RSS

GB: frappés par la rigueur les Britanniques boudent leurs magasins

28 Juin

AFP – Rigueur oblige, les consommateurs britanniques se serrent la ceinture pour faire face à la baisse de leurs revenus, entraînant une multiplication des fermetures de magasins et contribuant à l’anémie persistante de l’économie.

Dans son estimation finale sur la croissance trimestrielle du pays – un indicateur qui tourne à l’obsession nationale de crainte d’un retour dans la récession -, l’Office national des statistiques a confirmé mardi que le produit intérieur brut avait augmenté de 0,5% en début d’année. Juste de quoi compenser la baisse équivalente du dernier trimestre 2010.

Publiée pour la première fois, c’est une autre donnée qui a frappé les esprits: le revenu réel disponible des ménages a chuté de 0,8% durant les trois premiers mois de 2011, après une baisse d’ampleur équivalente le trimestre précédent.

Les consommateurs britanniques n’ont guère eu le choix. Ils ont moins épargné et, surtout, ils ont déserté certains magasins, d’autant moins enclins à dépenser que le plan de rigueur drastique du gouvernement n’en est qu’à ses débuts.

Ainsi, par rapport à la même période de l’année précédente, les dépenses d’habillement ont dégringolé à elles seules de 7,7%. Les sacrifices ont aussi porté en priorité sur l’aménagement de la maison et les sorties au restaurant.

Bref, « les consommateurs sont sous pression et il y a de bonnes raisons d’être inquiets sur leur capacité ou même leur envie de continuer à dépenser », résume Howard Archer, du cabinet de recherche IHS Global Insight.

Comme ses confrères, il revoit chaque mois à la baisse ses prévisions de croissance annuelle pour l’année en cours, qu’il n’estime plus qu’à 1,3% -contre 1,7% attendu par le gouvernement.

Les commerçants sont quant à eux de plus en plus nombreux à mettre la clé sous la porte, comme du temps de la récession de 2008-2009. Dans sa dernière édition, le Sunday Times évoquait le spectre « de centres-villes ou de centres commerciaux bientôt à moitié vidés de leurs magasins ».

La liste des victimes s’allonge parmi les grandes enseignes. Dernier en date à prendre des mesures radicales pour éviter la faillite, le chocolatier Thorntons a annoncé mardi la fermeture d’au moins 120 points de vente sur 200 dans les trois ans qui viennent.

La semaine dernière, trente magasins britanniques de l’enseigne d’ameublement Habitat ont été mis en liquidation faute de générer des revenus suffisants. Lourdement déficitaire, la chaîne de distribution d’électroménager Comet (249 magasins) vient de facto d’être mise en vente par son propriétaire Kesa Electricals, qui aimerait se concentrer sur son enseigne française à succès Darty.

Dans le secteur des loisirs, la chaîne HMV (musique et vidéo) est en train de fermer une soixantaine de boutiques, tout comme l’enseigne de jeux vidéo Game. Spécialisés dans la vente de vins et spiritueux, les 127 magasins Oddbins du Royaume-Uni ont été placés en redressement judiciaire… Et d’autres noms devraient suivre dès cet été.

Chaque annonce de ce genre s’accompagne de la perte de centaines ou de milliers d’emplois, de quoi entretenir le pessimisme ambiant au moment où les coupes budgétaires entraînent des suppressions de postes massives dans le secteur public.

Dans ce contexte, le gouvernement du conservateur David Cameron dit plus que jamais compter sur le commerce extérieur pour tirer l’activité et l’emploi. Et suit donc avec d’autant plus d’inquiétude les mésaventures de la zone euro, où le Royaume-Uni réalise près de la moitié de ses exportations

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 28 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 

Une réponse à “GB: frappés par la rigueur les Britanniques boudent leurs magasins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :