RSS

Grèce : Panique bancaire en cours… de contagion en France

11 Jan
ZeroHedge révèle que la panique bancaire bat son plein en Grèce depuis Août 2011. Au rythme des retraits, les banques vont se retrouver avec des dépôts à ZERO sous 48 mois. Voilà une nouvelle qui va rassurer les actionnaires du Crédit Agricole qui ont fait un chèque (en bois) de 2 milliards pour renflouer leur filiale Empori-Toute-Rikiki.
L’année n’est pas encore terminée, et déjà les banques de la Grèce ont perdu 36,7 milliards d’euros de leur base de dépôts en 2011. Et 64,6 milliards depuis début 2010… .
En Octobre, environ 3,5 milliards d’euros ont été retiré des banques grecques et sont susceptibles d’avoir été déposé dans un coffre au cœur de la Suisse, ou convertis en divers métaux inertes et enterrés quelque part dans la cour arrière.
La bonne nouvelle:
les retraits sont juste d’un peu plus de la moitié de ceux enregistrés en Octobre, qui étaient de 6,8 milliards d’euros.
La mauvaise nouvelle:
A ce rythme de retraits, les banques grecques auront leurs dépôts à zéro dans environ 4 ans.
Est-ce que la troïka de Bruxelles pourra maintenir son économie indéfiniment ?…
Toute confiance envers les banques du pays est maintenant perdue et la Grèce est officiellement une économie zombie.
Le fait que le déficit du pays sur le PIB est en passe d’être re-re-revu encore plus élevé n’est même plus significatif : l’économie grecque et ses secteurs bancaires sont désormais officiellement morts.
Nous avons beaucoup de compassion envers ceux qui ont encore de l’argent dans les banques, tout comme l’or des années 30 en Amérique où toute trésorerie résiduelle pourrait être bientôt « séquestrée » à des fins de sécurité nationale. (Traduit du site ZeroHegde.com)
Note de Gold-Up
Mais Bruxelles et le FMI font pression pour un effacement supérieur… 60…80…90 % ?
Le Lehman-Crédit-Agricole-Brothers approche et pourrait survenir avant la fin-février…
Cette note de l’AFP est très clair, les clients-sociétaires de la banque verte devraient en tenir compte dans leur stratégie d’épargne:
« Les importants détenteurs d’obligations d’État grecques, les établissements bancaires du pays devraient ainsi essuyer, à cette occasion, de lourdes pertes pouvant, dans certains cas, mettre en péril leur survie et aboutir à leur nationalisation. »
Et ce papier sur 20minutes :

« Toutes les banques grecques sont en train de procéder à des opérations de recapitalisation, confrontées à de lourdes pertes ou même pour certaines à des perspectives de faillite ou nationalisation dans le cadre de l’énorme plan d’échange de dette en cours de négociation entre l’État et les institutions privées qui détiennent des titres souverains. »

Chers Lectrices, Chers Lecteurs, adoptez ce principe de précaution : videz vos comptes épargne avant qu’une fermeture bancaire pour cause de « panne de liquidités » de plusieurs jours vous empêche d’accéder à vos économies avant la première semaine de février.
 
12 Commentaires

Publié par le 11 janvier 2012 dans BILLET D'HUMEUR

 

12 réponses à “Grèce : Panique bancaire en cours… de contagion en France

  1. Nicolas Jaisson

    11 janvier 2012 at 14 h 14 min

    Vous savez pertinemment que la dette grecque détenue par les banques étrangères pourrait être soldée par la BCE, si celle-ci décidait de la rembourser à l’Etat grec au lieu de refinancer indéfiniment les titres de dette détenus par les banques à leurs bilans par la fourniture de liquidités à coups de trillions. Contrairement au refinancement des titres de dette via des opérations repo, le prêt de monnaie banque centrale par la BCE est autorisé par le Traité de Lisbonne, bien queSarkozy essaie de nous faire croire qu’il serait nécessaire de réformer une nouvelle fois les instititions européennes pour résoudre la crise. Bien sûr il n’avouera jamais que les moyens existent pour arrêter la panique financière, au lieu de l’entretenir à plaisir pour servir le desseins politiques de la mafia au pouvoir. Il est tout à fait envisageable que, dans le cas de la France, mais c’est aussi valable pour la Grèce, la BCE prête à une banque publique comme la Caisse des Dépôts qui prêtera à son tour à l’Etat à un taux très bas pour en finir avec les anciennes tranches de dette, au lieu de faire payer au contribuable le poids financier représenté par les intérêts de la dette qui équivalent à six fois ceux que paient les banques pour emprunter du cash à la BCE contre des actifs dits « toxiques » (type dette souveraine recataloguée en « junk bond ». Que l’on arrête donc de nous prendre en otage avec cette fichue dette alors que les politiques disposent de tous les moyens nécessaires pour s’en débarrasser une bonne fois pour toute. Mais pour cela il faudrait remplacer notre président super menteur et sa clique par des gens honnêtes, ce qui n’est pas près d’arriver, étant donné le contexte de mise eu pillage dont nous sommes les victimes presque volontaires.

    J'aime

     
  2. julesans-s

    11 janvier 2012 at 14 h 36 min

    Ne soyons pas jaloux nos banques sont dans le même état.
    D’une dette privée, la nationalisation transforme celle-ci en dette publique. Non merci, qu’ils fassent faillite./

    J'aime

     
  3. Chasouris

    11 janvier 2012 at 20 h 46 min

    Articles du 11 janvier 2012 de J.P. Chevallier qui suit la BCE de près … 😉

    BCE : un record historique mondial chaque jour !
    http://chevallier.biz/2012/01/bce-un-record-historique-mondial-chaque-jour/

    BCE : encore des dollars à des banques
    http://chevallier.biz/2012/01/bce-encore-des-dollars-a-des-banques/

    BCE : confirmations et inquiétudes
    http://chevallier.biz/2012/01/bce-confirmations-et-inquietudes/

    J'aime

     
    • realinfos

      11 janvier 2012 at 21 h 12 min

      Ça perfuse dans tous les sens et la poche va bien finir par se vider un jour ou l’autre,rien que des morts en sursis…! 🙂

      J'aime

       
  4. Chasouris

    11 janvier 2012 at 22 h 41 min

    Bourse : Après tout, peut-être que les Mayas avaient raison …
    Hors sujet, mais pas trop … 😉

    Traduction d’un article de Zero Hedge :

     » Le dirigeant de Birinyi Associates prédit la fin de la Bourse : Le volume des opérations devrait atteindre zéro à la fin de cette année.
    par Tyler Durden le 11/01/2012 16:24

    Graphique : Bloomberg
    (A voir ici : http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2012/01/20120111_MVOL.png )

    Ce graphique se passe de commentaires, on peut seulement ajouter que – au rythme actuel de dégradation du volume total des échanges au NYSE, depuis la
    dégradation américaine jusqu’à maintenant – le dirigeant de Birinyi Associates laisse supposer que le volume des échanges disparaîtra complètement d’ici le 11 Décembre 2012.
    Après tout, peut-être que les Mayas avaient raison …  »

    Source : http://www.zerohedge.com/news/birinyis-ruler-predicts-end-stock-market-trading-volume-hit-zero-year-end

    J'aime

     
  5. gizmo02

    11 janvier 2012 at 22 h 43 min

    Dieudonné vous souhaite une bonne année 2012 lol

    J'aime

     
  6. Chasouris

    11 janvier 2012 at 22 h 53 min

    P.S. : J’ai eu du mal à traduire le mot « ruler ». J’ai opté pour « dirigeant » (?)
    🙂

    J'aime

     
    • realinfos

      11 janvier 2012 at 23 h 09 min

      C’est ce qui s’en rapproche le plus en effet 🙂

      J'aime

       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :