissant d’une perspective négative.
L’agence d’évaluation financière Fitch a également dégradé lundi les notes des quatre premières banques espagnoles, réitérant son pessimisme pour la situation économique du pays.
La note de Santander a été ainsi abaissée de deux crans, tandis que celles de BBVA, Bankia et CaixaBank le sont d’un cran, la plupart avec perspective négative, ce qui pourrait mener à de nouvelles dégradations à moyen terme.
Ces décisions sont la suite de la récente dégradation de deux crans, par Fitch, de la note souveraine de l’Espagne, a expliqué l’agence dans un communiqué.

Afp

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Tentative d’immolation par le feu d’un salarié de Carrefour

 

 

Un agent de sécurité de l’hypermarché Carrefour à Chambourcy, en France, a tenté de s’immoler par le feu vendredi. Selon le syndicat CGT, le salarié, travailleur handicapé, a fait l’objet de « harcèlement, de propos blessants et déplacés de la part de sa hiérarchie ».

« Il avait été mis en poste dans une réserve où la porte était cassée et où il faisait très froid. Il a demandé à avoir une boisson chaude et à faire réparer la porte et s’en est suivie une altercation avec le directeur qui lui a fait des reproches », a raconté une déléguée syndicale nationale.

Il s’est aspergé d’essence dans une salle du personnel du magasin, selon une source policière. « Les jours du salarié ne sont pas en danger », a précisé la direction de Carrefour.

Selon un autre délégué syndical, l’homme est désormais sorti de l’hôpital. « Des collègues l’ont empêché d’aller jusqu’au bout de son geste », a précisé le syndicaliste.  Afp

 
5 Commentaires

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Fitch pessimiste dégrade les notes des 4 premières banques

 

Madrid (awp/afp) – L’agence d’évaluation financière Fitch a dégradé lundi les notes des quatre premières banques espagnoles, dont celle du numéro un en zone euro par capitalisation, Santander, réitérant son pessimisme pour la situation économique du pays.

La note de Santander est ainsi abaissée de deux crans, tandis que celles de BBVA, Bankia et CaixaBank le sont d’un cran, la plupart avec perspective négative, ce qui pourrait mener à de nouvelles dégradations à moyen terme.

Ces décisions sont la suite de la récente dégradation de deux crans, par Fitch, de la note souveraine de l’Espagne, a expliqué l’agence dans un communiqué.

« Il y a un lien étroit entre les risques de crédit (et donc les notes) d’un pays et de ses banques et il est inhabituel que des banques soient mieux notées que leur pays », souligne Fitch.

Le 27 janvier, l’agence avait abaissé la note de cinq pays de la zone euro, dont l’Italie et l’Espagne, invoquant « la détérioration marquée des perspectives économiques », au moment où de plus en plus d’économistes tablent sur une année de récession ou au mieux de stagnation pour ces pays en 2012.

Concernant l’Espagne, elle se veut cette fois plus précise, dressant un sombre panorama: « Fitch ne s’attend à aucune croissance du PIB en Espagne en 2012 et une croissance de 1% en 2013, à un chômage qui demeurera élevé, autour de 23%, et à un marché immobilier qui restera une source d’inquiétudes à long terme ».

Le pays, qui a connu une croissance faible en 2011 (0,7%), devrait retomber en récession dès ce semestre, la Banque d’Espagne tablant pour 2012 sur un recul du PIB de 1,5%.

Le secteur bancaire espagnol est fragilisé depuis l’éclatement en 2008 de la bulle immobilière, à laquelle il s’était exposé.

Les principales banques du pays ont d’ailleurs annoncé la semaine dernière leur intention de réaliser en 2012 pour plus de 10 milliards d’euros de provisions, afin de se protéger de leurs mauvais actifs immobiliers.

Elles réagissaient ainsi à l’approbation, quelques jours plus tôt, par le gouvernement espagnol, d’une réforme exigeant des banques qu’elles réalisent d’ici un an (deux en cas de fusion) des provisions et une réserve de capital, pour 50 milliards.

Cette somme doit leur permettre de faire face à la possible perte de valeur de leur patrimoine immobilier.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Attentats aux ambassades Israéliennes en Inde et Géorgie,Israél accuse l’iran!

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé lundi l’Iran d’être à l’origine des attentats visant le personnel de ses ambassades en Inde et en Géorgie, qui ont fait au moins un blessé à New Delhi.

    « L’Iran qui est derrière ces attentats est le plus grand propagateur de terrorisme dans le monde », a déclaré M. Netanyahu, cité dans un communiqué de son bureau, lors d’une réunion avec des députés de son parti, le Likoud.« Il y a eu des incidents au cours desquels le personnel de l’ambassade a été visé à New Delhi et à Tbilissi », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère, Yigal Palmor, précisant qu’au moins un Israélien avait été « blessé dans l’exlosion d’une voiture à New Delhi ».Une voiture de l’ambassade d’Israël en Inde a explosé lundi à New Delhi, faisant deux blessés, sans que les causes de l’explosion soient immédiatement connues, a indiqué un porte-parole de la police.

Deux personnes ont été blessées lors de l’explosion, a déclaré Rajan Bhagat à l’AFP, sans plus de précisions. Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé l’explosion, faisant état d’un blessé israélien hospitalisé.« Un Israélien a été blessé dans l’explosion et conduit à l’hôpital », a déclaré le porte-parole du ministère israélien Yigal Palmor, confirmant cette affaire en même temps que le désamorçage d’explosifs dans une voiture de l’ambassade israélienne à Tbilissi, en Géorgie.

Pas plus que la police indienne, le porte-parole israélien n’a donné d’indication sur l’état de santé du blessé en Inde.« Nous examinons ces deux incidents et coopérons avec les forces de sécurité locales », s’est-il borné à dire.

A New Delhi, l’auto, stationnée dans la rue de l’ambassade, dans un secteur résidentiel du centre-ville, a brûlé. Elle avait des plaques diplomatiques, a précisé un policier sur place, Vinod Tokas.

Source

 

Iran,CIA,Mossad,…. allez savoir,toujours est-il que le coupable est déjà tout désigné…!une bonne nouvelle pour tous les va-t-en guerre,n’est-il pas…!!!

 

 

 

L’Iran dément toute implication dans les attentats anti-israéliens

TEHERAN – L’Iran a démenti toute implication dans les attentats qui ont visé lundi les ambassades d’Israël en Inde et en Géorgie, rejetant les accusations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu selon qui la République islamique est derrière ces attaques.
Nous rejetons catégoriquement les accusations du régime sioniste qui font partie d’une guerre de propagande, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, à la chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam.
L’Iran condamne tout acte terroriste, a-t-il ajouté, soulignant que le pays a été lui-même victime d’actions terroristes.
Le régime sioniste est lui-même basé sur le terrorisme d’Etat et l’occupation, a-t-il affirmé.
Quatre scientifiques iraniens, dont trois impliqués dans le programme nucléaire controversé, ont été victimes d’attentats à la bombe depuis janvier 2010 en Iran, et les autorités accusent la CIA et le Mossad, les services de renseignements américains et israéliens, d’être derrière ces assassinats.
Lundi, deux attentats ont visé le personnel des ambassades d’Israël à New Delhi et Tbilissi, faisant plusieurs blessés dans la capitale indienne lors de l’explosion d’une voiture.
Il semble que ces incidents suspects ont été planifiés par le régime sioniste dans le but de ternir l’image de la République islamique, a ajouté M. Mehmanparast, selon des propos rapportés par l’agence Mehr.
Si le régime sioniste et ses protecteurs se lancent par ce biais dans l’aventurisme, ils doivent savoir que toute action irréfléchie aura des conséquences regrettables pour eux, a-t-il mis en garde, faisant allusion à une éventuelle action militaire contre l’Iran.
Ces attentats surviennent alors que les rumeurs sur une possible attaque israélienne contre des installations nucléaires iraniennes se sont amplifiées, alimentées par des déclarations de dirigeants israéliens et des éditoriaux dans les médias internationaux.

Afp

 

 

 

 
5 Commentaires

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Monsanto jugé responsable de l’intoxication d’un agriculteur français

LYON – Le géant américain Monsanto a été jugé responsable, lundi à Lyon, de l’intoxication à l’herbicide en 2004 d’un agriculteur français, ouvrant la voie à des dommages-intérêts, ce qui constitue une première en France.
Monsanto est responsable du préjudice de Paul François suite à l’inhalation du produit Lasso, peut-on lire dans le jugement du tribunal de grande instance (TGI) de Lyon, consulté par l’AFP.
En conséquence, le tribunal condamne Monsanto à indemniser entièrement Pierre François de son préjudice, précise le jugement du tribunal, qui confie une expertise médicale à un médecin de l’hôpital Rothschild à Paris.
Le 27 avril 2004, Paul François, un céréalier de Bernac (Charentes) aujourd’hui âgé de 47 ans et invalide, avait reçu au visage des vapeurs de Lasso, un puissant désherbant produit par le leader mondial de l’agrochimie, en ouvrant la cuve d’un pulvérisateur. Il avait été rapidement pris de nausées puis de troubles (bégaiement, vertiges, maux de tête, troubles musculaires…) l’obligeant à interrompre son activité pendant près d’un an.
En mai 2005, un an après avoir inhalé les vapeurs, des analyses relevaient dans son organisme des traces de monochlorobenzène, un solvant présent pour moitié dans le Lasso, au côté du principe actif, l’anachlore.
Trois ans plus tard, celui qui est devenu le porte-parole des victimes des pesticides obtenait en justice que ses troubles soient reconnus comme maladie professionnelle par la Mutualité sociale agricole. Il lançait alors une procédure en responsabilité civile contre Monsanto.
A l’audience devant la 4e chambre civile du TGI de Lyon, le 12 décembre 2011, son avocat, Me François Lafforgue, a reproché à Monsanto d’avoir tout fait pour laisser le Lasso sur le marché alors que sa dangerosité avait été établie dès les années 1980, d’où son interdiction au Canada, au Royaume-Uni et en Belgique. Ce n’est qu’en 2007 qu’il a été retiré du marché français.
Selon Me Lafforgue, Monsanto aurait aussi manqué à son obligation d’information en ne détaillant pas la composition du produit sur l’étiquette, et en n’avertissant pas des risques liés à l’inhalation, ni de l’obligation de porter un masque.
L’avocat de Monsanto, Me Jean-Philippe Delsart, met quant à lui en doute la réalité de l’intoxication, soulignant que les problèmes de santé ne sont apparus que plusieurs mois après.

les firmes phytosanitaires ne pourront plus se défausser

PARIS – Le jugement du tribunal de grande instance de Lyon, qui a reconnu la responsabilité du géant Monsanto dans la maladie d’un agriculteur intoxiqué, va permettre de demander des comptes aux producteurs de pesticides qui ne pourront plus se défausser, estime Générations Futures.
La reconnaissance de la responsabilité de Monsanto dans cette affaire est essentielle: les firmes phytosanitaires savent dorénavant qu’elles ne pourront plus se défausser de leurs responsabilités sur les pouvoirs publics ou l’utilisateur et que des comptes leurs sont demandés, a déclaré François Veillerette, porte-parole Générations Futures, une ONG qui se bat contre l’utilisation massive de pesticides dans l’agriculture.
C’est une étape importante pour tous les agriculteurs et les autres victimes des pesticides qui voient enfin la responsabilité des firmes mise en cause dans les maladies douloureuses qui les touchent et leurs préjudices indemnisées, a-t-il ajouté, dans un communiqué.
Le géant américain Monsanto a été jugé responsable lundi à Lyon de l’intoxication à l’herbicide en 2004 de Pierre François, un céréalier aujourd’hui âgé de 47 ans et invalide, ce qui ouvre la voie à des dommages-intérêts, une première en France.  Afp

 
2 Commentaires

Publié par le 13 février 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :