RSS

Les égouts d’Athènes livrent des secrets stupéfiants

09 Sep

La compagnie athénienne des eaux (Eydap) a fait parler les égouts de la capitale grecque. Pour la première fois, elle a piloté une étude des eaux usées qui a permis d’estimer la consommation de drogues des Athéniens, a rapporté vendredi la télévision publique Net.

Selon cette recherche, présentée lors d’un congrès international de science et de technologie environnementale, la consommation quotidienne dans l’agglomération de quelque 4 millions d’habitants s’établit à 1 kg d’héroïne, 2 kg de cannabis, 500 à 600 gr de cocaïne et 20 g d’ectasy.

L’étude menée en coopération avec l’Université d’Athènes visait à identifier et mesurer les nouveaux polluants présents dans les eaux usées, selon le président de l’Eydap, cité par Net. La présidente de l’organisme de lutte contre les stupéfiants a relevé que les consommations d’ectasy et de cocaïne, drogues perçues comme festives, augmentaient pendant les week-ends.

L’Eydap a rendu public cette étude alors que la Grèce s’apprête à dépénaliser la consommation et possession de drogues « en petites quantités », notamment pour soulager les prisons surpeuplées. Actuellement, la toxicomanie y est passible de lourdes peines de prison.

Nombre élevé d’overdoses

Située aux confins sud-est de l’Europe, la Grèce est une zone de transit du trafic de drogue provenant de Turquie en direction de l’Ouest et d’immigration clandestine notamment en provenance d’Afghanistan et du Pakistan. Le pays enregistre un nombre élevé de décès par surdose, soit quelque 300 personnes par an.

Une réponse efficace des autorités fait défaut, tant dans l’offre de programmes de substitution que dans la prise en charge sanitaire des toxicomanes (échanges de seringues, etc.). La consommation d’héroïne en pleine rue et en plein jour s’est développée de manière jugée inquiétante par les experts et les habitants ces dernières années dans le centre d’Athènes.
AFP

 
2 Commentaires

Publié par le 9 septembre 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

2 réponses à “Les égouts d’Athènes livrent des secrets stupéfiants

  1. jp62bsm

    10 septembre 2011 at 8 h 32 min

    les agents de la cia fument trop

    J'aime

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :