RSS

Archives du 19 septembre 2011

Séismes au Guatemala: au moins trois morts dans le sud

Magnitude 5.8/4.8/4.8/4.5
Date-Time
Location 14.332°N,  90.142°W
Depth 39.4 km (24.5 miles)
Region GUATEMALA
Distances 53 km (32 miles) SE of GUATEMALA, Guatemala
69 km (42 miles) E of Escuintla, Guatemala
74 km (45 miles) WNW of Santa Ana, El Salvador
1114 km (692 miles) ESE of MEXICO CITY, D.F., Mexico
Location Uncertainty horizontal +/- 18.5 km (11.5 miles); depth +/- 9.5 km (5.9 miles)
Parameters NST=226, Nph=228, Dmin=303.9 km, Rmss=1.21 sec, Gp=122°,
M-type=regional moment magnitude (Mw), Version=5
Source
  • Magnitude: USGS NEIC (WDCS-D)
    Location: USGS NEIC (WDCS-D)
Event ID usc0005wx9

GUATEMALA – Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs ensevelies au
Guatemala, après trois séismes successifs enregistrés lundi dans le sud du pays
et ressentis jusqu’au Salvador voisin, a-t-on appris auprès des
secours.

Pour le moment, nous dénombrons trois morts et plusieurs
personnes ensevelies, mais le cas de ces derniers doit être confirmé au retour
des équipes spéciales de secours, a déclaré à l’AFP un porte-parole des pompiers
volontaires du Guatemala, William de Leon.

Selon l’institut national de
sismologie, trois secousses d’une magnitude située entre 4,8 et 5,3 sur
l’échelle de Richter ont été enregistrées lundi. Leur épicentre a été localisé
dans le département de Santa Rosa, à quelque 130 km au sud de la
capitale.

Selon le M. de Leon, le séisme intervenu en pleine saison des
pluies a provoqué de nombreux glissements de terrain, entraînant la destruction
d’habitations et le blocage de certaines routes, dont l’autoroute qui mène au
Salvador.

Les secousses ont été ressenties jusque dans le centre-ville de
la capitale, où des centaines de personnes ont été évacuées des bâtiments
publics, hôtels et bureaux.

L’institut de géophysique américain USGS
avait auparavant annoncé avoir enregistré un séisme de magnitude 5,8 sur
l’échelle de magnitude du moment lundi à une cinquantaine de kilomètres au
sud-est de la ville de Guatemala. Selon cet institut, deux autres secousses de
4,8 l’ont précédé et suivi.

Au Salvador voisin, les séismes ont été
ressentis dans les départements de Ahuachapan et Santa Ana (est), ont annoncé
les autorités locales.

 
1 commentaire

Publié par le 19 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Séisme meurtrier en Inde et au Népal

Par Marie-France Calle le 19 septembre 2011 

sikkim earthquake.jpg
Un séisme d’une magnitude de 6,8 sur l’échelle de Richter a secoué dimanche soir le nord-est de l’Inde, une partie du Tibet et le Népal. Le bilan s’élève pour l’heure à une quarantaine de morts et des centaines de blessés. Mais il pourrait encore s’alourdir. Les secouristes continuent de rechercher des disparus dans des conditions difficiles. (Crédit photo/CNN-IBN)
Il était un peu plus de 18 heures, dimanche, lorsque la terre a tremblé. C’est d’abord le Sikkim, au nord-est de l’Inde, qui a été touché – l’épicentre du tremblement de terre a été localisé à 64 kilomètres de Gangtok, la capitale du petit état -, mais des secousses ont été ressenties dans presque tout le nord et l’est de l’Inde. Delhi, qui avait enregistré une violente secousse dans la nuit du 7 au 8 septembre, n’a pas été épargnée. La terre a également tremblé au Bangladesh et au Népal. A Katmandou, la capitale népalaise, les murs de l’ambassade de Grande-Bretagne se sont notamment effondrés, faisant au moins trois morts.
Au Sikkim, des bâtiments se sont écroulés en quelques secondes, des routes ont été coupées. Aujourd’hui encore, des coulées de boue, des glissements de terrain et des pluies torrentielles rendent les opérations de secours très difficiles. Dans cette région proche de la frontière avec le Tibet, les forces de sécurité sont largement présentes. Et les hommes de la Indo-Tibetan Border Police (ITBP) participent en nombre aux opérations.
New Delhi a immédiatement dépêché cinq avions de l’armée de l’air sur les lieux du sinistre.
La panique a été d’autant plus vive au Sikkim que trois répliques d’une magnitude de 5,7, 5,1 et 4,6 ont été enregistrées peu de temps après la première secousse mortelle. Mais elle s’est emparée aussi des habitants de grandes métropoles. A Calcutta, notamment, où l’on prépare le festival annuel en l’honneur de la déesse hindoue Durga, les gens se pressaient en nombre, ce dimanche, sur les marchés, dans les grands magasins. Au Darjeeling voisin, l’électricité a été coupée et les lignes téléphoniques grandement affectées.
L’agence Chine nouvelle vient d’annoncer que le tremblement de terre avait également fait 7 morts et 22 blessés au Tibet.
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Bourses:un Lundi comme les autres…!

 

 

Symbole (CFDs) Dernier Base Haut Bas Var.  Var. %
NQ 100 2273.80 2306.09 2279.10 2272.30 -32.29  -1.40%
UK 100 5252.00 5368.41 5314.80 5239.00 -116.41  -2.17%
US SPX 500 1194.95 1216.01 1196.65 1193.25 -21.06  -1.73%
France 40 2931.80 3031.08 2981.30 2929.50 -99.28  -3.28%
Pays-Bas 25 274.90 281.73 277.90 274.50 -6.83  -2.42%
US 30 11333.00 11509.09 11347.00 11315.00 -176.09  -1.53%
US Petite Cap 2000 699.60 714.31 702.00 698.50 -14.71  -2.06%
Australie 200 4081.50 4081.50 4120.50 4068.00 -67.90  -1.64%
Allemagne 30 5384.50 5573.51 5496.30 5381.30 -189.01  -3.39%
Espagne 35 8207.50 8388.40 8276.50 8163.50 -180.90  -2.16%
EU Actions 50 2089.50 2159.28 2123.50 2087.50 -69.78  -3.23%
Suisse 20 5364.50 5452.88 5425.50 5351.50 -88.38  -1.62%
Italie 40 14067.00 14547.38 14421.00 14050.00 -480.38  -3.30%
Japon 225 8864.16 8864.16 8864.16 8778.50 195.30  2.25%
Hong Kong 40 18917.95 18917.95 19187.00 18837.00 -537.36  -2.76%

 
Cours des indices boursiers fournis par Forex Pros

 
3 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Dernière directive santé…!

Reçu par courriel, à faire circuler! Merci à la4emedimension.

Il faut que je vous raconte la dernière de Roselyne, et je compte sur  vous pour faire passer !
Aujourd’hui, j’avais formation obligatoire sur les prélèvements (sanguins et autres). Le directeur du principal labo avec lequel notre hôpital travaille nous apprend (tenez-vous bien !) que nous, les infirmières, n’avons plus le droit de faire les prises de sang.

D’après la dernière ordonnance de notre chère ministre de la santé  (donc, pas de passage devant députés et sénateurs !), les laboratoires,  pour subsister, devront passer une certification assez contraignante et  compliquée, et pour ce faire, doivent, entre-autres, se porter garants  du préleveur (c’est à dire, nous, en l’occurrence !).

Conséquence immédiate : les infirmières ne seront autorisées à prélever que si elles ont été formées et agréées par le labo dans lequel le prélèvement est analysé ! Exit, donc, les infirmières intérimaires ou remplaçantes…Seconde conséquence, et non des moindres : les prélèvements à domicile seront désormais interdits ! Les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état, ou bien se faire hospitaliser !Troisième conséquence : les laboratoires étant tenus de s’équiper de  machines hyper-performantes, avec le moins de personnel possible, (ah  oui, parce que j’ai oublié de vous préciser que l’État a décidé de  diminuer fortement le remboursement des examens sanguins aux  laboratoires !) pour pouvoir continuer à fonctionner, ils vont devoir  se regrouper (but final avoué : 1 à 2 labos seulement par département !!!).
Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c’est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un  grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courantsComme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir  une grande partie des examens à réaliser, nous n’aurons les résultats qu’au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)Enfin, cerise sur le gâteau : en toute discrétion, il a été décidé que désormais le directeur d’un labo n’a plus besoin d’être biologiste !La Générale de Santé, ainsi que d’autres grands groupes financiers sont donc en train de racheter tous les labos de France et de Navarre et il devient donc impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo…

Voilà, je ne peux vous conseiller qu’une seule chose : surtout, ne tombez pas malade ! Et si toutefois cela vous arrivait malgré tout, déménagez aussitôt vers une grande ville, seul moyen d’ici très peu de temps de pouvoir être soigné dans des conditions acceptables !
P.S. : Je viens d’entendre aux infos que le gouvernement envisage sérieusement de réduire les cotations des examens radiologiques : ça ne vous rappelle pas quelque chose ???Nous avions le meilleur système de santé au monde, mais c’était avant que le gouvernement SARKOZY n’arrive au pouvoir !

Emma, une infirmière démoralisée et dégoûtée.

Bonjour,Emma a fait suivre l’info à une copine biologiste, voici sa réponse

Etant biologiste directrice d’un petit labo (3 personnes) de proximité, je confirme cette info. L’ordonnance est passée en janvier 2010 et nous avons jusqu’en 2013 pour nous mettre aux nouvelles normes. Ce qui est totalement impossible pour les petits et moyens labos vu le coût car bien évidemment tout cela n’est pas gratuit.Donc pour ma part, étant trop petite, je suis condamnée à disparaître !!!A 54 ans c’est un peu dur à avaler!!!Quant aux regroupements de labos c’est un pis aller, pour faire face aux structures financières qui attendent (comme pour les cliniques) de  racheter et rentabiliser au maximum aux dépens de la relation avec les patients. Des labos traitant plus de 1000 dossiers jours ne peuvent être à l’écoute de la personne. Et effectivement à terme il n’y aura  plus que 1 ou 2 labos par département y compris pour les labos des  petits hôpitauxCeci est le système américains, allemand, et autres pays européens.Voilà donc l’avenir de la santé vendue aux grands groupes financiers.La ministre Mme Bachelot a validé l’ordonnance Ballereau du 15.01.2010.Les conséquences sont catastrophiques…

Au plus tôt en 2013 et au plus tard en 2016, les laboratoires d’analyses médicales de proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres auront probablement DISPARU au profit d’USINES à analyses (une par département pour les départements qui le « méritent » ; pour les départements les plus ruraux il faudra faire un peu plus de route…).
Pourquoi ? Et bien en vertu d’une ordonnance parue en 2010 (Voir JO du 15.01.2010, page 819) qui livre le « marché » de l’analyse médicale aux FINANCIERS du CAC 40…
Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs de labo, figurent des assurances de santé privées, peut-être la votre, qui auront ainsi accès à vos données médicales et pourront « personnaliser » vos factures…
Il y a une solution pour s’opposer à ce scandale : FAIRE CIRCULER  massivement et SIGNER cette pétition :

http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

65 000 signatures à ce jour; c’est peu dans l’absolu mais au vu de la discrétion de cette ordonnance, c’est beaucoup !

C’est parce que très peu de gens sont au courant que cette réforme  peut passer.
Il faut donc la RÉVÉLER au grand jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ
LE LIEN DE LA PÉTITION

http://lesmoutonsenrages.fr/

 
2 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

La belle arnaque des dettes européennes!

Sur zerohedge ils ont fait un premier diagramme des dettes entre les pays européens.Vous aimerez peut-être.

Le deuxieme diagramme represente ces mêmes dettes, si on aggregent les dettes réciproques ou    croisées. Par exemple, l’Irlande doit 80 millions d’Euro a l’Allemagne et l’Allemagne doit 50 millions a l’Irlande. Autant simplifer par l’Irlande doit 30 millions a l’Allemagne.

Apres 3 iterations, en incluant des aggrégations triangulaires (le Portugal doit a l’Espagne qui    doit a la France, simplifie par le Portugal doit a la France), il est beaucoup plus clair de voir qui est vraiment endetté.

Au final, la France n’est quasiment pas endettée et c’est l’Angleterre qui est a la ramasse,    quasiment autant que tous les PIIGS reunis !!! Et vu la situation économique là-bas, ça m’etonerrait fort qu’ils arrivent a rembourser tout ça…

Mais j’imagine qu’il est hors de question de raisonner comme cela car les banques ne percevraient    plus leurs intermédiaires.

S’ils disent vrai, c’est une belle arnaque que ces dettes europeennes.

Source : commentaire L.I.E.S.I

20110918 EURBEF

àààà

http://www.zerohedge.com/sites/default/files/images/user3303/imageroot/2011/09/20110918_EURAFT.png

Bonus Pierre Jovanovic

Vous imaginez, même DSK a expliqué hier sur TF1 que la Grèce va faire un défaut de paiement. Et avant lui, c’étaient les ministres allemand,  autrichien, finnois, anglais, responsables suédois, etc., etc. qui avaient dit la même chose. Et cela fait presque deux ans que le cirque du sauvetage grec dure. Alors pourquoi Nicolas Sarkozy et  Angela Merkel continuent-ils à nous expliquer que la Grèce ne fera pas défaut et qu’elle restera dans la zone euro? Clairement, quelque chose nous échappe, nous, le peuple stupide, à qui on  explique toujours les bienfaits de l’Europe. Oui, quelque chose ne colle pas. Même Gordon Brown a déclaré que « Crisis worse than 2008 in Europe as rescue options dim ». Herman von Serpillère est  arrivé à toute vitesse visiter Sarkozy (pour nettoyer les comptes des Français?), et il est reparti sans une déclaration. Inhabituel. Ensuite, vous savez par exemple que « German Banks Need 175  billion dollars more in capital »… A croire que Sarkozy et Merkel cherchent simplement à gagner du temps, en fait à préparer le terrain aux banques allemandes et françaises pour le passage chez le  coiffeur, coupe incorpo, et trouver la bonne date pour annoncer le defaut… Regardez ces tableaux de Reuters repris par ZH, un par un, et vous allez tout de suite comprendre l’étendue des dégâts.  Bref, au cours des jours et semaines qui suivent, les traders et les banquiers feront la queue chez les coiffeurs, puisque le chiffre de 85% est avancé. Cela veut dire que pour chaque million  d’euros que doit la Grèce, ils ne reverront que 150.000 euros, le reste passant en pertes et profits.

OUI MAIS… Ce que la presse éco ne vous dit pas, c’est qu’il y a des credit default swaps sur ces montants. Par exemple, le tableau  montre que la France est exposée à 57 milliards d’euros à la Grèce. Donc avec un rasage de près au Neptune Hydro Grec 5 lames, eh bien ce seront 48,4 milliards d’euros qui seront officiellement  perdus. Sauf que les banques, hedge funds, etc. qui ont signé les CDS sur les obligations d’Athènes seront obligées de passer à la caisse. Et là, on ne sait absolument pas QUI SONT LES  contreparties qui devront passer à la caisse. Vous me suivez? Autrement dit, quand vous avez le patron de la SG, ou de la Lloyds, ou de la Citi qui vous dit que son exposition à la Grèce est très  faible, en revanche IL SE GARDE BIEN DE VOUS DIRE à combien il est exposé sur la Grèce par le biais des CDS (qui par définition sont hors bilan…) signés avec d’autres banques et hedge funds. Et là  on touche du doigt la folie de ces permutations d’impayés. Vous pensez que la SG est exposée à la Grèce, et en réalité c’est la BNP ou la RBS qui va tomber parce que contractuellement elle doit  prendre l’impayé de la SG ou d’une autre à sa charge. Et là, on est en plein brouillard puisque personne ne sait vraiment qui couvre qui et pour combien. Comme on l’a vu avec Lehman Brothers le jeu  des contreparties sur la Grèce risque d’être tout aussi mortel. A ce propos, écoutez-bien notre ami Nigel Farage ci-dessous. Il parle (sous titré) aussi de la Grèce, et bien mieux que DSK. Aussi:  63% des Français sont contre le sauvetage de la Grèce.

http://wikistrike.over-blog.com/

 
1 commentaire

Publié par le 19 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Ces élus qui se font subventionner par les firmes pharmaceutiques …

Les rebondissements du scandale du Mediator n’ont pas fini d’éclabousser ceux qui effectuaient tranquillement jusqu’ici leur petit business sans rien demander à personne.

Les révélations du Figaro sur les liens entre    Servier et un expert ayant relu le rapport d’enquête du Sénat ne sont que la scandaleuse partie émergée de l’iceberg.

Comme dans tout scandale, lorsque l’on veut creuser une information, on apprend beaucoup en regardant celui qui fait le plus de bruit. En l’occurence, le premier à    s’être exprimé sur le sujet est Gérard Bapt, député PS :

Dans Ouest-France nous pouvions lire : Pour le député PS Gérard Bapt, président de la commission d’enquête parlementaire sur le Mediator, ces nouvelles révélations    « viennent confirmer ce que l’on sait déjà : les impressionnantes ramifications de Servier au sein du monde politique. Mais là, je tombe de haut ». Marie-Christine Blandin suggère    d’aller plus loin : « Il n’y a pas que chez les experts médicaux qu’il faut signaler les conflits d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique. On va pouvoir le demander aussi aux    parlementaires. »

Chiche !

C’est ce qu’a demandé Gérard Larcher en saisissant le Secrétaire Général du Sénat sur le rapport Mediator.

Faut-il cependant s’arrêter à la seule affaire Mediator ?

En effet, il y a quelques mois, nous découvrions l’existence d’un club de parlementaires financé par le laboratoire    pharmaceutique GlaxoSmithKline : le Club    Hippocrate.

De nombreux parlementaires en faisaient partie. Ce club était présidé par un certain … Gérard Bapt qui officiait en même temps en tant que président de la    Commission d’enquête sur le Mediator à l’Assemblée Nationale. Tiens donc !

8 députés sur les 11 que comportait cette mission d’enquête parlementaire étaient membres de ce club « sponsorisé » par la firme pharmaceutique    GlaxoSmithKline.

Au sénat, « seuls » 6 sénateurs de la commission d’enquête sur le Mediator en étaient membre.

Une fois le pot aux roses mis à jour, Gérard Bapt a fait discrètement retirer son nom ainsi que ceux de M. Door, Vasselle et Bernard    Debré.

Ni vu ni connu.

C’est ensuite Wikipedia qui a été nettoyé par des ordinateurs du sénat.

C’est qu’il ne fait pas bon pour nos élus de s’afficher avec l’industrie pharmaceutique en ces temps tumultueux.

Mais alors qu’en est-il aujourd’hui ?

Le Club Hippocrate est toujours actif avec 87 députés et 16 sénateurs. Il est toujours sponsorisé par GlaxoSmithKline comme    en témoigne cette fiche sur le « Prix du médicament » (voir en bas, sur la dernière page).

Oh mais ça n’a rien à voir ! GSK n’est qu’un simple mécène qui n’a aucune influence sur le contenu des réflexions qu’il finance ! (Surtout concernant le    prix des médicaments !!!!) N’empêche qu’on attend toujours que Gérard Bapt s’engage sur l’Avandia, l’ex-antidiabétique vedette de GSK retiré du marché peu après le Mediator après    avoir causé 83 000 infarctus aux    Etats-Unis comme il s’est engagé dans le scandale du Mediator.

Plus de 100 parlementaires impliqués, ça va en faire du monde à interroger ça !

Peut-on raisonnablement penser que nous aurons les résultats de cette enquête avant les présidentielles ? Au moins on s’amuserait un peu. Autre    possibilité : il s’agit là d’une réaction à chaud, l’opinion publique oublie et on enterre l’affaire. Possible aussi !

Après Servier, GSK ! Déclarez vos conflits d’intérêts messieurs les élus ! Vous nous devez des comptes !

Liste des députés membres du Club Hippocrate (Source : site officiel du    Club) :

  • Abdoulatifou ALY
    Mayotte
    Non inscrit
  • Edwige ANTIER
    Paris
    UMP
  • Jean-Paul BACQUET
    Puy-de-Dôme
    SRC
  • Jean BARDET
    Val d’Oise
    UMP
  • Marc BERNIER
    Mayenne
    UMP
  • Philippe BOENNEC
    Loire-Atlantique
    UMP
  • Loïc BOUVARD
    Morbihan
    UMP
  • Françoise BRANGET
    Doubs
    UMP
  • Xavier BRETON
    Ain
    UMP
  • Valérie BOYER
    Bouches-du-Rhône
    UMP
  • Yves BUR
    Bas-Rhin
    UMP
  • Patrice CALMEJANE
    Seine-Saint-Denis
  • Martine CARRILLON-COUVREUR
    Nièvre
    SRC
  • Gérard CHERPION
    Vosges
    UMP
  • Jean-François CHOSSY
    Loire
    UMP
  • Georges COLOMBIER
    Isère
    UMP
  • Alain COUSIN
    Manche
  • Pascale CROZON
    Rhône
    SRC
  • Catherine COUTELLE
    Vienne
    SRC
  • Marie-Christine DALLOZ
    Jura
    UMP
  • Françoise de SALVADOR
    Essonne
  • Jean- Pierre DECOOL
    Nord
    UMP
  • Rémi DELATTE
    Côte d’Or
    UMP
  • Sophie DELONG
    Haute-Marne
    UMP
  • Bernard DEPIERRE
    Côte d’Or
  • Jacques DESALLANGRE
    Aisne
    GDR
  • Michel DIEFENBACHER
    Lot-et-Garonne
    UMP
  • Jacques DOMERGUE
    Hérault
    UMP
  • Jean-Pierre DOOR
    Loiret
  • Marianne DUBOIS
    Loiret
    UMP
  • Cécile DUMOULIN
    Yvelines
    UMP
  • Daniel FASQUELLE
    Pas-de-Calais
    UMP
  • Philippe FOLLIOT
    Tarn
    NC
  • Valérie FOURNEYRON
    Seine Maritime
    SRC
  • Marc FRANCINA
    Haute-Savoie
  • Sauveur GANDOLFI-SCHEIT
    Haute-Corse
    UMP
  • Claude GATIGNOL
    Manche
    UMP
  • Catherine GENISSON
    Pas-de-Calais
    SRC
  • Joël GIRAUD
    Hautes-Alpes
    SRC
  • Jacques GROSPERRIN
    Doubs
    UMP
  • Louis GUEDON
    Vendée
    UMP
  • Francis HILLMEYER
    Haut-Rhin
    NC
  • Michel HUNAULT
    Loire-Atlantique
    NC
  • Michel ISSINDOU
    Isère
    SRC
  • Denis JACQUAT
    Moselle
    UMP
  • Olivier JARDÉ
    Somme
    NC
  • Marguerite LAMOUR
    Finistère
    UMP
  • Pierre LASBORDES
    Essonne
    UMP
  • Guy LEFRAND
    Eure
    UMP
  • Michel LEJEUNE
    Sarthe
    UMP
  • Claude LETEURTRE
    Calvados
    NC
  • Céleste LETT
    Moselle
    UMP
  • Martine LIGNIERE-CASSOU
    Pyrénées-Atlantiques
    SRC
  • Lionnel LUCA
    Alpes-Maritimes
    UMP
  • Guy MALHERBE
    Essonne
    UMP
  • Richard MALLIE
    Bouches-du-Rhône
    UMP
  • Alain MARC
    Aveyron
    UMP
  • Philippe-Armand MARTIN
    Marne
    UMP
  • Patrice MARTIN-LALANDE
    Loir-et-Cher
    UMP
  • Jean-Claude MATHIS
    Yvelines
    UMP
  • Pierre MEHAIGNERIE
    Ille-et-Vilaine
    UMP
  • Alain MOYNE-BRESSAND
    Isère
    UMP
  • Pierre MORANGE
    Yvelines
    UMP
  • Georges MOTHRON
    Val-d’Oise
    UMP
  • Jacques MYARD
    Yvelines
    UMP
  • Dominique ORLIAC
    Lot
    PS
  • Jean-Luc PÉRAT
    Nord
    PS
  • Bernard PERRUT
    Rhône
    UMP
  • Berengère POLETTI
    Ardennes
    UMP
  • Jean-Luc PREEL
    Vendée
    NC
  • Christophe PRIOU
    Loire-Atlantique
    UMP
  • Jean PRORIOL
    Haute-Loire
    UMP
  • Didier QUENTIN
    Charente-Maritime
    UMP
  • Arnaud ROBINET
    Marne
    UMP
  • Jean-Marie ROLLAND
    Yonne
    UMP
  • Valérie ROSSO-DEBORD
    Meurthe-et-Moselle
    UMP
  • Jean Marc ROUBAUD
    Gard
    UMP
  • Fernand SIRE
    Pyrénées-Orientales
  • Pascal TERRASSE
    Ardèche
    SRC
  • Marie-Hélène THORAVAL
    Drôme
  • Dominique TIAN
    Bouches-du-Rhône
    UMP
  • Jean-Louis TOURAINE
    Rhône
    SRC
  • Philippe TOURTELIER
    Ille-et-Vilaine
    SRC
  • Christian VANNESTE
    Nord
    UMP
  • Philippe VIGIER
    Eure-et-Loir
    NC
  • Jean-Claude VIOLLET
    Moselle
    SRC
  • André WOJCIECHOWSKI
    Moselle
    UMP

Liste des sénateurs

  • Gilbert BARBIER
    Jura
    RDSE
  • René BEAUMONT
    Saône-et-Loire
    UMP
  • Bernard CAZEAU
    Dordogne
    PS
  • Yves DAUDIGNY
    Aisne
    PS
  • Sylvie DESMARESCAUX
    Nord
    UMP
  • Muguette DINI
    Rhône
    UC
  • Josette DURRIEU
    Hautes-Pyrénées
    PS
  • Françoise HENNERON
    Pas-de-Calais
  • Alain HOUPERT
    Côte-d’Or
    UMP
  • Annie JARRAUD VERGNOLLE
    Pyrénées Atlantiques
    PS
  • Jean-Jacques JEGOU
    Val-de-Marne
    UC
  • Dominique LECLERC
    Indre-et-Loire
    UMP
  • Jean-Pierre LELEUX
    Alpes-Maritimes
    UMP
  • Jean-Louis LORRAIN
    Haut-Rhin
    UMP
  • Jean MILHAU
    Lot
  • Alain MILON
    Vaucluse

Références

Mediator : comment Servier a corrigé le rapport du Sénat, Le Figaro, 13/09/2011

Le Mediator    sème le trouble en politique, Ouest-France

Larcher saisit le secrétaire général du Sénat sur le rapport sur le Mediator, Libération, 14/09/2011

Des parlementaires    financés par l’industrie pharmaceutique travaillent sur les conflits d’intérêt, Agoravox, 26/02/2011

Enquête sur Mediator : les    parlementaires effacent discrètement leurs conflits d’intérêt d’un site internet compromettant, Agoravox, 18/03/2011

Affaire Mediator :    le Sénat censure Wikipedia, Le Post, 07/04/2011

Senate report ties GlaxoSmithKline    diabetes drug Avandia to heart attack risks, The Washington Post, 21/02/2010

Source

Et pendant qu’on y est :

L’Agora Parlementaire : des clubs au service des députés et des sénateurs

On connaît les agendas surchargés des parlementaires et plus largement des responsables politiques. Entre la    poursuite de leur responsabilités professionnelles, l’acceptation de responsabilités locales, l’organisation de visites, la conduite de réunions ou les rendez-vous particuliers à la demande de    leurs électeurs, le temps leur est compté. Il est pourtant essentiel qu’ils continuent à s’informer, à se former. L’enjeu en est la pertinence et la qualité des lois votées et décisions    prises.

En complément des auditions et réunions organisées par le Parlement, AGORA Europe s’est engagé, aux côtés de    certains parlementaires, à proposer à leurs collègues,à intervalles réguliers, des informations fouillées et de qualité délivrées par des experts ou des responsables opérationnels. Huit clubs    parlementaires ont été créés dans cette optique : www.agoraparlementaire.com

  1. Athéna s’intéresse aux questions de défense. 55 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique      est assuré par Jean-Dominique Merchet. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.club-athena.fr
  2. Cérès s’intéresse à l’agriculture,      l’agronomie et l’agroalimentaire. 102 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique est assuré par BeCitizen. Pour plus      d’informations, rendez-vous sur www.club-ceres.fr 
  3. Domus+ s’intéresse à la promotion d’un      urbanisme durable et d’une meilleure efficacité énergétique dans les logements. 57 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique est assuré par BeCitizen. Pour plus      d’information, rendez-vous sur www.club-domus.fr
  4. Enée s’intéresse aux politiques      de maintien dans l’autonomie des personnes fragiles et de prise en charge des personnes dépendantes. 83 députés et sénateurs en sont      membres. Le conseil scientifique est assuré par Françoise Forette. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.club-enee.fr
  5. Hermès s’intéresse aux questions de transport      et de mobilité durables. 80 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique est assuré par BeCitizen. Pour plus d’informations,      rendez-vous sur www.club-hermes.eu
  6. Hippocrate s’intéresse à l’économie de la      santé et prépare les choix pérennes nécessaires pour palier au déficit structurel de la branche assurance-maladie. 89 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique est assuré      par le Collège des Economistes de la Santé. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.club-hippocrate.fr
  7. Oikonomia se consacre à l’examen de notre      système financier et fiscal et aux mesures de régulation à mettre en œuvre pour l’avènement d’un capitalisme durable. 50 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique est      assuré par le Cercle des Economistes. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.club-oikonomia.fr
  8. Prométhée s’intéresse aux énergies      renouvelables. 73 députés et sénateurs en sont membres. Le conseil scientifique est assuré par BeCitizen. Pour plus d’information, rendez-vous sur      www.club-promethee.fr

Plus d’informations : www.agoraparlementaire.com

http://panier-de-crabes.over-blog.com/

 
3 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :