RSS

L’interdiction des OGM, c’est maintenant ou jamais

11 Jan

badge_OGM.jpg

 

NotesUne centaine d’apiculteurs et de militants anti-OGM ont      occupé le 6 janvier un centre de recherche de la firme Monsanto à Monbéqui (Tarn-et-Garonne). Cette action, initiée par la Confédération      paysanne et l’Union      nationale des apiculteurs français, visait à obtenir l’interdiction immédiate de la vente et de la culture du maïs génétiquement modifié MON810 produit par Monsanto, de nouveau sur le      marché depuis que le Conseil d’État a annulé, en novembre 2011, les arrêtés du ministère de l’Agriculture suspendant la culture de maïs génétiquement modifié. Les apiculteurs ont levé le camp      en fin de journée, sans heurts, après avoir obtenu des rendez-vous aux ministères de l’Agriculture et de l’Écologie le 13 janvier prochain.

Ce qu’ils craignent, c’est la pollution du miel par tous les OGM produisant du nectar ou du pollen. Car depuis le jugement du 6      septembre 2011 de la Cour de justice de l’Union européenne, les pollens et les miels contenant du pollen de maïs MON810 sont interdits à la vente et doivent être détruits, ce maïs n’ayant pas      d’autorisation pour la consommation humaine. La situation est d’ores et déjà catastrophique pour les apiculteurs espagnols entourés de champs OGM [1]. Désormais, la même      menace pèse sur les apiculteurs français.

 

Il est encore temps d’agir

« C’est actuellement que les agriculteurs s’approvisionnent auprès des semenciers. Si l’interdiction du maïs MON810      intervient dans un mois, ce sera trop tard, d’autant que certains agriculteurs ont annoncé des semis précoces pour anticiper une éventuelle interdiction. Le gouvernement doit agir      immédiatement », a indiqué Guy Kastler, membre de la Commission OGM de la Confédération paysanne.

La ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a annoncé que la France déposerait une nouvelle clause de sauvegarde sur      les OGM avant le printemps. « La solution n’est pas de reprendre le moratoire qui risque d’être de nouveau annulé par le Conseil d’État, mais d’interdire sa vente et sa culture      sur tout le sol français par rapport au risque que courent les abeilles », analyse Guy Kastler. La délégation reçue ce 13 janvier aux ministères plaidera donc pour un arrêté plutôt      que pour un moratoire. Sans une décision rapide du gouvernement, c’est le miel de nombreux apiculteurs français qui deviendra invendable.

Sophie Chapelle

 
5 Commentaires

Publié par le 11 janvier 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

5 réponses à “L’interdiction des OGM, c’est maintenant ou jamais

  1. Robinson Michèle

    11 janvier 2012 at 23 h 14 min

    Ils vont liquider le stock en premier. Après oups, trop tard. « TROP DE BLÉ A RAMASSER DANS CETTE AFFAIRE. »

    Les abeilles ne possèdent pas de gênes détoxificateurs dans leurs ADN.

    C’est au devant d’une catastrophe écologique sans précédent que nous allons. Entre de multiples parasites qui sévissent sur les ruches, les frelons asiatiques qui les tuent, , la pollution électromagnétique qui les désoriente, le gaucho + le régent qui les empoisonnent…Elles vont disparaitre très rapidement.

    Déja /
    USA – 60% DANS LEUR EFFECTIF
    Québec – 40%
    Allemagne – 25%
    …………

    Malheureusement sans abeille pas de pollinisation!

    J'aime

     
    • realinfos

      11 janvier 2012 at 23 h 33 min

      Ce qui nous raméne à  » Qui contrôle la nourriture,contrôle les peuples  »
      Car le contrôle agricole mondial est certainement la partie ultime de leur plan de domination globale terrestre. Une fois arrivé là on est cuit. L’augmentation du prix des denrées alimentaires, de plus soumis à la spéculation financière, nous remet entre les mains de Monsanto et de sa clique!

      J'aime

       
  2. Chapes

    12 janvier 2012 at 7 h 12 min

    L’horreur des OGM, c’est comme le reste : Leurs extractions des gaz de schiste, leurs pulvérisations toxiques et mortelles sur nos têtes via leurs chemtrails largement dans le monde, leur maintien voir leur accélération du nucléaire civil et militaire, les agressions rapines de l’OTAN, les révoltes instrumentalisées tj par les mêmes, etc., etc. Les batailles en ordres dispersées sont perdues d’avance. Les peuples sont nus face au capitalisme omnipotent, obsolète, anachronique, criminel… Qu’est-ce qu’on fait ?

    J'aime

     
    • realinfos

      12 janvier 2012 at 7 h 54 min

      Dire  » stop  » tout simplement,encore faut-il le vouloir…!

      J'aime

       
  3. Robinson Michèle

    13 janvier 2012 at 0 h 44 min

    S’il n’y a plus de pollinisation, il n’y plus rien à manger même pour ces gens-là! Essaieront ils peut être de mordre dans leurs lingots pour voir si ça se mange après, lol

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :