RSS

Libye : Débarquement de 12 000 soldats américains ?!

22 Jan

 

Le célèbre journal arabe Al Quds al-Arabi, influent quotidien publié à Londres, a titré la Une de son éditoriale du mercredi 18 janvier 2012 : « Les forces américaines sont-elles sur le point d’entrer en Libye ? ». Al Quds affirme que pas moins de 12 000 soldats seraient partis secrètement de Malte en direction de la Libye avec pour mission : prendre le contrôle des champs de pétrole. Info ou intox ? Décryptage.

Cela devait être l’Iran, mais, pour l’instant, le risque d’embrasement est trop important. Nous y avons presque cru, surtout lorsque Washington a accusé, en décembre, Téhéran de vouloir fermer le détroit d’Ormuz. [1] Nous avions aussi cru à un débarquement américain en Syrie. L’ONU n’a pas l’intention d’envoyer des troupes sur place pour contrôler un Bachar el-Assad devenu plus qu’oppressant. La Libye serait-elle la nouvelle terre d’accueil des Yankees ? C’est ce qu’affirme le quotidien arabe publié à Londres, Al Quds al-Arabi. Dans son éditoriale de mercredi 18 janvier, il publiait en Une un article révélant que 12 000 soldats américains étaient sur le point de débarquer en Libye. Un saut de puce aurait d’ores et déjà été effectué jeudi 19 janvier sur les plages des villes pétrolières de Brega, de Ras Lanouf et de Syrte. La presse arabe s’en fait l’écho. En Europe, la rumeur tourne.

Un air de déjà vu…

Un pays, du pétrole. Un dictateur, un peuple « oppressé ». Le Chaos. Bref, tous les ingrédients nécessaires pour lancer une attaque. Du déjà vu ! Ajoutons à tout ça : la dénonciation, le lobby du pétrole, le sionisme… On retrouve, comme le précise Jolpress, « toutes les recettes des conspirationnistes ». [2] Ceux-là croient fermement qu’une force invisible « conduit les affaires du monde ». Enfin… Aujourd’hui en Libye, le dictateur n’est plus, le pétrole coule à flots et le chaos s’installe. Selon Abdel-Bari Atwan, le rédacteur en chef d’Al Quds, « l’administration américaine n’a pas formellement démenti l’information selon laquelle elle avait stationné 12 000 soldats à Malte en vue de les envoyer en Libye pour reprendre le contrôle d‘une situation en cours de détérioration. » L’ambassade des Etats-Unis à Malte, elle, a infirmé. Deux jours plus tôt, le 17 janvier, c’était le gouvernement maltais qui démentait la rumeur affirmant que « ces allégations sont totalement fausses » en réponse à Cynthia Ann McKinney, la candidate du Green Party (Parti vert) à l’élection présidentielle américaine de 2008. Le 15 janvier 2012, elle publiait un article dans le San Francisco Bay View, le quotidien national de la communauté afro-américaine, intitulé « 12 000 soldats américains en route pour la Libye ». Opposée à l’intervention militaire en Libye, elle a publiquement accusé l’OTAN d’avoir assassiné l’ex-dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi.

La presse affirme que les pouvoirs du président du Conseil national de transition (CNT), Mustapha Abdeljalil, se seraient extrêmement affaiblis face à des milices qui refusent de déposer les armes et qui se battent entre elles pour le contrôle du territoire. [3] L’armée US débarquerait donc en Libye pour épauler le CNT dans sa mission de désarmement et l’aider à maintenir l’ordre. Officiellement… Car officieusement, le pétrole serait l’unique motivation de Washington. Selon l’éditorial, « les nations occidentales ne s’inquiètent pas de la situation, comme elles le devraient, et elles continueront ainsi. Tant que le pétrole libyen continue à couler dans leurs ports, elles se satisfont d’avoir rempli leur objectif, la chute de l’ancien régime. Elles se moquent du chaos en Libye, tant qu’une résistance armée ne se forme pas et ne vient pas mettre en danger l’industrie pétrolière libyenne en s’attaquant aux pipelines acheminant le brut des champs pétrolifères aux ports d’exportation. » Al Quds indique également que des forces indirectes de l’OTAN seraient déployées sur le sol libyen et que « l’essentiel des puits de pétrole et des ports libyens sont sous la protection ou le contrôle de ces forces ».

Pourquoi débarquer maintenant ?

L’or noir ne peut être utilisé comme argument pour justifier une attaque. Il paraîtrait logique d’utiliser le prétexte du chaos pour expliquer une invasion américano-occidentale en Libye. D’après Cynthia McKinney, les rebelles de Misrata, traditionnels alliés de l’OTAN, auraient été la cible d’hélicoptères Apache de leurs « alliés » alors qu’ils essayaient de prendre le contrôle des plateformes pétrolières de Brega. Plus encore, des sources libyennes lui auraient confirmé la présence de campements italiens dans le désert et l’envoi prochain de troupes françaises. « Un docteur libyen devenu journaliste, membre de la résistance, a rapporté jeudi 12 janvier 2012 que les champs pétrolifères étaient occupés par l’OTAN et que des navires de guerre stationnaient dans les ports libyens. » Enfin, Al Quds explique que les chaînes d’informations arabes ne s’intéressent plus vraiment à l’actualité en Libye. Le moment opportun pour l’armée américaine de s’infiltrer « ni vu ni connu ».

Comment ne pas douter d’une telle information ? Cela semblerait absurde d’agir ainsi à quelques mois de l’élection présidentielle américaine. D’autant plus qu’en retirant ses troupes d’Afghanistan et d’Irak, Obama tient là l’une de ses principales promesses électorales. S’il y avait actuellement un débarquement de GIs en Libye, comment se fait-il qu’aucun journaliste sur place n’ait balancé la moindre information à ce sujet ? Même si cette histoire paraît plausible, elle laisse tout de même perplexe. Al Quds a demandé à ce que des observateurs internationaux soient envoyés sur place afin d’établir un constat. Laissons l’avenir se prononcer…

http://www.afrik.com/article24568.html

 

 

Libye : débarquement US, confirmé….

La radio Libyenne de la résistance verte a contacté la journaliste populaire, Widien Abou Dahir.     Cette dernière a bien confirmé le débarquement des troupes américaines et Italiennes, en Libye. Elle a même ajouté que les troupes françaises ne vont pas tarder à rentrer en Libye, après leur départ de l’Afghanistan.

http://french.irib.ir/info/afrique/item/165416-libye-débarquement-us-confirmé

 

 

Libye: le vice-président du CNT annonce sa démission sur Al-Jazira

Le vice-président du Conseil national de transition (CNT), Abdelhafidh Ghoga, a annoncé dimanche sur la chaîne qatarie Al-Jazira qu’il démissionnait, après des appels à son départ. Cette annonce intervient après la mise à sac samedi du siège du CNT par des manifestants.

« J’ai choisi de démissionner (…) dans l’intérêt de la nation », a déclaré M. Ghoga à la chaîne par téléphone. Des membres du CNT contactés par l’AFP ont indiqué ne pas être au courant de la démission de M. Ghoga, précisant toutefois que ce dernier n’avait pas participé aux réunions du CNT samedi et dimanche.

M. Ghoga a expliqué qu’il n’y avait plus le même consensus autour du CNT et qu’il ne voulait pas que le conflit autour de sa personne ait un « impact négatif » sur le Conseil. « L’important c’est de préserver le CNT », a-t-il ajouté.

M. Ghoga, qui est aussi le porte-parole du CNT, est régulièrement accusé par des manifestants qui réclament sa démission d’être un « opportuniste » et d’avoir fait partie du régime de Mouammar Kadhafi. Il avait été pris à partie et agressé jeudi à l’Université de Benghazi, où il était allé pour une cérémonie en l’honneur des martyrs de la révolution qui a renversé Kadhafi.

Manifestants à Benghazi

Le siège du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi a été saccagé samedi par des manifestants en colère, qui assiégeaient le bâtiment depuis plusieurs heures, a indiqué à l’AFP un membre du CNT. Les protestataires, armés de pierres et de barres de fer, ont investi les lieux et ils ont par la suite saccagé les locaux, selon la même source.

Auparavant, des manifestants avaient jeté plusieurs grenades artisanales sur le siège du CNT sans faire de victimes, ont indiqué des témoins à l’AFP.

Par ailleurs, l’adoption de la loi qui régira l’élection d’une assemblée constituante en juin en Libye a été reportée à la semaine prochaine et le quota de 10% prévu pour les femmes devrait être abandonné, a indiqué dimanche un membre du CNT.

 

 

Libye: une démission du CNT conduirait à une guerre civile, selon son chef

TRIPOLI – Le chef du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, a estimé dimanche qu’une démission du Conseil conduirait à une guerre civile, après la montée des protestations contre les nouvelles autorités libyennes.
Nous ne démissionnerons pas car elle (la démission) mènerait à une guerre civile, a déclaré M. Abdeljalil dans une interview à la télévision libyenne, Libya Al-Hurra (Libye libre).

Afp

 

Voilà ce qui arrive quand on change de régime pour un autre qui n’est pas légitime….!

 

 

 
8 Commentaires

Publié par le 22 janvier 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

8 réponses à “Libye : Débarquement de 12 000 soldats américains ?!

  1. gizmo02

    23 janvier 2012 at 3 h 05 min

    Un porte-avions américain retourne dans le Golfe après les menaces de l’Iran
    WASHINGTON – Un porte-avions américain, l’USS Abraham-Lincoln, a passé dimanche le détroit d’Ormuz et se trouve dorénavant dans le Golfe, quelques jours après un pic de tension avec l’Iran qui avait menacé de s’en prendre aux navires américains, a annoncé le Pentagone. http://www.romandie.com/news/n/_Un_porte_avions_americain_retourne_dans_le_Golfe_apres_les_menaces_de_l_Iran230120120201.asp

    J'aime

     
    • realinfos

      23 janvier 2012 at 8 h 32 min

      Ça tombe à pic avec les sanctions qui seront prisent aujourd’hui…!

      J'aime

       
  2. Chapes

    24 janvier 2012 at 5 h 14 min

    Iran, Libye, partout où il y a pétrole, uranium, « burnous » à faire suer…le monde libre est là pour défendre les bonnes causes, au prix de rapines-accaparement-exploitation-destruction….de guerres et génocides. ça va durer combien de temps et aller jusqu’où ? Il est temps qu’ils accélèrent les pulvérisations via leurs chemtrails pour qu’on en finisse plus rapidement. A moins que… : UN AUTRE MONDE EXISTE IL EST DANS CELUI CI

    J'aime

     
  3. Chapes

    24 janvier 2012 at 12 h 48 min

    Dites-moi Realinfos : Les commentaires qui font suite à vos infos, sont-ils uniques, ou adaptés à chaque commentateur(trice) ? En tout cas même si vous me posez question sur le fond, à savoir par exemple que l’info pour l’info, ça n’existe pas, vos infos sont parfois une mine d’or. Merci donc.

    J'aime

     
    • realinfos

      24 janvier 2012 at 13 h 21 min

      Je ne fait que piocher ce qui me parait important mais pas toujours facile de faire le tri entre faits et propagande… 🙂

      J'aime

       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :