RSS

James Turk : Nous nous attendons à un cataclysme dans les semaines à venir

10 Nov

 

Les actions plongent et la situation en Italie est devenue hors de contrôle. James Turk nous donne son avis sur les événements actuels. Lorsqu’on l’interroge sur le sort de l’Italie et si nous
devrions nous attendre à de nouvelles faillites bancaires, Turk répond: « Nous avons constaté une évolution majeure de la crise,ici en Europe. Les rendements obligataires italiens à 10 ans ont grimpé à plus de 7%. L’obstacle des 7% est considéré comme un seuil critique, car une fois que la Grèce et l’Irlande ont dépassé les 7%, ils ont été forcé de se tourner vers l’Union européenne pour
obtenir un renflouement.
Donc, l’idée est que désormais l’Italie a besoin d’un renflouement à son tour, mais voici le problème :
L’Italie a € 2 000 milliards d’euros de dette !
C’est un montant supérieur au total de la dette détenue par la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne réunies !« 
Il est clair que la baisse de 2% aujourd’hui de l’euro face au dollar américain est un signe d’avertissement qu’une crise majeure se prépare. J’ai déjàmentionné que l’effondrement du groupe Dexia et de MF Global ne seraient pas aussi importants que la chute de Lehman, mais les marchés nous disent qu’une crise majeure est maintenant en préparation.
Soyez donc prêts pour un autre type d’effondrement identique à celui de Lehman qui mettra l’ensemble de la structure financière à genoux.
(Conviction de Gold-up : Nous pensons à la chute d’une des 4 institutions financières présentés ici)
Les médias ont dépeint ces problèmes comme une crise du capitalisme, mais ils ont faux sur toute la ligne. Ce que nous assistons est une crise du socialisme. Les gouvernements ont fait un nombre inconsidéré de promesses qui ont été réalisées sur de l’argent emprunté venant principalement des banques…
Dans les années 1970, les banques ont fait d’énormes prêts à divers pays, et particulièrement en Amérique latine. Le président de la Citibank a été couvert de ridicule quand il dit: «Les pays ne font pas faillite» et parce que la faillite n’a pas été déclaré officiellement, beaucoup de ces prêts devaient être radiés.
Cela nous amène à l’Italie. L’UE et le FMI imposent à l’Italie d’adopter des mesures d’austérité, mais ce « conseil » arrive 5 ans trop tard. Le gouvernement italien ne peut pas réduire ses dépenses assez vite pour améliorer leur situation financière.
« L’effondrement de l’Italie va faire très mal très rapidement. »
Lorsqu’on l’interroge sur l’or, Turk a répondu: « Nous approchons d’une situation dans laquelle le prix de l’or est d’une importance secondaire.
Ce qui est d’une grande importance est de savoir si vous en êtes propriétaire et sous quelle forme.
Nous avons assisté à une forte volatilité, tant à la hausse qu’à la baisse, et comme l’Italie tombe, et que tout est dit et fait, le seul moyen pour les gens de survivre à ce type de cycle est de posséder de l’or à l’extérieur du système bancaire« .
les marchés sont comme une toupie en perte de vitesse
La baisse de l’euro de plus de 2% aujourd’hui est un appel au réveil que la toupie oscille. La seule question est de savoir quand le sommet va tomber ? Aussi, en prévision de cet événement, vous devez posséder l’or physique.
« Mon observation est que les gens doivent
être préparés pour certains événements volatiles et cataclysmiques au cours des semaines à venir. »
 
9 Commentaires

Publié par le 10 novembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

9 réponses à “James Turk : Nous nous attendons à un cataclysme dans les semaines à venir

  1. Nicolas Jaisson

    10 novembre 2011 at 14 h 48 min

    Ce Monsieur devrait s’appeler La Palice. Il est bien de se réveiller au moment où des restrictions ont été imposées à l’achat comme à la vente d’or. Par ailleurs il y a comme quelque chose de suspect dans l’unanimité de la presse à se focaliser sur la question de la dette qui est devenue brusquement mais non fortuitement le sujet central de l’actualité. Tout se passe comme si la presse jouait le rôle de caisse de résonance des marchés, ie les banques anglo-saxonnes pour l’essentiel mais aussi les majors européennes, pour imposer des décisions aux politiques. Par exemple le marché a chuté hier pour forcer le départ de Berlusconi, comme il remonte aujourd’hui pour saluer le rachat de la dette européenne par la BCE. Il y a comme quelque chose d’incongru de la part des banques de vouloir réformer les Etats surendettés alors qu’elles-même ont été sauvées de la faillite, ie du surendettement, par ces mêmes Etats et la FED à une date récente.

    J'aime

     
    • realinfos

      10 novembre 2011 at 15 h 12 min

      Ce qui est évident pour moi:
      Gréce au bord du gouffre:un banquier de chez GS 1° ministre,ceux-la même qui ont maquillé les comptes et ont fait plonger la Grèce!
      L’Italie qui prend le chemin:un ancien de la BCE et de la Fed 1° ministre!
      …….
      Qui sera le suivant…?!
      les uns après les autres,les pions se mettent en place,ils virent les marionnettes politiques pour les remplacer par des banquiers dictateurs….il est assez facile d’appréhender la suite!

      J'aime

       
  2. Cinok

    10 novembre 2011 at 21 h 37 min

    Justement .. le coupable :)) Dominique Strauss Kahn ( ex-patron du FMI qui passaient sont bon temps à faire virevolter les jupes que plutôt à remettre l’euro sur de bon rails quand il le pouvait encore )…. jouent maintenant aux échecs :)))…. histoire de s’améliorer !!

    Et que dire de tous ces gens qui votent pour des incapables et persistent et signe jusqu’à ce que le couperet tombe… et tombera ?? !!!!

    J'aime

     
  3. JP25

    12 novembre 2011 at 2 h 44 min

    Globalement c’est de la pub pour goldmoney :

    « James founded GoldMoney together with his son Geoff Turk in 2001 »

    0/20 peut mieux faire.

    J'aime

     
  4. Chapes

    12 novembre 2011 at 7 h 53 min

    C’est quoi le capitalisme ? Que peut-on en dire, lui reprocher de son passé et présent, crée-t-il les lendemains qui vont chanter, nous faire chanter ou nous déchanter ? Qu’en pensez-vous Real ? Merci en tout cas pour vos excellentes prestations !

    J'aime

     
    • realinfos

      12 novembre 2011 at 13 h 48 min

      Si on se réfère aux définitions du capitalisme on s’aperçoit de suite que cela ne concerne qu’une minorité d’individu:
      –  » l’état de la personne qui possède des richesses  »
      –  » avoir pour propriété du capital  »
      –  » Celui, celle qui a des capitaux, des sommes d’argent considérables et qui les fait valoir dans les entreprises de commerce, d’agriculture, de manufacture ou dans des opérations de finance.  »
      –  » état de celui qui est riche  »

      Force est de constater logiquement que la totalité des individus ne peuvent prétendre à entrer dans ces catégories et qu’il n’est en aucune façon question de partage et d’équité donc au final un mauvais concept et toujours au dépend du plus grand nombre,pour faire simple….

       » Le coopératisme  » serait peut-être la seule issue de secours pour chaque individu et qui pourrait être un remède contre l’individualisme, la mésentente, la lutte des classes, l’égoïsme, etc…. 🙂

      J'aime

       
  5. Chapes

    12 novembre 2011 at 19 h 23 min

    Ok coopérons avec eux, on verra bien. merci Real !

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :