RSS

Archives du 30 décembre 2011

“Nuage Noir” : Israël se prépare au pire

Israel

 

L’armée israélienne va organiser, au début janvier, une opération, sans précédent par son ampleur, de défense de la population civile à la suite d’une explosion d’une bombe “sale” radioactive.
Surnommée “Nuage Noir”, cette opération a lieu au moment où les responsables militaires affirment que l’on s’approche du point où il ne sera plus possible de lancer “à temps” une offensive contre les installations nucléaires iraniennes. A propos des menaces de représailles que pourrait lancer Téhéran à la suite d’une attaque israélienne, Ehud Barak, le ministre de la Défense, a évoqué à plusieurs reprises l’hypothèse que les Iraniens dissimulent une bombe “sale” dans le container d’un cargo qui mouillerait dans le port de Haïfa et la fassent exploser.
L’exercice “Nuage Noir” sera supervisé par le général Zeev, un proche conseiller d’Ehud Barak pour les questions de défense face à des menaces nucléaires, biologiques, et chimiques. Des conseillers militaires d’une vingtaine de pays vont assister à l’exercice. «Israël est parmi les pays les mieux préparés pour faire face à de telles attaques, mais il faut s’assurer que toutes les contre-mesures sont prêtes à fonctionner en temps réel», affirme le général. Selon un haut responsable de la Défense, l’effet d’une telle agression serait «avant tout psychologique».
«Une petite bombe sale qui exploserait en Israël, même si elle ne tue que quelques civils, pourrait paralyser l’ensemble du pays», prévoit-il. Pour ce responsable, un Iran nucléaire ne remettrait pas seulement en cause l’équilibre de forces dans la région, mais rendrait tangible la menace d’un “terrorisme nucléaire”, au cas où Téhéran équiperait une des organisations qu’elle contrôle de “bombes sales”. Les militaires israéliens planchent notamment sur la possibilité de voir le Hezbollah installer de tels engins à bord de drones. La milice libanaise a déjà utilisé ce moyen pour tenter de pénétrer dans l’espace aérien israélien. Des terroristes se faisant passer pour des travailleurs immigrés clandestins qui s’infiltrent en masse du Sinaï égyptien en Israël, pour tenter de trouver du travail, pourraient également transporter et actionner de telles bombes. Actuellement quelque 2 500 de ces clandestins franchissent la frontière à l’aide de passeurs chaque mois. De plus, l’effet de dissuasion qui peut jouer pour un Etat pourrait être beaucoup moins efficace pour ce qui est d’une organisation terroriste. Pour certains responsables israéliens de la Défense, la seule solution est de tenir l’Iran pour unique responsable de l’explosion d’une bombe “sale” et de prévenir Téhéran que la réplique d’Israël pourrait être «illimitée» par son ampleur, et comprendre aussi bien les principaux centres de population, mais aussi des «sites très importants pour le monde musulmans» en Iran. Pour le moment, la doctrine n’a pas encore été décidée définitivement. Officiellement les dirigeants israéliens préfèrent voir si les sanctions internationales s’avèrent efficaces pour freiner le programme nucléaire iranien, avant de prendre des mesures “unilatérales”.
Source:
 
3 Commentaires

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une loterie pour gagner… un traitement vital!

 

PostHeaderIcon Une loterie pour gagner… un traitement vital!

29 décembre 2011 | Auteur: Jo ^^

 

Impensable en Europe où nos systèmes sociaux nous protègent et où les soins de santé restent 99 fois sur 100 abordables, mais bien réel de l’autre côté de l’Atlantique. Face au nombre de patients incapables de financer des soins indispensables à leur survie, une clinique d’Arlington a lancé une loterie. Les 25 gagnants recevront chacun un traitement gratuit, qui peut même consister en une opération chirurgicale !

Dans un pays où l’espérance de vie n’est pas à la hauteur de la puissance économique et où, sans assurance maladie hors de prix, on ne peut qu’espérer rester en bonne santé toute sa vie, certains font preuve de bon cœur. Mais le procédé reste injuste : vous pouvez gagner ou non une chance de guérir.

« J’ai un problème au cœur. J’ai une pression sanguine trop élevée. Si je ne prends pas d’insuline, je peux mourir », témoignait Mohamed Kahn, diabétique, en faisant la file devant l’hôpital d’Arlington à quelques kilomètres de Washington. En tout, 125 personnes sont venues tenter leur chance, certaines résidant aux USA sans permis. Quatre sur cinq repartiront déçues, mais reviendront en janvier lors de la 2ème édition de cette loterie de la vie.

Injuste?

Pourquoi ne pas avoir plutôt trié les personnes et faire gagner ceux pour qui un traitement était le plus vital ? La responsable de la loterie, Jodi Kelley, répond que le système est déjà un tri en soi, puisque la clinique offre cette chance à des patients qu’elle a elle-même été récupérer dans d’autres hôpitaux qui leur avaient fermé leurs portes. Ils sont donc tous censés être les plus nécessiteux.

 

La réforme santé du président Obama, passée mais pas encore d’application, pourrait régler en partie le problème de fond et donner accès aux soins à des millions d’Américains dans le besoin.

http://leveil2011.syl20jonathan.net/

Vidéo ici:

http://www.rtl.be/info/monde/international/846630/une-loterie-pour-gagnera-un-traitement-vital

 
1 commentaire

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Un nouveau virus détecté dans plusieurs fermes en Belgique

 

Le virus de Schmallenberg, un nouveau virus identifié dans plusieurs échantillons de bovins et ovins présentant des symptômes atypiques des maladies connues, a été détecté dans six exploitations agricoles belges, ont indiqué l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) et le Centre d’études et de recherche vétérinaire et agrochimique (CERVA). Le virus de Schmallenberg a également été constaté depuis l’été dernier en Allemagne et aux Pays-Bas. Il s’est manifesté jusqu’à présent sous deux formes cliniques chez les bovins et les ovins. La première forme a été observée en septembre et octobre et s’est manifestée chez les vaches et les veaux par de la fièvre, une chute de la production laitière et de la diarrhée sévère. La situation semble cependant s’être normalisée depuis le mois d’octobre. Une deuxième forme de la maladie est observée depuis 2 semaines aux Pays-Bas et en Belgique chez les ovins. Cette forme est vraisemblablement la conséquence de l’infection précédente pendant la gestation, durant laquelle tant la brebis en gestation que les agneaux ont été infectés. Des agneaux nouveau-nés présentant des déformations congénitales (torticolis, hydrocéphalie, membres difformes) sont la conséquence de cette infection. Sauf pour un traitement des symptômes des animaux atteints, il n’existe actuellement aucun vaccin, ni traitement spécifique pour le virus de Schmallenberg. Les informations actuelles indiquent que le virus ne présente pas de risques pour la santé humaine. (belga)

http://www.7sur7.be/

 
5 Commentaires

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

La France a perdu près de 900 usines en trois ans!

Le groupe finlandais M-Real a mis en vente en mai cette usine de 330 salariés. Depuis trois ans, 100.000 emplois industriels ont été détruits.

Le groupe finlandais M-Real a mis en vente en mai cette usine de 330 salariés. Depuis trois ans, 100.000 emplois industriels ont été détruits.

La désindustrialisation de la France s’est accélérée au cours de la crise de 2008-2009. Près de 200 sites ont fermé en 2011.

La désindustrialisation de la France, entamée depuis les années 1970, a été fortement accélérée par la dernière crise économique. Depuis 2008, l’observatoire de l’investissement de Trendeo, dont les conclusions ont été publiées ce mercredi dans Les Echos, a comptabilisé près de 900 fermetures d’usines. 400 d’entre elles ont été réalisées en 2009, année où la crise a été la plus forte et où l’emploi industriel a connu une véritable saignée. Mais 200 sites ont encore fermé en 2011. Parallèlement, près de 500 sites industriels se sont malgré tout installés en France. Au total, la France compte aujourd’hui 385 usines de moins qu’en 2009.

En termes d’emplois, cette évolution est désastreuse. Le recul de l’emploi n’est pas nouveau. Rien qu’entre 2000 et 2010, 500.000 postes ont été perdus dans ce secteur. Mais la crise de 2008-2009 a là encore, parallèlement aux fermetures d’usines, accéléré le processus. Si le luxe, l’aéronautique et l’agroalimentaire s’en sortent mieux, les créations d’emplois enregistrées dans ces branches ne suffisent pas à compenser les pertes déplorées ailleurs, notamment dans l’automobile.

Depuis trois ans, 100.000 emplois industriels ont été détruits, compte Trendeo. Au premier trimestre 2011, sous l’effet d’une amélioration de la conjoncture, l’hémorragie a été temporairement stoppée. Le secteur avait créé des emplois (1300), pour la première fois depuis 2001. Mais les chiffres sont à nouveau repartis à la baisse en septembre, poussés par la crise de la dette. PSA, par exemple, a annoncé en novembre dernier la suppression de 4000 postes en France. Selon Trendeo, le phénomène est en train de s’amplifier. La perspective reste négative en 2012 avec une entrée en récession annoncée de l’économie française et des perspectives internationales médiocres.

http://www.lefigaro.fr/

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Tension autour du détroit d’Ormuz alors que l’Iran s’apprête à tester des missiles

Une image diffusée par l'agence iranienne semi-officielle Fars montre un exercice militaire des Gardiens de la révolution dans le golfe Persique et le détroit d'Ormuz, le 22 avril 2010.

 

L’Iran avance ses pions autour du très stratégique détroit d’Ormuz par lequel transitent 40 % du trafic maritime pétrolier mondial. La marine iranienne va tester, samedi 31 décembre, différents types de missiles courte et longue portée. Le 24, le régime effectuait des manœuvres navales autour du détroit d’Ormuz.

« Des missiles courte et longue portée sol-mer, surface-surface et sol-air seront testés samedi », a ainsi déclaré l’amiral Mahmoud Moussavi, chargé de la communication sur ces manœuvres, qui doivent se poursuivre jusqu’à lundi, selon l’agence Isna.

Le détroit d'Ormuz, bras de mer stratégique au Moyen-Orient.

 

Le détroit d’Ormuz, bras de mer stratégique au Moyen-Orient.Le Monde.fr

 

« INTÉRÊTS VITAUX »

Téhéran a menacé de fermer le détroit en réponse aux nouvelles sanctions contre ses exportations pétrolières que les Etats-Unis et les pays européens voudraient adopter à cause de son programme nucléaire controversé.

 

>> Lire : L’Union européenne hésite à se passer du pétrole iranien

Le général Hassan Salami, numéro deux des Gardiens de la révolution, la force d’élite du régime islamique, a rejeté, jeudi, une mise en garde des Etats-Unis contre la fermeture du détroit, soulignant que l’Iran agirait avec détermination « pour défendre ses intérêts vitaux ».

Les Etats-Unis avaient critiqué le « comportement irrationnel de l’Iran » et affirmé qu’« aucune perturbation du trafic maritime dans le détroit d’Ormuz ne sera[it] tolérée ». Le détroit est particulièrement vulnérable en raison de sa faible largeur, 50 km environ, et de sa profondeur, qui n’excède pas soixante mètres.

http://www.lemonde.fr/

 
4 Commentaires

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Olivier Delamarche – Aux US et ailleurs tous les chiffres sont faux….

 

 
2 Commentaires

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Petroplus fermera la raffinerie française de Petit-Couronne!

 

Petroplus va engager à partir de lundi le processus d’arrêt de sa raffinerie française de Petit-Couronne, près de Rouen, a-t-on appris de source syndicale. Elle n’est plus alimentée en brut depuis le gel d’une ligne de crédit d’un milliard de dollars mardi.

« Les manoeuvres d’arrêt en sécurité de telles installations sont assez longues et devraient durer de lundi à vendredi », a précisé vendredi Yvon Scornet, délégué CGT. L’annonce du syndicat survient alors que le groupe zougois connaît de graves difficultés de trésorerie.

Selon le syndicaliste, les quatre autres raffineries du groupe (Coryton en Grande-Bretagne, Anvers en Belgique, Ingolstadt en Allemagne et Cressier en Suisse) vont elles aussi s’arrêter selon un calendrier voisin. Du côté de Cressier (NE) cependant, l’éventualité n’est pas confirmée pour l’heure.

Poursuite des négociations

Selon la CGT, les négociations se poursuivaient vendredi entre le groupe et les banques pour rétablir la ligne de crédit permettant d’acheter du brut. « Ni bonnes, ni mauvaises nouvelles, nous a-t-on dit au ministère de l’industrie français », a précisé Yvon Scornet.

Au total, Petroplus, qui n’exerce que dans le raffinage, à la différence des majors comme Shell, Exxon ou Total présents sur toute la chaîne pétrolière, emploie 2500 salariés en Europe répartis dans ses cinq raffineries qui représentent une capacité de traitement de 667’000 barils par jour.

Le groupe, d’origine néerlandaise mais sis à Zoug, aurait par ailleurs obtenu un accord de financement provisoire d’un consortium bancaire, ajoute une source proche du dossier, citée par l’agence Reuters.

Ats

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Russie. Neuf blessés dans l’incendie d’un sous-marin mais « pas de menace nucléaire »

Neuf personnes ont été blessées, ce jeudi soir, dans l’incendie de la coque d’un sous-marin nucléaire russe qui a pris feu lors de travaux de réparations dans la région de Mourmansk (nord-ouest). L’incendie a été maîtrisé ce vendredi matin alors qu’une partie de l’équipage se trouvait toujours à bord. Les autorités assurent qu’aucun risque de pollution nucléaire n’est à craindre.

« L’incendie est éteint, il n’y a plus de flammes », a déclaré le ministre russe des Situations d’urgence, Sergueï Choïgou, lors d’une réunion de la cellule de crise mise en place après l’incendie. « La poursuite des opérations va être prise en charge par le ministère de la Défense », a-t-il ajouté.

« Pas de menace pour la population » Par ailleurs, le niveau de radioactivité dans la localité de Rosliakovo (nord-ouest), lieu de l’incendie, est dans la norme et ne présente « pas de menace pour la population », a indiqué ce vendredi l’antenne régionale du ministère des Situations d’urgence.

Les neuf personnes blessées sont neuf pompiers qui ont été légèrement intoxiqués par la fumée de l’incendie, qui s’est déclaré, hier, à 16 h 20 (heure de Moscou).

L’incendie s’est déclaré lorsque l’échafaudage en bois autour de la coque du sous-marin, qui se trouvait dans un dock pour des travaux, a pris feu, selon un porte-parole de la marine, Vadim Serga.

Aucune arme n’était à bord Le ministère des Situations d’urgence a précisé qu’il s’agissait du sous-marin Ekaterinbourg et qu’aucune fuite de radioactivité n’avait été constatée en provenance de ce submersible, mis en service en 1985. Aucune arme n’était à bord du Ekaterinbourg, qui se trouvait sur un dock pour des travaux de réparations, et son système de propulsion nucléaire était coupé.
Une enquête criminelle pour « destruction ou endommagement de biens militaires par imprudence » a été ouverte, selon un porte-parole du parquet militaire russe, cité par Ria Novosti.

Afp

 

Vidéo ici:

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/russie-neuf-blesses-dans-l-incendie-d-un-sous-marin-mais-pas-de-menace-nucleaire-30-12-2011-1552122.php

Merci inspecteurHarry

 
1 commentaire

Publié par le 30 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :