RSS

Japon/Manipulation de cours: des filiales d’UBS et Citigroup sanctionnées

16 Déc

Tokyo (awp/afp) – Le régulateur financier du Japon a ordonné vendredi la suspension temporaire des activités des filiales de négoce nippones des banques américaine Citigroup et suisse UBS sur les produits dérivés, leur reprochant d’avoir tenté de manipuler les taux interbancaires.

L’Agence des services financiers du Japon (FSA) a suivi les recommandations du gendarme de la Bourse qui avait affirmé que des courtiers de Citigroup Global Markets Japan et d’UBS Securities Japan avaient tenté d’influer sur le processus de fixation du taux interbancaire de Tokyo (Tibor) et du taux interbancaire de Londres (Libor) au moins à partir de 2007.

Citigroup Global Markets Japan s’est vue ordonner de suspendre ses activités dans les produits dérivés relatif au Tibor et au Libor pendant deux semaines, du 10 au 23 janvier 2012, a expliqué la FSA dans un communiqué.

UBS Securities Japan s’est vu infliger une sanction du même type pour une semaine, du 10 au 16 janvier, a ajouté le régulateur.

Le Tibor et le Libor correspondent aux taux d’intérêt moyen que les banques pratiquent lorsqu’elles se prêtent de l’argent entre elles, respectivement sur les places de Tokyo et Londres. Ils servent aussi de référence pour calculer les taux d’intérêt pratiqués sur d’autres types de prêts, comme ceux accordés aux entreprises.

Les opérations dénoncées ont été « injustes et malveillantes car elles pouvaient rompre l’équité des marchés », a souligné la FSA.

Un des employés mis en cause dans les deux affaires était un courtier britannique spécialiste du négoce des produits dérivés qui opérait chez UBS Securities Japan en 2007 puis chez Citigroup Global Markets Japan à partir de 2009. Il ne travaille désormais plus pour aucun des deux groupes.

Le régulateur a par ailleurs ordonné à Citibank Japan, la filiale nippone de Citigroup, de suspendre ses ventes de produits financiers pendant un mois, du 10 janvier au 9 février.

La FSA reproche à la banque d’avoir proposé des produits financiers à des clients sans leur avoir correctement expliqués les risques induits.

Afp

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 décembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :