RSS

Archives du 25 juin 2011

Du producteur au consommateur : le prix de la salade

La laitue est chère, jusqu’à 1,50 € dans les rayons des hypermarchés. Alors même que la surproduction pousse certains paysans à détruire leur récolte. Qui s’enrichit ? Un industriel du secteur a détaillé la structure du prix pour Marianne.

“La salade est achetée 9 centimes au paysan. Après emballage et mise en palette, elle est vendue 25 centimes à la centrale d’achats. Cette dernière la revend et l’expédie vers ses magasins, ce qui occasionne des frais de transport et de distribution de l’ordre de 40 centimes. Elle la facture 75 centimes. Au passage elle a donc pris 10 centimes de marge. Au final, l’hyper la revend 1,50 €.”

Deux leçons peuvent être tirées de cet exemple. 1) Entre le paysan et le magasin, il n’y a que trois intermédiaires, pas un de plus, contrairement à ce qui est expliqué aux consommateurs pour justifier la culbute. 2) La grande distribution prétend ne dégager que 1 à 2 % de marge nette. Difficile à avaler, à moins d’imaginer que les hypermarchés surpaient leurs salariés, ce qui est loin d’être le cas et qu’ils versent des loyers considérables pour l’utilisation des bâtiments… dont leurs filiales immobilières sont propriétaires. Alors, devinez qui ment ?

Marianne : « Le dossier noir de la grande distribution » Marianne2

 
3 Commentaires

Publié par le 25 juin 2011 dans BILLET D'HUMEUR

 
 
%d blogueurs aiment cette page :