RSS

Pollution aux PCB: début d’incendie à l’usine Aprochim en Mayenne

27 Jan

 

LAVAL – Un début d’incendie, qui n’a pas fait de victime, s’est déclaré vendredi dans un atelier de l’usine Aprochim de Grez-en-Bouère (Mayenne), spécialisée dans le traitement de déchets contaminés et autour de laquelle une pollution aux PCB a été détectée en janvier 2011, a-t-on appris de sources concordantes.
La direction du groupe Chimirec, maison-mère d’Aprochim, a décidé de suspendre lactivité de traitement en attendant de connaître les causes de cet incident et ses éventuelles conséquences environnementales et sanitaires, même si lincendie est resté confiné dans le local concerné, a indiqué la direction d’Aprochim dans un communiqué.
Les salariés présents sur le site ont été examinés par la médecine du travail dont le rapport précise labsence de conséquences, note Aprochim, en affirmant que des travaux en cours de réalisation seraient la cause de cet incident.
Le hall dans lequel sest produit lincident était vide et ne reçoit que des matériaux décontaminés lorsquil est en activité, poursuit Aprochim.
Le sinistre, maîtrisé vers 16H00, s’est déclaré vendredi en fin de matinée dans un atelier, au niveau d’un dépoussiéreur – un équipement stockant des poussières contenant des PCB (polychlorobiphényles), a pour sa part expliqué le directeur de cabinet du préfet de la Mayenne, Jean-Michel Radenac.
La combustion a repris après une première intervention et les pompiers ont été obligés de démonter les 24 filtres du dépoussiéreur, a-t-il précisé.
Cinq employés et deux pompiers sont ensuite passés en zone de décontamination, a ajouté M. Radenac.
Selon le procureur de la République de Laval, Raphaël Sanesi, le début d’incendie serait d’origine accidentelle.
L’usine Aprochim a été placée sous surveillance en janvier 2011 après détection de taux anormalement élevés de PCB dans la production de plusieurs fermes voisines (lait, viande et oeufs).
Une information judiciaire a été ouverte fin 2011 pour mise en danger de la vie d’autrui et pollution à la suite de deux plaintes avec constitution de partie civile déposées par des riverains.
Une campagne de prélèvements sanguins sur des personnes vivant à proximité du site doit démarrer samedi.

Afp

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 janvier 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :